Podcasts sur l'histoire

Transport Antigua - Histoire

Transport Antigua - Histoire

Transports ANTIGUA & BARBUDE

Aéroports :
3 (2006)
Aéroports - avec pistes pavées :
total : 2
2 438 à 3 047 m : 1
moins de 914 m : 1 (2006)
Aéroports - avec pistes non pavées :
total : 1
moins de 914 m : 1 (2006)
Routes :
total : 1 165 km
goudronné : 384 km
non goudronné : 781 km (2002)
Marine marchande :
total : 1 011 navires (1000 GRT ou plus) 7 452 503 GRT/9 783 309 TPL
par type : vraquier 40, cargo 596, chimiquier 7, conteneur 321, gaz liquéfié 11, passagers/cargo 2, pétrolier 1, cargo réfrigéré 12, roll on/roll off 21
propriété étrangère : 984 (Australie 1, Bangladesh 4, Belgique 4, Colombie 2, Danemark 14, Estonie 12, France 1, Allemagne 858, Islande 8, île de Man 2, Lettonie 5, Liban 1, Lituanie 3, Pays-Bas 14, Norvège 11, NZ 1, Pologne 3, Russie 6, Singapour 1, Slovénie 6, Suisse 4, Turquie 8, Royaume-Uni 7, États-Unis 7, Vietnam 1) (2006)
Ports et terminaux :
Saint-Jean


Tout d'abord, où est Antigua, Guatemala ? Le Guatemala compte 22 départements et Antigua est la capitale du département de Sacatepéquez. C'est une ville coloniale qui a été pendant de nombreuses années le cœur politique, religieux et économique de l'Amérique centrale.

Elle a été fondée à trois reprises. La première fondation a eu lieu en 1523, lorsque Pedro de Alvarado et son groupe de conquistadors espagnols sont venus au Guatemala et ont vaincu le royaume maya. Pedro de Alvarado devient gouverneur et établit sa première capitale dans une ville appelée Iximché. Cependant, il a trahi et réduit en esclavage les habitants de cette ville et a été contraint de partir pour éviter d'être tué. Il a décidé d'aller dans une vallée voisine.

La deuxième fondation a commencé en 1524, quand Alvarado a nommé la vallée Ciudad de los caballeros de Santiago de Guatemala. Ici, lui et ses hommes ont établi leur mini royaume et ont vécu pendant de nombreuses années. Puis, en 1541, Alvarado a été tué au Mexique et sa femme a repris la ville. Cependant, une coulée de boue l'a détruit et a tué de nombreuses personnes, c'est pourquoi ils ont décidé de déplacer à nouveau la ville.

La ville reconstruite a finalement prospéré, et l'actuelle Antigua Guatemala est la troisième fondation de la ville. C'était la maison de l'administration coloniale espagnole et a vu la construction de nombreux bâtiments incroyables et de style colonial. Différents gouverneurs ont gouverné la ville au nom du roi d'Espagne.

Aujourd'hui, Antigua Guatemala est l'une des villes les plus visitées du pays en raison du charme de son architecture coloniale. En fait, grâce à sa richesse architecturale et culturelle, Antigua Guatemala est un site du patrimoine culturel de l'UNESCO depuis 1979.


Une histoire des transports

Le premier moyen de transport était, bien sûr, le poney Shanks (le pied humain !). Cependant, les gens ont finalement appris à utiliser des animaux pour le transport. Les ânes et les chevaux ont probablement été domestiqués entre 4000 et 3000 avant JC (évidemment la date exacte n'est pas connue). Les chameaux ont été domestiqués un peu plus tard entre 3 000 et 2 000 av.

Pendant ce temps, environ 3 500 avant JC, la roue a été inventée dans ce qui est maintenant l'Irak. Au début, les roues étaient faites de morceaux de bois solides attachés ensemble pour former un cercle, mais après 2000 ans avant JC, elles étaient faites avec des rayons.

Les premiers bateaux étaient des pirogues. Les gens allumaient un feu sur une grosse bûche puis l'éteignaient et sortaient le bois brûlé.

Vers 3 100 avant JC, les Égyptiens inventèrent le voilier. Ils étaient faits de fagots de roseaux de papyrus attachés ensemble. Ils avaient de simples voiles carrées faites de feuilles de papyrus ou plus tard de lin. Cependant, la voile ne pouvait être utilisée que dans une direction. Lorsqu'on voyageait contre le vent, le bateau devait être ramé.

Vers 2 700 avant JC, les Égyptiens ont commencé à utiliser des navires en bois pour le commerce par voie maritime. Les premiers navires étaient dirigés par une longue rame.

Les Romains sont célèbres pour le réseau de routes qu'ils ont construit à travers l'Empire. Les légionnaires romains les ont construits pour que l'armée romaine puisse marcher d'une partie de l'empire à une autre rapidement. Les riches voyageaient à cheval ou sur de longs trajets en chariot couvert. Parfois, ils étaient transportés en litières (sièges entre deux longues perches).

Le transport par eau était également important pour les Romains. Ils ont construit de grands navires marchands appelés cortia, qui pouvaient transporter jusqu'à 1 000 tonnes de marchandises.

Les navires romains avaient un seul mât principal, qui portait une voile rectangulaire, bien que certains navires aient également de petites voiles à la proue et à la poupe. Les navires romains n'avaient pas de gouvernail. Au lieu de cela, ils étaient dirigés par des rames. Les Romains ont également construit des phares pour faciliter la navigation.

LES TRANSPORTS AU MOYEN AGE

Après la chute de Rome, les transports sont devenus plus primitifs. Les routes en Europe sont redevenues de simples pistes de terre, qui se sont transformées en boue en hiver. Au Moyen Âge, les riches voyageaient parfois dans des wagons couverts. Ils devaient être très inconfortables car ils n'avaient pas de suspension et les routes étaient bosselées et défoncées. D'autres ont voyagé sur une boîte entre deux poteaux. Deux chevaux, un devant et un derrière le portaient. Ils ont été entraînés à marcher au même rythme.

