Podcasts sur l'histoire

Martin Shackelford

Martin Shackelford


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Martin Shackelford a obtenu un B.A. diplôme en histoire de l'Université du Michigan, suivi de quelques études supérieures dans le domaine. Après avoir quitté l'université, il est devenu un travailleur social de la délinquance dans le Michigan. Il est actuellement à la retraite de ce poste.

Shackelford a enquêté sur l'assassinat de John F. Kennedy pendant plus de 30 ans. Son objectif principal a été sur les preuves photographiques. Il possède une vaste collection de livres, de diapositives, de documents, de bandes vidéo, de DVD et d'enregistrements audio relatifs à l'affaire.

Il a également écrit un grand nombre d'articles sur l'affaire et a été pendant de nombreuses années un contributeur majeur au magazine Fair Play. Son travail sur JFK est également apparu dans L'enquête continue, La troisième décennie, La quatrième décennie, Les chroniques de l'assassinat, L'enquêteur, Digest de livres sur le vrai crime et Revue du magazine. Ses articles apparaissent sur les sites Web The Assassination Web, JFK Place, JFK Lancer et JFK Assassination Research.

Il a contribué à des livres d'autres chercheurs, dont Ian MacFarlane, Harrison Livingstone et Michael Benson, et a assisté à de nombreuses conférences de recherche JFK, notamment à Fredonia New York, Providence Rhode Island, Washington DC, Dallas Texas, Chicago Illinois, Pittsburgh Pennsylvanie, Grand Rapids et Ann Arbor Michigan, et Sudbury Ontario, présentant des exposés à certains d'entre eux.

Je ne suis pas sûr d'avoir une théorie spécifique, car j'essaie de garder l'esprit aussi ouvert que possible alors que de nouvelles preuves apparaissent. Certaines choses qui semblent possibles, compte tenu de ce que j'ai vu jusqu'à présent:

1. Certaines personnes du renseignement (David Atlee Phillips, George DeMohrenschildt, etc.) ont été impliquées à un moment donné avec Oswald ; s'ils ont été impliqués dans l'assassinat reste obscur.

2. Lyndon Johnson semble avoir eu une certaine connaissance approfondie de l'assassinat, selon sa maîtresse ; son ancien copain, Billy Sol Estes, dit LBJ, son assistant Cliff Carter et leur "machine" assassin Mac Wallace étaient impliqués (Wallace a assassiné l'inspecteur du ministère de l'Agriculture Henry Marshall en 1962; Marshall enquêtait sur Billy Sol Estes; des manœuvres politiques ont fait déclarer la mort un suicide).

3. Les militants anti-castristes peuvent avoir joué un rôle ; l'attention s'est portée sur le DRE, un groupe ayant des liens à Miami (notamment avec E. Howard Hunt), à la Nouvelle-Orléans (Carlos Bringuier et l'INCA, qui a participé à la publicité des activités d'Oswald là-bas) et à Dallas (Sarita Odio, un groupe qui s'est réuni le Harlandale, etc.) ; Guy Banister, qui employait Oswald à la Nouvelle-Orléans, était impliqué dans le trafic d'armes anti-Castro.

4. Les personnages de la mafia semblent avoir joué un certain rôle (Jack Ruby évidemment inclus) ; une connaissance préalable de l'assassinat circulait dans les milieux populaires (Santos Trafficante, Carlos Marcello), y compris à des niveaux inférieurs où elle se mêlait à des anticastroïtes (Rose Cheramie, une prostituée voyageant avec un leader anticastriste, a failli révéler le complot deux jours avant l'assassinat lors de son arrestation dans la Louisiane rurale).

5. Il existe de nombreuses preuves indiquant l'implication du pétrole du Texas : (le rassemblement qui s'est tenu la veille de l'assassinat par le pétrolier Clint Murchison, qui comprenait LBJ, J. Edgar Hoover, John McCloy - plus tard de la Commission Warren, et d'autres, et après quoi LBJ a dit à sa maîtresse que les Kennedy ne le dérangeraient pas après le 22 novembre, l'implication des gens de l'industrie pétrolière partout (George DeMohrenchildt était un géologue pétrolier avec des liens de haut niveau avec l'industrie pétrolière, qui a travaillé pour un grand bailleur de fonds de LBJ dans 1963 ; de nombreux Russes blancs de Dallas qui se sont liés d'amitié avec les Oswald étaient liés au pétrole ou liés à l'industrie de la défense - comme les Paine, où vivait la femme d'Oswald ; DeMohrenschildt a dit à des amis que le pétrolier HL Hunt était derrière tout cela).

La confusion entre parce que beaucoup de ces groupes se mélangent :

Le pétrolier Hunt avait des liens avec la mafia de Chicago ; Murchison avait des coentreprises en Louisiane avec Carlos Marcello. Oilman DeMohrenschildt a travaillé avec la CIA.

Les gars de la mafia et les gars du pétrole ont investi beaucoup d'argent dans la cause anti-castriste.

La CIA a utilisé des emplois dans l'industrie pétrolière comme couverture, a travaillé avec la mafia et a fortement soutenu des groupes anticastristes comme le DRE (et a travaillé dur pour garder le secret, même plus tard).

Même avec tout cela, cependant, cette tendance vers une théorie mixte de l'assassinat est beaucoup plus cohérente que les dizaines de théories exclusives des années passées.

Files a déclaré qu'il avait rencontré Lee Harvey Oswald pour la première fois au début de 1963, dans le cadre d'un trafic d'armes, à Clinton, en Louisiane, via David Atlee Phillips. Tous deux travaillaient à la CIA à l'époque. Il y avait évidemment une certaine implication du gouvernement dans l'assassinat, sinon ils n'auraient pas obtenu les identifications des services secrets que Ruby leur a données. Phillips lui avait donné le Remington Fireball pour un emploi antérieur.

Files a déclaré avoir vu Frank Sturgis parmi la foule sur Elm Street. Il a également vu Eugene Brading, qu'il avait vu au Cabana avec Nicoletti et Rosselli. Les fichiers connaissaient Sturgis par ses activités anticastristes, tout comme Rosselli. Files n'a pas vu Oswald du tout ce jour-là. Lui et Oswald n'ont jamais discuté du plan d'assassinat.

Il n'a pas voulu commenter le meurtre de JD Tippit, sauf pour dire qu'Oswald n'a pas tué Tippit et que l'homme qui l'a fait était encore en vie au moment de l'interview (une référence ultérieure faisant peut-être référence au même homme a indiqué qu'il est maintenant dans ses années 80), et avait été initialement chargé de tuer Oswald. L'homme est venu voir Files à Mesquite après l'assassinat, disant qu'il y avait eu une erreur et qu'il avait tué un flic...

Problèmes avec la "confession" des fichiers James :

(1) David Atlee Phillips, expert en propagande de la CIA, semblerait un officier de cas improbable pour un chauffeur de la mafia et tueur à gages sur No Name Key. Cela semble être une tentative de lier de manière crédible Files à Oswald (l'observation de Veciana à Dallas d'Oswald et Phillips, en tant qu'évêque, ensemble), mais c'est douteux. De plus, bien que John Rosselli ait participé activement aux préparatifs de la Floride pour la baie des Cochons, il est probable que quelqu'un d'autre que Phillips lui ait présenté Files, si Files était à No Name Key. La seule chose qui ressemble beaucoup au vrai Phillips est la citation vers la fin sur la puissance de la machine à écrire.

(2) Lee Harvey Oswald comme guide touristique.

(3) Le manteau réversible à carreaux et l'enveloppe en coquille mordue semblent, à première vue, fournir une confirmation, mais les deux étaient des détails connus avant que Files ne raconte son histoire à qui que ce soit. J'avais entendu parler du shell bien avant que Files ne dise que le fait qu'il avait été mordu ne soit découvert (il dit 1994). Certaines personnes semblent avoir confondu l'enveloppe mordue trouvée sur la Plaza avec l'enveloppe cabossée trouvée dans le dépôt - ce sont deux enveloppes d'obus distinctes.

(4) A propos d'Oswald, Clinton et du trafic d'armes, David Atlee Phillips semble à nouveau inséré artificiellement dans l'histoire ici. Oswald et Ruby étaient tous deux liés à des gens de la Nouvelle-Orléans impliqués dans le trafic d'armes, mais insérer Phillips dans l'histoire de Clinton est, encore une fois, très douteux. Cela ne veut pas dire que le rôle de Phillips était innocent, juste que Files semble inventer des choses, ou peut-être qu'il était nourri d'inventions.

(5) Les dossiers négligent le fait que la foule d'Elm Street était bien photographiée. Frank Sturgis n'était pas parmi la foule ; ni à ce moment-là, Eugene Brading n'était dans cette région; Jack Ruby n'était pas non plus sur le trottoir sous le monticule. Rien de tout cela n'est difficile à vérifier. Toutes les photos pertinentes sont dans Groden et Trask.

(6) L'homme des services secrets sur le monticule devient maintenant deux hommes en costume qui repoussent les gens. Il y avait des hommes qui refoulaient des gens dans la région AVANT l'assassinat, mais pas après. On dirait que Files a raté certains de ses détails empruntés.

(7) Il avait des preuves documentaires, mais il les a détruites en grande partie. Comme c'est pratique.

(8) Je suppose que Files était, en effet, le chauffeur de Charles Nicoletti, et a été impliqué dans les préparatifs de la Baie des Cochons, mais qu'il est aussi un bon escroc, habile à mélanger la réalité et la fiction, ce que je crois il a fait ici.

Le film de Zapruder a été visionné le jour de l'assassinat par des employés du laboratoire après son traitement. Il n'a été vendu à LIFE que le lendemain, après avoir été visionné par des agents des services secrets et des représentants des médias.

Bien que Time-LIFE n'ait pas autorisé la projection publique du film, il était disponible aux Archives nationales après la publication du rapport de la Commission Warren, et de nombreux chercheurs l'y ont visionné.

Le film a également été montré publiquement à plusieurs reprises en 1969 lors du procès de Clay Shaw à la Nouvelle-Orléans, après quoi des copies pirates ont largement circulé. Le film a également été présenté aux conférences JFK à partir de 1973.

L'idée que n'importe qui ait eu 12 ans pour "travailler" sur le film est, bien sûr, intenable. Personne qui l'a vu le 22 ou le 23 novembre 1963 n'a allégué d'altération, et le film était facilement visible par les chercheurs à la fin de 1964, ce qui serait un maximum de 12 mois, pas 12 ans. Beaucoup d'entre nous avaient vu le film avant qu'il ne soit diffusé à la télévision en mars 1975.

J'ai examiné les arguments alléguant l'altération du film et n'y ai rien trouvé de convaincant. J'ai également examiné le rapport Zavada, qui semble établir fermement que le film aux Archives est l'original de la caméra. Les deux copies des services secrets du film sont également aux Archives (aucune image manquante).

Bien que la limousine ait considérablement ralenti, elle ne s'est pas arrêtée. Les témoins à côté de la limousine soutiennent principalement cela - et la plupart des témoins qui signalent un arrêt regardaient la limousine de derrière. Je ne me souviens d'aucune déclaration antérieure de Moorman, Hill ou des agents de la moto selon laquelle la limousine s'était arrêtée. Une certaine confusion a résulté du fait que la Commission Warren a utilisé une vitesse moyenne, lorsque la limousine allait à la fois plus vite et plus lentement que la moyenne à divers points.


Martin Shackelford - Histoire

Si, comme le prétend Martin Shackelford, Judyth Baker n'a jamais discuté d'Oswald ou
l'assassinat avec des amis ou de la famille entre 1963 et les années 1990
par souci de sa propre sécurité, pourquoi a-t-elle écrit une lettre à Bertrand
Russel ?

Il est décédé en février 1970. A cette époque, elle était occupée à élever de petits
enfants depuis plusieurs années.

Si M. Russell a envoyé une réponse à Judyth et qu'elle l'a sauvegardée, pourquoi n'avait-elle pas peur
qu'"ils" surveilleraient son courrier du bureau de poste américain - avant qu'il
est devenu le service postal - et la tuer? En contactant M. Russell,
Judyth violait les ordres que David Ferrie lui avait donnés fin 1963.
Elle dit en larmes à la caméra dans son interview à History Channel qu'elle
obéi à ses ordres pendant trente ans "parce que je ne voulais pas mourir".
Quelqu'un ment.

Ma source sur Judyth contactant Bertrand Russell est un 6 septembre 2006
publier dans le "forum de l'éducation de John Simkin."

Le 22 déc. 2006 23:20:17 -0500, "Tapoter la perruque" <***@valoreventures.com>
a écrit:

Je suis sûr que Martin est parfaitement sincère, même s'il est mal avisé à ce sujet
problème.

>Si, comme le prétend Martin Shackelford, Judyth Baker n'a jamais parlé d'Oswald ou
>l'assassinat avec des amis ou de la famille entre 1963 et les années 1990
>out inquiète pour sa propre sécurité, pourquoi a-t-elle écrit une lettre à Bertrand
>Russell ?
>
>Il est décédé en février 1970. À cette époque, elle était occupée à élever de petits
>enfants depuis plusieurs années.
>
>Si M. Russell a envoyé une réponse à Judyth et qu'elle l'a enregistrée, pourquoi n'avait-elle pas peur
>que "they" surveillerait son courrier en provenance de la poste américaine -- avant qu'il
>est devenu le service postal -- et la tuer ?

Peut-être parce qu'il n'y avait pas de "ils".

Et Judyth n'a participé à aucun complot.

Et l'intrigue qu'elle a écrite de Haslem n'a tout simplement pas eu lieu.

>En contactant M. Russell,
>Judyth violait les ordres que David Ferrie lui avait donnés fin 1963.

Sauf qu'elle n'a en fait jamais connu David Ferrie.

>Elle dit en larmes à la caméra dans son interview sur History Channel qu'elle
&gd'obéir à ses ordres pendant trente ans "parce que je ne voulais pas mourir."
>Quelqu'un ment.
>
>Ma source sur Judyth contactant Bertrand Russell est le 6 septembre 2006
>poster dans le "forum de l'éducation de John Simkin."
>
>

Les gens du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?

Un peu en retard, n'est-ce pas ?

La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm

"Les membres du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?"

"Un peu derrière la courbe, n'est-ce pas ?"

La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm
__________________________________

Je suis membre du Forum Simkins (entre autres). Il n'y a pas eu de Judyth
discussions depuis très longtemps là-bas.

De temps en temps, quelqu'un rapportera un vieux fil de Judyth à partir de quand
elle s'y postait. Cependant, il obtient très peu ou pas à
toutes les réponses.

Parfois, un nouveau membre mentionnera quelque chose à son sujet, mais généralement non
on répond même.

Aussi, peu de temps après la sortie de son livre, une tentative a été faite pour lancer une
discussion, mais cela n'a vraiment pas abouti du tout.

A mon avis, le forum Simkins est divisé sur Judyth.

La plupart ne savent rien d'elle et ne s'en soucient vraiment pas ou ont
tout intérêt pour elle ou son livre. Leurs intérêts se situent dans d'autres domaines.

D'autres la croient, même si seuls quelques-uns ont réellement lu son livre.
Peut-être l'ont-ils vue dans le segment TMWKK avant qu'il ne soit renvoyé, et
la trouva crédible.
Plus comme une simple foi aveugle cependant.

Une majorité cependant, ne la croyez pas du tout et apparemment plus
même envie d'en discuter là-bas.

Donc, je conclus que Judyth n'est qu'un non-problème sur le forum Simkins !

