Podcasts sur l'histoire

USS Trippe (DD-33)

USS Trippe (DD-33)

USS Trippe (DD-33)

USS Trippé (DD-33) était un destroyer de classe Monaghan qui a participé à l'intervention au Mexique en 1914, puis a opéré à partir de Queenstown en 1917-18 avant de terminer sa carrière active dans les garde-côtes à la fin des années 1920.

Les Trippé a été nommé d'après John Trippe, un officier de la marine américaine qui a servi dans la quasi-guerre avec la France, la campagne contre Tripoli et une impasse avec le HMS Moselle en 1910.

Les Trippé a été posé à Bath le 12 avril 1910, lancé le 20 décembre 1910 et mis en service le 23 mars 1911. Il a rejoint la flotte de torpilles de l'Atlantique et a passé les trois années suivantes à participer au mélange normal d'étés au large de la côte est et d'hivers à Cuba eaux.

En 1914, elle participe à l'intervention américaine au Mexique. Elle est arrivée de Tampico le 22 avril et a passé une semaine à bloquer ce port. Le 1er mai, elle a déménagé à Veracruz, pour soutenir l'occupation américaine de la ville. Il y est resté pendant la majeure partie du mois de mars, opérant aux côtés d'une puissante flotte américaine.

Toute personne qui a servi sur elle entre le 22 avril et le 25 mai 1914 avait droit à la Médaille du service mexicain.

Après l'intermède mexicain, le Trippé retourna à sa routine normale pendant encore un an et demi, mais le 13 décembre 1915, il rejoignit la 2e flottille de réserve, le 5 janvier 1916, il fut désigné comme « destroyer opérant avec un effectif réduit » et le 27 janvier, il fut désarmé dans la réserve .

Cela n'a pas duré longtemps. Le 25 juillet 1916, il est remis en service et passe les derniers mois avant l'entrée en guerre des États-Unis à opérer le long de la côte est des États-Unis. Cela a continué pendant un mois après l'entrée en guerre des États-Unis le 6 avril 1917, avant de partir le 21 mai 1917 pour le service à distance. Sa base pour le reste de la guerre à Queenstown et sa première patrouille en temps de guerre ont commencé le 5 juin 1917. Au début, elle a passé une grande partie de son temps à effectuer des patrouilles anti-sous-marines, mais l'escorte de convoi est devenue un rôle de plus en plus important.

Le 29 juillet 1917, l'USS Wadsworth (DD-60) a mené deux attaques de grenades sous-marines contre des sous-marins. Au lendemain de la deuxième attaque, le Trippé a heurté un objet métallique qui lui a donné une gîte de 10 degrés, suggérant que le Wadsworth's les attaques avaient causé des dégâts.

Son seul contact direct avec un sous-marin a eu lieu le 18 septembre 1917, alors qu'il opérait aux côtés du Jacob Jones (DD-61). Les deux destroyers se trouvaient à 350 milles à l'ouest de Brest lorsqu'ils ont repéré le sillage d'un périscope de sous-marin. Les Trippé largué des grenades sous-marines, mais sans aucun résultat. Cette nuit-là, elle a été frappée par une violente tempête qui a en fait renversé sa plate-forme de pistolet d'attente tribord par-dessus bord !

En 1917-18, elle était commandée par Robert Carlisle Giffen, un futur amiral qui a participé à la patrouille de neutralité de la Seconde Guerre mondiale, à l'opération Torch et aux deux dernières années de la guerre du Pacifique.

Toute personne ayant servi dans le Trippé entre le 1er juin 1917 et le 11 novembre 1918, s'est qualifié pour la Médaille de la Victoire de la Première Guerre mondiale.

Les Trippé quitta la France en décembre 1918 et atteignit Boston le 3 janvier 1919. Il passa les six mois suivants à opérer le long de la côte est, avant de déménager à Philadelphie en juillet où il fut désarmé le 6 novembre 1919.

En 1924 le Trippé a été réactivé pour être utilisé avec la « Rum Patrol » de la Garde côtière. Elle a fait retirer ses tubes lance-torpilles, ses grenades sous-marines et un canon de 3 pouces, et a été commandée par la Garde côtière en tant que Trippé (CG-20) le 24 juin 1924. Il a passé quatre ans à opérer à partir de New London, avant d'être placé en commission réduite le 5 janvier 1929. Au début de 1930, il a été révisé au New York Navy Yard et une dernière période d'opérations des garde-côtes suivi en avril-décembre 1930. Il a été désarmé par les garde-côtes le 15 avril 1931, est retourné à la marine le 2 mai et vendu à la ferraille le 22 août 1934.

Déplacement (standard)

787t

Déplacement (chargé)

883t

Vitesse de pointe

Conception de 29,5 kt
30,89 kts à 14 978 shp à 883 tonnes à l'essai (Trippé)
29,5 nœuds à 13 472 shp à 891 tonnes à l'essai (Henley)

Moteur

Turbines Parsons à 3 arbres
4 chaudières Thornycroft ou Normand ou Yarrow

Varier

2 175 nm à 15 nœuds à l'essai
1 913 nm à 20 nœuds à l'essai

Armure - ceinture

- plate-forme

Longueur

292 pieds 8 pouces

Largeur

27 pieds

Armement

Cinq pistolets 3 pouces/50
Six tubes lance-torpilles de 18 pouces dans des tubes jumeaux

Complément d'équipage

89

Lancé

20 décembre 1910

Commandé

23 mars 1911

Sort

Vendu à la ferraille 1934

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale


USS Trippe (DD-33) - Histoire

Lors de la mise en service, Trippé rejoint les destroyers lance-torpilles et les sous-marins affectés à la côte est en tant qu'unité de l'Atlantic Torpedo Fleet. Depuis les trois ans prochains, elle a mené des opérations de routine le long de la Côte Est. En 1911, elle termine des essais et participe à des exercices au large de Newport, de Boston et des caps de Virginie. Elle a fait sa première croisière aux eaux du sud en 1912. Elle a dégagé Newport le 3 janvier et a jeté l'ancre dans la Baie Guantánamo 11 jours plus tard. Après trois mois d'entraînement à Guantàacutenamo Bay et dans le golfe du Mexique, le destroyer lance-torpilles est revenu vers le nord en avril et est entré dans le port de Boston le 21.