Cependant, en mer, un certain nombre d'inventions utiles ont été faites. Au XIIe siècle, les Européens avaient appris à utiliser une boussole. Toujours au 12ème siècle, les Européens ont inventé le gouvernail. (Les Chinois l'ont inventé indépendamment des siècles auparavant). Les gouvernails rendaient les navires beaucoup plus faciles à diriger. De plus, la construction navale médiévale est devenue beaucoup plus avancée et, au XVe siècle, les navires étaient construits avec 3 mâts.

À l'époque des Tudor, les transports étaient encore lents et inconfortables. Les routes n'étaient encore que des chemins de terre. Les hommes étaient censés, selon la loi, passer un certain nombre de jours à réparer les routes locales, mais il est peu probable qu'ils aient fait beaucoup de bien ! Les gens voyageaient à cheval. Vous pouvez monter le vôtre ou louer un cheval.

A l'époque des Tudor, vous auriez de la chance si vous pouviez parcourir 50 ou 60 kilomètres par jour. Il fallait normalement une semaine pour voyager de Londres à Plymouth. Cependant, les riches voyageaient délibérément lentement. Ils ont estimé qu'il était indigne de se dépêcher et ils ont pris leur temps.

Les marchandises étaient parfois transportées par des chevaux de bât (chevaux avec des sacs sur le côté). En outre, les transporteurs avec des wagons couverts transportaient des marchandises et parfois des passagers. Cependant, lorsque cela était possible, les gens préféraient transporter les marchandises par eau. Partout en Angleterre, il y avait un « commerce côtier ». Les marchandises d'une partie du pays, comme le charbon, étaient acheminées par voie maritime vers d'autres régions.

Les transports et les communications se sont améliorés au 17ème siècle. En 1600, les postes royaux servaient exclusivement à transporter la correspondance du roi. Cependant, en 1635, pour amasser des fonds, Charles Ier permit aux membres du public de payer ses messagers pour transporter des lettres. Ce fut le début du courrier royal.

Dès le milieu du XVIIe siècle, des diligences circulent régulièrement entre les grandes villes. Cependant, ils étaient très chers et ils devaient être très inconfortables sans ressorts sur des routes accidentées. Il y avait aussi le danger des bandits de grand chemin.

En 1663, les premières routes à péage s'ouvrirent. Il fallait payer pour les utiliser. Pendant ce temps, dans les villes, les riches étaient transportés dans des chaises à porteurs. n Les transports se sont beaucoup améliorés au XVIIIe siècle. Des groupes d'hommes riches ont formé des trusts à péage. Des actes du Parlement leur ont donné le droit d'améliorer et d'entretenir certaines routes. Les voyageurs devaient payer des péages pour les utiliser. Les premiers péages ont été créés dès 1663 mais ils sont devenus beaucoup plus courants au 18ème siècle.

Le transport des marchandises a également été grandement facilité par le creusement de canaux. Au début du XVIIIe siècle, les marchandises étaient souvent transportées par des chevaux de bât. Le transport de marchandises lourdes coûtait très cher. Cependant, en 1759, le duc de Bridgewater décida de construire un canal pour amener le charbon de son domaine de Worsley à Manchester. Il employait un ingénieur nommé James Brindley. Lorsqu'il a été achevé, le canal de Bridgewater a réduit de moitié le prix du charbon à Manchester. De nombreux autres canaux ont été creusés à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. Ils ont joué un rôle majeur dans la révolution industrielle en rendant moins cher le transport des marchandises.

Pendant ce temps, en France, les frères Montgolfier inventent la montgolfière en 1783. Le ballon à hydrogène est également inventé en 1783. En 1785, deux hommes, Jean-Pierre Blanchard et John Jeffries survolent la Manche en ballon à hydrogène.

On peut se demander quel homme a inventé le canot de sauvetage. Lionel Lukin a inventé un bateau insubmersible en 1785. Mais le premier canot de sauvetage spécialement conçu a été construit à South Shields, en Angleterre, en 1789 par Henry Greathead.

LES TRANSPORTS AU XIXème SIÈCLE

Au milieu du XIXe siècle, les transports ont été révolutionnés par les chemins de fer. Ils ont fait voyager beaucoup plus vite. (Ils ont également supprimé le danger des bandits de grand chemin). Le chemin de fer Stockton et Darlington a ouvert ses portes en 1825. Cependant, le premier chemin de fer important était de Liverpool à Manchester. Il a ouvert ses portes en 1830. Dans les années 1840, il y a eu un énorme boom dans la construction de chemins de fer et la plupart des villes de Grande-Bretagne étaient connectées. À la fin du 19e siècle, de nombreux embranchements ont été construits reliant de nombreux villages.

Le premier chemin de fer souterrain de Grande-Bretagne a été construit à Londres en 1863. Les voitures étaient tirées par des trains à vapeur. Les premiers métros électriques ont commencé à circuler à Londres en 1890. La Central Line a ouvert en 1900. La Bakerloo Line et la Piccadilly Line ont toutes deux ouvert en 1906. Pendant ce temps, le métro de Paris a ouvert en 1900.

À partir de 1829, des omnibus hippomobiles ont commencé à circuler à Londres. Ils suivirent bientôt dans d'autres villes. Dans les années 1860 et 1870, des tramways tirés par des chevaux ont commencé à circuler dans de nombreuses villes. n Karl Benz et Gottlieb Daimler ont fabriqué les premières voitures en 1885 et 1886. La moto a été brevetée en 1885. Toujours dans les années 1880, le vélo de sécurité a été inventé et le cyclisme est rapidement devenu un passe-temps populaire.

Pendant ce temps, en mer, les transports du XIXe siècle ont été révolutionnés par le bateau à vapeur. En 1815, des bateaux à vapeur traversaient la Manche. Le Savannah est devenu le premier navire à vapeur à traverser l'Atlantique en 1819. De plus, il fallait plusieurs semaines pour traverser l'Atlantique. Puis en 1838, un bateau à vapeur appelé le Sirius a fait le voyage en 19 jours. Cependant, la vapeur n'a complètement remplacé la voile qu'à la fin du XIXe siècle, lorsque la turbine à vapeur a été utilisée sur les navires.

