Podcasts sur l'histoire

Les premiers appels internationaux à numérotation directe - Historique

Les premiers appels internationaux à numérotation directe - Historique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le monde est devenu sensiblement plus petit lorsque le premier appel international direct a été effectué. Auparavant, tous les appels internationaux nécessitaient l'assistance d'opérateurs. Aujourd'hui, le globe est relié par un réseau de téléphones qui permettent des communications instantanées dans le monde entier.

La séquence requise pour composer un numéro étranger est : Code de sortie - Code de pays - Numéro d'abonné national . Le signe plus avant le code du pays signifie "ajouter le code de sortie" du pays à partir duquel vous appelez. Ainsi, en utilisant l'exemple ci-dessus, si vous appeliez depuis les États-Unis, vous remplaceriez le signe plus par 011, tandis que si vous appeliez depuis l'un des nombreux pays utilisant le code de sortie 00, vous auriez plutôt 00 44 700 000 0000.

Nous fournissons une liste de codes de sortie internationaux (également appelés codes de numérotation directe internationale IDD ou codes d'accès internationaux).


Les dispositifs mécaniques étaient confrontés à des restrictions évidentes. Vous ne pouviez pas transmettre le son sur de longues distances. Le son ne sortait pas parfaitement. Vous ne pouviez pas transmettre à travers certains médias. Et vous deviez être physiquement connecté à l'autre « téléphone ».

Les inventeurs savaient qu'il devait y avoir un meilleur moyen. À partir des années 1800, des inventeurs comme Francisco Salva Campillo et Alexander Graham Bell ont commencé à essayer de développer des téléphones électriques.

Les téléphones électriques cherchaient à combiner la technologie de transmission audio des dispositifs acoustiques mécaniques avec la transmission de données électriques à longue distance du télégraphe électrique.

Mais d'abord, les inventeurs devaient créer de meilleurs télégraphes électriques.

En 1804, le scientifique et inventeur catalan Francisco Salva Campillo créa un télégraphe électrochimique. En 1832, le baron Schilling améliora l'appareil. Deux inventeurs allemands ont créé leur propre télégraphe électromagnétique en 1833. Le premier électrique Le télégraphe, cependant, n'a été mis en place qu'en avril 1839, lorsqu'il a été construit sur le Great Western Railway en Angleterre.

En 1837, Samuel Morse développa indépendamment son propre télégraphe électrique et breveta l'invention en Amérique. Son assistant, Alfred Vail, a créé un alphabet de signalisation en code Morse qui pourrait être utilisé pour transmettre des messages par voie électronique. En 1838, Morse avait envoyé le premier télégramme américain.

Pourquoi avons-nous eu besoin des télégraphes électriques avant le téléphone ? Bien, le téléphone et le télégraphe sont tous deux des systèmes électriques filaires. Le télégraphe a également ouvert la voie aux inventeurs ultérieurs du téléphone. Comme l'explique About.com, "le succès d'Alexander Graham Bell avec le téléphone est le résultat direct de ses tentatives pour améliorer le télégraphe."

Au moment où Bell a commencé à expérimenter l'utilisation de signaux électriques pour envoyer des données audio, le télégraphe était un moyen de communication établi depuis près de trois décennies.


L'histoire du centre d'appels – mise à jour

Une fois, un chercheur de la BBC m'a demandé un documentaire sur les centres de contact, la date du premier centre d'appels au Royaume-Uni.

Cette question m'a laissé perplexe. J'en connaissais quelques-uns des premiers, mais quel était le premier ? J'ai fait quelques recherches et les premiers résultats sont assez surprenants.

Le mythe de la création

Comme de nombreuses technologies révolutionnaires, le centre d'appels a un mythe de création. Cela indique que les centres d'appels tels que nous les connaissons aujourd'hui proviennent du distributeur automatique d'appels développé en 1973 par la société américaine Rockwell (le Rockwell Galaxy) pour permettre à Continental Airlines d'exploiter un système de réservation par téléphone.

Il s'est avéré que tout cela n'était que de la bonne farce marketing. Rockwell a en effet développé son ACD en 1973 et il a été installé cette année-là. Mais ce n'était certainement pas le premier.

L'affirmation de Rockwell concernant la première installation ACD est peut-être inexacte, mais ils étaient certainement parmi les premiers et les plus performants fabricants.

Les premiers distributeurs automatiques d'appels (ACD)

Mais les caractéristiques de base du centre d'appels moderne peuvent être reconnues près de dix ans auparavant, au milieu des années 1960. Les échanges commerciaux automatisés privés (PABX) ont commencé à être utilisés pour gérer un grand nombre de contacts clients.

L'Oxford English Dictionary définit le terme « centre d'appel » comme suit :

centre d'appels un bureau doté de personnel et équipé pour traiter un grand nombre d'appels téléphoniques, en utilisant la technologie informatique pour aider à la gestion des appels, la fourniture d'informations, etc. un tel bureau assurant les fonctions centralisées de contact client et de service client d'une grande organisation.

Cette technologie informatique est le Distributeur Automatique d'Appels, et son développement est étroitement lié à celui du centre d'appels. Les systèmes ACD permettent de filtrer les appels et de les attribuer aux meilleurs agents disponibles à ce moment-là. Un algorithme détermine quel agent reçoit quel appel.

L'invention de la technologie ACD a rendu possible le concept d'un centre d'appels. Essentiellement, il a remplacé l'opérateur humain par un système automatisé beaucoup plus flexible capable de gérer un nombre beaucoup plus important d'appels.

Les premiers centres d'appels

Les premiers systèmes ACD auraient probablement vu le jour dans les années 1950 pour traiter les demandes des opérateurs centraux des principales compagnies de téléphone. À ce jour, nous n'avons trouvé aucune preuve concrète de cela jusqu'à présent.

Le premier exemple de centre d'appels que l'on puisse trouver au Royaume-Uni se trouve au Birmingham Press and Mail. Ils avaient un GEC PABX 4 ACD, installé en 1965, comme on le voit sur les photos. Merci au site British Telephones de nous avoir permis de les reproduire.

Déjà, les caractéristiques du centre d'appels sont visibles dans les rangées d'agents avec des terminaux téléphoniques individuels, prenant et passant des appels.

L'Ericsson PABX ET 4 était un système téléphonique Strowger entièrement automatique avec une console d'opérateur sans fil. Il a remplacé le PABX No. 3 et a été fabriqué par Ericsson Telephones de Beeston, Notts. Le système ACD était une adaptation de ce système PABX ET 4.

Adopteurs précoces

Au début des années 1970, les systèmes PABX commençaient à inclure la technologie ACD, permettant le développement de centres d'appels à grande échelle.

En mai 1972, le Nouveau scientifique magazine a rapporté que Barclaycard avait installé un PABX Plessey dans son centre de traitement de Northampton. Cela comprenait un ACD permettant de traiter jusqu'à 72 demandes dans un ordre cyclique. Les agents de ce système ont pu vérifier les dossiers de cartes de crédit des 1,6 million de clients de Barclaycard via un système de référence sur microfiches.

Parallèlement, Access, concurrent de Barclaycard, a installé un système informatisé permettant un accès très rapide aux dossiers clients. C'était une indication de l'orientation future des centres de contact.

En 1972 Monde du gaz ont signalé l'installation d'un système ACD chez British Gas au Pays de Galles. Le système avait la capacité de traiter jusqu'à 20 000 appels par semaine. Cela a peut-être été le premier système multilingue car il traitait à la fois les appels en gallois et en anglais. Il a été rapporté que les clients gallois d'Aberystwyth ont d'abord trouvé étrange de parler de leurs problèmes à quelqu'un à Wrexham.

De grands noms entrent sur le marché

À la fin des années 1970 et dans les années 1980, les progrès technologiques ont consolidé l'importance des centres d'appels pour les entreprises. Beaucoup de grands noms d'aujourd'hui se sont établis au Royaume-Uni au cours de cette période.

Datapoint a commencé à travailler avec TSB Phonebank (maintenant Lloyds TSB). [Est-ce que quelqu'un connaît la date à laquelle TSB Phonebank a commencé ?]

Direct Line a commencé ses centres d'appels en 1985

En 1985, Direct Line a été fondée par Peter Wood, devenant ainsi la première entreprise à vendre de l'assurance entièrement par téléphone.