Après réparations, Trippé reprise des opérations d'entraînement au large de la côte nord-est. Le 2 janvier 1913, le navire de guerre s'est dirigé une fois de plus vers le sud pour trois mois d'exercices tactiques et d'exercices d'artillerie hors de la baie de Guantacutenamo et dans le golfe de Guacanayabo. Elle est revenue à Boston le 14 avril et a passé le reste de 1913 dans les opérations de la côte entre Boston et Norfolk, Virginie.

Trippé a commencé en 1914 comme elle l'avait fait les deux années précédentes et se dirigeait vers le sud et s'entraînait au combat dans les Caraïbes jusqu'à la fin mars. En avril, cependant, l'incident de Tampico l'a amené sur les côtes du Mexique, lorsque des marins et des marines américains ont débarqué à Vera Cruz et ont saisi la douane le 21. Trippé est arrivé au large de Tampico le 22 et a patrouillé la région pendant une semaine pour empêcher le débarquement d'armes. Le 1er mai, elle a fumé au sud à Vera Cruz, où elle a conduit plus de patrouilles et a soutenu des cuirassés et des croiseurs opérant à proximité. Vers la fin du mois, Trippé a dégagé les eaux mexicaines et, le 31, il est entré dans le port de Boston.

À l'issue d'une révision complète, le navire de guerre a effectué des essais et des exercices dans la région de Boston de la mi-août à la fin septembre. Le 30 septembre, Trippé arrivé à Newport pour une semaine d'opération avant de se diriger vers le sud. Elle a déménagé à Hampton Roads à la mi-octobre et a participé à des exercices là-bas et à Lynnhaven Bay pendant un mois avant de retourner à Boston.

Le navire de guerre passa décembre et les trois premières semaines de 1915 dans la région de Boston et, le 26 janvier, arriva à Guantánamo Bay pour reprendre son programme d'exercices d'hiver dans les Caraïbes. Fin mars, Trippé a pointé son arc vers le nord une fois de plus et a atteint Boston le 6 avril. Après sa ronde normale de manœuvres au large de la côte nord-est, le destroyer lance-torpilles est revenu à Boston le 23 octobre. Un peu moins de deux mois plus tard&mdashon 13 décembre 1915&mdashTrippé est devenu une unité de la 2e Flottille de Réserve nouvellement organisée. Le 5 janvier 1916, il est désigné &ldquodestroyer opérant à effectif réduit&rdquo et, le 27, il est placé en ordinaire au Boston Navy Yard.

La menace de la guerre, cependant, a rendu sa retraite brève. Trippé fut de nouveau placé en pleine commission à Boston le 25 juillet 1916, sous le commandement du lieutenant (jg.) Roy P. Emrich. Au cours des huit mois suivants, Trippé entraîné le long de la côte en vue de l'entrée de plus en plus probable des États-Unis dans la Première Guerre mondiale. Les États-Unis ont déclaré la guerre à l'Empire allemand le 6 avril 1917. Trippé a continué à opérer de la côte jusqu'au début de mai, quand elle est entrée à Boston et a commencé des préparations pour le devoir à l'étranger.

Le 21 mai 1917, le destroyer quitte Boston pour la Grande-Bretagne. Après une escale à St. Johns, Terre-Neuve, il est arrivé à Queenstown sur la côte sud de l'Irlande, l'emplacement d'une importante base de destroyers américains en temps de guerre. Elle s'est arrêtée juste assez longtemps pour faire le plein et faire des réparations de voyage avant de dégager le port le 5 juin pour sa première patrouille. De Queenstown, elle a escorté des convois alliés sur la dernière étape de leur voyage d'Amérique vers la France et l'Angleterre. Son champ d'opérations, situé dans la zone de guerre qui avait été établie autour des îles britanniques par l'Allemagne le 5 février 1915, était le principal terrain de chasse des sous-marins de la flotte de haute mer. Lorsqu'il n'est pas engagé dans l'escorte de convois, Trippé patrouillait les eaux autour de Queenstown dans le but de détecter et de détruire autant de sous-marins ennemis que possible.

Le navire de guerre n'avait qu'une seule éraflure vérifiée avec les sous-marins allemands. Le 18 septembre 1917, elle et Jacob Jones (Destroyer n° 61) naviguaient en compagnie à quelque 350 milles à l'ouest de Brest, en France, quand, peu après 0200, elle aperçut le sillage distinctif du périscope d'un sous-marin courant parallèlement, mais dans la direction opposée. Trippé largué des grenades sous-marines, mais sans "résultats visibles", et poursuivit son rendez-vous avec un convoi en direction de l'est. Cette nuit-là, elle s'est battue avec un autre adversaire et s'est jetée dans la mer. Dans une tempête déchaînée, les vagues ont emporté sa plate-forme de fusil de taille tribord par-dessus bord. Trippé, cependant, a conduit avec succès son convoi dans la baie de Quiberon, en France, a fait des réparations rapidement et a repris sa routine épuisante.

Pendant la dernière année de la guerre, Trippé et ses navires jumeaux ont lentement battu l'ennemi. Des convois de navires marchands transportaient des troupes et du ravitaillement en France, où les armées des Alliés ne cessaient de croître. À l'automne 1918, ils ont atteint un point de supériorité écrasante sur ceux des puissances centrales. Le 11 novembre, jour de la signature de l'armistice, Trippé était au port de Queenstown. Un peu plus d'un mois plus tard, elle a autorisé ce port irlandais, a fait le plein aux Açores et aux Bermudes, et est revenue à Boston le 3 janvier 1919. Après six mois d'opérations le long de la côte est, le destroyer est entré dans le Philadelphia Navy Yard le 23 juillet pour pré -révision de l'inactivation. Le 6 novembre 1919, Trippé a été désarmé et placé en réserve à Philadelphie.