LES TRANSPORTS AU 20e SIÈCLE

Les transports se sont grandement améliorés au cours du 20e siècle. Bien que les premières voitures soient apparues à la fin du 19ème siècle après la Première Guerre mondiale, elles sont devenues moins chères et plus courantes. Cependant, en 1940, seulement environ une famille sur dix en Grande-Bretagne possédait une voiture. Ils ont augmenté en nombre après la Seconde Guerre mondiale. En 1959, 32 % des ménages possédaient une voiture. Pourtant, les voitures ne sont devenues vraiment courantes que dans les années 1960. Dans les années 1970, la majorité des familles en possédaient un.

En 1903, une limite de vitesse de 20 MPH a été introduite en Grande-Bretagne. Il a été aboli en 1930. Cependant, en 1934, une limite de vitesse de 30 MPH dans les zones urbaines a été introduite. Les premiers feux de circulation électriques ont été inventés aux États-Unis en 1914. En Grande-Bretagne, les premiers feux de circulation électriques ont été installés en 1928. L'assurance pour les automobilistes a été rendue obligatoire en 1931. Le premier code de la route a été publié en 1931. Un examen de conduite a été introduit en 1934. Toujours en 1934, Percy Shaw a inventé l'œil de chat. Pendant ce temps, en Grande-Bretagne, l'AA a été formée en 1905.

Le parcmètre a été inventé par un Américain du nom de Carlton Magee. Les premiers ont été installés aux États-Unis en 1935. Les premiers en Grande-Bretagne ont été installés en 1958. Puis en 1959, un Suédois du nom de Nils Bohlin a développé la ceinture de sécurité à trois points. En 1983, le port de la ceinture de sécurité a été rendu obligatoire en Grande-Bretagne. Les colliers de serrage ont été introduits en Grande-Bretagne en 1983 et les radars en 1992.

Pendant ce temps, en Grande-Bretagne, en 1936, les balises Belisha ont été introduites pour rendre les passages à niveau plus sûrs. Le premier passage clouté a été introduit en 1949. En Grande-Bretagne, les hommes et les femmes Lollipop ont suivi en 1953. Le passage piéton moderne a été introduit en 1969.

En 1931, un Américain du nom de Rolla N. Harger a inventé le premier alcootest. Il a été utilisé pour la première fois à Indianapolis aux États-Unis en 1939. En Grande-Bretagne, des lignes jaunes doubles sur les côtés des routes signifiant l'interdiction de stationner ont été introduites en 1958.

Pendant ce temps, à la fin du XIXe siècle, des tramways tirés par des chevaux circulaient dans de nombreuses villes de Grande-Bretagne. Au début du 20ème siècle, ils ont été électrifiés. Cependant, dans la plupart des villes, les tramways ont été progressivement supprimés dans les années 1930. Ils ont cédé la place aux autobus, autocars ou trolleybus, qui circulaient sur des câbles aériens. Les trolleybus, à leur tour, ont été progressivement supprimés dans les années 1950. Ironiquement, à la fin du 20e siècle, certaines villes ont réintroduit les chemins de fer légers.

Au milieu du 20e siècle, il existait un vaste réseau de chemins de fer secondaires en Grande-Bretagne. Cependant, en 1963, un ministre du nom de Dr Beeching a fermé plusieurs d'entre eux. Christopher Cockerell a breveté l'aéroglisseur en 1955, En 1959, un aéroglisseur a traversé la Manche.

Le premier service de passagers d'aéroglisseurs a commencé en 1962.

Pendant ce temps, une toute nouvelle forme de transport a commencé. En 1919, des avions commencèrent à transporter des passagers entre Londres et Paris. (Le premier vol d'avion en Grande-Bretagne a eu lieu en 1908). Le premier service de jets de passagers a commencé en 1952.

Cependant, au début du 20e siècle, le vol était un luxe que peu de gens pouvaient se permettre. De plus, seule une petite minorité pouvait se permettre des voyages à l'étranger. Les vacances à l'étranger ne sont devenues courantes que dans les années 1960.

Le Boeing 747, le premier « Jumbo jet » a été introduit en 1970 et le tunnel sous la Manche a ouvert ses portes en 1994.

La prochaine étape du transport sera probablement le vol spatial suborbital commercial. Pour le moment, c'est encore dans le futur et au début, cela coûtera inévitablement très cher, mais cela finira par devenir suffisamment bon marché pour que les gens ordinaires puissent se le permettre.


La durée de vie moyenne ici est de 76,88 ans (2018).

Antigua-et-Barbuda cultive des fruits, du coton, des bananes et des légumes et élève également du bétail.

Son industrie comprend le tourisme, la construction et la fabrication légère.

Les principales exportations sont les produits pétroliers, les machines et le matériel de transport, les produits manufacturés, les aliments et les animaux vivants.

Connaissez-vous des faits amusants sur Antigua-et-Barbuda ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous!

Êtes-vous fasciné d'en savoir plus sur les Caraïbes? Découvrez ces faits impressionnants sur la Grenade!


Faits intéressants sur Antigua-et-Barbuda

Antigua-et-Barbuda est un pays insulaire jumeau des Amériques, situé entre la mer des Caraïbes et l'océan Atlantique.

Il se compose de deux grandes îles habitées, Antigua-et-Barbuda, et d'un certain nombre d'îles plus petites. Les plus petites îles comprennent l'île de Guyane, l'île aux oiseaux et l'île Long.

Les pays les plus proches à Antigua-et-Barbuda se trouvent d'autres nations insulaires, notamment Saint-Kitts-et-Nevis, la Dominique, le territoire français de la Guadeloupe et les territoires britanniques de Montserrat et d'Anguilla.

Les langue officielle est Anglais.

Depuis le 1er janvier 2016, le population d'Antigua-et-Barbuda était estimée à 92 295 personnes.

Les Région d'Antigua-et-Barbuda est 442 kilomètres carrés (171 milles carrés).

La plus grande île Antigua, est d'environ 22 kilomètres (14 miles) de long et 18 kilomètres (11 miles) de large, englobant 281 kilomètres carrés (108 miles carrés). Barbuda couvre 161 kilomètres carrés (62 milles carrés).

St. John’s est la capitale et la plus grande ville d'Antigua-et-Barbuda, situé sur la côte nord-ouest d'Antigua. C'est le centre commercial de la nation et le principal port du pays.

