Podcasts d'histoire

L'armée soviétique

L'armée soviétique

L'armée soviétique était l'épine dorsale militaire du Pacte de Varsovie. En 1975, Christopher Foss décrivit l'armée soviétique comme «la plus puissante au monde, tant en termes d'hommes que d'équipement». L'armée soviétique était une force formidable.

L'armée soviétique était contrôlée par le ministère soviétique de la Défense et comportait quatre parties: les fusées stratégiques, les forces terrestres, les forces de défense aérienne et les forces aériennes. Les forces terrestres constituaient l'essentiel de l'armée soviétique.

En 1975, alors que la guerre froide était à son apogée, les forces terrestres soviétiques comptaient 2 millions d'hommes. Ce chiffre exclut les 175 000 hommes qui étaient classés comme soldats des frontières et placés sous le contrôle du KGB et les 140 000 hommes du ministère de l'Intérieur qui s'occupaient de la sécurité extérieure. Les troupes soviétiques étaient basées dans cinq principaux groupes de forces. Il s'agissait de la Tchécoslovaquie, de l'Allemagne de l'Est, de la Hongrie, de la Pologne et de l'Union soviétique.

En 1975, l'armée soviétique comptait 50 divisions de chars, 107 divisions de fusils à moteur et 8 divisions aéroportées. Chaque division a reçu une catégorie spécifique pour indiquer son état de préparation à la guerre. La catégorie 1 signifiait qu'une division était pleinement opérationnelle en termes d'hommes et d'équipement et prête à se battre sans délai. La catégorie 2 signifiait qu'une division était entièrement équipée mais disposait d'environ 75% de ses effectifs requis, mais pouvait devenir pleinement opérationnelle en une semaine. Les divisions de la catégorie 3 disposaient de l'équipement nécessaire, mais étaient constituées principalement de réserves et mettraient du temps à atteindre leur effectif maximal. Dans les pays du Pacte de Varsovie tels que la Pologne, la Tchécoslovaquie et l'Allemagne de l'Est et à la frontière chinoise, la plupart des divisions se seraient trouvées dans la catégorie 1 et quelques-unes dans la catégorie 2. Les divisions basées en URSS elle-même auraient été de catégorie 3.

L'armée soviétique avait la conscription, qui a duré au moins deux ans. Cela lui a donné accès à une main-d'œuvre énorme, en particulier dans ses unités de réserve. 500 000 hommes par an ont commencé leur formation militaire et ils sont restés dans les réserves jusqu'à l'âge de 50 ans. En 1975, les réserves de classe 1 (35 ans et moins) comptaient 7 millions d'hommes et on pensait que tous les réservistes auraient pu être appelés en une semaine seulement. Les services de renseignement occidentaux pensaient qu'au milieu des années 70, l'armée soviétique avait le potentiel de mettre 300 divisions sur le terrain si nécessaire. En 1975, la marine américaine a affirmé qu'au total, l'URSS comptait 20 millions d'hommes inscrits dans son armée.

Cependant, une force aussi énorme ne pouvait pas être complètement équipée de nouveaux équipements militaires. Il est connu que les divisions de réservoirs de réserve auraient été équipées de chars T-54 et T-55 plus anciens tandis que le côté public de l'armée soviétique faisait défiler ses chars T-62 et T-70 modernes.