Le 23 décembre 2006, 13:21:50-0500, ***@webtv.net (Dixie M Dea)
a écrit:

>
>
>Citation de John McAdams
>
>"Les membres du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?"
>
>"Un peu en retard, n'est-ce pas ?"
>
>http://mcadams.posc.mu.edu/judyth.htm
>Jean
>
>La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
>http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm
>__________________________________
>
>Bonjour Jean
>
>Je suis membre du Forum Simkins (entre autres). Il n'y a pas eu de Judyth
>discussions depuis très longtemps là-bas.
>
>De temps en temps, quelqu'un rapportera un vieux fil de discussion de Judyth à partir de quand
>elle s'y postait. Cependant, il obtient très peu ou pas à
>toutes les réponses.
>
>Parfois, un nouveau membre mentionne quelque chose à son sujet, mais généralement non
>one répond même.
>
>De plus, peu de temps après la sortie de son livre, une tentative a été faite pour lancer une
>discussion, mais cela n'a vraiment pas abouti.
>
>C'est mon avis que le forum Simkins est divisé sur Judyth.
>
>La plupart ne savent rien d'elle et s'en moquent
>un intérêt pour son livre. Leurs intérêts se situent dans d'autres domaines.
>
>D'autres la croient, même si seuls quelques-uns ont réellement lu son livre.
>Peut-être l'ont-ils vue dans le segment TMWKK avant qu'il ne soit renvoyé, et
>l'a trouvée crédible.
>Plus comme une simple foi aveugle.
>
>Une majorité cependant, ne la croyez pas du tout et apparemment plus
>même envie d'en discuter là-bas.
>
>Alors, je conclus que Judyth n'est qu'un non-problème sur le forum Simkins !
>
>Je voulais juste préciser !
>

OK, merci pour l'information et joyeux Noël !

La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm

Bien que dans le passé j'aie été très dur avec Martin, ainsi que
favorable. Je ne le considère pas maintenant ou ne l'ai-je jamais considéré comme un menteur. Il a en
le passé a fait un excellent travail et a beaucoup aidé
de nombreux. moi-même inclus.

La preuve à l'appui de son histoire, qui devrait être dans le livre de Baker,
n'était tout simplement pas là. Martin n'était pas la seule victime de la soutenir
histoire.

Je n'ai encore vu aucun message d'aucun partisan, ayant eu amplement le temps de
lire et évaluer son livre, présenter tout ce qui a de la "valeur" gagnée
en le lisant.

"John McAdams" <***@marquette.edu> a écrit dans le message news :***@mcadams.posc.mu.edu.
> Le 22 décembre 2006 23:20:17 -0500, "Tapoter la perruque" <***@valoreventures.com>
> a écrit :
>
> Je suis sûr que Martin est parfaitement sincère, même s'il est mal avisé à ce sujet
> problème.
>
>
>>Si, comme le prétend Martin Shackelford, Judyth Baker n'a jamais parlé d'Oswald ou
>>l'assassinat avec des amis ou de la famille entre 1963 et les années 1990
>>out inquiète pour sa propre sécurité, pourquoi a-t-elle écrit une lettre à Bertrand
>>Russell ?
>>
>>Il est décédé en février 1970. À cette époque, elle était occupée à élever de petits
>>enfants depuis plusieurs années.
>>
>>Si M. Russell a envoyé une réponse à Judyth et qu'elle l'a enregistrée, pourquoi n'avait-elle pas peur
>>que "they" surveillerait son courrier en provenance de la poste américaine -- avant cela
>>est devenu le service postal -- et la tuer ?
>
>
> Peut-être parce qu'il n'y avait pas de "they."
>
> Et Judyth n'a participé à aucun complot.
>
> Et l'intrigue qu'elle a écrite de Haslem n'a tout simplement pas eu lieu.
>
>
>>En contactant M. Russell,
>>Judyth violait les ordres que David Ferrie lui avait donnés fin 1963.
>
> Sauf qu'elle n'a en fait jamais connu David Ferrie.
>
>
>>Elle dit en larmes à la caméra dans son interview sur History Channel qu'elle
>&gd'obéir à ses ordres pendant trente ans "parce que je ne voulais pas mourir."
>>Quelqu'un ment.
>>
>>Ma source sur Judyth contactant Bertrand Russell est le 6 septembre 2006
>>publier dans le "forum éducatif de John Simkin."
>>
>>
>
> Les membres du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?
>
> Un peu en retard, n'est-ce pas ?
>
> http://mcadams.posc.mu.edu/judyth.htm
>
> .Jean
>
> La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
> http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm

Le 23 décembre 2006, 13:38:15 -0500, "James K. Olmstead"
<***@neo.rr.com> a écrit :

>
>Bien que dans le passé j'aie été très dur avec Martin, ainsi que
>de soutien. Je ne le considère pas maintenant ou je ne l'ai jamais considéré comme un menteur. Il a en
>le passé a fait un excellent travail et a beaucoup aidé
>beaucoup. moi-même inclus.

J'ai aussi adopté une ligne dure dans l'affaire Judyth. Elle m'a attaqué
personnellement sur le groupe Simkins. (Je suis membre de ce groupe mais j'ai
n'a contribué que quelques messages.)

Si Martin avait toujours posté ici, l'en-tête du sujet aurait été
interdit, mais parfois en cours de route (je crois que quand j'étais sur
vacances plus tôt cette année), Martin a décidé d'arrêter de participer
ici. Il n'est donc pas protégé comme les autres affiches à la fois LN et CT.

Cela dit, je pense que les injures sont une approche "par voie basse" pour
tout ce débat.

D'accord ou pas d'accord à volonté. mais je ne vois pas la nécessité d'appeler d'autres personnes
menteurs.

>
>Les preuves à l'appui de son histoire, qui devraient figurer dans le livre de Baker,
> n'était tout simplement pas là. Martin n'était pas la seule victime de la soutenir
>histoire.
>
>Je n'ai encore vu aucun message d'aucun partisan, ayant eu amplement le temps de
>lisez et évaluez son livre, présentez tout ce qui a de la "valeur"
>en le lisant.
>
>jko
>
>"John McAdams" <***@marquette.edu> a écrit dans le message news :***@mcadams.posc.mu.edu.
>> Le 22 décembre 2006 23:20:17 -0500, "Tapoter la perruque" <***@valoreventures.com>
>> a écrit :
>>
>> Je suis sûr que Martin est parfaitement sincère, même s'il est mal avisé à ce sujet
>> problème.
>>
>>
>>>Si, comme le prétend Martin Shackelford, Judyth Baker n'a jamais parlé d'Oswald ou
>>>l'assassinat avec des amis ou de la famille entre 1963 et les années 1990
>>>out inquiète pour sa propre sécurité, pourquoi a-t-elle écrit une lettre à Bertrand
>>>Russell ?
>>>
>>>Il est décédé en février 1970. A cette époque, elle était occupée à élever de petits
>>>enfants depuis plusieurs années.
>>>
>>>Si M. Russell a envoyé une réponse à Judyth et qu'elle l'a enregistrée, pourquoi n'avait-elle pas peur
>>>qu' "ils" surveilleraient son courrier en provenance du bureau de poste américain -- avant qu'il
>>>est devenu le service postal -- et la tuer ?
>>
>>
>> Peut-être parce qu'il n'y avait pas de "they."
>>
>> Et Judyth n'a participé à aucun complot.
>>
>> Et l'intrigue qu'elle a écrite de Haslem n'a tout simplement pas eu lieu.
>>
>>
>>>En contactant M. Russell,
>>>Judyth violait les ordres que David Ferrie lui avait donnés fin 1963.
>>
>> Sauf qu'elle n'a en fait jamais connu David Ferrie.
>>
>>
>>>Elle dit en larmes à la caméra dans son interview sur History Channel qu'elle
>>&gd'obéir à ses ordres pendant trente ans "parce que je ne voulais pas mourir."
>>>Quelqu'un ment.
>>>
>>>Ma source sur Judyth contactant Bertrand Russell est un 6 septembre 2006
>>>publier sur le "forum éducatif de John Simkin."
>>>
>>>
>>
>> Les membres du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?
>>
>> Un peu en retard, n'est-ce pas ?
>>
>> http://mcadams.posc.mu.edu/judyth.htm
>>
>> .Jean
>>
>> La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
>> http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm
>
>

Peter Fokes a écrit :
> Le 23 décembre 2006, 13:38:15 -0500, "James K. Olmstead"
> <***@neo.rr.com> a écrit :
>
> >
> >Bien que dans le passé j'aie été très dur avec Martin, ainsi que
> >supportant. Je ne le considère pas maintenant ou je ne l'ai jamais considéré comme un menteur. Il a en
> >le passé a fait un excellent travail et a beaucoup aidé
> >beaucoup. moi-même inclus.
>
> Je m'en porte garant, Jim.
>
> J'ai aussi adopté une ligne dure dans l'affaire Judyth. Elle m'a attaqué
> personnellement sur le groupe Simkins. (Je suis membre de ce groupe mais j'ai
> n'a contribué que quelques messages.)
>
> Si Martin avait toujours posté ici, l'en-tête du sujet aurait été
> non autorisé, mais parfois en cours de route (je crois que lorsque j'étais sur
> vacances plus tôt cette année), Martin a décidé d'arrêter de participer
> ici. Il n'est donc pas protégé comme les autres affiches aussi bien LN que CT.
>
> Cela dit, je pense que les injures sont une approche "low road" pour
> tout ce débat.
>
> D'accord ou pas d'accord à volonté. mais je ne vois pas la nécessité d'appeler d'autres personnes
> menteurs.

J'ai dit que Judyth pourrait être la menteuse si Martin ne l'est pas. Elle a menti devant la caméra pendant
la chaîne Histoire. Elle a dit qu'elle avait obéi aux ordres de David Ferrie de garder
absolument silencieux à propos d'Oswald entre le moment de leur conversation en
fin 1963 et la sortie de la maison de son plus jeune enfant.

Si "liar" n'est pas le bon mot pour Judyth, veuillez expliquer comment elle pourrait
obéir aux ordres de David Ferrie ET correspondre avec Bertrand Russell par
courrier international, dont Judyth savait qu'il était vulnérable aux oreilles indiscrètes.

Elle a déclaré à la caméra que M. Ferrie n'était pas la seule personne à rechercher
signes qu'elle attirait l'attention sur elle. Elle a dit que M. Ferrie
a déclaré que Santos Trafficante rechercherait des signes d'attention
en cherchant. M. Ferrie ne voulait même pas que Judyth réussisse
autre chose en science ou en recherche sur le cancer, car cela pourrait faire d'elle une
aimant pour les personnes qui pourraient exprimer leur intérêt pour ce qu'elle avait dans New
Orléans et avec qui. Si elle a obéi à cet ordre, alors pourquoi correspondre avec
une mathématicienne de renommée internationale, inscrivant son nom, son adresse et
écriture en possession d'un gouvernement étranger ? Judyth a menti
caméra pour History Channel.

>
> PF
>
>
> >
> >Les preuves à l'appui de son histoire, qui devraient figurer dans le livre de Baker,
> > n'était tout simplement pas là. Martin n'était pas la seule victime de la soutenir
> >histoire.
> >
> >Je n'ai encore vu aucun message d'aucun partisan, ayant eu amplement le temps de
> >lisez et évaluez son livre, présentez-lui tout ce qui a de la "valeur" acquise
> >en le lisant.
> >
> >jko
> >
> >"John McAdams" <***@marquette.edu> a écrit dans le message news :***@mcadams.posc.mu.edu.
> >> Le 22 décembre 2006 23:20:17 -0500, "Tapoter la perruque" <***@valoreventures.com>
> >> a écrit :
> >>
> >> Je suis sûr que Martin est parfaitement sincère, même s'il est mal avisé à ce sujet
> >> problème.
> >>
> >>
> >>>Si, comme le prétend Martin Shackelford, Judyth Baker n'a jamais parlé d'Oswald ou
> >>>l'assassinat avec des amis ou de la famille entre 1963 et les années 1990
> >>>out inquiète pour sa propre sécurité, pourquoi a-t-elle écrit une lettre à Bertrand
> >>>Russell ?
> >>>
> >>>Il est décédé en février 1970. A cette époque, elle était occupée à élever de petits
> >>>enfants depuis plusieurs années.
> >>>
> >>>Si M. Russell a envoyé une réponse à Judyth et qu'elle l'a enregistrée, pourquoi n'avait-elle pas peur
> >>>qu' "ils" surveilleraient son courrier en provenance du bureau de poste américain -- avant qu'il
> >>>est devenu le service postal -- et la tuer ?
> >>
> >>
> >> Peut-être parce qu'il n'y avait pas de "they."
> >>
> >> Et Judyth n'a participé à aucun complot.
> >>
> >> Et l'intrigue qu'elle a écrite de Haslem n'a tout simplement pas eu lieu.
> >>
> >>
> >>>En contactant M. Russell,
> >>>Judyth violait les ordres que David Ferrie lui avait donnés fin 1963.
> >>
> >> Sauf qu'elle n'a en fait jamais connu David Ferrie.
> >>
> >>
> >>>Elle dit en larmes à la caméra dans son interview sur History Channel qu'elle
> >>&gobéi à ses ordres pendant trente ans "parce que je ne voulais pas mourir."
> >>>Quelqu'un ment.
> >>>
> >>>Ma source sur Judyth contactant Bertrand Russell est un 6 septembre 2006
> >>>publier sur le "forum éducatif de John Simkin."
> >>>
> >>>
> >>
> >> Les membres du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?
> >>
> >> Un peu en retard, n'est-ce pas ?
> >>
> >> http://mcadams.posc.mu.edu/judyth.htm
> >>
> >> .Jean
> >>
> >> La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
> >> http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm
> >
> >

Patting Wig a écrit :
> Peter Fokes a écrit :
>> Le 23 décembre 2006 13:38:15 -0500, "James K. Olmstead"
>> <***@neo.rr.com> a écrit :
>>
>>> Bien que dans le passé j'aie été très dur avec Martin, ainsi que
>>> favorable. Je ne le considère pas maintenant ou je ne l'ai jamais considéré comme un menteur. Il a en
>>> le passé a fait un excellent travail et a beaucoup aidé
>>> beaucoup. moi-même inclus.
>> Je m'en porte garant, Jim.
>>
>> J'ai aussi adopté une ligne dure dans l'affaire Judyth. Elle m'a attaqué
>> personnellement sur le groupe Simkins. (Je suis membre de ce groupe mais j'ai
>> n'a contribué que quelques messages.)
>>
>> Si Martin avait toujours posté ici, l'en-tête du sujet aurait été
>> non autorisé, mais parfois en cours de route (je crois que lorsque j'étais sur
>> plus tôt cette année), Martin a décidé d'arrêter de participer
>> ici. Il n'est donc pas protégé comme les autres affiches aussi bien LN que CT.
>>
>> Cela dit, je pense que les injures sont une approche "low road" de
>> tout ce débat.
>>
>> D'accord ou en désaccord à volonté . mais je ne vois pas la nécessité d'appeler d'autres personnes
>> menteurs.
>
> J'ai dit que Judyth pourrait être la menteuse si Martin ne l'est pas. Elle a menti devant la caméra pendant
> la chaîne d'histoire. Elle a dit qu'elle avait obéi aux ordres de David Ferrie de garder
> absolument silencieux à propos d'Oswald entre le moment de leur conversation dans
> fin 1963 et la sortie de la maison de son plus jeune enfant.
>

Vous n'êtes pas autorisé à appeler d'autres affiches ici des menteurs. Arrêtez-le.