La technologie des centres d'appels a permis à ces entreprises de fonder tout leur modèle commercial sur les ventes par téléphone. Aux États-Unis, Aspect Telecommunications a été fondée par Jim Carreker.

Les systèmes d'Aspect se sont améliorés par rapport aux premiers ACD. Ils ont permis d'acheminer plus efficacement les appels passés à partir de téléphones à touches en distinguant les types d'appels et en les connectant à des équipes d'agents spécialisées. Cela a réduit les temps d'attente des appels et a permis aux centres d'appels de faire face à une augmentation des volumes d'appels provoquée par l'introduction de numéros de téléphone gratuits.

Le produit phare d'Aspect était l'Aspect CallCenter, ce qui est assez approprié, car la société est devenue l'un des plus grands fabricants au monde d'ACD dédiés.

Aspect est entré sur le marché britannique en 1989, avec Microsoft comme premier client. La déréglementation de l'industrie britannique des télécommunications a entraîné une baisse des coûts des services et, par conséquent, l'industrie britannique des centres de contact est devenue plus importante que dans tout autre pays, à l'exception des États-Unis.

Les systèmes ACD ont alimenté l'innovation, comme le lancement de First Direct en 1989. First Direct était la première société de banque directe du Royaume-Uni et s'est proclamée « l'avenir de la banque » avec une publicité télévisée inhabituelle.

Au milieu des années 90, tout le monde y était

Bien sûr, davantage de banques suivraient l'exemple de First Direct, TSB Phonebank ouvrant officiellement deux centres de contact de 300 sièges à Glasgow et à Newport. Ces centres de contact utilisaient des systèmes ACD qui se connectaient entre eux et permettaient à l'entreprise d'acheminer chaque appel vers le conseiller le plus approprié, sur les deux sites.

Jetez un œil à l'intérieur du centre d'appels TSB Phonebank, à partir de 1994 (source : TSB / Centre d'appels Europe)

Peu de temps après, d'autres banques ont ressenti le besoin de continuer à pousser l'innovation, avec Nationwide ouvrant des services bancaires 24 heures sur 24 en 1995. Cela a été soutenu par un système permettant la reconnaissance vocale et les unités IVR.

De plus, en 1995, Halifax est passée d'un service à la clientèle distinct à un simple centre d'appels de 35 places, qui a remporté le prix Centre d'appels européen de l'année moins de deux ans plus tard.

Connectivité réseau

Jusque dans les années 1980, les centres d'appels étaient connectés aux réseaux téléphoniques à l'aide de lignes analogiques. Mais, à partir de ce moment, l'industrie a commencé à voir l'impact de la connectivité numérique.

La première vague de connectivité numérique dans le centre de contact a pris la forme du DASS II (Digital Access Signaling System), qui utilisait des lignes principales numériques pour connecter un système PABX ou ACD au réseau téléphonique.

Pour relier les systèmes ACD et PABX, un DPNSS (Digital Private Network Signalling System) a été utilisé pour mettre en réseau les centres d'appels

Cependant, dans les années 1990 – lorsque les technologies numériques ont commencé à se développer en sophistication – les systèmes DASS II ont commencé à être remplacés par des systèmes de réseau numérique à intégration de services (RNIS), utilisant le protocole Euro-RNIS.

Cette transformation s'est accompagnée d'un changement dans le « protocole de communication » - l'ensemble de règles installées dans les systèmes de centre de contact pour déterminer comment les informations sont envoyées d'un système à un autre. Ainsi, le protocole DPNSS a été remplacé par QSIG.

Cependant, les choses ont encore progressé depuis les années 1990, et le début du 21ème siècle a vu l'émergence des systèmes de téléphonie IP. Ces systèmes permettent aux centres de contact de transmettre des appels téléphoniques sur Internet. Avec ce système est venu le protocole SIP.

Mais, à l'heure actuelle, les choses sont allées plus loin avec l'introduction des systèmes d'intégration de la téléphonie informatique (CTI). Disposer d'un système CTI dans le centre de contact permet de coordonner les conversations téléphoniques et informatiques.

Voici une affiche, encore une fois des années 1990, faisant de la publicité pour les systèmes CTI de Syntellect (qui fait maintenant partie d'Enghouse Interactive) (source : Enghouse Interactive)

Fin 1995, BT a introduit l'identification de l'appelant ou l'identité de la ligne d'appel (CLI), qui permet au centre de contact d'identifier quel client appelle, avant que le conseiller ne puisse décrocher le téléphone. Cette fonction a permis au centre de contact d'utiliser des stratégies de routage d'appels innovantes et a facilité l'affichage des détails de l'appelant sur l'écran du conseiller.

Lorsque le terme « Centre d'appels » a été créé…

L'OED répertorie la première utilisation publiée du terme « centre d'appels » comme étant aussi récente que 1983, en Données de communication, dans cette phrase :

Chacun de ces « *centres d'appels » est doté d'agents qui travaillent avec les terminaux intelligents Honeywell, ce qui leur permet de proposer des tarifs et de calculer les remises accordées aux gros utilisateurs.

L'introduction des numéros de téléphone sans frais

En 1985, peu de temps après la création du terme centre d'appels, le Royaume-Uni a introduit les numéros 0800, alors que British Telecom a introduit les services de téléphone gratuit.

Ces numéros 0800 ont rendu le centre d'appels beaucoup plus accessible, ce qui signifie que les volumes de contacts ont commencé à monter en flèche, avec la perspective d'avoir des requêtes simples résolues sans frais.

Pourtant, l'introduction du service de téléphone gratuit est intervenue remarquablement longtemps après leur introduction aux États-Unis. De l'autre côté de l'étang, ils ont été introduits en 1967 sous forme de 800 numéros.

L'évolution des casques

La plus haute qualité de casques utilisés dans les centres de contact aujourd'hui peut inclure la technologie de suppression du bruit, la fonctionnalité sans fil, etc., mais il n'en a pas toujours été ainsi.

Voici une publicité pour les casques Plantronics des années 90 (source : Plantronics)

Oui, les conseillers peuvent désormais choisir parmi une sélection et faire face à une énigme binaurale ou monoaurale. Mais regardons les casques d'autrefois, en utilisant de vieilles affiches promotionnelles de connaisseurs de casques comme Plantronics comme vu ci-dessus, et GN Netcom (maintenant Jabra).

Découvrez comment GN Netcom faisait la publicité des casques dans les années 90 (source : Jabra)

Dot com Manie

Dans les années 1990, l'industrie des centres d'appels a continué de croître, stimulée par l'essor d'Internet. À partir de 1995, les sociétés Internet « dot com » ont attiré de vastes investissements de sociétés de capital-risque excitées par le potentiel de croissance rapide offert par l'économie en ligne.

Alors que les sites Web devenaient le point de contact et de vente central pour un nombre croissant d'entreprises, les centres d'appels étaient essentiels pour gérer le service client et le support technique. Malheureusement, cela n'a pas duré et, en 2001, le « crash de la dot com » a vu de nombreuses entreprises basées sur Internet faire faillite.

L'essor du centre d'appels offshore

Le centre d'appels était toujours à la hausse. En 2003, l'industrie comptait 5 320 centres d'appels employant 800 000 personnes au Royaume-Uni. 500 000 de ces personnes occupaient des postes d'agent. L'industrie avait connu une croissance de 250 % depuis 1995 et continuait de croître.

Le début des années 2000 a vu une tendance pour les grandes entreprises à transférer leurs services clients à l'étranger. Des coûts de main-d'œuvre moins chers et, dans certains cas, de meilleures compétences de la main-d'œuvre ont rendu les centres d'appels offshore attrayants pour les entreprises cherchant à réduire leurs coûts.

Des sites en Inde, aux Philippines et en Afrique du Sud se sont agressivement présentés comme des destinations de centres d'appels offshore. L'Inde était particulièrement populaire, car un grand nombre de diplômés disponibles pour le travail dans les centres d'appels étaient des agents moins chers et techniquement compétents pour les lignes téléphoniques d'assistance technique.