Antigua-et-Barbuda sont toutes deux des îles généralement basses dont le terrain a été davantage influencé par des formations calcaires que par l'activité volcanique.

L'île’s le point le plus haut est Mont Obama (anciennement Boggy Peak), vestige d'un cratère volcanique s'élevant 402 mètres (1319 pieds). Il était connu sous le nom de Boggy Peak jusqu'au 4 août 2009, date à laquelle il a été renommé en l'honneur de Barack Obama, qui fête son anniversaire ce jour-là.

Antigua-et-Barbuda n'a pas de rivières et de lacs permanents de taille significative. Il y a peu de cours d'eau car les précipitations sont faibles. Mais les deux îles manquent de quantités suffisantes d'eau douce souterraine.

Les rivages des deux îles sont très découpées avec des plages, des lagunes et des ports naturels. Les îles sont bordées de récifs et de hauts-fonds.

Le pays est surnommé “Terre de 365 Plages” en raison des nombreuses plages qui entourent les îles.

Plage de sable rose sur la côte sud-ouest de l'île de Barbuda est une belle attraction naturelle. Le sable couleur champagne brille au soleil grâce au corail broyé.

Port anglais est un port naturel et une colonie sur l'île d'Antigua, à l'extrême sud de l'île. La colonie tire son nom du port voisin dans lequel la Royal Navy a établi sa base d'opérations pour la région au XVIIIe siècle. English Harbour est un centre de navigation de plaisance, en particulier de plaisance.

Fort James est un fort à l'entrée du port de St. John’s. Le fort a été construit pour garder le port de Saint-Jean et est l'un des nombreux forts construits par les Britanniques au XVIIIe siècle.

Cathédrale Saint-Jean est une église anglicane perchée sur une colline à St. John’s. La cathédrale actuelle avec ses imposantes tours jumelles blanches a été construite sur un récif fossilisé, en 1845, et en est maintenant à sa troisième incarnation, car les tremblements de terre de 1683 et de 1745 ont détruit les structures précédentes.

Antigua est espagnol pour “ancien” et Barbuda est espagnol pour “barbu”.

L'île d'Antigua était exploré par Christophe Colomb en 1493 et nommé pour le Église de Santa Maria de la Antigua à Séville.

Après 349 ans en tant que colonie britannique, Antigua-et-Barbuda a obtenu son indépendance en 1981.

Citoyens d'Antigua-et-Barbuda sont connus comme Antiguais ou Barboudes, selon l'île d'où ils viennent.

Les plat national est champignon (prononcé “foon-jee”) et poivrière. Fungie est un plat similaire à la polenta italienne, principalement à base de semoule de maïs.

Les culture est principalement un mélange d'influences culturelles ouest-africaines et britanniques.

Le cricket est le sport national. Les autres sports populaires incluent le football, les courses de bateaux et le surf.

Antigua-et-Barbuda est l'une des nations les plus prospères des Caraïbes, grâce à son industrie touristique et ses services financiers offshore.

Avec « une plage pour chaque jour de l'année », le pays attire chaque année plus de 700 000 visiteurs.


Histoire du transport en cas de catastrophe

Hey. Je regardais une maquette pour le transport en cas de catastrophe, comme indiqué dans le guide du parc de 1990 pour CP et j'ai remarqué sous le 12 E, il y avait un grand panneau d'aspect fluorescent affichant Dis(patch)(M)aster Transport

Est-ce que quelqu'un sait si cela a déjà existé.

De plus, je lisais quelque part qu'il y avait un film avant le trajet. est-ce que quelqu'un sait quelque chose à ce sujet et à quoi cela ressemblait? Je parie que cela a beaucoup aidé le thmeming.

Hum, bonne trouvaille. Je ne suis pas sûr que cela ait jamais été là, peut-être que quelqu'un d'autre pourra confirmer. Je suppose que c'était l'une de ces choses "uniquement dans le rendu de l'artiste".

À ma grande surprise, j'ai trouvé des choses intéressantes sur le transport en cas de catastrophe au fil des ans.
http://www.sfps.net/indexCMS.php?projectPro=theme&profile=3

Et quelque part, j'ai des photos de la transformation vers le transport en cas de catastrophe.

2007 : Millennium Force, 2008 : Millennium Force ATL, 2009 : Top Thrill Dragster
www.pointpixels.com | www.parkpixels.com

Dinde aveugle

Et quelque part, j'ai des photos de la transformation vers le transport en cas de catastrophe.

C'est génial. si jamais vous les trouvez, ça vous intéresse de les voir
*** Édité le 31/08/2006 à 04h17:56 UTC par blindturkey***

Anlarsh

Je me souviens de cette œuvre d'art. Je pense que c'était dans le guide des escapades de 1990 (ou quel que soit son nom à l'époque), que je crois avoir encore quelque part.

Quoi qu'il en soit, je sais que je l'ai monté en 1990 ou en 1991, et je ne me souviens pas qu'il y ait jamais eu un signe comme ça sur le trajet terminé.

Vous savez, j'ai l'impression de me souvenir beaucoup plus de plaisir quand c'était l'Avalanche Bobsled Run. mais cela a peut-être plus à voir avec l'ère pré-Maggie et mon jeune âge.

DjDaemon

Je suis d'accord pour dire que la RA est plus amusante, mais (comme vous l'avez dit) cela a peut-être plus à voir avec l'âge et/ou la nouveauté du trajet qu'autre chose. Cette partie du parc avait l'air très différente avant qu'elle ne soit fermée, c'est sûr.

Jérémy Vendre

Il y avait beaucoup de thèmes dans Disaster Transport lors de son ouverture. Malgré tous leurs efforts, j'ai toujours trouvé ça un peu ringard. Ce serait bien s'ils avaient toujours tout en place, cela doit confondre certaines personnes qui ne connaissent pas le trajet quant à pourquoi il y a des choses ici et là et ce que tout cela était censé signifier à un moment donné. Maintenant, ce n'est guère plus qu'une montagne russe de bobsleigh dans un bâtiment.