> Si "liar" n'est pas le bon mot pour Judyth, veuillez expliquer comment elle pourrait
> obéir aux ordres de David Ferrie ET correspondre avec Bertrand Russell à travers
> courrier international, dont Judyth savait qu'il était vulnérable aux oreilles indiscrètes.
>
> Elle a dit à la caméra que M. Ferrie n'était pas la seule personne à rechercher
> signe qu'elle attirait l'attention sur elle-même. Elle a dit que M. Ferrie
> a déclaré que Santos Trafficante rechercherait des signes d'attention
> recherche. M. Ferrie ne voulait même pas que Judyth réussisse
> autre chose en science ou en recherche sur le cancer, car cela pourrait faire d'elle une
> aimant pour les personnes qui pourraient exprimer leur intérêt pour ce qu'elle avait dans New
> Orléans et avec qui. Si elle a obéi à cet ordre, alors pourquoi correspondre avec
> une mathématicienne de renommée internationale, en plaçant son nom, son adresse et
> écriture en possession d'un gouvernement étranger ? Judyth a menti
> caméra pour History Channel.
>
>> PF
>>
>>
>>> La preuve à l'appui de son histoire, qui devrait être dans le livre de Baker,
>>> n'était tout simplement pas là. Martin n'était pas la seule victime de la soutenir
>>> histoire.
>>>
>>> Je n'ai encore vu aucun message d'aucun partisan, ayant eu amplement le temps de
>>> lire et évaluer son livre, présenter tout ce qui a de la " valeur" gagné
>>> en le lisant.
>>>
>>> jko
>>>
>>> "John McAdams" <***@marquette.edu> a écrit dans le message news :***@mcadams.posc.mu.edu.
>>>> Le 22 décembre 2006 23:20:17 -0500, "Tapoter la perruque" <***@valoreventures.com>
>>>> a écrit :
>>>>
>>>> Je suis sûr que Martin est parfaitement sincère, même s'il est mal avisé à ce sujet
>>>> problème.
>>>>
>>>>
>>>>> Si, comme le prétend Martin Shackelford, Judyth Baker n'a jamais discuté d'Oswald ou
>>>>> l'assassinat avec des amis ou de la famille entre 1963 et les années 1990
>>>>> Par souci pour sa propre sécurité, pourquoi a-t-elle écrit une lettre à Bertrand
>>>>> Russel ?
>>>>>
>>>>> Il est décédé en février 1970. A cette époque, elle était occupée à élever de petits
>>>>> enfants pendant plusieurs années.
>>>>>
>>>>> Si M. Russell a envoyé une réponse à Judyth et qu'elle l'a enregistrée, pourquoi n'avait-elle pas peur
>>>>> qu'"they" surveilleraient son courrier en provenance de la poste américaine -- avant cela
>>>>> est devenu le service postal -- et la tuer ?
>>>>
>>>> Peut-être parce qu'il n'y avait pas de "they."
>>>>
>>>> Et Judyth n'a participé à aucun complot.
>>>>
>>>> Et l'intrigue qu'elle a écrite de Haslem n'a tout simplement pas eu lieu.
>>>>
>>>>
>>>>> En contactant M. Russell,
>>>>> Judyth violait les ordres que David Ferrie lui avait donnés fin 1963.
>>>> Sauf qu'elle n'a en fait jamais connu David Ferrie.
>>>>
>>>>
>>>>> Elle dit en larmes à la caméra dans son interview pour History Channel qu'elle
>>>>> obéit à ses ordres pendant trente ans "parce que je ne voulais pas mourir".
>>>>> Quelqu'un ment.
>>>>>
>>>>> Ma source sur Judyth contactant Bertrand Russell est un 6 septembre 2006
>>>>> post dans le "forum de l'éducation de John Simkin."
>>>>>
>>>>>
>>>> Les membres du forum Simkin comprennent-ils enfin Judyth ?
>>>>
>>>> Un peu en retard, n'est-ce pas ?
>>>>
>>>> http://mcadams.posc.mu.edu/judyth.htm
>>>>
>>>> .Jean
>>>>
>>>> La page d'accueil de l'assassinat de Kennedy
>>>> http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm
>>>
>
>

Anthony Marsh a écrit :
> Patting Wig a écrit :
> > Peter Fokes a écrit :
> >> Le 23 décembre 2006 13:38:15 -0500, "James K. Olmstead"
> >> <***@neo.rr.com> a écrit :
> >>
> >>> Bien que dans le passé j'aie été très dur avec Martin, ainsi que
> >>> favorable. Je ne le considère pas maintenant ou je ne l'ai jamais considéré comme un menteur. Il a en
> >>> le passé a fait un excellent travail et a beaucoup aidé
> >>> plusieurs. moi-même inclus.
> >> Je m'en porte garant, Jim.
> >>
> >> J'ai aussi adopté une ligne dure dans l'affaire Judyth. Elle m'a attaqué
> >> personnellement sur le groupe Simkins. (Je suis membre de ce groupe mais j'ai
> >> n'a contribué que quelques messages.)
> >>
> >> Si Martin avait toujours posté ici, l'en-tête du sujet aurait été
> >> non autorisé, mais parfois en cours de route (je crois que lorsque j'étais sur
> >> plus tôt cette année), Martin a décidé d'arrêter de participer
> >> ici. Il n'est donc pas protégé comme les autres affiches à la fois LN et CT.
> >>
> >> Cela dit, je pense que les injures sont une approche "low road" de
> >> tout ce débat.
> >>
> >> D'accord ou en désaccord à volonté . mais je ne vois pas la nécessité d'appeler d'autres personnes
> >> menteurs.
> >
> > J'ai dit que Judyth pourrait être la menteuse si Martin ne l'est pas. Elle a menti devant la caméra pendant
> > le canal historique. Elle a dit qu'elle avait obéi aux ordres de David Ferrie de garder
> > absolument silencieux à propos d'Oswald entre le moment de leur conversation en
> > fin 1963 et la sortie de la maison de son plus jeune enfant.
> >
>
> Vous n'êtes pas autorisé à traiter d'autres affiches ici comme des menteurs. Arrêtez-le.

Judyth publie-t-elle toujours dans le groupe du Dr McAdams ? Je peux pop dans son histoire
Canalisez un DVD et écoutez-la dire qu'elle est restée silencieuse pendant trente ans sous
ordres de David Ferrie, alors je peux lire sur son bavardage à Bertrand
Russell et sa propre sœur. Le DVD est ma propriété, tout comme mon
ordinateur. Ça veut dire que je peux traiter Judyth de menteuse. J'ai des preuves, et donc
est-ce que tu.

Si vous ne pouvez pas traiter Judyth Baker de menteuse, alors vous ne pouvez pas me traiter de menteuse.
Bon alors, un policier a visité mon lycée en décembre
de 1963 et a dit à tous les enfants de ne jamais dire que quelqu'un d'autre qu'Oswald
a tiré sur Kennedy. L'officier a dit que si nous faisions cette allégation, ça ferait peur -
un homme du nom de David Ferrie nous tuerait.


Bouquetin, TEXAS

Ibex n'a pas d'histoire du 19ème siècle, apparaissant en 1921 avec la découverte de pétrole par la compagnie pétrolière du Colorado Ibex (d'où le nom). Désireux d'exploiter les réserves, une raffinerie énorme et coûteuse (300 000 $) a été construite. Ibex est devenu une ville en plein essor - un aimant pour les voyous et les voyous au chômage ainsi que leurs familles.

Un bureau de poste a ouvert ses portes en 1923 bien que sa durée de vie ait été brève. Ibex avait les entreprises nécessaires à la longévité, y compris des équipements civilisateurs comme une école de quatre pièces qui avait une triple fonction en tant qu'église et lieu de réunion.

La mort d'Ibex était le résultat d'un incendie en 1925. La production a diminué à une fraction de sa production précédente et les gens ont fui, cherchant du travail dans d'autres villes en plein essor ou avec une économie plus stable.

Il restait suffisamment de personnes pour que 48 personnes soient dénombrées en 1948, mais en 1960, il était tombé à seulement 35 habitants - un chiffre qu'il a retenu pour les recensements de 1970, 1980 et 1990. Elle s'est transformée en communauté agricole mais ses brèves "années d'or" sont dans un passé lointain. Au milieu des années 1990, la population était d'environ 25.


Dr Jesse Martin Shackelford, MD 1869-1941

Dr.Shackelford est né et a grandi à Irisburg, en Virginie, fils de William George et Pattie Martin Shackelford, un descendant direct du général Joseph Martin.

Il a fait ses études dans les écoles publiques de sa communauté, puis a fréquenté le Virginia Polytechnic Institute à Blacksburg, se préparant plus tard à la pratique de la médecine au Baltimore Medical College.

Après avoir obtenu son diplôme en médecine, le Dr Shackelford est retourné dans sa communauté natale pour pratiquer la médecine. Il achète une propriété à Irisburg et construit une maison dont une aile sert d'hôpital de 1895 à 1899.

Cinq ans plus tard, il a déménagé à Martinsville où il est resté. Le 29 avril 1921, le Dr Shackelford acheta la résidence Teague sur Church Street et y créa un hôpital. L'hôpital Shackelford a été créé en 1921.

« Un grand humanitaire, chirurgien et humoriste. »

Le Dr Jesse Shackelford est à l'origine de la Hospital Association of Virginia et de la Henry County Medical Society.

Le Dr Shackelford a épousé Fannie Gardner Armstrong, née le 2 juillet 1869 et décédée le 26 février 1937.


Martin Shackelford - Histoire

ASSOCIATION DE SAUVETAGE DE MARTIN SHACKLEFORD

Je forme une société de personnes bien intentionnées qui souhaitent se réunir pour
aider de toutes les manières possibles au sauvetage et à la réhabilitation de bien connus
Assassinat de JFK Martin Shackleford.

Martin était connu de nous depuis des années en tant que collaborateur de Harrison Livingstone
sur des livres aussi intéressants que High Treason 2 et 3 si je ne suis pas
trompé.

Une figure de modération et une voix de juste raison CT ici sur aajfk,
il n'a jamais posté de top quand un top gratuit était disponible et a gardé ses réponses
bref & au point, mais je pense que nous pouvons tous convenir qu'il était l'un des bons
des gars qui n'ont jamais injurié les gens ou dit quelque chose de trop dogmatique. Toutefois -
et voici le point principal - puisque l'âme de Martin a été capturée par un faible
démon volant de l'espèce Imaginativus Totalis, il a été emprisonné
dans une tour lointaine et forcé de cracher les ordures verbales les plus abominables toute la journée
chaque jour proclamant l'excellence et l'émerveillement de son monstrueux ravisseur.
Plutôt à la manière de la célèbre histoire du Seigneur des Anneaux, je propose
une Communauté du Verre Vert, composée de personnes de tous grades,
d'organiser et d'effectuer une mission d'accompagnement dans Imaginativus Totalis Land
& tenter un sauvetage. Tous ceux qui sont disposés et éligibles à se joindre à un tel
exploit devrait signer avec leurs noms ou leur marque ci-dessous, et nous serons
en contact avec vous par pigeon voyageur

Vraiment
Ye Burgomeister Seatonne

Très drôle (en quelque sorte), mais pourquoi ne pas tout simplement laisser tomber le sujet,
maintenant et pour toujours, Amen ! - prw (Canuck)

##PS dit : Avec ce genre d'attitude, le Mordor n'aurait jamais été
libéré.

Dans le passé, quand j'ai arrêté de poster pendant un certain temps, le groupe d'attaque a
posté
une rafale de messages suggérant que je ne croyais plus au récit de Judyth,
et déclarant la victoire - je ne pouvais pas laisser ce non-sens se tenir, alors les choses allaient
reprendre.

Eh bien, je déteste sauter ici parce que j'ai exprimé mon opinion
re Shackelford à plus d'une occasion et pourrait à juste titre être
accusé de partialité. Mais je ne pense pas que tu puisses juste sauter dans ce truc
bon gré mal gré. Vous avez besoin d'un programme structuré comme le programme AA en 12 étapes
car Shackelford est dans le déni depuis plus de neuf ans (signé le
à l'équipe Judyth en mai 1999) et a refusé de céder un pouce sur quoi que ce soit
qui pourrait saper la prétention de Judyth (et la sienne) à la crédibilité
comme le fiasco de 60 minutes, la catastrophe de Cancun et, maintenant encore, le Mary
Courriel de Ferrell. Il a besoin de faire un sein propre des choses. De plus,
le programme doit également être ouvert aux autres. Par exemple, vous
mentionner Harry Livingstone, qui était le faux éditeur de Judyth's
vanity book, et qui a dit à l'AARP que la preuve médicale dans le
L'enquête JFK "est une fraude et un mensonge" (faux partout).
Shackelford a exprimé à plusieurs reprises son admiration pour Livingstone
analyse médicale pour que vous voyiez le lien. j'ai une liste d'autres
candidat possible aussi, mais d'abord peut-être ferions-nous mieux de travailler sur le
problème à portée de main. Dans les cercles médicaux, je pense qu'ils appellent cela le triage.

Ce qui est vraiment triste, c'est que la PROCHAINE fois que Martin se présente pour promouvoir
une maîtresse d'Oswald autoproclamée/ingénieure en armes biologiques de la CIA/solution à tous
des choses mystérieuses à propos de l'assassinat de JFK / témoin oculaire de la genèse
de l'épidémie de SIDA/etc., etc., etc., personne ne va croire les pauvres
mec.

Il est toujours bon d'avoir l'opinion "d'expert" de quelqu'un qui ne sait pas
différence entre l'AARP (Am. Assoc. of Retired Persons) et le
ARRB (Comité d'examen des dossiers d'évaluation).
Maisons de verre, Leyde.

Eh bien, je déteste sauter ici parce que j'ai exprimé mon opinion
re Shackelford à plusieurs reprises et pourrait à juste titre être
accusé de partialité. Mais je ne pense pas que tu puisses juste sauter dans ce truc
bon gré mal gré. Vous avez besoin d'un programme structuré comme le programme AA en 12 étapes
car Shackelford est dans le déni depuis plus de neuf ans (signé le
à l'équipe Judyth en mai 1999) et a refusé de céder un pouce sur quoi que ce soit
qui pourrait saper la prétention de Judyth (et la sienne) à la crédibilité
comme le fiasco de 60 minutes, la catastrophe de Cancun et, maintenant encore, le Mary
Courriel de Ferrell. Il a besoin de faire un sein propre des choses. De plus,
le programme doit également être ouvert aux autres. Par exemple, vous
mentionner Harry Livingstone, qui était le faux éditeur de Judyth's
vanity book, et qui a dit à l'AARP que la preuve médicale dans le
L'enquête JFK "est une fraude et un mensonge" (faux partout).
Shackelford a exprimé à plusieurs reprises son admiration pour Livingstone
analyse médicale pour que vous voyiez le lien. j'ai une liste d'autres
candidat possible aussi, mais d'abord peut-être ferions-nous mieux de travailler sur le
problème à portée de main. Dans les cercles médicaux, je pense qu'ils appellent cela le triage.

Voyons, Shackelford, vous avez témoigné devant l'ARRP, n'est-ce pas ?
Votre présentation est en ligne. Des trucs assez excitants - on dirait environ
deux à trois minutes de copie, citant Tony Summers et d'autres CT. Pourquoi
avez-vous dérangé? Personne dans le panel n'était suffisamment intéressé pour même
poser une question. Dommage que vous ne connaissiez pas Judyth alors. Cela aurait
attiré leur attention quand vous l'avez décrite dormir avec Oswald
virtuellement la nuit de ses noces et s'efforçant de garder Castro en secret
laboratoire souterrain. (Elle aurait voulu sauter cette partie sur le meurtre
hors des sujets de test.) Judyth, bien sûr, a accepté l'ARRB et le
HSCA et le procès Clay Shaw et l'enquête WC. C'est presque
assez pour vous faire douter de sa sincérité… à moins, bien sûr, que vous soyez
Martin Shackelford.

C'est l'AARP que Platzman a tenté de conquérir :

De:hplatz 15 juil. 2007 18:25 2001

Je m'excuse d'avoir posté avant de lire tout ce qui a été dit. Mais je
avoir une connaissance personnelle d'un témoin clé.