Fin des années 2000 : un contrecoup contre la délocalisation

La délocalisation a ralenti la croissance de l'industrie au Royaume-Uni. Mais peu d'entreprises ont déménagé l'ensemble de leurs opérations de service client à l'étranger, et au milieu de la décennie, un contrecoup avait commencé. Les clients avaient parfois du mal à comprendre l'anglais parlé par les agents étrangers. Les entreprises disposant de grands centres d'appels offshore ont attiré une couverture médiatique négative pour avoir supprimé des emplois au Royaume-Uni.

Au cours des trois dernières années, certaines entreprises ont activement annoncé le fait que leurs centres d'appels se trouvent au Royaume-Uni. NatWest a lancé une campagne publicitaire en 2007 visant à garantir que les clients parleraient à des agents au Royaume-Uni plutôt qu'à l'étranger. Certaines entreprises ont également transféré leurs opérations de service client au Royaume-Uni.

Le centre d'appels est maintenant une installation commerciale inestimable depuis trois décennies. Avec l'essor récent des médias sociaux et de la technologie qui peuvent permettre aux centres d'appels de devenir des réseaux virtuels de travailleurs à domicile reliés par le cloud computing, il semble que le service client évolue rapidement.

Les centres d'appels sont une source d'emplois d'une importance vitale. Comme l'a rapporté Call Center Helper en 2010, les chiffres de ContactBabel montrent que plus d'un million de personnes sont désormais employées par des centres de contact au Royaume-Uni.

De plus, au milieu des années 2000, les écrans plasma plats ont commencé à remplacer les grands écrans CRT grumeleux (tubes à rayons cathodiques), comme le montre cette image de notre visite du site de 2005 au centre d'appels Connect2Cardiff.

L'émergence du cloud

1999 a commencé le voyage vers le cloud lorsque Salesforce est apparu avec son système CRM basé sur le cloud. Initialement destiné aux équipes commerciales, il a commencé à se répandre dans le reste de l'entreprise.

Alors que les solutions hébergées existaient depuis un certain temps, Salesforce a joué un rôle important dans la prise en charge du concept de cloud.

Vers 2004, les centres de contact cloud ont commencé à émerger, avec des entreprises comme NewVoiceMedia, basée à Basingstoke, étant l'un des pionniers.

D'autres technologies cloud ont suivi, avec des entreprises comme Business Systems introduisant l'hébergement Opex pour l'enregistrement des appels et Invision introduisant la gestion de la main-d'œuvre dans le cloud Injixo.

Cependant, il s'agissait d'un système « sur site », ce qui signifie que les détails du client ne pouvaient pas être consultés dans une situation d'urgence telle qu'une panne de courant.

Cela étant un problème dans le monde en évolution des centres de contact, les centres de contact cloud ont commencé à émerger et ont gagné en popularité au cours de la dernière décennie.

Par exemple, en novembre 2011, nous avons constaté que 71 % des centres de contact n'avaient pas l'intention de passer au cloud. Mais dans notre rapport de 2017 « Que font les centres de contact en ce moment ? Comment vous comparez-vous ? », nous avons constaté que moins de 41 % ont répondu de la même manière, comme indiqué ci-dessous.

Ce sondage est tiré de l'article : La moitié des centres de contact utilisent désormais des applications commerciales basées sur le cloud

Ce sondage provient de notre rapport : Que font les centres de contact en ce moment – Comment vous comparez-vous ? (édition 2017)

Bien que cette croissance soit impressionnante, certains centres de contact restent en retrait, en raison de préoccupations concernant la fiabilité du cloud. Il reste donc encore du travail à faire pour ces entreprises basées sur la technologie cloud.

Les centres d'appels sont devenus des centres de contact

Bien que le terme « centre d'appels » soit encore utilisé par beaucoup, la plupart des membres de l'industrie le considèrent comme obsolète, le « centre de contacts » étant le terme qu'ils préfèrent.

Le passage d'un centre d'appel à un centre de contact reflète davantage la variété des contacts que les « centres de contact » reçoivent désormais. Par exemple, un centre d'appels se contenterait d'envoyer et de recevoir des appels téléphoniques, tandis qu'un centre de contact gérerait également les e-mails, le chat en direct, les lettres, etc.

En effet, selon tendances Google, les personnes recherchant le terme « centre de contact » ont dépassé celles recherchant « centre d'appels » en 2011.

Des médias sociaux

Le passage d'un centre d'appel à un centre de contact a coïncidé avec l'émergence de certains canaux numériques devenant dominants au sein de l'industrie. Par exemple, en 2011, seuls 43 % des centres de contact ont répondu aux plaintes sur les réseaux sociaux, mais ce chiffre est incroyablement bas dans le climat actuel.

Voici les résultats de notre sondage 2011 : Seuls 43 % des centres de contact répondent aux plaintes des médias sociaux

L'émergence du chat en direct

Pour mettre davantage en évidence la révolution numérique qui se produit dans les centres de contact, les deux sondages suivants montrent l'augmentation de l'utilisation du chat Web (plus communément appelé chat en direct) et des médias sociaux de 2013 à 2015.

Ce sondage est tiré de notre article : Seuls 38 % des centres de contact ont un canal de chat Web

Ce sondage provient d'un webinaire de 2015 : Meilleures pratiques pour la voix, l'e-mail et le chat Web

La croissance du chat en direct et des médias sociaux n'a pas seulement changé le nom du centre de contact. En effet, les opportunités d'automatisation que permettent ces canaux modifient également la composition du centre de contact.

Prenons l'exemple du chat en direct, les chatbots peuvent être utilisés pour gérer un grand nombre de demandes simples sur les canaux, à condition qu'ils soient « nourris » avec les bonnes informations. Cependant, il est peu probable qu'ils soient en mesure de gérer des requêtes complexes à ce stade, et la plupart des centres de contact n'auront pas l'intention d'installer des chatbots… pour le moment.

2016 – Intelligence Artificielle et Chatbots

En vérité, il est assez difficile de prévoir l'impact que l'intelligence artificielle (IA) aura sur le centre de contact, mais cela semble certainement être une priorité pour de nombreuses sociétés de logiciels de centre de contact.

De plus, le fait que certains centres de contact en utilisent déjà des éléments suggère qu'il a un avenir. Ces utilisations de l'IA incluent :

  • Remplacement des processus IVR
  • Capture de données lors des interactions avec les clients
  • Navigation sur le site Web

Bien que, si nous devions faire une prédiction, il semble probable que la première utilisation grand public de l'IA se fera dans le back-office. Cela passera probablement par la capture, l'analyse et le partage de données sur différents canaux.

Pour en savoir plus sur l'avenir de l'IA dans le centre de contact, lisez notre article : Les robots remplaceront-ils les humains dans le centre de contact ?

Notre histoire du centre d'appels est loin d'être complète, et nous aimerions inclure vos connaissances. Si vous avez des souvenirs, des informations ou des histoires sur l'historique des centres d'appels, contactez-nous.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont contribué jusqu'à présent à cet article et nous ont donné la permission de présenter certains de leurs anciens publireportages. Cela comprend : Derek Massey, Phil Wright, Dirk Speas, Steve Morell, Bob Freshwater du site Web de British Telephones, TSB, Plantronics, Jabra, Enghouse Interactive et Ericsson.

Publié à l'origine en janvier 2011. Mis à jour en mai 2018.

Publié le : 2 mai 2018 - Dernière modification : 14 octobre 2019
En savoir plus sur - Call Center Life, Alvaria, Enghouse, History, Jabra, Poly, Vonage

Articles recommandés

Rapports associés

Article fantastique Jonty, vraiment bien !

Vous serez peut-être intéressé que Girobank ait établi son centre d'appels Telebank dans son siège social centralisé à Bootle Merseyside en 1979.

Salut Tony Merci pour ce pointeur. Ce serait super si quelqu'un d'autre avait des informations à ce sujet. Par exemple, est-ce que quelqu'un sait quel système ACD il a utilisé ?

Excellente recherche Jonty. Une mention doit également aller à :
1) Les systèmes téléphoniques « Command & Control » qui étaient utilisés depuis longtemps dans les centres d'appels des services d'urgence.
2) Des systèmes de négociation dans la City qui remplissaient une fonction similaire aux ACD mais au sein d'une salle des marchés. Ceux-ci traitaient de nombreux circuits privés ainsi que de simples appels téléphoniques.
3) L'humble système téléphonique «

Le facteur que ces systèmes partageaient avec les ACD était qu'ils avaient plus de lignes que de positions et qu'ils avaient des fonctions de contrôle au-delà de l'humble numérotation téléphonique. Les systèmes téléphoniques ou les PBX avaient plus de postes que de lignes et les gens avaient un téléphone ordinaire.