Trippé&rsquos inactivité a duré cinq ans. En 1924, la prohibition avait engendré un trafic florissant de contrebande de boissons alcoolisées. La petite flotte des garde-côtes, chargée d'arrêter l'importation illégale d'alcool, n'était pas à la hauteur de la tâche. Par conséquent, le président Coolidge a proposé d'augmenter cette flotte de 20 des destroyers inactifs de la Marine et le Congrès a autorisé les fonds nécessaires le 2 avril 1924. Les gardes-côtes et les ouvriers du chantier naval ont été révisés. Trippé&rsquos coque, l'a dépouillé de l'équipement de grenade sous-marine et des tubes lance-torpilles, et a retiré l'un de ses quatre canons. Le 7 juin 1924, Trippé a été transférée à la Direction du Trésor et, le 24 juin, elle a été mise en service comme Trippé (CG 20), le lieutenant-comd. John H. Cornell, USCG, aux commandes. Pendant les quatre années suivantes, l'ancien destroyer de la Marine a opéré le long de la côte nord-est de New London, dans le Connecticut, en tant que garde-côte de la patrouille des garde-côtes.

Trippé a été placé dans la commission réduite à New London le 5 janvier 1929. Cet octobre, elle a été déplacée à Stapleton, New York. De janvier à mars 1930, il est révisé au New York Navy Yard. Après un mois d'exercices d'artillerie au large de Saint-Pétersbourg, en Floride, il est revenu à Stapleton le 23 avril pour reprendre les opérations le long de la côte.

Le 18 décembre, Trippé autorisé Stapleton pour le Philadelphia Navy Yard. Les garde-côtes déclassés Trippé à Philadelphie le 15 avril 1931 et l'a rendue à la Marine le 2 mai. Il est resté en réserve à Philadelphie jusqu'en 1934, date à laquelle il a été mis au rebut. Son nom a été rayé de la liste de la Navy le 5 juillet 1934. Il a été vendu à Michael Flynn, Inc., de Brooklyn, New York, le 22 août 1934.


TRIPPE DD 403

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Destroyer de classe Benham
    Quille posée le 15 avril 1937 - Lancé le 14 mai 1938

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


TRIPPE FF 1075

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Escorte de destroyers de classe Knox
    Quille posée le 29 juillet 1968 - Lancé le 1er novembre 1969

Rayé du registre de la marine le 11 janvier 1995

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.

Type de cachet de la poste
---
Texte de la barre de tueur

Comme DE-1075. Mise en service. Cachet de Frederick L. Karcher, parrainé par Old Ironsides Chapter One, USCS

Comme DE-1075. Mise en service. Cachet de Frederick L. Karcher, parrainé par Old Ironsides Chapter One, USCS

Les autres informations

Prix, citations et rubans de campagne.
Joint Meritorious Unit Award avec 2 grappes de feuilles de chêne - Navy Battle "E" Ribbon - National Defense Service Medal w/1 star - Vietnam Service Medal - Sea Service Deployment Ribbon

HOMONYME -Jean Trippe (1785 - 1810)
Trippe est devenu aspirant de marine dans la marine américaine en avril 1799 et a servi à flot dans la frégate USS CONSTITUTION et la goélette EXPERIMENT pendant la quasi-guerre avec la France. En 1801 et 1802, l'aspirant Trippe servit dans la frégate PRESIDENT en Méditerranée. Promu capitaine en mai 1803, il retourne en Méditerranée à bord de la goélette VIXEN et accomplit des services distingués pendant la guerre de Tripoli, commandant la canonnière numéro 6 lors des combats au large du port ennemi en août et septembre 1804. En 1808, après sa promotion au grade de lieutenant, il était stationné à Charleston, en Caroline du Sud, et au cours de l'année suivante, il commanda la goélette ENTERPRISE lors d'un voyage vers les Pays-Bas. Le lieutenant Trippe commanda ensuite le VIXEN lors d'une croisière dans les Caraïbes, commençant en mai 1810. Le 24 juin, il releva courageusement un défi lancé par un navire de guerre britannique. Quelques semaines plus tard, alors qu'il naviguait de La Havane, à Cuba, à la Nouvelle-Orléans, le lieutenant John Trippe est décédé à bord du VIXEN

Si vous avez des images ou des informations à ajouter à cette page, contactez le conservateur ou modifiez cette page vous-même et ajoutez-la. Voir Modification des pages de navire pour des informations détaillées sur la modification de cette page.


USS Trippe (DD-33) - Histoire

Une boîte de conserve marins
Historique des destroyers

L'USS TRIPPE était le troisième navire de guerre à porter le nom du lieutenant John Trippe, dont les exploits contre les pirates barbaresques au début du XIXe siècle sont devenus légendaires.

Après une longue période d'aménagement, TRIPPE a opéré au large de la côte est et dans le golfe du Mexique, aidant à maintenir la neutralité de l'hémisphère occidental contre les pressions d'une guerre en expansion en Europe. L'ouverture de la guerre trouva le nouveau destroyer toujours à sa station.

Le travail en convoi n'était jamais sûr, même sans U-boot ou avion ennemi dans la région. Alors que le TRIPPE remontait le détroit de Block Island, à quelques kilomètres de Newport, Rhode Island, un bombardier de l'armée en patrouille l'a identifié comme un destroyer allemand. Bien que le bâton de bombes du bombardier ait explosé à à peine deux cents mètres de la proue du destroyer, aucun dommage n'a été causé. L'équipage a revendiqué le naufrage d'un "destroyer nazi ou d'un grand torpilleur". . Quatre membres d'équipage de TRIPPE ont été tués et trois autres blessés.

L'invasion réussie de l'Afrique du Nord a augmenté le besoin de convois transatlantiques et TRIPPE est devenu une escorte préférée. Entre les voyages de retour aux États-Unis, TRIPPE a été affecté à l'escorte des convois côtiers dans la guerre en expansion.