(1) Bugliosi dit qu'un livre de la femme qui prétend avoir eu un
affaire avec Oswald, Judyth Baker, a en fait été écrite par l'auteur
Harry Livingstone. Je sais qu'il ne l'a pas écrit parce que j'étais là et
les a vus se battre pendant plus d'un an. Il ne l'a pas écrit., et il
ne l'a pas assez édité.

(2) Plusieurs de ces soi-disant mythes montrent une méconnaissance de la
sujet, difficile à croire pour quelqu'un qui a produit 1 600 pages
-- mais la littérature est vaste et son tempérament est chaud. Son JO
Le livre était une lecture amusante, même si pleine d'hystérie. Il avait raison, mais il a vraiment
n'a jamais abordé les défauts les plus profonds du dossier de la défense. je sais aussi
beaucoup sur ce sujet pour lui trouver beaucoup de plaisir. Si quelqu'un souhaite un
quelques mots rapides sur chacun, je serais obligé.

(3) Oswald était un bouc émissaire, comme on le prétend. En effet, il y a quelques années, 60
Minutes a promis qu'ils publieraient une histoire sur Judyth, que Don Hewitt
m'a supplié de ne pas emmener ailleurs, en disant "c'est le plus grand
histoire que nous ferons jamais. » Ce qu'ils ont trouvé n'est pas l'habituel
fruit" 60 Minutes sélectionne pour ses enquêtes. Le sujet a besoin
recherche. Cette recherche était, pour eux, trop coûteuse -- et c'était
saboté par le monsieur qui édite maintenant le US News & World Report. je
était là pour le voir faire.

Le consultant principal de CBS, Howard Liebengood, les a suppliés, cette année-là et
l'année suivante, pour donner à son histoire la "plate-forme" qu'elle mérite.
Liebengood a été le bras droit du sénateur Howard Baker pendant des décennies. Au
Baker's Watergate Committee, il était conseiller juridique adjoint de Fred Thompson.
Son expérience dans la surveillance du renseignement s'étend de l'Église
Comité à travers les menaces de Los Alamos. Il était l'homme derrière le so-
appelé Rapport Baker. Puis il était chef de cabinet du sénateur Thompson, et
après que Thompson se soit rendu à Law & Order, au chef de la majorité, Bill
Premier. Si Thompson était devenu président, il aurait sans aucun doute été le
Chef de cabinet de la Maison Blanche, s'il n'était pas mort à 62 ans.

Oswald faisait partie d'un complot - un pour tuer Castro, pas Kennedy. Garnison
était si près de le découvrir, mais faute de preuves suffisantes, son
l'enquête a dérapé. Oswald était, en tant que major toujours vivant
chiffre m'a dit et comme cela a été rapporté ailleurs, "l'un des
garçons. » Judyth Baker, et de façon moins centrale, Lee Oswald, faisaient partie d'un
complot pour utiliser des cellules cancéreuses du poumon pour tuer Castro. C'est le court
histoire.


Martin Shackelford - Histoire


Recensement de l'État de Floride de 1830

transcrit par l'équipe de transcription de Genealogy Trails

En 1821, le territoire de la Floride fut organisé en deux comtés, Escambia et St. Johns. Le comté d'Escambia, anciennement connu sous le nom de « Floride occidentale », comprenait le territoire à l'ouest de la rivière Suwanee, et le comté de St. Johns, anciennement connu sous le nom de « Floride orientale », comprenait le reste du territoire de la Floride. Le premier recensement présenté ici est celui effectué par le gouvernement des États-Unis en 1830.

Au cours de cette période (1821-1830), les deux comtés d'origine avaient été divisés et subdivisés, faisant dix-sept comtés lors du premier recensement. Ce recensement a signalé une population totale de 34 730, représentant deux races, (18 185 blancs et 16 345 noirs).

(Réf : Le septième recensement de l'État de Floride, 1945, page 4)

L'ensemble du recensement de 1830, le premier recensement de Floride disponible pour l'érudit, a été copié et indexé dans un index général, indiquant le comté dans lequel vivait le chef de famille, par son nom.

Ce recensement a été copié par moi-même, à l'exception de trois comtés : Madison, Jefferson et Hamilton, qui nous ont été soumis sous forme dactylographiée, par le juge Guy McClain, juge du comté, comté de Lafayette, Mayo, Floride.

Une partie de l'écriture manuscrite est difficile à lire sur la copie du microfilm (même sur les livres originaux également), et à moins de connaître tous les noms de famille d'un comté, il serait impossible de copier les noms de manière absolument correcte. Cependant, un effort diligent a été fait pour copier les noms aussi correctement que possible, et pour n'en omettre aucun dans cet index.

Notez que seules les personnes blanches ont été répertoriées par nom. Toutes les personnes de couleur figuraient dans la catégorie des personnes de couleur libres, ou esclaves, par leur nombre uniquement, et non par leur nom.

Dans un examen personnel de ce recensement pour tout nom qui peut intéresser le savant, l'information qui peut être ajoutée en faisant ou en faisant cela est la tranche d'âge des personnes vivant dans chaque ménage, comme :

Hommes : moins de 5 ans 5 à 10 10 à 15 15 à 20 20 à 30 etc.
Femmes : moins de 5 ans 5 à 10 10 à 15 15 à 20 20 à 30 etc.

Dans l'index suivant, tous les noms qui portent le préfixe, de, del, etc., sont répertoriés dans l'ordre de l'orthographe du nom sans le préfixe, par ordre alphabétique. Le point d'interrogation indique que le nom n'était pas complètement déchiffrable. De nombreux noms sont manifestement mal orthographiés, mais aucune tentative n'a été faite pour corriger l'orthographe. Ainsi, un nom doit être recherché par le son ainsi que par l'orthographe correcte.

1830 FLORIDE – RECENSEMENT DES ÉTATS-UNIS

"Le volume reproduit sur ce rouleau (microfilm) est étiqueté backstrip Fifth Census 1830 Population Florida. Il contient les listes de population du recensement de 1830 pour le territoire de la Floride. Les horaires des différents comtés alors existants apparaissent dans l'ordre suivant (sur le rouleau de microfilm) :

Moustique : 1-2 1-3
Nassau : 3-9(5)-17
Duval : 10-19 19-37
Saint-Jean : 20-35 39-69
Alachua : 36-52 71-103
Escambia (en partie) 53-66 105-131
Escambia (en partie) 67-71 133-141
Walton (en partie) 72-79 143-157
Jackson : 80-95 159-189
Washington : 102-106 (202) (210)
Monroe : 106-11 211-221
Léon : 112-137 223-273
Gadsden : 138-155 275-(308)
Jefferson : 156-170 311-339
Hamilton : 171-175 341-349
Madison : 176-179 351-(356)


A l'intérieur de chacune de ces divisions politiques, les informations des annexes sont subsumées sous les noms des chefs de famille et comportent, pour chaque famille, des faits de l'âge de répartition par groupe de ses membres (pris par six) (y compris distinction entre les nègres libres et esclaves) et de handicaps physiques. Les seuls noms qui apparaissent dans l'annexe sont donc les noms des chefs de famille ou des personnes qui n'étaient pas associées à une cellule familiale.

Un original d'une déclaration signée par l'agent des Indiens auprès des Indiens Séminoles qui est jointe à la feuille 53 du volume indique que le conseil de cette tribu a refusé de permettre le dénombrement des nègres résidant dans les Indiens Séminoles.

Une feuille de recensement s'étend sur deux pages, et donc deux cadres de la microcopie doivent être examinés pour obtenir tous les renseignements concernant une famille ou un individu en particulier. Il est à noter que ces enregistrements portent trois séries de numéros : Sur la page qui contient les premières colonnes de la feuille apparaît, au crayon, la numérotation de la feuille sur la page opposée apparaît à la fois un numéro de feuille estampé et un numéro de page au crayon. Lorsque plus de deux pages réussies sont vierges, elles n'ont pas été photographiées et les omissions ont été signalées au bon endroit du film.

En se référant à ce volume, les chercheurs voudront peut-être indiquer qu'il fait partie des dossiers du Bureau of Census aux Archives nationales. Une citation appropriée d'une page spécifique du volume est la suivante (exemple) :

Cinquième recensement (1830), Floride, feuille 156 (p. 311)

(Réf. Microfilm Roll 1830 U.S. Census).

DEBUT DE 1830 RECENSEMENT EN FLORIDE
Comme énuméré par les États-Unis
Noms de tous les chefs de famille, de A à Z
Tous les comtés


Pourquoi je dirige le Peachtree : Martin Shackelford

Citation: "Grâce à un régime et à de l'exercice, je n'ai plus que 200 livres, sans tous mes médicaments – hypertension artérielle, diabète et cholestérol – et je suis prêt à courir la course dont j'ai grandi en entendant parler mais je n'ai jamais rêvé de courir."

Résidence: Liberté, Ky.

Nombre de pêchers : Ce sera mon premier.

Pourquoi cours-tu ? Ce sera ma première année en assez bonne santé pour courir la Peachtree Road Race. J'ai pesé plus de 300 livres pendant plus de 20 ans. . Cette année sera la première année où moi et mes deux jeunes frères, qui vivent toujours en Géorgie, courrons tous ensemble.

Pourquoi as-tu commencé à courir ? J'ai commencé à courir dans le cadre de mon entraînement cardio lors du programme 2010 Casey County - Kentucky - Biggest Loser, que j'ai gagné avec une perte de poids de 23% en 12 semaines.

Que signifiera pour vous courir dans votre premier Peachtree ? Cet événement aura une signification particulière pour moi parce que mes frères ont toujours été en forme – un frère a même couru dans un ancien Peachtree. Mais il y a 15 mois, je pesais plus de 350 livres et je n'aurais jamais rêvé d'avoir la chance de faire quelque chose d'aussi important et athlétique avec les personnes que j'aime le plus.

Que dites-vous aux gens sur la course ? Il s'agira d'une course à mon meilleur niveau personnel lors de la Peachtree Road Race de cette année. Le membre le plus âgé de l'équipe Shackelford a hâte de courir ! Ce sera trois contre plus de 55 000.

Quel est votre T-shirt de course préféré ? Dans le concours de design de cette année, j'aime celui qui a la pêche rouge, blanche et bleue contre le grand design 2011.

Qu'est-ce que tu aimes dans la course ? Que ce n'est pas seulement un 10K. Pour moi, la Peachtree Road Race va être une fête patriotique de six milles pour les athlètes.

A quelles autres courses avez-vous participé ? Depuis que j'ai perdu 150 livres, j'ai participé à cinq courses cette année. Le dernier était le semi-marathon de Lexington [Kentucky] 2011. J'ai couru ça en 1 heure 57 minutes.


Un bon au revoir

Mais des amis et associés de longue date n'étaient pas sur le point de laisser Montgomery à la voix douce s'échapper du palais de justice pour la dernière fois sans un au revoir approprié. Le 17 décembre, la salle d'audience où Montgomery présidait les réunions des commissaires de comté a été transformée en salle de fête.

Des plaques et des certificats ont été lus, y compris de sa « famille du palais de justice », le gouverneur, et un certificat de la Chambre des représentants de l'État attestant qu'un drapeau texan d'accompagnement avait survolé le Capitole de l'État. Après 24 ans, Montgomery a quitté ses fonctions aussi populaire qu'il l'était à son premier jour.

"Je ne peux" penser à rien de mal à dire sur Ross", a déclaré Lanham Martin, commissaire du comté de la circonscription 3.

Non pas qu'il cherchait quelque chose de mal à dire sur lui. En fait, Martin a demandé conseil à Montgomery lorsqu'il a envisagé pour la première fois de se présenter comme commissaire de comté. Depuis son entrée en fonction, Martin a aimé ce qu'il a vu de Montgomery en tant que leader. Le juge du comté laisse les commissaires parler la plupart du temps. Mais si un commissaire, ou un visiteur, parle un peu trop longtemps, Montgomery intervient.

&ldquoQuand il pense suffisamment&rsquos, il le fait savoir suffisamment&rsquo à tout le monde,&rdquo Martin.

Au cours des 15 dernières années, Jeannie Balliew a été la secrétaire de Montgomery, le procureur du comté et le service de vulgarisation du comté. Montgomery est aussi facile à vivre avec les employés, a déclaré Balliew, qu'il l'est avec le public.

&ldquoIl ne demande jamais rien&rdquo Balliew a dit, &ldquoS'il veut quelque chose, il vous le demande.&rdquo


Martin Shackelford - Histoire

J'aimerais remercier Noel Holobeck de la Bibliothèque publique de St. Louis pour m'avoir orienté dans la bonne direction pour tirer le meilleur parti des livres existants sur le sujet et du personnel des Archives jésuites du Père Faherty, en particulier Nancy Merz. Ils ont non seulement fourni des informations sur la connexion jésuite très importante, mais aussi un grand nombre de prêtres diocésains.

Pour limiter la portée de ce document, j'ai arbitrairement choisi d'inclure la période de 1759 à 1900. J'ai également pris la décision consciente d'organiser ce travail dans un ordre chronologique plutôt qu'alphabétique. La raison en est que de nombreuses églises primitives ont changé de nom presque aussi souvent qu'elles ont changé d'adresse. Cependant, étant sur Internet, il devrait être relativement facile pour tout le monde de cliquer sur « Modifier », « Rechercher » pour récupérer les informations dont vous avez besoin.

catholique Avant sa fondation, Ste. Geneviève était une mission, un satellite de la paroisse Immaculée Conception à Kaskaskia. Plusieurs années après sa fondation, elle fut administrée par Philibert Watrin, un prêtre jésuite. Le premier prêtre permanent fut un autre jésuite, Jean-Baptiste de La Morinie. Le père Sébastien L. Meurin devient curé en 1764.Cette paroisse comptait 900 paroissiens en 1850. Située à Ste. Comté de Geneviève, Missouri 1759 Saint-Louis (ancienne cathédrale) catholique Située à l'origine à Walnut et 2 e , l'actuelle vieille cathédrale était la quatrième structure à être construite sur cette propriété. Le premier prêtre enregistré (1766) à Saint-Louis était le père Sebastian L. Meurin. Peu de temps après 1770, une église en rondins a été érigée. Le père Pierre Gibault venait occasionnellement de Kaskaskia. Vers 1772, le Père Valentin, frère capucien, vint à Saint-Louis. Arrivé en mai 1776 et demeurant douze ans à Saint-Louis, le père d'origine allemande Bernard De Limpach fut le premier curé de Saint-Louis. L'abbé Ledru prit la relève en 1789, l'abbé Didier en 1793, l'abbé Janin en 1800. L'abbé Thomas Flynn administra la paroisse de 1806-08. Le père Savine arriva en 1811, demeurant environ six ans. L'église en rondins a fait place à la brique, une grande structure située sur les rues Second et Walnut. La construction de cette église en brique a commencé en 1818 et le premier service y a eu lieu à Noël 1819. L'église en brique a précédé la cathédrale. Lorsque Mgr William DuBourg a commencé la première cathédrale de rondins, le père François Niel est devenu vicaire en 1818. Il a été suivi par le père Saulnier. Le premier prêtre né à Saint-Louis était le père Régis Loisel. Le père italien Felix De Andreis a exercé des fonctions paroissiales à la (vieille) cathédrale de 1820 à 1823. Un autre Italien, le père Joseph Rosati, CM, est devenu chef du diocèse de Saint-Louis en 1826. Il a procédé à la construction de la cathédrale Saint-Louis (ancienne cathédrale) et a convaincu les jésuites de prendre le contrôle de l'Université Saint-Louis en 1832. Parmi les autres premiers prêtres italiens de Saint-Louis figurent le père Aristide Anduzzi, le père John B. Tornatore et le père Anthony Penco. Les prêtres belges notables inclus étaient Jean Pierre De Smet, Peter John Verhaegen (premier président de SLU), John Anthony Elet et James Van De 1770 Églises de Carondelet

(Église Notre-Dame du Mont-Carmel)