J'ai toujours mes manuels de formation de 1980 si vous en voulez plus !

L'autre étape importante de l'industrie s'est déroulée vers 1995/6, lorsque de nombreuses entreprises ont commencé à mettre en œuvre des centres d'appels paneuropéens et multilingues, avec Dublin et Amsterdam particulièrement bien.

À votre question : je pense que TSB PhoneBank était un peu plus tard, car je me souviens de Paul Swainbank donnant des conférences lorsque nous avons commencé à organiser les premières conférences du centre d'appels en 1994 via Aspen, ma deuxième entreprise. Nous nous sommes concentrés sur les centres d'appels après avoir aidé à construire 2 grands centres d'appels pour HP en 1992, puis C&W en 1993, ce dernier toujours en activité à Wythenshawe. Je continue de rencontrer des gens formidables qui ont travaillé sur ce site au milieu des années 90.

Une mention historique pour 3 personnes. Le premier devrait aller à Jeanette Menday qui a pris la parole lors de notre première conférence de centre d'appels en 1993 et ​​est venue de l'une des compagnies aériennes américaines avec Fran Brookes (maintenant Fish) pour lancer Call Center Focus en 1994, la première publication pour l'industrie émergente. Elle et moi avons lancé ce qui est maintenant le prix européen des centres de contact vers 1995. Halifax Direct a remporté si je me souviens bien.

Deuxièmement, lors de ces premières conférences, il y avait un homme influent appelé John McCann de la Glasgow Development Agency. Il est passé de ne rien savoir à plus que la plupart en assistant à toutes les conférences qu'il y avait. Il est la raison pour laquelle Glasgow a tant de centres d'appels. Lorsque nous avons lancé Aspen Scotland, nous avons organisé une conférence de lancement à laquelle John a contribué et il a poussé les différentes parties à former une association d'utilisateurs qu'Ann Marie Forsyth, qui était conférencière, a ensuite présidé.

Troisièmement, Leiderman and Roncoroni a été le premier cabinet de conseil en centre d'appels remontant aux années 1980, je crois, et bien sûr, Simon Roncoroni est toujours dans l'industrie. Il y avait beaucoup d'anciens employés de BT qui sont passés par leurs mains dans le conseil et la gestion.

En plus d'Aspen, les deux autres centres d'excellentes personnes au milieu des années 90 étaient Merchants et Decisions. Nous avons vendu Aspen à TSC, Merchants vendu à Dimension Data et Decisions vendu à Sitel. Vous pouvez voir cette lignée dans de nombreux CV d'experts en centre de contact.

Bonjour, j'ai travaillé pour les Pages Jaunes à partir de 1976 dans ce qui était alors une opération de télévente assez pionnière, vendant de la publicité dans les différentes classifications. élevé pour vendre des annonces nouvelles et de renouvellement. aux affaires. M'a permis d'acheter une maison juste avant l'âge de 21 ans, tellement reconnaissant pour cela!

C'était une pratique de travail obligatoire pour tous les « représentants du service client » de désinfecter leurs casques et leurs bureaux tous les matins avant de commencer à travailler avec du Dettol dilué – je peux encore le sentir maintenant. Nous étions assis dans des banques de 4 employés avec un « senior » attribué à chaque banque et un directeur des ventes télé de Glasgow qui régnait avec une barre de fer, mais était très motivant, dynamique et juste - elle était brillante. Son patron était un autre Glasgowien qui nous connaissait bien et faisait des éloges et des critiques sans retenue. La promotion a été rapide comme l'éclair, mais la porte l'était aussi si vous n'étiez pas performant, "seulement aussi bon que les résultats d'hier" était le mantra. Les Pages Jaunes employaient des centaines d'employés et chaque année, il y avait un grand rassemblement central des ventes auquel le personnel des ventes de tous les bureaux du Royaume-Uni était transporté. par rapport aux normes d'aujourd'hui, ils fonctionnaient cependant. Le chiffre d'affaires était élevé - les gens étaient mâchés et crachés s'ils n'atteignaient pas systématiquement l'objectif de vente. La formation était continue et dispensée à un excellent niveau, généralement depuis le QG de Farnborough. Une formation d'initiation résidentielle de deux semaines était obligatoire pour tous, suivie d'autres cours résidentiels au fur et à mesure que vous progressiez dans les échelons. Je ne l'aurais manqué pour rien au monde et cette expérience m'a préparé à la vie, à la fois avec les compétences de vie et financièrement, c'était grandiose et a été chassé des têtes lorsqu'il s'est divisé en Annuaires Thomson et Pages Jaunes, donc le plaisir a continué jusqu'à ce que mes enfants besoin de moi plus !

Je travaillais dans un centre d'appels qui n'appartenait pas à l'entreprise pour laquelle nous recevions des appels. Notre entreprise s'est concentrée plus que sur le maintien de son contrat avec un service client nul, je suis parti. Si l'entreprise nous avait embauchés directement, nous aurions été payés plus paradoxalement, l'entreprise aurait donc payé moins pour nos services. Le service client aurait été génial et il y aurait eu moins de roulement de personnel. Leur centre d'appel indien était épouvantable.

Datapoint a implémenté le premier ACD pour TSB Phonebank en 1979.

Aujourd'hui, nous constatons que de nombreuses entreprises cherchent désormais à collaborer sur plusieurs canaux en intégrant les médias sociaux, le chat en ligne et les SMS dans le centre de contact, car les clients demandent plus d'itinéraires pour interagir avec les entreprises.

TSB Phonebank a été lancé le 9 septembre 1994

J'utilise certaines de ces informations pour un article. Pouvez-vous me dire comment le citer au format APA ?


Comptes courants personnels

Dans le cadre d'une exigence réglementaire, une enquête indépendante a été menée pour demander environ 1,000 clients de chacun des 17 plus grands fournisseurs de comptes courants personnels s'ils recommanderaient leur fournisseur à leurs amis et à leur famille. Les résultats représentent le point de vue des clients qui ont participé à l'enquête.

Qualité de service globale

Nous avons demandé aux clients quelle serait leur probabilité de recommander leur fournisseur de compte courant personnel à leurs amis et à leur famille.


Les premiers appels internationaux à numérotation directe - Historique

C'est le début d'un service à l'échelle nationale qui remplacera à terme le système actuel de pré-paiement Button A et Button B.

Le lord-maire adjoint a téléphoné au lord-maire de Londres, composant lui-même le numéro.

Les nouvelles cabines téléphoniques simplifiées ont des emplacements pour les pièces 3d, 6d et 1s. L'argent ne peut pas être versé tant que l'appel n'est pas répondu.

Une série de pips indique quand le temps payé est écoulé et que l'appelant doit insérer plus de pièces pour continuer à parler.

Queen lance la numérotation des lignes réseau

Le Subscriber Trunk Dialing a été introduit dans la région de Bristol en décembre dernier, ce qui signifie que 18 000 abonnés peuvent désormais passer des appels sans l'aide de l'opérateur.

Le système a été lancé par Sa Majesté la Reine le 5 décembre 1958 lors d'une cérémonie au cours de laquelle elle a passé un appel longue distance direct du central téléphonique central de Bristol au Lord Provost d'Édimbourg, à plus de 482 km.

Son appel a duré deux minutes cinq secondes et a coûté 10 pence (quatre pence).

Cette dernière initiative visant à introduire des tirelires fait partie du programme de 35 millions de dollars du maître général des postes Ernest Marples visant à moderniser le système téléphonique dans le but de vulgariser l'utilisation du téléphone.

M. Marples a qualifié le nouveau système de « assez révolutionnaire » et de « bon rapport qualité-prix ».

Cependant, la numérotation automatique entraînera inévitablement des pertes d'emplois.

Le GPO emploie 50 000 opérateurs et ce nombre sera réduit de moitié d'ici 1970, économisant environ 15 millions d'euros par an.