Le truc avec le trajet était qu'il était censé être une "compagnie aérienne" pour ainsi dire, mais voyageant dans l'atmosphère (espace IE) avec des avions spatiaux pour un voyage en Alaska. Le nom de cette entreprise de transport imaginaire était "Dispatch Master Transport". Les choses tournent mal pendant le voyage (pannes mécaniques, pirates de l'espace, peu importe) d'où le nom alternatif "Disaster Transport". Le panneau indiquant le trajet indiquait en fait "Dispatch Master Transport", mais certaines lettres avaient l'air d'avoir été consumées par coïncidence, laissant "Disaster Transport" allumé sur le panneau. Un peu comme un « présage » des choses à venir.

Tout au long de la file d'attente, ils avaient des écrans de télévision montrant des clips vidéo d'employés de la "compagnie aérienne" parlant de votre voyage, des voyages dans l'espace, des précautions de sécurité, etc. Ils allaient et venaient avec les pilotes de "l'avion spatial" tirant sur le taureau. À un moment donné, alors qu'il parlait à un pilote, il dit des trucs sur des choses qui ne vont pas, comme "qu'est-ce que. " ou " nous sommes attaqués " ou quelque chose du genre. Ils avaient deux robots animatroniques, l'un qui était très animé et bavard. L'autre supervisait juste la baie de réparation.

La baie de réparation était équipée d'un système de convoyeurs aériens mobiles. La voiture de montagnes russes à l'intérieur avait des robots soudeurs qui se déplaçaient, lançant des étincelles, comme s'ils réparaient la voiture.

Il y avait des affiches de voyage sur les murs pour toutes les destinations desservies par Dispatch Master Transport. Il y avait un schéma des voitures comme s'il s'agissait d'avions spatiaux. Toutes sortes de petites choses qui correspondent au thème.

Il y avait aussi un satellite suspendu au milieu de l'une des pièces du manège lui-même (je crois qu'il n'y en a plus maintenant) et il tirait des faisceaux "laser".

Les manèges portaient tous des combinaisons orange pour s'adapter au thème. Le tout était à un moment éclairé en noir, faisant briller les tenues.

En montant la colline de l'ascenseur, il y avait un flash dans vos yeux. Ils avaient aussi une bande-son, quelque chose sur la préparation du lancement. À mi-chemin du trajet (quand il ne s'agit que d'un voyage de transport spatial en Alaska, avant que les choses ne tournent mal), il y avait un clip sonore d'un gars (probablement le pilote) s'exclamant "JE PERD LE CONTRLE !" À la fin du trajet, il y avait un clip sonore disant "Bienvenue en Alaska".

Donc au final, la production et les effets spéciaux ont été un bel effort, mais un peu ringard. Pourtant, au moins, cela a donné au trajet un sens et un thème.

Il y a probablement plus que j'oublie, et je peux me tromper sur une ou deux choses. Confus par le passage du temps peut-être. Je n'y suis pas allé depuis un moment, ils ont peut-être encore quelques-uns de ces éléments.

Je me souviens qu'il y a eu un accident quelques années après son ouverture. Un météore est tombé sur la piste et une voiture l'a heurté, causant des blessures aux jambes et au dos à ceux qui se trouvaient à l'avant de la voiture.
*** Édité le 31/08/2006 à 11:56:59 UTC par Jeremy Sell***


Faits intéressants sur Antigua-et-Barbuda

Antigua-et-Barbuda est un pays insulaire jumeau des Amériques, situé entre la mer des Caraïbes et l'océan Atlantique.

Il se compose de deux grandes îles habitées, Antigua-et-Barbuda, et d'un certain nombre d'îles plus petites. Les plus petites îles comprennent l'île de Guyane, l'île aux oiseaux et l'île Long.

Les pays les plus proches à Antigua-et-Barbuda se trouvent d'autres nations insulaires, notamment Saint-Kitts-et-Nevis, la Dominique, le territoire français de la Guadeloupe et les territoires britanniques de Montserrat et d'Anguilla.

Les langue officielle est Anglais.

Depuis le 1er janvier 2016, le population d'Antigua-et-Barbuda était estimée à 92 295 personnes.

Les Région d'Antigua-et-Barbuda est 442 kilomètres carrés (171 milles carrés).

La plus grande île Antigua, est d'environ 22 kilomètres (14 miles) de long et 18 kilomètres (11 miles) de large, englobant 281 kilomètres carrés (108 miles carrés). Barbuda couvre 161 kilomètres carrés (62 milles carrés).

St. John’s est la capitale et la plus grande ville d'Antigua-et-Barbuda, situé sur la côte nord-ouest d'Antigua. C'est le centre commercial de la nation et le principal port du pays.

Antigua-et-Barbuda sont toutes deux des îles généralement basses dont le terrain a été davantage influencé par des formations calcaires que par l'activité volcanique.

L'île’s le point le plus haut est Mont Obama (anciennement Boggy Peak), vestige d'un cratère volcanique s'élevant 402 mètres (1319 pieds). Il était connu sous le nom de Boggy Peak jusqu'au 4 août 2009, date à laquelle il a été renommé en l'honneur de Barack Obama, qui fête son anniversaire ce jour-là.

Antigua-et-Barbuda n'a pas de rivières et de lacs permanents de taille significative. Il y a peu de cours d'eau car les précipitations sont faibles. Mais les deux îles manquent de quantités suffisantes d'eau douce souterraine.

Les rivages des deux îles sont très découpées avec des plages, des lagunes et des ports naturels. Les îles sont bordées de récifs et de hauts-fonds.

Le pays est surnommé “Terre de 365 Plages” en raison des nombreuses plages qui entourent les îles.

Plage de sable rose sur la côte sud-ouest de l'île de Barbuda est une belle attraction naturelle. Le sable couleur champagne brille au soleil grâce au corail broyé.

Port anglais est un port naturel et une colonie sur l'île d'Antigua, à l'extrême sud de l'île. La colonie tire son nom du port voisin dans lequel la Royal Navy a établi sa base d'opérations pour la région au XVIIIe siècle. English Harbour est un centre de navigation de plaisance, en particulier de plaisance.

Fort James est un fort à l'entrée du port de St. John’s. Le fort a été construit pour garder le port de Saint-Jean et est l'un des nombreux forts construits par les Britanniques au XVIIIe siècle.