( Église Saint-Joseph des Anges ) catholique Un site au sommet d'une colline au nord-ouest de l'intersection actuelle de Holly Hills et de Pennsylvania Ave. a été réservé à des fins d'église en 1767 par le fondateur de Carondelet, Clement DeLore De Treget. La première église érigée là-bas fut une chapelle en rondins dédiée à Saint-François-Xavier en 1775. Deux églises successives, portant les noms Notre-Dame du Mont-Carmel et Saint-Joseph des Anges, furent érigées sur le site. La première d'entre elles, construite en 1819, était décrite comme une « modeste hutte de planches brutes ». La deuxième église était une structure en pierre achevée en 1835. Voir aussi " Église Sainte-Marie et Saint-Joseph " 1775/1819/1835 Église Saint-Ferdinand

catholique (français) Fondée par les Jésuites, l'église d'origine était construite en rondins, et cette église a été détruite par un incendie en 1836. Le père Didier était le premier curé, et Bernard De Limpach était l'un des premiers prêtres. L'église actuelle en briques a été consacrée en 1821 par le père De la Croix, et achevée en 1832. Le père Van Quickenborne a effectué son premier baptême dans cette paroisse en 1823. Le premier pasteur jésuite était Judocus Van Assche (1829-35, 1837-38, 1840 -53, 1858-77). D'autres incluent James Busschotts (1836), Victor Paillasson (1838), John Gleisel (1838-40), James Cotting (1840), Florian Sautois (1855-57), Adrian M. Hayden (1878-85), William F. Boex (1886-93), Joseph P. De Smedt (1894-95), Joseph Real (1896-97) et Francis G. Hillman (1898-1912). En 1866, la partie allemande de la congrégation a formé l'église du Sacré-Cœur. L'ancienne église est maintenant maintenue en tant que sanctuaire Saint-Ferdinand et la nouvelle église Saint-Ferdinand est située au 1505 Charbonier Rd., Florissant, Missouri. En 1850, elle comptait 1480 paroissiens. 1788 Église Saint-Charles Borromée catholique (français et espagnol) Située dans le comté de St. Charles, Missouri, l'église St. Charles Borromeo a acquis le nom de St. Charles en 1791 avec la construction d'une église en rondins dans ce qui est maintenant le bloc 400 de la rue Main. Le premier pasteur était le père Bernard De Limpach, suivi par Jean Antoine Le Dru (1791), Pierre Joseph Didier (1792), Chalres Leander Lusson (1798-1801), Abbott Urban Cuillet, Bernard Langlois et Joseph Marie Dunand. Le père Peter Timmermans a administré les sacrements avant 1823. Peter Verhaegen a été actif de 1826-28, 1844-45 et 1852-68. Parmi les autres premiers prêtres figuraient John B. Smedts (1828-33, 1837-43), Felix Verreydt (1828-34, 1851-58), Charles Van Quickenborne (1833-1835), Cornelius Walter (1837-44), Henry Van Mierlo (1841-48, 1867-85), Theodore De Theux (1846), John Shoenmakers (1847), Francis X. De Coen (1847-51), James Busschotts (1847-48), Joseph Aschwanden (1850), Judocus Van Assche (1854-57), John Setters (1859-66), Maurice Oakley (1863-66), John Roes (1867-79), Joseph Zealand (1880-82), Victor Van Der Putten (1883-85), Adrian Sweere (1887-88), Henry Baselmans (1889), Joseph Rosswinkel (1890-95), Joseph Meuffels (1896-97), Constantine Lagae (1898-1910). Une deuxième église construite en pierre a été érigée en 1827, et a été remplacée par une structure de brique en 1869 sur le site de l'église actuelle (601 N. 4 th St, St. Charles, Missouri). Détruite par une tornade en 1915, l'église en pierre grise qui se dresse aujourd'hui a été construite peu après. 1791 Saint François d'Assise catholique Situé à Portage des Sioux, comté de St. Charles, Missouri 1799 Église Méthodiste Unie Bellefontaine méthodiste La congrégation Méthodiste Unie de Bellefontaine a débuté en 1805 avec la construction d'une église-cabane. Une église de brique et de bois a été construite en 1855, et se dresse toujours à côté du nouveau sanctuaire construit à côté d'elle en 1965. Situé au 10600, chemin Bellefontaine. dans le comté de Saint-Louis. 1805 Église baptiste Baptiste L'église Baptiste Fee Fee a été organisée en 1807. La congrégation se réunissait à l'origine dans l'ancienne maison de réunion (construite en 1828) qui se trouve maintenant à Old St. Charles Rock Road et Fee Fee. Il a été utilisé par l'église baptiste Fee Fee pendant plus de 40 ans. Également utilisé par les congrégations méthodistes et presbytériennes. La structure en brique a été construite en 1870 au 11330, chemin St. Charles Rock. 1807 l'église de tous les saints catholique (français) Parfois connue sous le nom d'église Saint-Pierre, cette paroisse s'est réunie pour la première fois en 1815. Une nouvelle église a été construite en 1834. Le nom All Saints Church a été adopté en 1856. Sous la direction du père Nicholas Staudinger, l'église actuelle a été commencée en 1874. Située à 7 McMenamy Road à St. Peters, Missouri. (63376) 1815 Première église presbytérienne presbytérien Le pionnier du presbytérianisme à Saint-Louis était un homme du Connecticut du nom du révérend Salmon Giddings. Il est arrivé à Saint-Louis en 1816 et a organisé la First Presbyterian Church avec neuf membres, dans une salle de classe en face du palais de justice. La première église presbytérienne a été érigée du côté ouest de la 4 e , près de Washington. Le révérend William S. Potts a servi de 1828 à 1835, le révérend Wm. Wisner de 1835 à 1837, le révérend Artemas Bullard de 1838 à 1855, le révérend Henry A. Nelson de 1856 à 1868, le révérend Charles A. Dickey de 1869 à 1875, le révérend HD Ganse a pris la relève en 1875. La première église presbytérienne , sur la 14e et Lucas Place, a été consacrée en 1855. Cette structure a été abandonnée en 1889 et a été convertie en théâtre, et l'église a déménagé au 4100 Washington Blvd (à Sarah) en 1889. Un quatrième et dernier déménagement a eu lieu en 1923 avec l'achat d'un site d'église à University City. Le bâtiment d'origine sur Washington a été remis à une nouvelle congrégation, la Giddings Presbyterian Church. 1817 Première église baptiste Baptiste Parmi les premiers à adorer ensemble se trouvaient les baptistes, qui ont commencé à se réunir en 1796 dans des maisons. Mais rien de formel ne se produisit jusqu'à l'arrivée de John Mason Peck en 1817 en tant que missionnaire. Lui et James Eby Welch ont formé la First Baptist Church, avec une congrégation principalement noire. La deuxième église baptiste est devenue ce nombre parce que la première église baptiste (organisée en 1818), après une lutte de quatorze ans, a été dissoute. Cette année-là, en 1818, ce petit troupeau baptiste a commencé à construire la première église protestante à Saint-Louis, à Market et Third Streets, à environ deux pâtés de maisons de l'église catholique (vieille cathédrale). En 1827, l'ancien esclave John Berry Meachum était pasteur. Déménagé chez Cardinal et Bell. La première église a été érigée en 1825 aux rues Third et Almond dans le centre-ville. L'église First Baptist a acheté son emplacement actuel au 3100, avenue Bell en 1917. L'appartement pour quatre familles adjacent a été acheté et transformé plus tard en bâtiment d'enseignement. L'église a brûlé au sol en 1940 et a été reconstruite sur le même site dans les treize mois. 1818 Église épiscopale du Christ Épiscopal Christ Church a été organisée en 1819 et s'est réunie dans une maison à l'angle de 2 nd et Walnut. Le révérend Dr. Ward était le recteur de l'église épiscopale au 4 e et à Washington en 1821. Il a été dissous en 1821 et réorganisé en 1825, se réunissant dans une église baptiste jusqu'à ce que son propre bâtiment soit achevé au coin du 3 e et de la châtaigne en 1829. Le le premier registre paroissial a été commencé par le révérend William Chaderton en septembre 1832. La congrégation occupait un bâtiment plus grand au 5 e et Chestnut en 1839 (où se trouvait l'hôtel Laclede en 1875). La structure gothique actuelle au 13 e et Locust a été achevée en 1867, et la tour a été ajoutée en 1910. Le révérend Montgomery Schuyler était un pasteur de longue date. Le révérend Cicero Stephens Hawks est arrivé en 1843 pour être recteur et l'année suivante, il est devenu évêque. (314) 231-3454. Site Web : "www.yourcathédrale.org" 1819 Première Église Méthodiste Sud méthodiste First Methodist Church South a commencé dans une maison du 4 e près du palais de justice, puis l'année suivante dans une chapelle en bois au 4 e et Myrtle (Clark), par le révérend Jesse Walker. En 1830, elle était connue sous le nom de Fourth Street Church, lorsqu'elle occupait une église au 4 e et à Washington. En 1854, il est situé au 8 e et à Washington et en 1883, il déménage dans l'ancien Y.M.C.A. à 11 e et Locust, quittant finalement le centre-ville en 1884 lorsqu'il a déménagé à Glasgow et Dayton. Rév. Thos. M. Finney était curé en 1875. 1821 Saint-Joachim catholique Situé à Old Mines, comté de Washington, Missouri 1822 Tous les saints catholique Situé à St. Peters, comté de St. Charles, Missouri 1823 Église Sainte-Marie et Saint-Joseph catholique (français) Voir "Les églises de Carondelet". En 1859, le nom de la paroisse, fondée en 1824, est changé en Église Sainte-Marie et Saint-Joseph et une nouvelle église en brique est érigée. Il était situé sur un site au nord des structures antérieures. 6304, avenue Minnesota, Carondelet (63111) 1824 St James catholique Situé à Potosi, comté de Washington, Missouri 1829 Église mormone mormon Les Mormons (Saints des Derniers Jours) sont arrivés à Saint-Louis en 1831. En 1854, ils ont loué une ancienne église méthodiste au 4 e et à Washington, où se trouve aujourd'hui le Missouri Athletic Club. L'église a connu un déclin après la guerre de Sécession et n'a pas suffisamment repris vie avant 1916, lorsqu'une église a été achetée sur l'avenue Maple. 1831 Chapelle Sainte-Marie catholique La chapelle Sainte-Marie (à l'origine Collège Saint-Louis) a été bénie le 6 mai 1832 par le Père Peter Verhaegen (Supérieur des Jésuites). Un incendie le détruit en 1835. Le Père Joseph Lutz y célèbre la messe. 1832 - 1835 Saint Pierre catholique L'Anglais John Sappington a déménagé du Maryland dans la région de St. Louis en 1806. Son fils Joseph, l'un des 17 enfants, était l'un des fondateurs de la paroisse St. Peter à Kirkwood. Deux des premiers prêtres étaient le père Saulnier (1833-1835) et le père Aelen (1838). Situé au 243 West Argonne Drive, Kirkwood (63122) 1832 Église du Saint-Esprit Évangélique indépendant (allemand) L'église Holy Ghost a commencé à 4 e et à Washington (dans l'église méthodiste), puis a déménagé à 7 e et Clark (utilisé conjointement avec les luthériens) en 1840, a déménagé à 8 e et Walnut en 1858 (le pasteur était le Dr Hugo Krebs), et Grand et Page en 1895. Également connue sous le nom de Holy Ghost United Church of Christ. AJOUTÉ le 27/08/2007 : Aujourd'hui était le dernier service dans cette église (à son cinquième emplacement sur l'avenue Mardel dans le sud de St. Louis) 1833 - 2007 Église presbytérienne des Pères presbytérien L'église presbytérienne Des Peres a été construite sur Geyer Road en 1833, cette église en pierre a été le site des sermons du révérend Elijah Lovejoy dans la période 1834-1836. L'église actuelle de cette congrégation est située à Clayton Rd. et a été achevé en 1960. 1833 Deuxième église baptiste Baptiste La deuxième église baptiste a commencé sur le marché en dessous du 2 e , dans les pièces d'une maison du révérend Archer B. Smith. Dans la deuxième église baptiste de 1833 étaient représentés les Cozzen, Stout, Orme, Kerr et d'autres familles éminentes de Saint-Louis. Au cours de ces premières années, cette église a également engagé le révérend Wm. Hurley et le révérend Thomas P. Green. La congrégation a acheté l'église épiscopale de Chestnut at 3 rd en 1839 avec le révérend BF Brabrook comme pasteur, suivi du révérend RE Pattison en 1840. Dans les années 1840, ils ont vu le révérend John Mason Peck, le révérend E. Rogers, le révérend IT. Hinton et le révérend SW Lynd servent la congrégation. Une église plus grande a été construite au 6 e et Locust en 1848 sous le révérend J. B. Jeter, et a été utilisée jusqu'en 1872 lorsqu'un édifice en pierre a été situé à l'angle nord-ouest de Locust et Beaumont. Parmi les autres ministres figuraient le révérend Dr Read (1853), le pasteur Jacob Knapp (1857), le révérend Galusha Anderson (1858), le révérend A. H. Burlingham (1866) et le révérend W. W. Boyd (1877). Déménagé en 1907 au coin SE de Kingshighway et de Washington. La congrégation actuelle sur ce site est appelée Église baptiste du Bon Pasteur. La congrégation de la deuxième église baptiste est maintenant située à Clayton et McKnight Rd. Site Web : « http://www.2ndbc.org/History.htm » 1833 Cathédrale Saint-Pierre catholique La cathédrale Saint-Pierre a érigé une église primitive en 1834. En 1840, une église en briques a été érigée par rapport à l'actuelle. Le premier prêtre résident était le révérend Casper Ostlangenberg. En 1870, le Père Baltes était curé de Saint-Pierre. L'église suivante, construite dans les années 1860-70 a été détruite par un incendie et reconstruite en 1912. Située au 200 West Harrison à Belleville, Illinois (62220) 1834 Église du Messie Unitaire Parfois appelée First Unitarian Church, l'église du Messie s'est réunie pour la première fois dans les salles de classe de Market Street en face du palais de justice, organisée par le révérend William G. Eliot (pasteur pendant 37 ans). Les premiers services ont eu lieu au 3 e étage de la salle maçonnique à Main et Locust. En 1837, ils construisirent une église au 4 e et Pine et déménagèrent en 1851 dans un grand édifice gothique au coin nord-ouest de 9 e et Olive. Le révérend John Snyder a succédé au révérend Eliot. L'église a été vendue en 1879 et convertie en théâtre du Pape. Lorsque le Century Building a été construit à ce coin en 1896, le Century Theatre était situé sur le même site. L'église unitarienne du Messie a déménagé en 1880 dans une nouvelle église en pierre au coin nord-est de Locust and Garrison (Piety Hill). En 1907, ils ont déménagé au coin nord-est de Union et Enright, et enfin à Waterman près de Kingshighway en 1917. 1834 Eglise Méthodiste méthodiste Le révérend Thomas Drummond est venu à St. Louis pour prendre en charge l'église méthodiste sur la quatrième rue et l'avenue Washington. Un an plus tard, il mourut lors de l'épidémie de choléra de 1835. Il a la particularité d'avoir été inhumé trois fois : du 23 e et de l'avenue Franklin, il a été emmené à Grand et Laclede, et plus tard au cimetière d'Olive Street Road. 1834 Saint François Borgia catholique Situé à Washington, comté de Franklin. Missouri 1834 Église Notre-Dame-du-Mont-Carmel catholique Mgr Rosati posa la première pierre de l'église Notre-Dame du Mont-Carmel à Carondelet en 1834. Il ordonna un recensement des catholiques à Saint-Louis en 1835. Les résultats : 8601 âmes, 293 baptêmes, 100 mariages, 97 funérailles, 54 convertis. 1834 Église épiscopale Saint-Paul (Alton) Épiscopal Cette église a commencé avec un bâtiment en pierre utilisé par les baptistes, les épiscopaliens et les presbytériens. Achetée par les épiscopaliens en 1845, l'église épiscopale Saint-Paul a été consacrée en 1848. Une nouvelle structure, sur le même site (10 E. 3 rd Street, Alton, Illinois 62002) a été construite en 1857 et rénovée en 1976. 1836 Première église presbytérienne (Alton) presbytérien Cette première église presbytérienne d'Alton, Illinois a été organisée en 1837, se réunissant au 2 e et au marché. Le bâtiment actuel a été érigé en 1897 à W. 4 th et Alby à Alton. 1837 Temple Hébreu Uni juif Malgré le Code Noire (non catholiques interdits à l'ouest du Mississippi) du 18 ème siècle, il est probable qu'une communauté juive existait à Saint-Louis en 1803. Louis Bomeisler, un Allemand de Philadelphie, a probablement dirigé le premier service (minyan) à St. Louis pour Rosh Hashannah en 1836. En 1841, un groupe dirigé par Herman Van Beil, J. Pecare et Hyam H. Cohen, se réunit à l'Oracle Coffee House à 2 e et Locust pour rédiger la constitution de la United Hebrew Congregation. Ses premiers officiers comprenaient Abraham Weigle, Joseph Kohn, David Levison, Adolph Latz et Nathan Abeles. En 1848, ils se sont installés au 5 e (maintenant Broadway) près de Green (maintenant Lucas) dans la North Baptist Church, vieille de quatre ans. Le premier chef religieux officiel était le Dr Bernard Illowy qui est devenu le premier rabbin de United Hebrew. Il n'y resta qu'un an (1854-55). En 1859, la congrégation consacre son nouveau bâtiment au 420 Nord 6 e (entre Locust et Saint-Charles). En 1860, la population juive de Saint-Louis atteignit 5 000 âmes. Les premiers ministres et rabbins étaient le rabbin Henry Vidaver (1863), le révérend M. Ritterman, le révérend M. Henry Kuttner (1857, 1870-1875), le révérend Morris Treichenberg et Henry J. Messing (1878 - 1911). La synagogue était située au coin SW de 21 st et Olive de 1880 à 1903, lorsque la congrégation a déménagé à Kingshighway et Enright. Leur temple actuel sur Skinker près de Wydown a été occupé en 1926 et abrite actuellement la Missouri Historical Society. Emplacement actuel : 13788 Conway Rd., St. Louis, MO 63141. Téléphone : 314-469-0700. Site Web : www.unitedhebrew.org 1837 Église méthodiste St. Paul Sud méthodiste L'église méthodiste sud de St. Paul a commencé comme la mission Mound de l'ancienne église de la quatrième rue. Les services ont eu lieu dans la chapelle de Washington sur Mullanphy vers le 2 e . L'inondation de 1844 a provoqué un déménagement à Broadway près de Mound. L'affiliation de l'église à l'Église du Sud est survenue à cette époque en raison de dissensions au sein du méthodisme sur la question de l'esclavage. La première église permanente de St. Paul s'appelait Mound Church, située au 10 e et Chamber en 1850. Après plusieurs déménagements, le site actuel situé au 1927, avenue St. Louis a été acheté en 1871. Le révérend EE Bounds était pasteur en 1875. Le bâtiment actuel a été construit en 1902. 1838 Église évangélique et réformée de Sion Évangélique L'église évangélique et réformée de Zion a été située pendant de nombreuses années au 25 e et à Benton, consacrée en 1872, succédant à une église antérieure au 23 e et à Montgomery. Formé par des membres de l'ancienne église St. John (14 e et Madison, plus tard 4130 North Grand) et de l'église St. Peter (15 e et Carr). Le révérend Henry C. Klerner était le pasteur de 1876 à 1883. 1838 Église évangélique Saint-Jean Évangélique L'église évangélique St. John's a été fondée par le révérend Edward Louis Nollau dans une région appelée Gravois Settlement. La première église a été construite en 1839. Une structure en briques a été construite en 1868 et, en 1922, l'église en briques actuelle était en place au 11333, chemin St. John's Church. (63123). En 1957, cette église est devenue l'Église unie du Christ St. John. 1838 Deuxième église presbytérienne