L'appelant a ensuite appuyé sur le bouton A pour déposer les pièces et établir la connexion. Si un appel ne pouvait pas être connecté pour une raison quelconque, ou s'il n'y avait pas de réponse, le bouton B était enfoncé et toutes les pièces étaient retournées.

En 1976, le dernier central téléphonique au Royaume-Uni à Portree sur l'île de Skye a fermé, rendant le système téléphonique britannique entièrement automatique.

British Telecom a repris la gestion du système téléphonique de la Poste en 1981.

Dix ans plus tard, le gouvernement a mis fin au duopole partagé par BT et Mercury Communications qui existait depuis 1983 et a ouvert le marché à d'autres sociétés de télécommunications.

En 1985, BT a lancé un programme de 160 millions d'euros pour remplacer les cabines téléphoniques rouges du Royaume-Uni, mondialement connues, par des cabines téléphoniques bleues dans des cabines en aluminium et en acier inoxydable.


Ci-dessous, vous voyez une liste d'indicatifs de pays internationaux. La liste comprend également les Préfixe de numérotation internationale (IDD) et le Code d'appel du pays par pays.

Presque chaque pays dans le monde a son propre code d'appel de pays, il s'agit d'un numéro à un ou jusqu'à trois chiffres que vous devez composer pour passer un appel vers ce pays.

Passer un appel international :
D'abord, vous composez le numéro de préfixe (pour la plupart des pays 00) + puis le numéro d'indicatif du pays + l'indicatif régional (la ville ou la région (pour les lignes fixes uniquement)) + last not least : le numéro d'utilisateur.

Aussi sur cette page :
Conseils pour les appels internationaux
Découvrez comment passer des appels internationaux moins chers.

Vous pouvez également utiliser la fonction de recherche de votre navigateur pour trouver un pays ou un indicatif téléphonique.

Conseils pour les appels internationaux

Meilleurs conseils pour les appels internationaux

Les appels à l'étranger peuvent devenir très rapides et très coûteux lorsque vous parlez avec vos proches pendant un certain temps en utilisant le service de votre bonne vieille compagnie de téléphone.

Il y a plusieurs façons de l'obtenir moins cher :


téléphonie Internet
The cheapest way to make an international call is by Internet telephony, a method to make voice calls over the Internet (VoIP) with a software application like "Skype", "FaceTime" or "WhatsApp" installed on a computer or mobile phone, it makes calls to other users within the service free of charge worldwide.

Even if the called party is not in the service it might be cheaper to call its landline (more affordable) or even its mobile (maybe not so cheap) by VoIP. If you want to call a mobile phone or landline through Skype, it requires Skype Credit or a subscription.

Avantage: cheap or even free of charge, two-way video and audio transmissions simultaneously are possible, that means with cameras (webcams) connected to the computer system you can also see your dialog partner(s) and vice versa. Disadvantage: the line might be of poor quality and might be disconnected anytime, though you can try to reconnect any time and even get lucky and get a connection with better quality.


International prepaid calling cards
Some telecom companies offer international prepaid calling cards for various foreign countries the card is used to make phone calls at a rate other than the one charged by your local phone company (it make always sense to compare the fees).


Dial around
Dial around also known in some countries as call-by-call is a method to bypass your primary phone carrier and use the service of an independent phone company with lower fees for long distance and international calls.

It means when you make a call you dial first a given number by the cheaper service followed by the usual numbers. It looks like 0123-1-xxx-xxxxxxx, where 0123 stands for the dial-up the service of the independent phone company, - 1- stands for the long distance or international calling code and the rest "xxx-xxx" represents the area code and the subscriber number.

International Calls made easy

* Les Dialing Country Code is the prefix number you have to dial to connect your call to the specific country you want to call.


** Les International Call Prefix (also called an international access code or an International Direct Dialing code - IDD) is a telephone dialing code used to dial dehors of a country when making an international call.
In given phone numbers the IDD is often abbreviated by just "+" like in +0123 456 789, to signify that the caller should use the appropriate prefix for the country from where he is calling.

*** National Code (like an Area Code) is the local number within the North American Numbering Plan (NANP) related to island nations and US dependencies in the Caribbean and the South Pacific.

International Calls made easy.

In principle, it's straightforward like you call from your landline or mobile at home. The only difference is, you have to dial some prefix numbers and leave out the leading zero (if any) in the area code or the mobile phone number.

It looks like:
Access code (IDD) + country calling code + area code (if any) + subscriber's phone number

example US/Canada: 011 + country code + area code + subscriber's phone number
example Europe: 00 + country code + area code + subscriber's phone number


Let's say you want to telephone from country A (the country where you are) to country B (the other country where you want to call to).

I. the first number you have to dial will be the International Dialing Prefix (IDD) of country A to indicate it is an international call (out of the country), in the majority of cases this will be "00", in Canada and the US "011", however, please check the IDD list above.

II. then you dial the Dialing Country Code alias Country Calling Code, the number which is designated to country B (see list above)

III a (for landlines)
then you dial the phone number of the called party, (the person or company you want to call), this number is made up of: the area code (NOW without the leading zero!) for a city or region within the foreign country and the unique number (subscribers number) of the called party, the number of your uncle Tom.
If you don't know the area (city) code, try a search engine like Google by searching for "area (or dialing) code for city/town name," use this number without! the leading zero.

III b (for téléphones portables)
then you dial the phone number of the mobile phone you want to call (without the leading zero).

Related International Codes:

International Spelling Alphabet Codes
List of international spelling alphabet codes used in international phone calls.


External Links:
List of country calling codes
Wikipedia's list of International Direct Dialing codes.


History of the Telephone in Australia and Worldwide

Before the invention of electro magnetic telephones, there were mechanical devices for transmitting spoken words over a greater distance than ordinary speech. The very earliest mechanical telephones were based on sound transmission through pipes or other physical media. Speaking tubes long remained common, and can still be found today. A different device, the lover's telephone or string telephone has also been known for centuries, connecting two diaphragms with string or wire which transmits the sound from one to the other by mechanical vibrations along the string and not by electric current. The classic example is the children's toy made by connecting the bottoms of two paper cups, metal cans, or plastic bottles with string.

Electrical telegraph

The telephone began as improvements to the telegraph. Samuel Thomas von Soemmering constructed his electrochemical telegraph in 1809. An electromagnetic telegraph was created by Baron Schilling in 1832. Carl Friedrich Gauß and Wilhelm Weber built an electromagnetic telegraph in 1833 in Göttingen. The first commercial electrical telegraph was constructed by Sir William Fothergill Cooke and entered use on the Great Western Railway in Britain. It ran for 13 miles from Paddington station to West Drayton and came into operation on April 9, 1839.

An electrical telegraph was independently developed and patented in the United States in 1837 by Samuel Morse. His assistant, Alfred Vail, developed the Morse code signaling alphabet with Morse. America's first telegram was sent by Morse on January 6, 1838, across two miles of wiring.

In 1854 the first telegraph line was laid from Melbourne city to Williamstown. This was followed in South Australia with a line from Port Adelaide to Adelaide city in 1856. These telegraph lines were immediately popular. In Victoria there were 14,738 messages sent in 1856 and this almost tripled in a year to 35,792 in 1857.

The separate colonies soon agreed to collaborate on an intercolonial telegraph network. The first links between Melbourne and Adelaide and then Melbourne and Sydney were activated in 1858. At this time any messages crossing colonial borders were transcribed onto paper by an operator, transported across the border and then retransmitted.

An underwater cable was laid from Tasmania to Victoria in 1859. However, this soon failed and it wasn&rsquot until 1869 that a replacement was working successfully.

Queensland&rsquos first telegraph line was introduced in 1861 and connected to Sydney in the same year. However, the first line in Western Australia was not introduced for another ten years and Perth was not connected to the intercolonial network until 1872 with a line to Adelaide.

By 1861 there were 110 telegraph stations spread across the eastern colonies and by 1867 Victoria alone was sending 122,000 messages a year (compared to about 7.92 million in the US and 5.78 million in the UK).

The first international news service, Reuters http://www.reuters.com, opened its doors in Australia in 1860, but the price of news was very high. The cost per word for a message from London was about equal to the average weekly wage.