TRIPPE est apparu partout en Méditerranée. Au large de Palerme, son tir anti-aérien précis représentait au moins un raider allemand. Elle a croisé la côte ouest de l'Italie, fournissant un appui-feu aux troupes à terre ainsi qu'interdisant le trafic côtier allemand. À Salerne, le TRIPPE et d'autres destroyers ont réduit au silence les batteries allemandes, permettant aux forces de l'armée de consolider la tête de pont et de renouveler leur attaque à l'intérieur des terres. Avant la fin de sa tournée en Méditerranée, elle chasserait sans succès le tueur de l'USS BRISTOL (DD-453), U-371, et escorterait le président Roosevelt, à bord de l'USS IOWA (BB-61) à la conférence de Téhéran qui a changé le teint de la guerre.

Le DD-403 est parti du port d'Oran le 16 décembre 1943 accompagné de deux autres destroyers à la recherche des survivants du Liberty ship américain SS JOHN S. COPLEY. Ils ont trouvé le sous-marin incriminé, le U-72, naviguant à la surface au crépuscule d'une soirée nord-africaine. Alors que l'USS WOOLSEY (DD-437) allumait ses projecteurs, TRIPPE s'ouvrit avec ses montures de 5 pouces. Incapable de submerger, le sous-marin a riposté, blessant deux personnes à bord du WOOLSEY. Le résultat n'a cependant jamais été mis en doute. Après seize patrouilles réussies, le U-73 a finalement succombé à la puissance de feu combinée de WOOLSEY et TRIPPE. Trente-cinq Allemands, dont le capitaine du sous-marin, sont capturés.

En janvier 1944, TRIPPE appliqua ses tirs très précis pour défendre la fragile tête de pont d'Anzio contre les contre-attaques ennemies. Parfois, des sources suggèrent que le destroyer l'a frappé avec des chars Tigre allemands. Le 88-mm nazi. l'arme de char n'était guère à la hauteur des canons de 5 pouces bien servis de TRIPPE. L'armée de l'air allemande, appelée Luftwaffe, n'a pas fait mieux. Une attaque contre les transports au large de la tête de pont a également été repoussée par le DD-403. La tête de pont paraissant sécurisée, TRIPPE est retourné à Oran.

Le DD-403 a brièvement fonctionné avec le groupe de chasseurs-tueurs anti-sous-marins USS CARD (CVE-11), avant d'être détaché pour servir sur la côte est. Le destroyer qui a beaucoup voyagé protégerait deux autres convois de la côte est vers l'Italie après avoir protégé divers navires de guerre pendant leurs croisières d'essai et d'entraînement.

Pour la première fois de sa carrière, TRIPPE est entrée au Pacific Theatre. Elle a atteint Pearl Harbor le 16 mai 1945 et a servi d'escorte de convoi pour le reste de la guerre. Elle a aidé à la reddition des garnisons japonaises dans les Mariannas et les Bonins avant de retourner sur la côte ouest.

En janvier 1946, TRIPPE est sélectionné pour participer aux essais de bombe atomique à Bikini. La deuxième explosion, une détonation sous-marine le 25 juillet, l'a rendue si radioactive qu'elle n'était apte qu'à des études scientifiques dans des conditions hautement réglementées. En 1948, sa coque s'était détériorée au point de presque couler, et elle a été remorquée en eau profonde au large de l'île de Kwajalein pour être coulée par des tirs navals. Elle a été officiellement rayée de la liste de la Marine le 19 février 1948.


Historique des opérations[modifier | modifier la source]

Trippé a été posé le 15 avril 1937 par le Boston Navy Yard, lancé le 14 mai 1938 parrainé par Mlle Betty S. Trippe et mis en service le 1er novembre 1939, le Lt. Comdr. Robert L. Campbell aux commandes.

Trippé a passé le reste de 1939 pourvoirie à Boston. En janvier 1940, il visita Newport, Rhode Island, pour affronter des torpilles et Yorktown, Virginie, pour charger des grenades sous-marines avant de se diriger vers le golfe du Mexique. Après un entraînement au shakedown dans le golfe du Mexique et dans les Caraïbes, il est retourné à Boston le 20 mars 1940. Après avoir terminé sa révision post-shakedown, Trippé a quitté Boston le 24 juin pour finalement rejoindre la partie caribéenne de la patrouille de neutralité. Elle a voyagé via Hampton Roads à San Juan, Porto Rico, où elle est arrivée au début de juillet pour revenir au nord à la mi-mois pour une visite de deux jours à Washington, D.C.. Le 26 juillet, Trippé est entré une fois de plus à San Juan pour commencer sérieusement son service de patrouille de neutralité.

Pendant huit mois, le destroyer a sillonné les eaux chaudes des Antilles pour empêcher les belligérants européens de faire la guerre dans l'hémisphère occidental. Pendant cette période, elle a escorté Tuscaloosa, avec le président Franklin Roosevelt embarqué, dans une tournée des bases dans les Caraïbes. Elle a vu le président en toute sécurité à Charleston, en Caroline du Sud, le 14 décembre, puis s'est dirigée vers Philadelphie et des réparations rapides. Après une visite de deux jours à Norfolk à la fin de la première semaine de janvier 1941, Trippé a fumé au sud à la Baie Guantanamo, Cuba, où elle a conduit des patrouilles de neutralité jusqu'au printemps.

Devoir de l'Atlantique Nord[modifier | modifier la source]

Le 21 mars, le navire de guerre a commencé une révision de deux mois à Boston. Le 24 avril, alors que Trippé des réparations continues, le président Roosevelt a étendu la patrouille de neutralité jusqu'à la limite de la zone de guerre allemande. Lorsque Trippé a émergé de son carénage en mai, il a visité Norfolk et s'est ensuite entraîné à Newport jusqu'au début de juin. Le 11 juin, elle rejoint l'écran de l'USS Texas pour sa première patrouille prolongée dans l'Atlantique Nord. Le 29 juin, Texas et ses escortes traversèrent les viseurs périscopiques d'un sous-marin. Le capitaine allemand perplexe a presque perpétré un incident en attaquant mais, incapable d'égaler la vitesse de la Force opérationnelle 1, il a abandonné la poursuite en fin d'après-midi. Parfaitement inconscient du danger, le cuirassé poursuit sa route avec Trippé et ses frères destroyers. Le lendemain, ils ont terminé leur patrouille à Newport.