Cathédrale Saint-Jean est une église anglicane perchée sur une colline à St. John’s. La cathédrale actuelle avec ses imposantes tours jumelles blanches a été construite sur un récif fossilisé, en 1845, et en est maintenant à sa troisième incarnation, car les tremblements de terre de 1683 et de 1745 ont détruit les structures précédentes.

Antigua est espagnol pour “ancien” et Barbuda est espagnol pour “barbu”.

L'île d'Antigua était exploré par Christophe Colomb en 1493 et nommé pour le Église de Santa Maria de la Antigua à Séville.

Après 349 ans en tant que colonie britannique, Antigua-et-Barbuda a obtenu son indépendance en 1981.

Citoyens d'Antigua-et-Barbuda sont connus comme Antiguais ou Barboudes, selon l'île d'où ils viennent.

Les plat national est champignon (prononcé “foon-jee”) et poivrière. Fungie est un plat similaire à la polenta italienne, principalement à base de semoule de maïs.

Les culture est principalement un mélange d'influences culturelles ouest-africaines et britanniques.

Le cricket est le sport national. Les autres sports populaires incluent le football, les courses de bateaux et le surf.

Antigua-et-Barbuda est l'une des nations les plus prospères des Caraïbes, grâce à son industrie touristique et ses services financiers offshore.

Avec « une plage pour chaque jour de l'année », le pays attire chaque année plus de 700 000 visiteurs.


À propos d'Antigua

Antigua (prononcé An-tee’ga) est située au cœur de la mer des Caraïbes à 17 degrés 5' nord et 61 degrés 45' de longitude. La plus grande des îles sous le vent, Antigua est une île de calcaire et de corail de 108 milles carrés reconnue pour ses nombreuses criques, baies, 365 plages de sable blanc et ses eaux turquoises claires. Au sud se trouvent les îles de Montserrat et de la Guadeloupe, et au nord et à l'ouest se trouvent Nevis, Saint-Kitts, Saint-Barth et Saint-Martin/Maarten. L'île sœur de Barbuda (Bar-byew 'da) se trouve à 27 miles au nord-est d'Antigua avec une superficie de 62 miles carrés.

La capitale d'Antigua est St. John's avec deux zones riveraines distinctes et une sélection de boutiques et de restaurants.

Ensoleillé et chaud toute l'année avec des alizés apaisants, la température moyenne varie du milieu des années soixante-dix en hiver au milieu des années quatre-vingt en été. Les précipitations annuelles sont en moyenne de seulement 45 pouces, ce qui en fait la plus ensoleillée des îles des Caraïbes orientales, et les alizés du nord-est sont presque constants, ne s'affaiblissant qu'en septembre.

L'anglais est la langue parlée.

La majorité des 80 100 personnes (recensement de 2004) résidant à Antigua sont d'origine africaine, le reste étant d'origine britannique, libanaise, syrienne, chinoise et portugaise.

HISTOIRE DE L'ILE D'ANTIGUA
Christophe Colomb a nommé Antigua en 1493 en hommage à Santa Maria de la Antigua, la sainte miraculeuse de Séville, en Espagne. En 1632, les Britanniques s'installèrent définitivement à Antigua en tant que colonie. L'arrivée de Sir Christopher Codrington a commencé l'ère du sucre pour l'île avec plus de 150 moulins à vent de transformation de la canne, chacun étant le point focal d'une plantation importante. À la fin du XVIIIe siècle, Antigua était devenue un port stratégique important ainsi qu'une précieuse colonie commerciale. Connu comme la « porte des Caraïbes », il était situé dans une position qui offrait le contrôle des principales routes de navigation à destination et en provenance des colonies insulaires riches de la région. La plupart des sites historiques de l'île, de ses fortifications en ruines à l'architecture impeccablement restaurée d'English Harbourtown, rappellent les efforts coloniaux pour assurer sa sécurité contre les invasions.

Horatio Nelson est arrivé en 1784 pour développer les installations navales britanniques à English Harbour et pour faire appliquer des lois strictes sur la navigation commerciale. La première de ces deux tâches a abouti à la construction du chantier naval de Nelson, l'un des meilleurs actifs physiques d'Antigua. Le futur roi Guillaume IV servait sous Nelson à l'époque, pour qui le logement le plus agréable de Clarence House a été construit. C'est pendant le règne de Guillaume, en 1834, que la Grande-Bretagne a aboli l'esclavage dans l'empire.

Alors que l'industrie sucrière des îles britanniques commençait à se dissoudre, l'île se tourna vers le développement du tourisme. En 1967, sous la direction de V.C. Bird, avec Barbuda et la petite île de Redonda comme dépendances, Antigua est devenue un État associé du Commonwealth et, en 1981, elle a obtenu le statut d'indépendance totale.

INFORMATIONS SUR L'AÉROPORT D'ANTIGUA
Aéroport international VC Bird
Il existe des vols directs et des liaisons depuis l'Amérique du Nord via San Juan, Montserrat et Saint-Martin (et plusieurs vols hebdomadaires depuis l'Europe) fournis par Air Canada, Air Montserrat, American Airlines, Caribbean Airlines, Continental Airlines, Delta, LIAT et US Air. Un service régulier et nolisé est disponible pour de nombreuses îles voisines.
Heures de vol : New York𔃂 heures.
Miami𔃁 heures.
Baltimore𔃂 heures.
Toronto𔃂 heures.
Porto Rico𔂿 h.
Londres𔃆 heures.
Francfort𔃇 1/4 hrs.
Paris𔃆 heures.
V.C. L'aéroport international Bird, situé au nord-est d'Antigua, est le point d'entrée des visiteurs arrivant par avion. Il y a une taxe de départ de l'aéroport de 20 $ pour les visiteurs en séjour.

LE GOLF

Il y a deux terrains de golf sur l'Antigua : un parcours de 18 trous à normale 70 au Cedar Valley Golf Club et un autre à Jolly Harbour. Le K-Club de Barbuda possède également son propre parcours de 9 trous.