In the 1870s, the colonies began establishing international telecommunications links, with a privately owned cable to Singapore from Port Darwin introduced in 1870. The first link to New Zealand was in place by 1876 and a link to Jakarta (Batavia) by 1889.

Australians took to the new technology very quickly. In many ways this system helped Australia begin thinking of itself and acting as one nation rather than as a collection of isolated colonies.

During the late 19th century inventors tried to find ways of sending multiple telegraph messages simultaneously over a single telegraph wire by using different audio frequencies for each message. These inventors included Charles Bourseul, Thomas Edison, Elisha Gray, and Alexander Graham Bell. Their efforts to develop acoustic telegraphy to reduce the cost of telegraph wires led to the telephone.

Buy Reproduction retro Telephones

Invention of the telephone

Credit for inventing the electric telephone remains in dispute. Charles Bourseul, Antonio Meucci, Johann Philipp Reis, Alexander Graham Bell and Elisha Gray, amongst others, have all been credited with the invention. The early history of the telephone is a confusing morass of claim and counterclaim, which was not clarified by the huge mass of lawsuits which hoped to resolve the patent claims of individuals. The Bell and Edison patents, however were forensically victorious and commercially decisive. Johann Philipp Reis 1860 constructed one of the first working telephones, today called Reis' telephone.Alexander Graham Bell was awarded the U.S. patent for the invention of the telephone in 1876.


Alexander Graham Bell is often credited as the inventor of the telephone, and the Italian Antonio Meucci was recognized by US Congress on June 11th, 2002 for his pioneer work on the telephone. However, the modern telephone is the result of work done by many people, all worthy of recognition of their contributions to the field. Bell was merely the first to patent the telephone, an "apparatus for transmitting vocal or other sounds telegraphically", 16 years after Meucci, who did not have sufficient funds to file a patent application, demonstrated his "teletrofono" in New York in 1860.

The first telephone system in Australia was a private system connecting the offices of Robinson brothers in Melbourne and South Melbourne in 1879. The first telephone exchange was in place in Melbourne the following year, shortly before Ned Kelly was convicted and hung. By 1884 there were about 8,000 calls per year handled by the exchange, or around 20 per day.

The first coin-operated public phones appear to have been installed around 1890, only a few years after the first ones appeared in the USA. At this stage there was still no national telephone network &ndash each colony&rsquos Postmaster General was responsible for the network in their colony.

Early telephones were technically diverse. Some used a liquid transmitter, which was dangerous, inconvenient, and soon went out of use. Some were dynamic: their diaphragm wriggled a coil of wire in the field of a permanent magnet or vice versa. This kind survived in small numbers through the 20th century in military and maritime applications where its ability to create its own electrical power was crucial. Most, however, used the Edison/Berliner carbon transmitter, which was much louder than the other kinds, even though it required an induction coil, actually acting as an impedance matching transformer to make it compatible to the impedance of the line. The Edison patents kept the Bell monopoly viable into the 20th century, by which time the network was more important than the instrument anyway.

Early telephones were locally powered, using a dynamic transmitter or else powering the transmitter with a local battery. One of the jobs of outside plant personnel was to visit each telephone periodically to inspect the battery. During the 20th century, "common battery" operation came to dominate, powered by "talk battery" from the telephone exchange over the same wires that carried the voice signals. Late in the century, wireless handsets brought a revival of local battery power.

Early telephones had one wire for both transmitting and receiving of audio, with ground return as used in telegraphs. The earliest dynamic telephones also had only one opening for sound, and the user alternately listened and spoke (rather, shouted) into the same hole. Sometimes the instruments were operated in pairs at each end, making conversation more convenient but also more expensive.

At first, the benefits of an exchange were not exploited. Telephones instead were leased in pairs to the subscriber, for example one for his home and one for his shop, who must arrange with telegraph contractors to construct a line between them. Users who wanted the ability to speak to three or four different shops, suppliers etc would obtain and set up three or four pairs of telephones. Western Union, already using telegraph exchanges, quickly extended the principle to its telephones in New York City and San Francisco, and Bell was not slow in appreciating the potential.

Signalling began in an appropriately primitive manner. The user alerted the other end, or the exchange operator, by whistling into the transmitter. Exchange operation soon resulted in telephones being equipped with a bell, first operated over a second wire and later with the same wire using a condenser. Telephones connected to the earliest Strowger automatic exchanges had seven wires, one for the knife switch, one for each telegraph key, one for the bell, one for the push button and two for speaking.

Rural and other telephones that were not on a common battery exchange had a "magneto" or hand cranked generator to produce a high voltage alternating signal to ring the bells of other telephones on the line and to alert the exchange operator.

In 1877 and 1878, Edison invented and developed the carbon microphone used in all telephones along with the Bell receiver until the 1980s. After protracted patent litigation, a federal court ruled in 1892 that Edison and not Emile Berliner was the inventor of the carbon microphone. The carbon microphone was also used in radio broadcasting and public address work through the 1920s.
1896 Telephone (Sweden)

In the 1890s a new smaller style of telephone was introduced, packaged in three parts. The transmitter stood on a stand, known as a "candlestick" for its shape. When not in use, the receiver hung on a hook with a switch in it, known as a "switchhook." Previous telephones required the user to operate a separate switch to connect either the voice or the bell. With the new kind, the user was less likely to leave the phone "off the hook". In phones connected to magneto exchanges, the bell, induction coil, battery and magneto were in a separate "bell box." In phones connected to common battery exchanges, the bell box was installed under a desk, or other out of the way place, since it did not need a battery or magneto.

Cradle designs were also used at this time, having a handle with the receiver and transmitter attached, separate from the cradle base that housed the magneto crank and other parts. They were larger than the "candlestick" and more popular.

Disadvantages of single wire operation such as crosstalk and hum from nearby AC power wires had already led to the use of twisted pairs and, for long distance telephones, four-wire circuits. Users at the beginning of the 20th century did not place long distance calls from their own telephones but made an appointment to use a special sound proofed long distance telephone booth furnished with the latest technology.

By 1904 there were over three million phones in the US, still connected by manual exchanges. In 1901, the newly introduced Australian Constitution gave the new Commonwealth Government power over all postal, telegraphic, telephonic, and &lsquoall other&rsquo communications services. The first Postmaster-General (PMG) became responsible for managing all domestic telephone, telegraph and postal services. The colonial networks (staff, switches, wires, handsets, buildings etc) were transferred to the Commonwealth and became the responsibility of the first Postmaster-General (PMG), a federal Minister overseeing the Postmaster-General's Department that managed all domestic telephone, telegraph and postal services.

When the department was founded there were around 33,000 phones across Australia, with 7,502 telephone subscribers in inner Sydney and 4,800 in Melbourne&rsquos central business district. A trunk line between Melbourne (the headquarters of the PMG Department) and Sydney was in place by 1907, with extensions to Adelaide in 1914, Brisbane in 1923, Perth in 1930 and Hobart in 1935.

What turned out to be the most popular and longest lasting physical style of telephone was introduced in the early 20th century, including Bell's Model 102. A carbon granule transmitter and electromagnetic receiver were united in a single molded plastic handle, which when not in use sat in a cradle in the base unit. The circuit diagram of the Model 102 shows the direct connection of the receiver to the line, while the transmitter was induction coupled, with energy supplied by a local battery. The coupling transformer, battery, and ringer were in a separate enclosure. The dial switch in the base interrupted the line current by repeatedly but very briefly disconnecting the line 1-10 times for each digit, and the hook switch (in the center of the circuit diagram) permanently disconnected the line and the transmitter battery while the handset was on the cradle.

After the 1930s, the base also enclosed the bell and induction coil, obviating the old separate bell box. Power was supplied to each subscriber line by central office batteries instead of a local battery, which required periodic service. For the next half century, the network behind the telephone became progressively larger and much more efficient, but after the dial was added the instrument itself changed little until touch tone replaced the dial in the 1960s.

y the early 1960&rsquos, telephone availability was becoming widespread, and many homes had more than one phone. Phones in various colours were used to match the décor. Wall phones became popular for kitchens to save on bench space. Throughout the world, there was to be only minor differences in features and appearance of their own plastic telephones. Some manufacturers produced moulded plastic telephones very similar in appearance to the Western Electric 500 series from the USA.