Trippé continué à patrouiller hors de Newport, d'abord avec Texas et puis avec New York, jusqu'en juillet et la première quinzaine d'août. Le 15 août, le navire de guerre a déplacé sa base à Boston et à Provincetown. Le 25 avril, elle a autorisé Boston à escorter Mississippi à NS Argentia, Terre-Neuve. Après plus d'un mois d'entraînement et d'opérations anti-sous-marines au large de Terre-Neuve, Trippé a quitté Argentia le 11 octobre en compagnie de Yorktown, Nouveau Mexique, Quincy, Savane, et sept autres destroyers. Après avoir jeté l'ancre brièvement à Casco Bay, dans le Maine et patrouillé dans la zone entre ce port et Boston, les navires de guerre se sont dirigés vers un rendez-vous au milieu de l'océan pour soulager l'escorte de la Royal Navy d'un convoi en direction de l'ouest. Lors de son voyage de retour, Trippé s'est séparé de l'escorte au large de Portland, dans le Maine, et s'est mis dans la baie de Casco. Le 9 novembre, elle a quitté la côte du Maine dans l'écran de Ranger, Vincennes, et Quincy rencontrer un autre convoi en direction de l'ouest et l'escorter jusqu'aux États-Unis.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

A la mi-novembre, Trippé escorté Ranger vers le sud jusqu'aux Antilles et des vols contrôlés menés à partir de ce transporteur dans les environs de Trinidad jusqu'au début décembre. Elle revenait au nord avec le porte-avions le 7 décembre lorsque l'attaque japonaise sur Pearl Harbor a secoué les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. L'entrée de l'Amérique dans la guerre, cependant, n'a pas changé Trippe mission. Il continue d'escorter les convois transatlantiques et de chasser les sous-marins. Elle s'est arrêtée à Norfolk pendant une semaine puis s'est dirigée vers Newport le 10 décembre. Juste avant l'aube du 16 décembre, un bombardier de l'armée s'est approché d'elle par le nord et, après avoir effectué plusieurs passes, a largué un bâton de bombes et a signalé avoir coulé un destroyer allemand dans le détroit de Block Island. Trippé est sorti indemne, les bombes ont explosé à environ 200 mètres de sa proue et ont continué jusqu'à Newport où elle est arrivée le même jour.

Au cours des 10 prochains mois, Trippé était partout dans l'Atlantique nord-ouest. Elle a escorté le trafic côtier entre les ports le long de la côte est. Elle a soulagé les navires de guerre britanniques au milieu de l'océan et a escorté leurs convois dans les ports américains, tout en protégeant les convois en direction de l'est jusqu'au milieu de l'océan où les navires de guerre britanniques ont pris le relais. Le destroyer patrouillait au large d'endroits aussi divers qu'Argentia, Terre-Neuve et les caps de la Caroline du Nord. Ses fonctions d'escorte l'ont emmenée aussi loin au sud que le canal de Panama et les Antilles, aussi loin au nord que Terre-Neuve et, à une occasion, aussi loin à l'est que le port de Londonderry en Irlande du Nord. À deux reprises, Trippé a recherché des survivants des navires marchands torpillés une fois au large de Hampton Roads au début de février et de nouveau près des Bermudes en juin. Elle a également fait deux attaques infructueuses sur ce qu'elle croyait être des sous-marins submergés. De temps en temps, elle trouvait même le temps d'effectuer des exercices et de s'entraîner au tir.

En octobre 1942, Trippé a dégagé la région de Baie Chesapeake et a fumé au nord à Newport où elle est arrivée le 7ème. Pendant les deux semaines suivantes, elle a opéré avec Massachusetts tandis que le nouveau cuirassé pratiquait le bombardement côtier pour la prochaine invasion de l'Afrique du Nord française. Pendant les heures précédant l'aube du 19 octobre, il faisait route vers la baie de Casco lorsque Benson frappé Trippé sur sa hanche tribord, tuant quatre Trippé membres d'équipage et en blessant trois autres. Le 13 novembre, Trippé a terminé les réparations à New York et s'est mis en route pour l'entraînement à la guerre anti-sous-marine à New London, Connecticut.

Après près d'un mois de formation et d'escorte de convois côtiers, Trippé a quitté New York dans l'écran de son premier convoi à destination de Casablanca. Elle est revenue à New York le 7 février 1943 et a conduit plus de formation. En avril, le destroyer a effectué un autre voyage aller-retour au Maroc et a escorté un convoi côtier jusqu'à Norfolk avant de se diriger vers la Méditerranée. Le 10 mai, le navire de guerre est arrivé à Oran, en Algérie. Elle a masqué alors des convois entre ce port et Bizerte, a conduit des patrouilles et a pratiqué le bombardement de rivage en préparation pour soutenir les débarquements alliés sur la Sicile.

Le 9 juillet, le destroyer a quitté Oran dans l'écran d'un convoi à destination de la Sicile et était toujours en mer lorsque les troupes alliées ont débarqué le lendemain. Il est arrivé au large de Gela le 14, le lendemain du débarquement dans ce port, et a patrouillé cette zone jusqu'au 20, date de son retour à Oran. Cependant, le destroyer est revenu en Sicile le même jour cette fois à Palerme. Trois jours plus tard, la Luftwaffe attaque le mouillage. Pour échapper au radar, les bombardiers moyens allemands se sont approchés du sud, bas au-dessus des montagnes siciliennes, et ont encerclé les cibles. Comme Trippé zigzaguant pour échapper aux bombardements et aux bombardements, sa batterie de 5 pouces aboya avec défi. À la fin du raid, elle a revendiqué le mérite de l'un des aigles allemands

Au nord, tandis que les colonnes blindées du lieutenant-général George S. Patton traversaient la côte nord de la Sicile et évitaient les lourdes formations ennemies avec des débarquements amphibies, la Marine soutenait son avance. Trippé a quitté Palerme le 4 août en compagnie de Savane pour soutenir l'avance avec des tirs navals. Le 5, elle bombarde les ponts de Terranova. Au cours des deux jours suivants, le destroyer a rejoint crême Philadelphia avant de soutenir les débarquements à Sant Agato di Militello. Trippe les canons ont ouvert la voie aux troupes débarquant à Brolo le 11 et, le 16, sa batterie principale a soutenu la fin de course amphibie à Spadafora. Le lendemain, la Sicile a été déclarée sécurisée, et Trippé s'est dirigé vers le nord avec trois bateaux PT pour accepter la reddition des îles Éoliennes de Lipari et Stromboli.