presbytérien La deuxième église presbytérienne a été fondée dans des quartiers temporaires à 5 th et Pine en tant que colonie de la première église presbytérienne. Le révérend A.T.Norton a été suivi par le révérend Wm. S. Potts comme pasteur en 1839, et est resté dans cette position jusqu'en 1855. À cette époque, le révérend NL Rice (1855-57), le révérend James H. Brookes (1858-64), le révérend Samuel J. Niccolls (1865) . Une grande structure a été occupée en 1840 à l'angle NW de la 5 e et Walnut. Une grande partie de cette congrégation a formé la Sixteenth Street Presbyterian Church et a déménagé dans des quartiers séparés vers 1864 à 16 th et Walnut. Pendant ce temps, la deuxième église presbytérienne s'est déplacée vers l'ouest en 1870 dans un nouveau bâtiment en pierre sur Lucas Place au 17 e . En 1896, sa troisième maison se trouvait au coin NW de Taylor et Westminster dans le Central West End. Site Web : "www.secondchurch.net" 1838 Congrégation évangélique allemande de River Des Peres Évangélique Parkway United Church of Christ in Town & Country a été fondée en 1838 en tant que congrégation évangélique allemande de River Des Peres, MO. En 1846, les membres adoptèrent une constitution sous le nom « Evangelical Protestant Manchester Road Church » et érigèrent un bâtiment en rondins à 1/4 mi. au sud de Manchester Road. sur le chemin Ballas. Peu de temps après, un procès a divisé l'église et certains membres se sont séparés pour former ce qui est maintenant Saint-Paul luthérien à Des Peres. Les 13 membres restants ont commencé une nouvelle église sur un terrain donné par Henry Bauer et Daniel Mueller 1/4 mi. à l'ouest de Ballas et à mi-chemin entre Manchester et Clayton Roads. Cette église était connue sous le nom d'église de la congrégation évangélique allemande sur Ballas Rd. Entre 1854 et 1860, une autre dispute a conduit d'autres membres à rejoindre St. Paul Lutheran à Des Peres. En 1861, une nouvelle église en rondins a été construite sur le site actuel de quatre acres près de l'intersection des chemins Ballas et Clayton. En 1870, le nom avait changé en Église évangélique et réformée de Zion et en 1871, une nouvelle église en briques (actuellement du côté est de Ballas) a été consacrée. En 1958, le nom a été changé pour Parkway United Church. Le sanctuaire actuel a été achevé en 1998. (La plupart de ces informations ont été tirées du livret du 150e anniversaire et fournies par Gail Schneider)
Maintenant, la Parkway United Church of Christ à Des Peres, Missouri. Voir la compilation de Bob Buecher des premiers Parish Records 1838 Église méthodiste unie de Manchester méthodiste Une petite église à charpente, l'église méthodiste de Manchester United a été consacrée en 1839 sur le site de l'église actuelle au 129 Woods Mill Road, Manchester, Missouri. Elle a été remplacée par une structure en briques en 1856. Aujourd'hui, c'est la plus grande église méthodiste unie du Missouri. 1839 Église épiscopale méthodiste du centenaire, Sud méthodiste La deuxième église méthodiste organisée à St. Louis, Centenary Methodist Episcopal Church, South a été organisée en 1839 au coin SW de 5th et Pine, a été à 16th et Pine depuis 1870. Le révérend Dr WV Tudor était pasteur en 1875 L'adresse actuelle est appelée 55 Plaza Square et l'église est appelée Centenary United Methodist Church. 1839 Église Saint-Paul Épiscopal L'église St. Paul a été organisée comme une mission à 5th et Wash (maintenant Cole). En 1859, il déménagea dans son propre bâtiment au 17 th and Olive, mais des problèmes financiers l'amenèrent à fusionner avec Christ Church. 1839 - 1859 Église de l'Assomption catholique L'église de l'Assomption est située au 4725 Mattis Rd., dans la région de Meramec, au sud du comté de St. Louis (63128). Il y avait 700 paroissiens en 1850. 1839 Église évangélique luthérienne allemande de la Trinité luthérien (allemand) L'évêque Martin Stephan et 700 luthériens sont arrivés par bateaux à vapeur en 1839. Stephan a été expulsé et Otto Hermann Walther était le pasteur de la congrégation qui adorait dans l'église épiscopale du Christ et qui devint plus tard l'église Trinity, la première église luthérienne allemande à Saint-Louis. Son frère, Ferdinand Wilhelm Walther, lui succéda à sa mort et fut pendant 48 ans la figure dominante du mouvement luthérien. En 1842, ils occupèrent une chapelle sur Lombard entre le 3 et le 4 . Ils déménagent au 8 e et à Lafayette en 1865. La tornade de 1896 détruit l'église construite en 1865, et la reconstruction commence immédiatement. Situé au 1805 S. 8 th Street, 63104) Consultez leur site Web à l'adresse http://www.surf-gate.com/historictrinitylutheran 1839 Chapelle Wesley méthodiste Wesley Chapel (1843-1848) a formé le début de la congrégation actuelle. Il était situé sur la rue Paul au nord de la rue Hickory et a déménagé en 1848 au coin nord-est de la 8 e et Chouteau. En 1873, un bâtiment plus grand fut érigé et le nom changea pour Chouteau Avenue Methodist Church, South (1850-1887). Le révérend F. A. Owen était pasteur en 1875. La congrégation déménagea à nouveau en 1888 sur les avenues Lafayette et Missouri et adopta le nom d'église méthodiste de Lafayette Park. 1840 Première église chrétienne Christian La première église chrétienne a été organisée en 1840, des réunions ont eu lieu à divers endroits jusqu'à ce qu'elle soit située au 6 e et à Franklin en 1845. En 1852, ils avaient déménagé au 5 e près de Franklin. En 1863, l'église a acheté l'ancienne église épiscopale Saint-Paul au 17 e et Olive. Le Dr W. H. Hopson était pasteur en 1875. Situé dans le centre-ville. 1840 Première église presbytérienne unie presbytérien La First United Presbyterian Church était située au 5 e et à Pine, puis a occupé une église au 20 e et Morgan en 1873. 1840 Sts. Philippe et Jacques catholique Situé à River aux Vases, Ste. Comté de Geneviève, Missouri 1840 Église de l'Immaculée Conception catholique (allemand) Fondée dans la ville de Maxville (plus tard devenue Arnold), comté de Jefferson, Missouri (63010), cette paroisse était majoritairement allemande. Mgr Joseph Rosati a envoyé le P. J.P. Fischer, assistant de la cathédrale Saint-Louis, au service de ces immigrés. Fr. Fischer a acheté 160 acres de terrain pour la paroisse en 1839, a célébré la première messe en 1840 et a dirigé la construction de la première église, un bâtiment en rondins, en 1842. Une église en pierre a été construite en 1851 et l'église actuelle en 1895. 1840 Église presbytérienne Bonhomme presbytérien Église presbytérienne Bonhomme, à Chesterfield, cette église se trouve toujours au coin de Conway et White Road. La congrégation se réunit maintenant dans une structure moderne visible depuis I-64. 1841 Église méthodiste allemande de Salem Méthodiste (allemand) L'église méthodiste allemande de Salem a déménagé du 15th and Wash à Page et Pendleton en 1906. Dans la région de Grand-Prairie 1841 Église Saint-Paul A. M. E. Méthodiste Africain

Épiscopal L'église épiscopale méthodiste africaine St. Paul a été organisée par le révérend William Paul Quinn en 1841 et est la plus ancienne église A. M. E. à l'ouest du Mississippi. La congrégation s'est réunie à l'origine dans une cabane en rondins à l'extrémité de Main, mais a rapidement déménagé dans une ancienne mission presbytérienne à 7th et à Washington. Ils ont occupé une nouvelle église au 11 e et à Green (maintenant Lucas) en 1852, avec une structure en brique remplaçant cette église en 1871. Leur nouvelle église à Lawton et Leffingwell a été consacrée en 189. Depuis 1962, ils occupent l'ancien Hamilton Avenue Christian Bâtiment de l'église à Hamilton et Julian. En 1883, c'était la plus grande congrégation méthodiste afro-américaine de la ville avec 1200 communiants. Dans le quartier de la Cabanne. L'adresse actuelle est 1260 Hamilton Ave., St. Louis, MO 63112, (314) 385-8900 (l'e-mail est [email protected]) 1841 Église épiscopale Saint-Jean Épiscopal L'église épiscopale Saint-Jean est la plus ancienne église épiscopale protestante de Saint-Louis. D'abord au 2 e près de Plum, puis Spruce au 5 e en 1843, puis Spruce et 6 e en 1853 (éventuellement vendu aux catholiques italiens de l'église Saint-Bonaventure). En 1870, il a déménagé au coin de Hickory et Dolman où le révérend J. P. T. Ingraham était recteur. Gravement endommagé par la tornade de 1896, il a été reconstruit et a continué à servir la congrégation jusqu'en 1908, date à laquelle il a déménagé au 3664 Arsenal à l'ouest de Grand en 1903. À un moment donné, l'église servait de maison à l'église de la communauté métropolitaine. L'église sur Dolman était alors occupée par l'église de l'Assomption Sainte-Marie (fondée sous le nom d'église Saint-André), une église catholique ruthène grecque. La communauté catholique y pratique son culte selon les livres de culte de 1962 (avant Vatican II). 1841 Église Sainte-Brigide (Downpatrick) (Pacifique) catholique L'église en rondins d'origine (maintenant complètement disparue) a servi de 1841 à 1859, lorsque la fondation d'une nouvelle église à Pacific, Franklin County, Missouri a été dirigée par le P. Miller de Kirkwood. Resté une mission pendant un certain nombre d'années. En 1866, un bâtiment en briques a été construit sous la direction du révérend Edward Berry. Les premiers prêtres comprenaient le révérend Doherty, Michael Walsh, L. Madden, le fr. Stemker, le P. John Feltman. Fr. John Hennes a pris le contrôle de la paroisse en 1885. 1841 Église Saint-Vincent-de-Paul catholique (irlandais) L'église Saint-Vincent a été organisée en 1839 par le père John Timon (d'origine irlandaise, venu avec ses parents à Saint-Louis alors qu'il était enfant en 1819). Il a été remplacé comme pasteur par le père Thaddeus Amat. Au milieu des années 1840, la population catholique allemande était estimée à environ 7 000 (environ un tiers des 21 000 catholiques, la moitié de la population totale). En 1875, le père Hennessy était curé de la partie anglaise et le père Uhland des Allemands. La pierre angulaire a été posée en 1844 à 1417 So. 9 th St. (près du parc), (63104). Dans la région de Soulard 1841 Église Saint-Patrick d'Armagh (Pacifique) catholique Fr. Donnelly a commencé la construction de la première église et du premier cimetière ici en 1844. Il a été rappelé à Saint-Louis en 1845. Le père John O'Hanlon est arrivé en 1847. Le révérend Patrick Ward a servi en 1851-52. Le Père Phillip Grace est venu en 1852, et a posé la pierre angulaire de la nouvelle "Rock Church" en 1857. Le P. Grace est décédée en 1859. Le père Berry (1864-1876) a poursuivi la construction et l'église a été achevée en 1866. 1843 Première église swedenborgienne allemande Swedenborgian (anglais) Swedenborgian s, ou la nouvelle société de Jérusalem , a été organisée pour la première fois à Saint-Louis en 1842. L'église a établi une société allemande en 1854. Le bâtiment a été érigé en 1859 par la première société allemande, et il se trouve toujours au nord 14 e et Howard Des rues. Aujourd'hui, cette église est connue sous le nom d'église de la parole ouverte et est située dans le comté de West au 1040 Dautel Ln. 1842 Église Saint-Martin catholique L'église St. Martin était la cinquième construite dans le comté (la première dans le comté de l'ouest). Lorsque la ville et le comté se sont séparés en 1876, cette paroisse a déménagé et l'ancienne église a été abandonnée, et le nom de la paroisse a été changé pour l'église St. Joseph. Sur Bonhomme Road à Clayton, Missouri. 1842 - 1881 Église Saint-François-Xavier catholique La chapelle St. Aloysius était le précurseur de cette paroisse, et a commencé à administrer à la congrégation en 1835. La première église de St. Francis Xavier était située au 9 e et Lucas Avenue, jouxtant l'Université St. Louis, a été consacrée en 1843. À l'origine situé au coin de 9 e et Green (maintenant Lucas). La pierre angulaire de l'église actuelle a été posée en 1883, et a été occupée en 1888 (l'ancienne église a été rasée en 1890). Le premier pasteur était Herman Aelen (1844-47), suivi de John Gleizel (1845-49), Arnold Damen (1848-57), Cornelius Smarius (1858-60), John O'Neil (1861-63, 1870-73) , Michael J. Corbett (1864-69), Patrick J. Ward (1876-83), Peter Bouige (1883-88), Hnery C. Bronsgeest (1888-1914). De plus, Florian Sautois a été actif de 1858 à 1873. Également connu sous le nom de « College Church » car il sert d'église principale à l'Université Saint-Louis, une école jésuite. Situé au 3628 Lindell Blvd., (63108). 1843 Église Saint-Patrick catholique (irlandais) Les catholiques irlandais de St. Louis ont fondé l'église St. Patrick's au milieu des années 1840, et peu de temps après, la deuxième église irlandaise, l'église St. John the Apostle, a été ouverte. Certains des premiers pasteurs comprenaient le révérend Lutes, le révérend Hamilton, le révérend Wheeler, le révérend Ward, le révérend Higginbotham, le révérend Wheeler et le révérend Fox. En 1875, le pasteur était le révérend James J. Archer, assisté du révérend James McCaffray et du révérend William O'Shea. De nombreux Irlandais se sont installés à St. Louis pendant la brûlure de la pomme de terre et en 1849 une troisième paroisse irlandaise a été ouverte, nommée St. Michael Church . Le père Timothy Dempsey, pasteur en 1898, était connu pour son travail auprès des pauvres de la ville. Situé au 1207 North 6th St., (63106) près de Biddle. 1843 - 1973 (rasé) Église Sainte-Marie des Victoires catholique (allemand) Mgr Peter Kenrick, achevant les travaux initiés par Mgr Joseph Rosati, fonda la paroisse allemande de l'église Notre-Dame-des-Victoires en 1843 (première messe en 1844). Le père John P. Fischer (1843-47) fut le premier administrateur de cette église. Le père viennois Joseph Melcher (1847-68) le suivit. L'église a été agrandie en 1855 et 1868. Henry Muehlsiepan, V. G. a été pasteur de 1868 à 1870, et William F. Faerber (1870-1905). Situé au 744 So. 3 e rue (à Gratiot), (63102). En 1957, l'église a été remise à la paroisse Saint-Étienne de Hongrie. 1843 St James catholique Situé à Catawissa, comté de Franklin, Missouri 1843 Église presbytérienne Mizpah presbytérien L'église presbytérienne Mizpah, située au 11339 St. Charles Rock Road, a été organisée sur Fee Fee Road en 1843, et la structure actuelle a été construite en 1869. 1843 Église luthérienne Emmanuel luthérien L'église luthérienne Emmanuel a été formée comme une ramification de l'église Trinity, était une mission à 7 e et Cole. La première église a été érigée au 11 e et Franklin (maintenant le Dr Martin Luther King). Dirigé par le révérend J. F. Buenger. La deuxième église était au 16 e et Morgan où la congrégation a adoré pendant près de 50 ans. Le troisième et dernier déménagement a été effectué en 1919 vers les avenues Marcus et Lexington, avec la pierre angulaire actuelle de l'église posée en 1927. Dans la zone de Fairgrounds. Voir le site Web de Linda Reichert à (http://freepages.genealogy.rootsweb.com/