In Australia, a quite different shaped plastic telephone called the 800 series was available to telephone subscribers in 1963. The Australian Post Office had recognised for some time that a range of colour phones would be demanded by subscribers. Eventually a consortium of STC, AWA and APO engineers all contributed to the development and manufacture of the 800 series. Based on a design by Bell Telephone Manufacturing Co of Antwerp, Belgium with considerable change to internal design and reasonably cosmetic changes externally. The 802 series teelphone was available in Light Ivory, Mist Grey, Fern Green, Topaz Yellow, Lacquer Red, and Black.

In the picture below, can be seen the wall phone versions of these 800 series of telephones

In 1946 the Overseas Telecommunications Commission (OTC) was created under the Postmaster-General&rsquos control to manage overseas telecommunication services.

The Postmaster-General's Department (PMG) continued to grow in size and became a very influential part of the Commonwealth Government. Beginning with 16,000 staff it grew to over 120,000 by the late 1960s, or almost 50 per cent of all Commonwealth employees.

By 1975 the telecommunications industry had become so large that the Commonwealth government decided to separate post and telecommunications. The Postmaster General&rsquos Department was split into the Australian Postal Commission (Australia Post) and Australian Telecommunications Commission (ATC).

Time line of Australian and Worldwide Telecommunications:

1830 - Joseph Henry constructs the first long distance telegraphic device, by sending electronic currents across over a mile of wire, subsequently activating an electromagnet, causing a bell to ring.
1835 - Samuel Morse builds the first American telegraph (which is also being developed independently in Europe).
1837 - Samuel Morse patents a working telegraph machine, using a dots and spaces code in place of the letters of the alphabet.
1838 - Samuel Morse successfully sends up to 10 words per minute through his new system.
1842 - Alexander Bain invents the first facsimile machine, capable of receiving signals from a telegraph wire and translating them into images on paper. He uses a clock mechanism to transfer an image from one sheet of electrically conductive paper to another.
1850 - Samuel Morse and his assistant evolve the simple code of dots and dashes, now internationally known as 'Morse code'.
1858 - The first inter-colony telegraph links are built between Adelaide, Melbourne and Sydney. Three years later, Brisbane is linked with Sydney.
1861 - The Sydney-Brisbane telegraph line is inaugurated.
1869 - The first successful submarine telegraphic cable linking Tasmania to the mainland is laid.
1872 - The 2000 mile Overland Telegraphic Cable line is completed under the direction of South Australian Post-Master General Charles Todd. At Darwin it later connects with a submarine cable in Java, putting Australia in touch with the rest of the world.
1876 - At the age of 29 Alexander Graham Bell invents the telephone.
1877 - The Perth-Adelaide telegraph line opens. South Australia becomes the first Australian colony to join the International Telegraph Union later to become the Telecommunication Union.
1878 - Following the invention of the telephone, several long-distance transmission experiments are successfully conducted in Australia, at distances of up to 400 km.
1880 - Only two years after the first exchange in the world is built, Australia's first telephone exchanges open in Melbourne and Brisbane, followed by Sydney in 1881.
1883 - Exchanges open in Adelaide and Hobart, the Perth exchange opens in 1887.
1893 - The first public telephone is opened at Sydney GPO.
1898 - The Overland Telegraph Line, also known as the Magic Chain, is made from a single strand of iron wire. A second copper wire is added to the telegraphic connection with Europe and it remains a vital link for decades.
1900 - 30,000 telephone services are operating in Australia.
1901 - The newly formed Commonwealth Government takes over all phone, telegraph and postal services.
1902 - Dr Arthur Korn invents and improves a practical facsimile machine: the photoelectric system.
1907 - The Sydney-Melbourne trunk telephone line opens.
1912 - The first public automated exchange is introduced in Geelong, Victoria.
1912 - Automated telephone switching came into place.
1914 - The first automatic exchange opens in New South Wales, in the suburb of Newtown.
1914 - Edouard Belin establishes the concept for remote fax photo/news reporting.
1922 - The Sydney-Brisbane telephone trunk line opens following the introduction of thermionic repeaters.
1923 - The first Australian radio broadcasting stations, 2BL and 2FC, open in Sydney. The conversion is made from Morse to machine operation on main telegraph routes.
1925 - Australia's first telephone carrier system (with three channels) is installed between Melbourne and Sydney enabling one wire to carry more than one conversation.
1930 - The Australia-UK beam wireless service starts and a year later international manual exchanges open in various Australian States.
1934 - The first wireless beam picturegram service opens between England and Australia.
1936 - A submarine cable is laid between Tasmania and mainland Australia, and at this time it is the longest in the world.
1946 - The Commonwealth Government establishes the Overseas Telecommunications Commission which becomes a monopoly provider of all forms of telecommunications linking Australia and the rest of the world.
1948 - A telephone service to ships at sea is established and the same year a direct radio telephone service links Australia and the Antarctic expedition stations at Heard Island and Macquarie Island.
1952 - Temporary services are established between Australia and Finland for the duration of the Helsinki Olympic Games. Permanent services are to follow.
1953 - Perth becomes the first capital city to have an all automatic telephone network. By 1957, 98% of telephones in capital cities are automatic.
1954 - Australia's first teleprinter exchange service opens in Melbourne and Sydney with 80 customers.
1956 - The Melbourne Olympic Games proves a starting point for all forms of telecommunications growth in Australia with the Overseas Telecommunications Commission developing many resources and facilities to cater for the unprecedented demand. A new radio telephone exchange is established linking Perth to London.
1959 - Growing telegram traffic makes the APO apply a message switching system called Teleprinter Reperforator Exchange Switching System (TRESS). It was an innovation which hastened the end of morse telegraphy.
1964 - Australia becomes a founding member of International Telecommunications Satellite Organisation (INTELSAT).
1964 - The first major installation of coaxial cable opens and links Sydney, Canberra and Melbourne. It has a potential capacity of thousands of simultaneous phone calls, with the added possibility of relaying television programs.
1966 - The telex service is converted to fully automatic. It is linked to 100 overseas countries and about 4000 customers throughout Australia.
1966 - The first international satellite broadcast between Australia and the UK takes place.
1967 - First direct satellite broadcast from North America to Australia. Australia is one of the first 22 countries to participate in a world-wide live television link-up via satellite during the 'Our World' program.
1970 - Transistors enable most coaxial cable equipment to be placed in small underground containers, accessible through a manhole.
1970 - Optical fibres are commercially produced for the first time.
1974 - Videotex links three already well-established technologies of television, computer and telephone into a new tool, an interactive system that includes the possibility of purchasing goods, booking travel, sending messages and transferring money at the touch of a button.
1975 - On 12 June, the Australian Telecommunications Commission was established, trading as Telecom Australia - separating the Australian Postal Commission and the Australian Telecommunications Commission.
1976 - Automated direct dialing is introduced in Australia, giving access to 13 countries. Its popularity is such that by the end of the decade its use has grown eightfold. This international dialing is now called IDD and has universal acceptance.
1977 - 2 million is spent on telecommunications materials in this year alone.
1978 - Push button dialing is introduced to Australia.
1979 - The first major solar powered trunk system in the world opens between Alice Springs and Tennant Creek.
1980 - The internet makes its appearance: an electronic code that enables computers across the world to communicate with each other via a phone line.
1981 - The first fully computerised telephone exchange opens in Victoria.
1981 - Telecom launches the mobile phone, a significant development in communication for travelling workers.
1983 - The conference phone is introduced to the public, a phone that can store numbers, have abbreviated dialling and call-back facilities.
1985 - Computerised customer billing starts.
1987 - Cardphone payphones which accept major credit cards are introduced.
1988 - The Electronic White Pages are introduced to provide direct access to a constantly updated national White Pages database.
1989 - The first data network phase of the Integrated Services Digital Network (ISDN) launches.
1990 - Phonecards are introduced with cards available in , , and denominations.
1992 - On February 1st, Telecom and the Overseas Telecommunications Corporation (OTC) are merged to become the Australian and Overseas Telecommunications Corporation.
1993 - Telecom changes its trading name for trading overseas to Telstra Corporation Limited in April.
1993 - The last mail-delivered lettergram was sent in Melbourne by Australia Post on 1st October at 5pm EST.
1995 - On 1st July 1995 Telecom changes it's trading name to Telstra for domestic trading.