Le continent italien était la prochaine cible du destroyer. Aux premières heures du 20 août, Trippé et Wainwright bombardé un pont de chemin de fer à Fiume Petrace, puis se dirigea vers le sud vers Bizerte et escorta un convoi jusqu'à Palerme. Trippe revint ensuite à Bizerte et, le 31 août, se rendit à Oran.

Les troupes britanniques débarquèrent à Reggio, en Italie, le 3 septembre pour entamer la longue et amère remontée de la péninsule italienne. Deux jours plus tard, Trippé pris la mer pour escorter un convoi jusqu'aux plages d'assaut de Salerne, juste au sud de Naples. Cette attaque, visant à renverser les défenses allemandes dans le sud de l'Italie, a été lancée le matin du 9 septembre 1943. Les troupes se sont heurtées à une forte résistance ennemie. La Luftwaffe et les lourdes batteries côtières ont fait payer un lourd tribut à la force de débarquement, mais Trippe et d'autres navires d'appui-feu ont mis leurs batteries à contribution et ont aidé les troupes à terre à consolider leur tête de pont.

Après plusieurs voyages aller-retour entre Salerne et Oran, il retourne dans la baie de Naples le 10 octobre. Tôt le matin du 13, alors que Trippé escortait un convoi de Naples à Oran, le sous-marin allemand&# 160U-571 attaqué le convoi et a rapidement coulé Bristol. Trippé a cherché brièvement l'attaquant, mais s'est concentré sur le sauvetage des survivants de Bristol, alors le sous-marin s'est échappé.

Trippé occupé le mois suivant avec des opérations de convoi dans la Méditerranée occidentale et un travail de patrouille au large d'Oran. Le 18 novembre, il a quitté Gibraltar avec Brooklyn et un écran de destroyers britanniques et américains. Au large de Casablanca, ils ont rendez-vous avec le cuirassé Iowa, qui venait d'emmener le président Roosevelt dans la première étape de son voyage vers les conférences alliées du Caire et de Téhéran. Trippé escorté l'Iowa à travers le détroit de Gibraltar jusqu'à Oran, puis protégea le cuirassé alors qu'il naviguait à nouveau vers l'ouest à travers le détroit dans l'Atlantique et se dirigeait vers Casablanca pour attendre le retour du président Roosevelt. Après avoir conduit sa charge jusqu'à ce port, Trippé retourna à Alger et reprit ses opérations de patrouille.

Dans l'après-midi du 16 décembre, le destroyer a pris la mer en compagnie de Edison et Woolsey pour chasser les survivants d'un navire marchand torpillé. En recherchant des naufragés, les trois navires de guerre ont également recherché le bateau U lui-même. Tôt ce soir-là, ils ont établi un contact radar sur U-73 fumant en surface. Woolsey allumé ses projecteurs et Trippe's radar de conduite de tir verrouillé sur la cible. Les deux destroyers se sont immédiatement ouverts avec leurs batteries principales et ont pompé salve après salve d'obus de 5 pouces dans le sous-marin allemand. Six minutes après le contact visuel, U-73 descendit pour la dernière fois jusqu'au fond. Tandis que Woolsey ramassé les sous-mariniers allemands, Trippé s'est assuré que l'U-78 n'avait pas de collègues cachés dans la région. Les destroyers regagnent ensuite Oran.

Au début de 1944, le destroyer était à Palerme, en Sicile. Le 21 janvier, il est devenu en route pour soutenir les débarquements alliés à Anzio, situé plus haut dans la péninsule italienne près de Rome. Le lendemain, elle prit poste avec Brooklyn et Edison, et ses canons soutenaient les troupes qui descendaient à terre. Deux jours plus tard, elle a repoussé une attaque aérienne de la Luftwaffe. Elle est revenue à l'appui-feu le 25 et a bombardé les troupes et les véhicules ennemis. Le 31 janvier, elle pilonnait les concentrations de troupes et les véhicules et démolissait un poste d'observation. Trippé touché deux points forts allemands le 5 février. Elle a été relevée de ses fonctions sur la ligne de tir le 10 février et est retournée à Oran, sauvant deux aviateurs britanniques abattus en cours de route.

Le 23 février, Trippé à vapeur à Casablanca où elle a rejoint un groupe de chasseurs-tueurs construit autour Carte et s'est mis en route pour les États-Unis. Pendant le voyage, le porte-avions d'escorte et les cinq destroyers de son écran ont effectué des recherches aériennes, sonores et radar pour les sous-marins allemands. Trippé s'est séparé de l'unité de travail le 4 mars et, après une escale aux Bermudes, s'est rendu à New York pour un mois d'entretien. Après une formation de recyclage, elle a mené des opérations de chasseurs-tueurs hors de la baie de Casco. Fin mai, elle a escorté Hancock sur la première étape de la croisière d'adaptation du nouveau porte-avions avant de rejoindre Tonnelier pour des expériences de contre-mesures électroniques dans la baie de Chesapeake. Elle est entrée à Norfolk le 3 juin, mais est repartie le lendemain avec Ticonderoga pour les opérations aériennes au large des caps Virginie. Du 19 juin jusqu'au Jour de l'Indépendance 1944, Trippé a mené des exercices dans le golfe de Paria près de Trinidad. Le 9 juillet, elle est retournée à Boston avec Hancock et a commencé une disponibilité de 19 jours. Entre le 28 juillet et le 23 octobre, le destroyer a effectué deux voyages aller-retour entre les États-Unis et le sud de l'Italie, escortant des convois vers et depuis cette campagne âprement disputée. Pour le reste de l'année, elle a dirigé une formation près de Casco Bay et a projeté Shangri La lors d'opérations aériennes près de Trinidad. Fin février 1945, Trippé escorté un autre convoi vers la Méditerranée, cette fois à Oran. Elle est retournée à New York au cours de la première semaine d'avril et a commencé une brève période de chantier.