CLUB DE GOLF JOLLY HARBOUR

Les prix des Green Fees sont déjà inclus dans les frais d'adhésion, si un membre n'a pas ses propres voiturettes et clubs, ils peuvent être loués à un tarif d'adhésion spécial. Pour les non-membres le
Les frais sont :
9 trous – $25.00US
18 trous – 40,00 $US Frais de voiturette de golf :
9 trous – 15,00 $US
18 trous – 23,00 $US

Téléphone # 268-462-7771 Poste 608
Télécopieur # 268-562-2810
Courriel : [email protected]

PARCOURS DE GOLF DE LA VALLÉE DES CÈDRES

Procurez-vous et remplissez un formulaire d'adhésion. Le formulaire doit être retourné pour approbation – est généralement approuvé. Une fois approuvés, les paiements doivent être effectués. Il y a des frais d'adhésion de 260,00 $ EC
Cotisations : Célibataire – 1 280,00 $ EC par an Mari et femme – 2 050,00 $ EC par an
Famille (mari et femme + enfants à l'école et non au collège) 2 300,00 $ EC par an
Green Fees $30.00US par 18 trous par jour
Carts $30.00US per 18 holes (if cart is shared $15.00US per person)

Telephone # 268-462-0161
Fax # 268-562-2762
E-mail: [email protected]

ANTIGUA ACTIVITIES

A variety of land and sea activities await the adventure-seeker. Water sports abound from sailing, boat cruising, water skiing, deep sea and reef fishing to scuba diving and snorkeling among the thriving coral reefs surrounding the island. For land lovers, two 18-hole golf courses and professional tennis and squash courts are accessible and open to the public. In addition, the island offers other popular recreational activities such as horseback riding, helicopter tours, hiking and eco-tours. Les

Island also harbors a fierce devotion to the sport of Cricket, with the season running from January to July.

Antigua’s rich history and spectacular topography provide a variety of popular sightseeing opportunities. Nelson’s Dockyard, the only remaining example of a Georgian fort commissioned by the British in 1755, is perhaps the most renowned landmark. Other attractions include a historic overview of six periods of Antiguan history through a multimedia presentation at the Dow Interpretation Center.

Visitors may also enjoy a panoramic view of the Caribbean’s longest continuously operational port from Shirley Heights. Further evidence of the island’s historical roots is St. John’s Cathedral, visible from around the capital it is regarded as one of Antigua’s national monuments. Betty’s Hope, which was built in 1674, is the site of one of the first full-scale sugar plantations on Antigua, and offers a chance to step back into time by visiting the restored mills. Antigua is also recognized for its picturesque landscape and natural preserves. Explore the lush vegetation of the rainforest with an expedition down Fig Tree Drive. Another unique attraction is Devil’s Bridge, located at the eastern tip of the island in Indian Town National Park, where Atlantic breakers have carved out a natural limestone arch.

ANTIGUA WEDDINGS

As destination weddings become even more popular, we offer special packages and wedding planners to help accommodate every desire. There is no waiting period or residency requirement to secure a marriage license, just begin by visiting the Ministry of Justice with a valid passport, complete the application and pay a $40 registration fee, $150 application fee and the Marriage Officer’s fee of $50.

Once a date and time for the ceremony has been determined, the ceremony may be performed in the presence of a registrar or marriage officer and two witnesses. All applicants must be over 18 years of age and if previously married, the original divorce decree or, in the case of a widow or widower, the original marriage and death certificates will need to be presented.

Barbuda is part of our three-island state with Antigua and Redonda in the northeastern Caribbean. In Barbuda you will see an island that is unspoiled by tourism. It is renowned for its beaches that are natural, sprinkled with pink sand, and miles long.

Barbuda’s Frigate Bird Sanctuary is located in the island’s northwestern lagoon and is accessible only by boat. The sanctuary contains over 170 species of birds and is home to over 5,000 frigate birds. Fregata magnificens, the most aerial of water birds, possesses the largest wingspan (four to five feet) in proportion to its body size of any bird in the world. It is also known as the man o’ war bird, and the comparison to warships is a particularly apt one — with its superior size and flight capabilities, the frigate bird harasses less agile flyers like pelicans, egrets, and cormorants until they drop their catch. The male frigate is marked by its red throat pouch, which it can inflates as part of its courtship behaviour and as a defensive display. Courting takes place in the fall, and chicks hatch late in the year. We offer day tours to Barbuda

ANTIGUA TRANSPORTATION

Taxis are available throughout Antigua. Fares between the airport, harbour, and many villas and destinations are fixed and can be obtained upon arrival. Sample fares from V.C. Bird International Airport to: Nelsons Dockyard–US$21 Shirley Heights–US$21 St. John’s–US$7. Taxi drivers are also qualified as tour guides for sightseeing trips. Tour rates can be obtained beforehand.

Renting a car is an ideal way to discover more of Antigua while on your vacation. The cost is about US$40-50 per day. In addition to a valid driver’s license from your country of residence, or an international driver’s license, a permit to drive in Antigua is required. The rental agency can assist you in getting this temporary license, which costs approximately US$25 and is valid for three months. Don’t forget that driving here is on the left side of the road! We recommend Tropical Car rentals among others.

There is some local bus service schedules and routes can be obtained through our offices.

ANTIGUA SECURITY & HEALTH

There is a number of very highly qualified European and US trained physicians in Antigua, but in-patient facilities are limited to a single public hospital (Holberton Hospital, Hospital Road, St. John’s tel. 268-462-0251). There is also a private Adelin Medical Center, Fort Road, Antigua 268 462 0866 clinic. There is no hyperbaric chamber divers requiring treatment for decompression illness must be evacuated from the island, usually to either Saba or Guadeloupe. Pharmacies are well supplied. Most doctors and hospitals will expect payment in cash, regardless of whether you have travel health insurance. Serious medical problems will require air evacuation to a country with state-of-the-art medical facilities.

Antiguan and Barbuda security forces consisted of the Royal Antigua and Barbuda Police Force, which was a constabulary of 350 personnel, and the Antigua and Barbuda Defense Force, which had 115 members. The Defense Force filled the role of the SSUs established in other OECS countries it had only a ground element, as Antigua and Barbuda had no navy or air force. There is also the National coast guard.

ANTIGUA TELECOMMUNICATIONS

Cable and Wireless, and Digicel and APUA provide international direct dialing telephone service, as well as telex, facsimile and data service (including electronic mail and international database to Europe, North America and other parts of the Caribbean).