lindainmo/mo_imm_luth/) pour des images des registres paroissiaux réels. 1844 Église luthérienne Emmanuel luthérien Non, on m'a assuré que ce n'est pas une répétition de la liste ci-dessus. Apparemment, c'était un nom populaire, mais cet Emmanuel luthérien est celui d'Olivette. Il a été organisé (également en 1844) sur Warson Road et a ensuite déménagé dans sa maison sur Olive Blvd. à Olivette - juste à l'est de Lindbergh. Liz Schroeder me dit qu'ils ont une bonne compilation de leurs disques (elle devrait le savoir puisque c'est moi qui ai fait la plupart d'entre eux). Le secrétaire de l'église pourrait vous aider avec des détails sur les premiers pasteurs, etc.) 1844 Église presbytérienne centrale presbytérien L'église presbytérienne centrale a commencé sous le nom de quatrième église presbytérienne en 1844 et a acquis son nom actuel en 1846 lorsqu'elle s'est réunie dans un petit bâtiment au 6e et aux rues St. Charles. Les premiers membres du clergé comprenaient le révérend Joseph Templeton et le révérend Alexander Vancourt, le révérend S. J. P. Anderson et le révérend Robert G. Brank. En 1849, il a déménagé dans son propre bâtiment au 8 e et Locust où il est resté jusqu'en 1873. À cette époque, il a déménagé dans une chapelle temporaire au coin NE de Lucas et Garrison. Une nouvelle église y a été construite en 1876. Cette église a été utilisée jusqu'en 1906 lorsque la congrégation a déménagé à Delmar et Clara. Actuellement situé au coin de Hanley Road et Davis Drive à Clayton, Missouri. (314) 727-2777 ou e-mail [email protected] Site Web : "www.centralpres.com" 1844 Église de la rue des Pins presbytérien Au début, la congrégation adorait dans un entrepôt de tabac de l'État au coin nord-est de la 6e et de Washington jusqu'à ce qu'une église soit érigée à la 8e et à Washington. En 1853, l'église de l'avenue Washington a déménagé au 11 e et à Pine et a changé son nom pour l'église de la rue Pine. Les premiers membres du clergé comprenaient le révérend James Gallaher et le révérend J. B. Townsend, le révérend M. Long, le révérend J. W. Hall (1853). Peu de temps après, elle a fusionné avec l'église presbytérienne de Westminster et avait une église au 5 e et Locust après 1848. 1844 Église presbytérienne du nord presbytérien L'église North Presbyterian a érigé une église au 11 e et Chambers en 1857. Elle y est restée jusqu'en 1908, pour finalement aboutir à l'angle nord-est de St. Louis et Warne. Dans le secteur de Grand-Prairie. Les nouveaux propriétaires (1908) étaient l'église nationale polonaise Saint-Cyrille et Méthode, formée par des catholiques romains polonais dissidents de l'église Saint-Casimir et de l'église Saint-Stanislas. 1845 Église du Sud Évangélique L'église évangélique sud-allemande, connue plus tard sous le nom d'église évangélique et réformée St. Marcus, a été fondée à l'angle nord-ouest de Jackson (quatrième) et de la rue Soulard, aujourd'hui avenue Lafayette. Elle est devenue l'église St. Marks ou St. Marcus en 1856 et en 1866, elle a construit une église en briques sur son site d'origine. Le pasteur en 1875 était le révérend Henry Braschler. En 1915, l'église déménage sur les avenues Russell et McNair. Connue initialement sous le nom de South Church. Cliquez ici pour l'Index des mariages de Bob Buecher, 1847-1865 et l'Index des confirmations, 1848-1870 1845 Église baptiste de la deuxième couleur Baptiste L'église baptiste centrale, située au 2843 Washington Avenue, la quatrième plus ancienne église noire de Saint-Louis, a été organisée sous le nom de Second Coloured Baptist Church en 1846 et se réunissait dans une salle près de la troisième et de la rue Cherry (plus tard Franklin Avenue). Plus tard située aux rues Eighth et Green et 23rd et Morgan, depuis 1914, l'église est située à son emplacement actuel sur l'avenue Washington. Le site de l'avenue Washington a été acheté à la Pilgrim Congregational Church où le pasteur et orateur distingué, le révérend Henry Ward Beecher, a prêché. En mars 1971, l'église est détruite par un incendie. En décembre 1975, l'église baptiste centrale nouvellement construite a ouvert ses portes. Le révérend T. E. Huntley, qui a été pasteur de Central Baptist de 1942 à 1981, a joué un rôle important dans le mouvement des droits civiques à Saint-Louis. De http://www.umsl.edu/services/library/blackstudies/stacentc.htm#firstbapt 1846 Sainte Gertrude catholique Situé à Cracovie, comté de Franklin, Missouri. 1845 Saint-Joseph catholique Situé à Zell, Ste. Comté de Geneviève, Missouri. Il y avait 1085 paroissiens en 1850. 1845 Église épiscopale Saint-Georges Épiscopal Le premier pasteur était le révérend E. Carter Hutchinson, directeur du défunt Kemper College. L'église a été construite sur Locust, à l'ouest de 7 th en 1847. Le Dr E. F. Berkeley a été recteur jusqu'en 1870 lorsqu'il a pris en charge la chapelle St. Peter Free à Olive et Grand. Le révérend R. A. Holland lui succéda. Le révérend S. S. Gassaway a également été l'un des premiers recteurs. Une grande église en pierre a été érigée en 1874 à l'angle NW de Beaumont et Chestnut. Cette église a été détruite par un incendie en 1891. Une nouvelle église a été ouverte en 1892 à Olive et Pendleton. En 1928, l'église St. George a été fusionnée avec l'église St. Michael et l'église All Angels et a déménagé à l'emplacement de cette dernière sur Wydown à Clayton. En 1930, l'église d'Olive and Pendleton a été vendue à l'église luthérienne St. Stephen. 1845 Chapelle Ebenezer méthodiste La chapelle Ebenezer a été dissoute en 1861 en raison de la sympathie nordique de ses membres dans une dénomination qui était principalement pro-sud. Il a été réorganisé comme Union Methodist Episcopal Church en 1862 dans l'ancienne Union Presbyterian Church à 11 e et Locust. Celui-ci a été vendu au Y.M.C.A. en 1882 lorsque l'Union Church s'est déplacée vers l'ouest jusqu'à Lucas and Garrison. Quartier du centre-ville. 1845 Église épiscopale Grace Épiscopal La première église de Grace Episcopal Church a été achevée en 1851 à 11th and Warren, avec le révérend W. L. Githens comme pasteur. Une église agrandie a été construite en 1881. Les crises financières amènent cette église à démissionner de sa charte. L'évêque Daniel Tuttle l'a lié à la mission Holy Cross et Grace Church a assumé le statut de mission. Son nom a ensuite été changé en Grace Hill House. L'église en bois est remplacée par un édifice en pierre en 1924. 1845 Église presbytérienne de Westminster presbytérien L'église presbytérienne de Westminster a été fondée par un groupe de 50 personnes de la First Presbyterian Church, New School, elle était initialement connue sous le nom de Washington Avenue Church. En 1853, elle était connue sous le nom de Pine Street Church lorsqu'elle était située au 11 e et Pine, a déménagé dans une chapelle sur Grand en face de Washington Ave. en 1880. Nommé changé en Grand Avenue Church en 1882. Il a été occupé jusqu'en 1914 lorsque l'église déplacé vers son site actuel à Union et Delmar. L'ancienne église a été rasée en 1927 dans le cadre du site du Fox Theatre. Premiers ministres : Rév. James A. Lyon, James Gallaher, J. B. Townsend, Rév. Long, J. W. Hall, S. B. McPheeters, F. Brown, J. C. Brown, J. C. Thom, B. T. Lacy, A. P. Foreman, E. H. Rutherford. 1846 Église Saint-Joseph catholique (allemand) La congrégation allemande qui s'était rassemblée à la chapelle St. Aloysius de l'Université jésuite St. Louis (au 9 e et à Washington), servie par le père Helias D'Huddeghem, a finalement célébré la messe dans leur nouvelle église paroissiale de St. Joseph en 1846. Rev Cotting fut le premier pasteur de 1841-45, suivi de John Hofbauer (1847-51), Joseph Patchowski (1852-58), Joseph Weber (1860-70), Peter Tschieder (1871-76), Frederick Hagemann (1877-81 ), Lambert Etten (1882-95), Francis Vallazza (1896-1900). Bien qu'il n'ait jamais été pasteur, le révérend Martin Seisl, S.J. a été actif de 1848 à 1853. Une nouvelle église a été érigée en 1865. En 1870, Saint-Joseph était la plus grande paroisse de la ville (près de 1200 catholiques allemands). La paroisse a fermé ses portes en 1979, et elle est maintenant appelée le Sanctuaire de Saint-Joseph. Il est situé au 1220 North 11th St. à Biddle, (63106) 1846 Mount Auburn M. E. Church, sud méthodiste À Wellston, au coin de Hodiamont et Wabada. Actuellement occupé par l'église méthodiste Trinity. Vers 1854, la congrégation a déménagé dans la chapelle Eden encadrée, sur St. Charles Rd., à environ sept miles au-delà des limites de la ville de St. Louis. En 1887, il a été décidé de déménager sur le site de Hodiamont et Wabada. Après l'achèvement de l'église en 1892, le nom a été changé pour Mount Auburn M. E. Church, sud. Mount Auburn a ensuite déménagé à Lucas-Hunt Road. 1846 Église du Nord Évangélique L'église évangélique allemande St. Peter, située sur les avenues Warne et St. Louis, a ses origines en tant qu'église nord au 6 e et Franklin. Plus tard déménagé à 15 th et Carr et en 1907 à Swan et Newstead avant de déménager sur St. Louis Ave. 1846 Église Saint-Pierre A. M. E. Épiscopal méthodiste africain L'église St. Peter A. M. E. était la deuxième église méthodiste africaine à l'ouest du Mississippi. La première église a été érigée aux rues Elliott et Montgomery. Une deuxième église sur ce site a été détruite par la tornade de 1927. L'église a déménagé à son présent 4730 Margaretta (63115). Ce même bâtiment était auparavant utilisé par l'église évangélique de Salem. Téléphone (314) 381-3345. 1847 Église Méthodiste Unie de Salem Méthodiste (allemand) L'Église Méthodiste Unie de Salem a été fondée par le révérend H. Hohmann. En 1855, un petit bâtiment à charpente blanche avait été érigé non loin de l'église actuelle. Le sanctuaire actuel a été construit à partir de briques fabriquées par des esclaves en 1870. Situé au 1482 Manchester Road à Ballwin (63011). 1847 Première église allemande presbytérien (allemand) Cette congrégation tire ses origines d'un groupe d'immigrants hollandais qui ont tenu des services au 13 e et au parc. L'église presbytérienne actuelle Peters Memorial a été fondée en 1847. La congrégation s'est réunie dans les maisons jusqu'en 1863 lorsqu'une église a été organisée par le presbytère. Elle s'appelait la première église allemande et se réunissait dans l'ancienne deuxième église au 5 e et Walnut Street. En 1864, il a déménagé à South Mission à Ninth Street et Marion Street, puis à un magasin à l'angle nord-est de 10 th Street et Rutger Street. En 1867, une chapelle est construite sur le site et, en 1871, une église est construite attenante à la chapelle. Celui-ci a fait naufrage lors de la tornade de 1896 mais a été reconstruit. Une nouvelle église a été construite en 1916, à Sidney Street et Minnesota Avenue et l'ancienne église est devenue la Tenth Street Mission. En 1931, une église plus récente a été érigée à côté de l'église de la rue Sidney, qui a ensuite été rebaptisée l'église presbytérienne Peters Memorial. 1847 Église Saint-Jean-l'Apôtre catholique (irlandais) Huitième paroisse catholique de la ville, l'église était affiliée à l'archbasilique Saint-Jean-de-Latran à Rome et pouvait ainsi organiser des services d'ordination et de consécration. Fondé par le père Patrick O'Brien (1847-58), avec le révérend Raemon le premier pasteur, suivi de John Bannon (1858-61), et Patrick J. Ring (1861-1868). De 1868 à 1880, c'était la résidence de Rt. Le révérend P. J. Ryan, évêque du diocèse, et assisté du révérend E. J. Shea, du révérend W. H. Brantner et du révérend M. Gleason. Également connue sous le nom d'église Saint-Jean-l'Évangéliste. La consécration de l'église St. John the Apostle a eu lieu en 1860. Parmi les autres premiers pasteurs figuraient John Hennesey (1880-89), Philip Brady (1889-93) et James T. Coffey (1893-1903). En 1930, tous les membres de la famille de l'église avaient déménagé. Situé au 15 Plaza Square (16 th et Chestnut St., (63103)) 1847 Emanu El juif Le président d'origine était Max Stettheimer. Deuxième cimetière juif établi à Gratiot et Pratte en 1848. Fusionné avec B'Nai Brith pour former B'Nai El (1852). 1847 Église évangélique allemande Saint-Paul Évangélique L'église évangélique allemande St. Paul a occupé sa première église au 9 e et Lafayette en 1850. Une plus grande église sur le même site a été consacrée en 1874, mais a été détruite par la tornade de 1896. L'église a été reconstruite à la treizième rue et à l'avenue Allen, mais plus tard vendue à une congrégation de l'église catholique slovaque St. Lucas. L'église actuelle a été consacrée en 1932 à Giles et Potomac (63116). Présentement à la maison à St. Paul United Church of Christ. 