Réparations terminées, Trippé se dirigea vers le sud avec un convoi à destination de la zone du canal. Elle a transité par le canal, s'est arrêtée à San Diego et est arrivée à Pearl Harbor le 16 mai. Elle a passé plusieurs semaines dans les îles hawaïennes à effectuer des exercices de bombardement côtier en préparation de son service avec la 5e flotte dans le Pacifique central. Cependant, les atterrissages pour lesquels elle s'est préparée ne se sont jamais concrétisés. Au lieu de cela, le navire s'est dirigé vers l'ouest à la mi-juin et a escorté des convois entre diverses îles du Pacifique central, dont Iwo Jima, Saipan, Ulithi et Okinawa. La brièveté de ses escales la protégeait des foudres des kamikazes. Elle était en route vers Okinawa avec un convoi le 15 août, quand elle a reçu le mot de la cessation des hostilités.

Après-guerre[modifier | modifier la source]

Trippé est resté en Extrême-Orient participant aux négociations de reddition avec les garnisons japonaises restées dans les îles Mariannes et Bonin. Le 5 novembre, elle est revenue à Saipan et a commencé un mois de patrouilles, de formation et d'opérations de sauvetage air-mer au nord de cette île. Le 16 décembre, elle a autorisé Guam à retourner aux États-Unis.

Son retour fut bref, cependant, car le 16 janvier 1946, il retourna à Pearl Harbor pour se préparer à l'opération Crossroads, les essais de bombe atomique menés à Bikini Atoll. Quatre mois plus tard, les tests étaient prêts à aller de l'avant. Trippé est entré dans le lagon de Bikini le 1er juin. The destroyer missed the first explosion, an air-burst on 1 July but the second test, an underwater detonation on the 26th, made her so radioactive that it was unsafe to approach her. Trippe's radioactive contamination forced the Navy to keep her at Bikini where she was subjected to an intensive study. Trippé was decommissioned there on 28 August 1946. Over the next 18 months, her hull deteriorated to the point of making it almost impossible to keep her afloat. On 3 February 1948, she was towed to deep water off Kwajalein and sunk by gunfire. Her name was struck from the Navy List on 19 February 1948.


USS Trippe (DD-33) - History

This page features additional views related to USS Trippe (DE-1075, later FF-1075).

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

Underway after being fitted with an enlarged helicopter hangar and flight deck.
Photograph was received by the Naval Photographic Center in February 1975.

Photographie officielle de la marine américaine.

Online Image: 138KB 740 x 610 pixels

Reproductions of this image may also be available through the National Archives photographic reproduction system as Photo # 428-N-1160984.

Underway, circa 1974, after she had been fitted with an enlarged helicopter hangar.
This image was received from Trippe 's Commanding Officer on 6 December 1974.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Online Image: 131KB 740 x 615 pixels

Underway off Porto de Heirro, Venezuela, while participating in exercise Unitas XX, circa June-October 1979.
Photographed by PH2 K. Brewer, USN.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Online Image: 104KB 740 x 610 pixels

Underway, circa 1985 or later, after being fitted with a bow bulwark and the 20mm Close-In Weapons System.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Online Image: 72KB 740 x 530 pixels

SH-2F helicopter on its side on the ship's flight deck after a crash. Photographed at Roosevelt Roads, Puerto Rico, in February 1978.

Photographie officielle de la marine américaine.

Online Image: 87KB 740 x 605 pixels

Reproductions of this image may also be available through the National Archives photographic reproduction system as Photo # 428-N-1172866.

Jacket patch of an insignia used by the ship in 1971.

Courtesy of Captain G.F. Swainson, USN, 1970.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 149KB 650 x 675 pixels

Photograph of the ship's Historical Data Plaque, taken 4 September 1970.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Online Image: 193KB 740 x 630 pixels

Ship's Sponsor, Mrs. John S. Foster, Jr., delivers her speech during launching ceremonies at the Avondale Shipyard, Westwego, Louisiana, 1 November 1969.

Photographie officielle de la marine américaine.

Online Image: 63KB 585 x 765 pixels

Reproductions of this image may also be available through the National Archives photographic reproduction system as Photo # 428-N-1142039.

Crew prepares board the ship during her commissioning ceremonies, held at Pier "Alfa", Charleston Naval Shipyard, South Carolina, on 19 September 1970.
Photographed by Commander Sixth Naval District Photo Lab.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Online Image: 112KB 740 x 615 pixels

Crew mans the rail as a Navy band plays, during the ship's commissioning ceremonies at Pier "Alfa", Charleston Naval Shipyard, South Carolina, on 19 September 1970.
Photographed by Commander Sixth Naval District Photo Lab.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Online Image: 106KB 740 x 620 pixels

Mr. Juan T. Trippe, Honorary Chairman of Pan American World Airways, presents a silver tea service for the ship's wardroom to Commander Allen B. Higginbotham, her Commanding Officer, during the Trippe 's commissioning ceremonies at the Charleston Naval Shipyard, South Carolina, 19 September 1970.
Photographed by Commander Sixth Naval District Photo Lab.


Paulding-classe destroyer

Les Paulding-class destroyers were a modification of the Forgeron-class. The newer class burned oil rather than coal, lightening the ships and making them faster.

These ships served in the United States Navy, some were later transferred to the United States Coast Guard, while the rest were sold for scrap.