Licensed operations and services are: Radio and TV Broadcasting Station Cable TV and Multimedia Services Satellite EarthStation, Radio Communications Amateur Radios, Citizens Band (CB) Radios, Very High Frequency (VHF), Ultra High frequency (UHF), Submarine Cable Landing, Mobile Telephone Network

ANTIGUA WEATHER

Temperatures generally range from the mid-seventies in the winter to the mid-eighties in the summer. Annual rainfall averages only 45 inches making it the sunniest of the Eastern Caribbean Islands, and the northeast trade winds are nearly constant, flagging only in September. Low humidity year-round however watch out for the sun!


The islands of Antigua and Barbuda, and several smaller dependent islands, form an independent country towards the eastern extent of the West Indies.

The overall population is just under 100,000, almost all living on Antigua, especially since Hurricane Irma destroyed most of Barbuda’s buildings and infrastructure in 2017, rendering the island uninhabitable until it can be rebuilt.

Antigua is a hugely popular high-end tourist destination, and tourism accounts for half of the annual GDP, with over 250,000 visitors per annum, one third of those from the US. Much of the rest of the GDP is generated via international banking, economic citizenship (encouragement of foreign investors), and the three medical schools, mainly for foreign students, which all contribute to the economy. Agriculture is limited to feeding the local population, and is perpetually short of labour given higher wages which attract locals to the construction and tourism industries.

There is a fairly sizeable expat community, with many Britons and Americans choosing to live on Antigua, either retired or working, again mainly in the banking and tourism sectors.

The official language in Antigua and Barbuda is British English, although around 10% of the population speaks Spanish. There is also the Antiguan Creole patois, which has been widely discouraged in the education system in favour of English, but many terms survive in the local slang, and certain words and phrases have their roots in African languages.

Expats need to be aware that the strong and lyrical West Indian accent, which varies considerably from island to island, and the associated slang (in both English and Spanish) can take some getting used to.

If English is not your native tongue, then learning or improving it will help you to communicate and integrate better, and it will be vital in the workplace. Learning facilities for English on the islands are very limited, therefore it is essential to possess a level of confidence and proficiency in English before you arrive. A working knowledge of the sport of cricket will also go a long way to making conversation!

You may need to consider enrolling in an online course in English, or attending an international school, either in a nearby Latin American country or in your home country. This is especially important if you need occupation-specific proficiency, for example in banking or finance, or the medical sector.

There are many courses in English available on the internet catering for all levels. Some will be free to a certain level.

All daily commerce and general conversation on the islands will be in English, but these daily interactions will improve your level of proficiency fairly quickly, as you will be immersed in the language and culture. You should also be able to find locals willing to coach you or encourage you by engaging in conversation over a coffee or a beer.

It is much the same story in general for the Spanish language. If you need to communicate with the 10,000-strong Spanish speaking population, or indeed visit nearby Latin American countries, which apart from Brazil are all Spanish speaking, you will need some degree of proficiency in that language.

Spanish is the third largest language per capita in the world, spoken by almost half a billion people worldwide, and the Caribbean is flanked by many Spanish speaking countries. If required, you will find many international schools in Latin America with courses in the Spanish language to suit all levels and requirements.

Linguistic experts recommend an immersive learning experience as the quickest and most reliable method to acquire or consolidate a new language. If you need to improve your English, this should be a matter of going about and engaging with the local population, reading English books or newspapers, and watching English-language TV or films without subtitles.

Similarly for learning or improving your abilities in Spanish, immersing yourself in Spanish language television and newspapers is a good plan. Expat learners report that Latin American teaching standards are generally very good, but there are few opportunities to be taught Spanish on Antigua itself, unless you find willing locals to assist you.

For Spanish conversation or practice, rely on your own knowledge and a good phrasebook rather than digital translation: although the islands have a good standard of internet connection, even in adverse weather conditions, island wifi is sometimes slow and you may not be able to access your phone at all times.

Surprisingly for an island with such a small population, employment opportunities do exist, but there are very few outside the tourist industry, where experienced and qualified watersports specialists may be required seasonally with private clubs. A high standard of English will be expected.

Most other jobs would be classified as semi-skilled, and you would be competing with locals. Again proficiency in English is an absolute requirement.


Antigua and Barbuda

Antigua and Barbuda really supply only one thing, and they supply it well: vast, idyllic beaches. One of the most visited spots in the Caribbean - mainly due to its inclusion in nearly every Caribbean cruise package or simply because a flight to Antigua island is one of the most convenient ways to get south of Florida &ndash the sprawling beaches retain a sense of mystery and wonder, especially on the smaller island of Barbuda.

If you are looking for fine dining, try Anguilla or Trinidad. If you are looking for culture, Cuba or Curacao is for you. But if you want to concentrate on sunbathing, swimming and staying active, Antigua island is for you. Much larger than its sister island, the general culture of Antigua seems resigned to the fact that it doesn't have one strong selling point &ndash so it tries to do even the most pedestrian things better. The casinos are flashier, the streets are cleaner. The island offers scenic hiking and enthusiastic kayaking, but you can find the same on nearly anywhere in the Caribbean. And whether you can safely say that the diving is better here than anywhere else is anyone's guess. The same fish seem to swim beneath the aquamarine waters. The same helpful people dot the popular Antigua beaches, ready to help you into your scuba gear or with your snorkel rental.

But many of the beaches on Antigua and Barbuda are virtually deserted, despite their popularity as a vacation spot. Part of it is due to the vast quantity of beaches on Antigua island, where the tourist board has officially named it home to 365 beaches. You can hardly discern where one ends and one begins, but that is no matter &ndash it sounds good on the brochure. And looks good in real life &ndash it would take years to explore every islet of Antigua island. Darkwood Beach might be the most scenic, offering spacious views of the nearby island of Montserrat and the large (not to mention highly active) volcano that lives there.

Antigua Map

Barbuda is even more underdeveloped. Merely 62 square miles in area, the island is home to three posh resorts and little else. Here you can find wild boar right outside your door, goats are everywhere, and humans are easily outnumbered by the island"s turtle population. For those who want immaculately beautiful beaches, Antigua and Barbuda are the place to go. For those who want true seclusion, however, Barbuda is the real find.


Voir la vidéo: 2 Comment sest déroulée lhistoire des différents moyens de transport (Novembre 2021).