In several countries, you may need to add a zero (0) when dialing a number inside the same country. Depending on how you look at it, you might eliminate the zero (0) when placing a call. Par exemple:

  • To dial a number in the United Kingdom, dial the internal area code (01296). The number would look like this: 01296 999999.
  • To call the same number from outside of the UK, it is not necessary to add the zero (0) before the area code. In this example, the number would be just 1296 999999. Then also include the country code with the number, making it 44 1296 999999.
  • If you want to dial the same number from France, for instance, you would need to dial double zero (00) first, as this is necessary for France to initiate an international phone call. Putting it all together, in this case, makes the phone number 00 44 1296 999999.

Country Codes for international Telephone calls

International country codes or dialing codes follow in the table below. International dialing codes. First explanations how to use the codes, together with the IDD, the international direct dialing prefix.

Examples how to use the country codes in your phone call

inter-
nationale
prefix
pays
code
ville
code
numéro de téléphone comments
USA to Germany 011 49 89 123 4567 089 is the city code for Munich. Do NOT dial the 0, 0 is the long distance prefix in Germany
USA to Canada 1 222 123 4567 Canada, Bermuda, Virgin Islands etc. have the same country code as the USA and are dialed like interstate phone calls with no international prefix.
Germany to USA 00 1 212 123 4567 212 is the city code for New York. US city codes are always 3 digits. If there is a trailing 1, like 1-212-123 4567, then omit the 1.
Germany to Japan 00 81 111 123 4567

Noter: a typical mistake is adding a interstate long distance code to the number. See the first example. Normally, a 0 after the country code should be omitted.
011 49 089 123 4567 NE PAS
011 49 89 123 4567 OUI

Are you paying too much for your international phone call?

discount international phone rates to foreign countries for US residents. Also US long distance.
if you seek cheap international phone rates and live in Asia, Europe, Australia, Africa, South America, anywhere outside the USA and

The following country codes courtesy of long-distance-phone.com

Country country code

Afghanistan 93
Albanie 355
Algérie 213
Samoa américaines 684
Andorre 376
Angola 244
Anguilla 1+264
Antigua & Barbuda 1+268
Argentine 54
Argentina-Buenos Aires 54-1
Arménie 374
Aruba 297
Ascension Island 247
Australie 61
L'Autriche 43
Azerbaijan 994
Bahamas 1+242
Bahreïn 973
Bangladesh 880
Barbade 1+246
Biélorussie 375
la Belgique 32
Belize 501
Bénin 229
Bermudes 1+441
Bhoutan 975
Bolivie 591
Bosnie 387
Botswana 267
Brazil 55
Brazil-Rio de Janiero 55-21
Brazil-Sao Paulo 55-11
British Virgin Islands 1+284
Brunei 673
Bulgarie 359
Burkina Faso 226
Burundi 257
Cambodge 855
Cameroon 237
Canada 1
Cape Verde Island 238
Cayman Island 1+345
Central African Republic 236
Tchad 235
Chili 56
Chine 86
Colombia 57
Colombia-Barranquilla 57-53
Colombia-Bogota 57-1
Colombia-Cali 57-23
Colombia-Medellin 57-4
Comoros 269
Congo 242
Cook Island 682
Costa Rica 506
Croatie 385
Cuba 53
Chypre 357
Tchécoslovaquie 42
Denmark 45
Diego Garcia 246
Djibouti 253
Dominique 1+767
République dominicaine 809
Ecuador 593
Ecuador-Cuenca 593-78
Ecuador-Guayaquil 593-4
Ecuador-Quito 593-2
Egypte 20
El Salvador 503
Equatorial Guinea 240
Érythrée 291
Estonie 372
Ethiopie 251
Faeroe Islands 298
Falkland Islands 500
Fidji 679
Finlande 358
La France 33
French Antilles 596
French Guiana 594
French Polynesia 689
Gabon 241
Gambia 220
Géorgie 995
Allemagne 49
Ghana 233
Gibraltar 350
Grèce 30
Greenland 299
Grenada & Carriacou 1+473
Guadeloupe 590
Guam 671
Guantanamo Bay 539
Guatemala 502
Guinea 224
Guinea-Bissau 245
Guyana 592
Haiti 509
Honduras 504
Hong Kong 852
Hongrie 36
Islande 354
Inde 91
Indonésie 62
INMARSAT-Atl East 871
INMARSAT-Atl West 874
INMARSAT-Indian 873
INMARSAT-Pacific 872
L'Iran 98
Irak 964
Irlande 353
Isreal 972
Italie 39
Ivory Coast 225
Jamaïque 1+876
Japon 81
Jordan 962
Kenya 254
Kiribati 686
Koweit 965
Kirghizistan 996
Latvia 371
Liban 961
Lesotho 266
Libéria 231
Libye 218
Lithuania 370
Luxembourg 352
Macao 853
Macédoine 389
Madagascar 261
Malawi 265
Malaysia 60
Maldives 960
Mali Republic 223
Malte 356
Marshall Island 692
Mauritania 222
Mauritius 230
Mexico 1 52
Mexico 2 52
Mexico 3 52
Mexico 4 52
Mexico 5 52
Mexico 6 52
Mexico 7 52
Mexico 8 52
Mexico 9-Mexico City 52-5
Micronesia 691
Moldavie 373
Monaco 377
Mongolie 976
Montserrat 1+664
Morocco 212
Mozambique 258
Myanmar/Burma 95
Namibia 264
Nauru 674
Népal 977
Netherland Antilles 599
Pays-Bas 31
Nevis Island 809
New Caledonia 687
Nouvelle-Zélande 64
Nicaragua 505
Niger Republic 227
Nigeria 234
Niue Island 683
Norfolk Island 672
Corée du Nord 850
North Mariana Island 670
Norvège 47
Oman 968
Pakistan 92
Palau 680
Panama 507
Papouasie Nouvelle Guinée 675
Paraguay 595
Paraguay-Asuncion 595-21
Pérou 51
Peru-Lima 51-1
Philippines 63
Pologne 48
le Portugal 351
Qatar 974
Reunion Island 262
Roumanie 40
Russia & NIS 7
Russia-Moscow 7-096
Russia-Moscow 7-097
Russia-Moscow 7-095
Rwanda 250
San Marino 378
Sao Tome 239
Saudi Arabia 966
Senegal 221
Seychelles 248
Sierra Leone 232
Singapour 65
Slovaquie 421
Slovénie 386
Île Salomon 677
Somalie 252
Afrique du Sud 27
Corée du Sud 82
Espagne 34
Sri Lanka 94
St. Helena 290
St. Kitts 1+869
St. Lucia +758
St. Pierre 508
St. Vincent 1+784
Soudan 249
Suriname 597
Swaziland 268
Suède 46
la Suisse 41
Syrie 963
Taïwan 886
Tadjikistan 992
Tanzanie 255
Thaïlande 66
Togo 228
Tonga Island 676
Trinidad & Tobago 1+868
Tunisia 216
Turquie 90
Turkmenistan 993
Turks & Caicos Island 1+649
Tuvalu 688
Ouganda 256
Ukraine 380
United Arab Emirates 971
Royaume-Uni 44-1
Uruguay 598
Etats-Unis 1
USA-(1-800 calls) 1+800
USA-(Non-Mainland) 1
Ouzbékistan 998
Vanuatu 678
Venezuela 58
Venezuela-Caracas 58-2
Viêt Nam 84
Wallis & Futun 681
Western Samoa 685
Yemen Arab Republic 967
Yugoslavia 381
Zaire 243
Zambia 260
Zanzibar 259
Zimbabwe 263

Now that you found the international country code and read the explanatory table:

Are you paying too much for your international phone calls ?

discount international phone rates to foreign countries for US residents. Also US long distance.
if you seek cheap international phone rates and live in Asia, Europe, Australia, Africa, South America, anywhere outside the USA

Another International Country Code Listing, this one has city codes for most important cities, too. This country code listing has the IDD prefixes (international dialing prefixes, like 011, 00), and links to city codes. Even Sprint has a simple country code listing, but no city codes included there. Find international telephone numbers with the phone finder


Voir la vidéo: Android 6- Historique de vos appels (Mai 2022).