Generally 21 ships, hull numbers 22 through 42, are considered Pauldings. However, some rate the hull numbers 32 through 42 as the Monaghan classer. Others break hulls 24-28, 30, 31, 33 and 36 as Chevreuil classer, with hulls 32, 35, and 38-42 as Monaghan classer. Avec curiosité, Jane′s Fighting Ships of World War I refers to hulls 22-42 as the 21 [ships of the] Drayton-classer, going on to say "Unofficially known as ′Flivver Type′" the book includes Paulding in the class listing, but not as the class leader. Ώ]

Hulls 24-27 and 30-31 were modified from the four-stack design to have three stacks.

Les Paulding class derives its name from the lead ship of the series, USS Paulding (DD-22), named after Rear Admiral Hiram Paulding (1797-1878). The ships were all commissioned between 1910 and 1912, and were active throughout World War I.


USS Trippe (DD 403)

Endommagé lors de l'essai de la bombe atomique sur l'atoll de Bikini en juillet 1946.
Désarmé le 28 août 1946.
Scuttled off Kwajalein on 3 February 1948.
Stricken 19 February 1948.

Commands listed for USS Trippe (DD 403)

Veuillez noter que nous travaillons toujours sur cette section.

Le commandantDeÀ
1Lt.Cdr. Robert Lord Campbell, Jr., USN1 Nov 19391 Jun 1942
2Lt.Cdr. Carl Malcolm Dalton, USN1 Jun 194212 novembre 1942
3T/Cdr. Russell Champion Williams, USN12 novembre 19422 Sep 1944 ( 1 )
4T/Cdr. Carleton Romig Kear, Jr., USN2 Sep 194421 Feb 1946 ( 1 )
5Cmdr William Joseph Keating, Sr., USN21 Feb 194628 Aug 1946 ( 1 )

Vous pouvez aider à améliorer notre section de commandes
Cliquez ici pour soumettre des événements/commentaires/mises à jour pour ce navire.
Veuillez l'utiliser si vous repérez des erreurs ou si vous souhaitez améliorer cette page de navires.

Notable events involving Trippe include:

19 Nov 1943
Around 1100 hours, USS Iowa (Capt. J.L. McCrea, USN) and her escort USS Ellyson (Lt.Cdr. E.W. Longton, USN), USS Rodman (Cdr. J.F. Foley, USN) and USS Emmons (Lt.Cdr. E.B. Billingsley, USN) joined USS Brooklyn (Capt. R.W. Cary, Jr., USN) and her escort USS Trippe (Lt.Cdr. R.C. Williams, USN), USS Edison (Lt.Cdr. H.A. Pearce, USN), HMS Troubridge (Capt. C.L. Firth, MVO, RN), HMS Teazer (Lt.Cdr. A.A.F. Talbot, DSO and Bar, RN) and HMS Tyrian (Cdr. C.W. Greening, RN). In the afternoon USS Ellson, USS Rodman and USS Emmons were detached.

20 Nov 1943
USS Iowa (Capt. J.L. McCrea, USN) arrived at Mers El Kebir where her 'passengers' left the ship.

She departed Mers El Kebir later the same day to proceed to Bahia, Brazil.

At sea she re-joined USS Brooklyn (Capt. R.W. Cary, Jr., USN), HMS Sheffield (Capt. C.T. Addis, RN) and their escort USS Trippe (Lt.Cdr. R.C. Williams, USN), USS Edison (Lt.Cdr. H.A. Pearce, USN), HMS Troubridge (Capt. C.L. Firth, MVO, RN), HMS Teazer (Lt.Cdr. A.A.F. Talbot, DSO and Bar, RN) and HMS Tyrian (Cdr. C.W. Greening, RN).

For the daily positions of USS Iowa during this passage see the map below.

21 Nov 1943
USS Iowa (Capt. J.L. McCrea, USN) passed Gibaltar Straits westbound into the Atlantic.

Around 0540 hours, HMS Sheffield, departed the formation.

Around 0820 hours, USS Ellyson (Lt.Cdr. E.W. Longton, USN), USS Rodman (Cdr. J.F. Foley, USN) and USS Emmons (Lt.Cdr. E.B. Billingsley, USN) arrived to take over the escort of USS Iowa and USS Brooklyn (Capt. R.W. Cary, Jr., USN) and her escort USS Trippe (Lt.Cdr. R.C. Williams, USN), USS Edison (Lt.Cdr. H.A. Pearce, USN), HMS Troubridge (Capt. C.L. Firth, MVO, RN), HMS Teazer (Lt.Cdr. A.A.F. Talbot, DSO and Bar, RN) and HMS Tyrian (Cdr. C.W. Greening, RN) departed the formation and set course for Gibraltar.

16 Dec 1943
German U-boat U-73 was sunk in the Mediterranean near Oran, in position 36°07'N, 00°50'W, by depth charges and gunfire from the US destroyers USS Woolsey and USS Trippe.

Liens médias


In June 1941, she began work by engaging in Neutrality Patrol in the Gulf of Mexico and Caribbean region after a shakedown cruise in the area. She was later relocated to the North Atlantic region where she impeded German submarine activities. The second half of the year 1941 saw her screening the aircraft carrier USS Ranger, which was involved in flight operations in the West Indies region.

A year after the US entered World War II, the Trippe resumed her convoy, patrol and escort work in the West Atlantic and made a voyage to the British Isles. Unfortunately, a collision with the fellow destroyer USS Benson on October 19, 1942, cost her the lives of four of her crew members. The damage sustained from the collision was repaired in the middle of November and a month later, she returned to convoy escort service.

Over the course of the next seven months, she made three separate voyages from the Atlantic to North Africa. She was later dispatched to the Mediterranean Sea to take part in the invasions of Sicily in the month of July and Salerno in September. Her two biggest wartime achievements were the successful rescue of survivors of the USS Bristol, a ship that was torpedoed by an enemy submarine, and the sinking of enemy ship U-73 off Algeria on December 16.

The Trippe's war duties in the Mediterranean Seas ended in February 1944 and she returned to the US in March. She later became a part of the anti submarine task group and spent the next year doing patrol missions and escorting trans-Atlantic convoys and West Indies aircraft carriers. Trippe was moved to the Pacific in the spring of 1945 where she performed escort duties until the Second World War ended. She was later sent to the US West Coast for occupation, training and air-sea rescue missions.