1848 Église Saint-Pierre catholique (allemand) La pierre angulaire de l'église St. Peter a été posée en 1848. Cette église a été remplacée en 1861. Située au 324 S. 3 rd Street, St. Charles, Missouri. (63301) 1848 Église de la Sainte-Trinité catholique L'évêque Kenrick a sanctionné la création de cette paroisse allemande, la Most Holy Trinity Church, en 1848 à 14 e et Mallinkrodt. Elle a la particularité d'être l'église mère de quatre paroisses. Le bâtiment de 1848 a été remplacé par un plus grand en 1856. Les premiers prêtres comprenaient Theodore Laurensen (1849), Joseph Blaarer (1849-50), John Anselm (1850-56), Caspar Doebbener (1856), Frederick Brinkhof (1856-87, et Joseph Schroeder (1887-1907).En 1897, une église plus récente au 3619 N. 14 th a été conçue et achevée en 1899. La tornade de 1927 a causé de graves dommages, mais l'église a été réparée.Dans la région de Brême au nord de Saint-Louis. 1848 Église luthérienne de Salem luthérien (allemand) L'église évangélique Salem de New Bielefeld (maintenant connue sous le nom de Black Jack) a été organisée par le révérend C. H. Schliepsick en tant que premier pasteur. L'église en rondins d'origine a été achevée en 1851, remplacée en 1861 par une église en briques. L'église actuelle a été consacrée en 1899. Située au 5180 Parker Rd., Florissant. 1848 B'Nai Brith juif Daniel Block était le « père de B'Nai Brith » à St. Louis. Fusionné avec Emanu El pour former B'Nai El (1852). 1849 Église évangélique luthérienne de Bethléem luthérien L'église évangélique luthérienne de Bethléem est la plus ancienne congrégation protestante de la région de Brême - Hyde Park. Premier bâtiment en 1850 à N. 19 e et Salisbury. Le bâtiment actuel a été consacré en 1895 à l'angle nord-ouest de Salisbury et de Florissant. 1849 Église Saint-Pierre-et-Paul catholique (allemand) La paroisse a été fondée en 1849 par le père Simon Sigrist et était l'église mère des catholiques allemands du côté sud. L'édifice gothique allemand actuel a été construit en 1875 et est le troisième bâtiment érigé dans le même pâté de maisons. Le père Francis Goller (pasteur 1858 -1910) mérite le mérite de la construction de l'église. En 1875, la paroisse était assistée par le révérend F. Ruesse, le révérend H. Groll et le révérend W. Klevinghaus. Endommagé lors de la tornade de 1896, il fut rapidement reconstruit. Situé au 1919 South 7th St. à Allen Avenue, (63104), dans le secteur Soulard. 1849 Église Saint-Michel (l'archange) catholique (irlandais) L'église St. Michael a été fondée en tant qu'église compagne de l'église St. Patrick. Le fondateur et premier pasteur était le révérend Père Hogan. En 1875, le pasteur était le révérend Andrew Eustace, assisté du révérend T. J. O'Hanlon. L'église au 2200 North 11th a été achevée en 1855 et a été rasée en 1957. Dossiers à l'église Holy Trinity. 1849 - 1957 Église luthérienne Saint-Paul luthérien L'église luthérienne St. Paul s'est d'abord réunie près de Ballas Road et de Manchester. L'église actuelle a été érigée en 1938. Située au 12345 Manchester, Des Peres, Missouri 63131. 1849 Église presbytérienne de Carondelet presbytérien L'église presbytérienne de Carondelet a été organisée par le révérend Robert S. Finley et était située sur Michigan Avenue (à Bowen Street) à Carondelet. L'église en briques de 1863 est l'une des rares églises de l'époque de la guerre civile qui subsistent dans la ville. L'église actuelle en pierre a été construite à côté de l'ancienne structure en 1896. En 1958, le nom de l'église est devenu l'église presbytérienne commémorative Carondelet-Markham . La chapelle Hope Mission au 3e et Taylor Streets à Carondelet était une émanation de cette église vers 1883. 1849 Saint Pierre catholique Situé à St. Charles, comté de St. Charles, Missouri. Dans sa première année, il comptait 1480 paroissiens. 1850 Troisième église baptiste Baptiste À Grand et à Washington, née comme une ramification de la deuxième église baptiste en 1850 par le révérend Dr Jeter. Le révérend Joseph Walker était pasteur en 1850, le révérend John Teasdale en 1854, le révérend Wm. Crowell en 1855, le révérend Washington Barnhurst en 1856, le révérend Elias John Foote en 1860, le révérend JV Schofield en 1862 et le révérend W. Pope Yeamen en 1870. D'abord situés à Market et 13 e , ils ont érigé une église au 14 th et Clark, et la structure actuelle a été achevée en 1885. Téléphone (314) 533-7340. 1850 Quatrième église baptiste Baptiste La quatrième église baptiste était située au 1301 Sullivan dans la zone du côté nord. Cela a commencé comme une mission du Second Baptiste sous le nom d'Église Baptiste de Zion. Un bâtiment d'église sur North 12th entre Benton et North Market a été consacré en 1862. Une petite église a été construite sur le site actuel en 1887 et a été remplacée par l'église existante en 1924. Les premiers pasteurs incluent Edward I. Owen (1851-55) , Thomas Morton (1855-56), George Howell (1856-57), George Mitchell (1857-60), Ed G. Taylor (1860-61), WB Bolton (1861), Thomas Morton (1861-62), AC Osborn (1862-1868), DT Morrill (1868-1874) et MH Pogson prirent la relève en 1874. 1851 conception immaculée catholique Situé à Augusta, comté de Warren, Missouri 1851 Église de l'Union de Coldwater Plusieurs L'église Coldwater Union a été construite en 1851, cette église en briques était utilisée par des congrégations de baptistes, de méthodistes et de presbytériens. Utilisé pour la dernière fois comme église en 1921. Situé au 15245, chemin New Halls Ferry. à Florissant, Missouri. 1851 B'Nai El juif Deux congrégations ont germé rapidement, B'Nai Brith (1849) et Emanu El (1847), qui ont fusionné en 1852 en B'Nai El. Le personnage clé de la fusion était le rabbin Bernard Illowy. Il prêcha son premier sermon à United Hebrew en 1848. B'Nai El fut le premier à ériger son propre bâtiment, en 1855, construit au 6e et Cerre. B'Nai El a été la première synagogue construite à l'ouest du fleuve Mississippi. Le rabbin Henry Kuttner a servi la congrégation de 1857 à 1870. En 1875, ils avaient déménagé au coin de Chouteau et Beckwith (alias 11 e ) (l'ancienne église presbytérienne de l'avenue Chouteau), date à laquelle le révérend Dr. Samuel Wolfenstein (1870 - 1878 ) était rabbin. Le rabbin Moritz Spitz a servi B'Nai El de 1870 à 1920. B'Nai El s'est ensuite déplacé vers l'ouest, dans un nouveau temple à Flad et Spring. Achevé en 1906, c'est le plus ancien bâtiment survivant construit pour une congrégation juive à Saint-Louis (maintenant un complexe d'appartements). Le rabbin Spitz était là en 1912. La congrégation a déménagé dans le West End en 1930, dans l'ancienne église presbytérienne centrale de Delmar et Clara. Son temple actuel se trouve au 11411 Highway 40/Interstate 64 dans l'ouest du comté de St. Louis. 1852 Première église congrégationaliste presbytérien La Third Presbyterian Church était une ramification, qui est devenue la First Congregational Church en 1852. L'actuelle First Congregational, alors connue sous le nom de First Trinitarian Church, a déménagé de son ancien emplacement à 10th et Locust à une chapelle en bois à Grand et Delmar en 1879. En 1885, l'église actuelle en pierre à cet endroit a été occupée. La congrégation a finalement emménagé dans une nouvelle chapelle sur Wydown dans le comté de St. Louis. Le bâtiment sur Delmar est finalement devenu le siège de l'église méthodiste de l'Union. En 1991, le bâtiment est devenu le Théâtre Grandel Square (l'adresse actuelle est le 3610 Grandel Square). 1852 Église unie du Christ St. John Église unie du Christ (allemand) L'église unie du Christ St. John est située à l'angle sud-est de la 14e et de Madison, une structure en briques a été érigée en 1855. Le révérend Louis Haeberle a été pasteur de 1862 à 1879. Dans le secteur Fairgrounds. 1852 Église congrégationaliste des pèlerins Congrégation En 1854, Pilgrim Congregational Church occupait un bâtiment en brique d'un étage au 2910 Morgan (maintenant Delmar). En 1865, un nouveau lot a été acheté au coin SE de Washington et Ewing et une chapelle en brique érigée en 1866. Une église en pierre a été consacrée en 1872. Le premier pasteur était le révérend John Monteith, suivi du révérend W. Carlos Martyn (1869 -71) et le révérend CL Goodell. Ce bâtiment a ensuite été remis à Tabernacle Baptist Church, puis à Central Baptist Church. En 1904, la congrégation Pilgrim a acheté son emplacement actuel au 826 N. Union Avenue. Une partie de la région de Piety Hill. Site Web : "www.pilgrimuccstl.org" 1853 1853 Chapelle des Oliviers A.M.E. Église Méthodiste Africain Episcopal Olive Chapel L'église épiscopale méthodiste africaine a été fondée par le révérend Jordan W. Early, pasteur itinérant et abolitionniste. L'église a été organisée en 1853 et est la plus ancienne congrégation protestante de Kirkwood, Missouri. C'est la troisième plus ancienne église AME de la région métropolitaine de St. Louis. Olive Chapel dessert la communauté de Kirkwood depuis son emplacement actuel à l'intersection des avenues Monroe et Harrison depuis 1923. 1853 Église Sainte-Brigitte (d'Erin) catholique (irlandais) L'église St. Bridget of Erin a été fondée sur Jefferson et Carr, avec l'église actuelle dédiée en 1860. John Christopher Fittman (1853-57) a été le premier pasteur, suivi par le père David Lillis (1857-62. Le père William Walsh a joué un rôle déterminant dans l'église primitive. Le révérend JJ Ryan était un assistant en 1875. Monseigneur Walsh mourut en 1898 et fut remplacé par le révérend Edward Fenlon, et en 1907 par le révérend Patrick Dooley (anciennement de l'église de l'Assomption). extrémistes connus sous le nom de Know-Nothings, les catholiques irlandais ont prospéré entre 1850 et 1865. St. Bridget est devenu étroitement identifié avec Kerry Patch, un quartier irlandais de la classe ouvrière. L'adresse est 2401 Carr Street (à Jefferson) (63106) 1853 Église Saint-Jean-Népomucène catholique (bohème) La première paroisse de Bohême aux États-Unis a ouvert ses portes du côté sud lorsque l'église St. John Nepomucene a ouvert ses portes en 1854 au coin nord-ouest de Soulard et Rosatti (maintenant 12 e ). La première grand-messe a été chantée par le célèbre missionnaire Père Pierre De Smet. Le premier curé fut le père Henry Lipowski, suivi du père Joseph Hessoun (qui servit de 1865 jusqu'à sa mort en 1906). La pierre angulaire de l'église actuelle a été posée en 1897 presque immédiatement après que la tornade de 1896 ait détruit le bâtiment de 1870. 1625 South Eleventh St., (63104) 1854 conception immaculée catholique (irlandais) Plusieurs paroisses ont été nommées conception immaculée. Le premier était situé au 8e et à Châtaignier, mais a été aboli en 1874 car l'église avait été construite sur un tunnel et était en train de couler. conception immaculée puis a déménagé à Jefferson et Lucas, mais celui-ci a fermé en 1901. Une plus grande église pour Saint-Kévinla paroisse était nécessaire, et encore une fois cette nouvelle église s'appelait conception immaculée et construit au 3120 avenue Lafayette, (63104). 1854 Église Saint-Laurent O'Toole catholique (irlandais) L'église St. Lawrence O'Toole a été fondée par le père James Henry en tant que mission de l'église St. Patrick. La première église a été consacrée en 1855 et a été remplacée par une structure plus récente de l'autre côté de la rue, au coin sud-ouest de la 14 e et O'Fallon. L'assistant en 1875 était le révérend Lawrence Madden. L'église a été vendue en 1948. 1855 Église épiscopale de la Trinité Épiscopal Commencée en tant que mission de l'église St. George, cette église a été fondée par le révérend C. F. Robertson et le révérend E. Coan en 1875. Occupé l'église en 1861 située à l'angle nord-ouest de la 11 e et de Washington. Détruit et reconstruit en 1865. Déménagé à Channing et Franklin vers 1883. Il y est resté jusqu'à l'achat d'un bâtiment d'église à 4005 Washington. 1855 Église Saint-Pierre-et-Paul catholique Anciennement connue sous le nom d'église cathédrale d'Alton, l'église Saint-Pierre-et-Paul a été construite en 1855. Située au 717 State Street, Alton, Illinois (62002) 1855 Saint Vincent de Paul catholique Situé à Dutzow, comté de Warren, Missouri 1856 Église épiscopale méthodiste de la Trinité méthodiste La première maison, connue sous le nom de Simpson Chapel , a été construite au 10 th et North Market en 1857. C'était la seule église méthodiste non désorganisée pendant la guerre civile. En 1870, une église fut construite sur le même site et appelée Trinity Methodist Church. Cette congrégation a déménagé dans une ancienne église allemande au 1227 Tyler en 1916 et a fusionné avec l'église méthodiste Concord dans le sud du comté de St. Louis en 1956. 1856 Évangélique allemand indépendant Évangélique allemand indépendant L'Église évangélique allemande indépendante a commencé à 8 e et Mound, puis a déménagé à 13 e et Webster (Webster est devenu Tyler). L'église était une émanation de l'église protestante évangélique du Saint-Esprit (fondée en 1834). En 1856, un groupe rompit avec le Saint-Esprit et forma l'Église protestante évangélique indépendante. En 1936, elle est devenue l'Église congrégationaliste indépendante. Aujourd'hui, elle s'appelle Église protestante évangélique indépendante et est située au 11370 Old Halls Ferry Road, Florissant, Missouri 63033. Info grâce à Erven Thoma. 1856 Première Église Épiscopale Méthodiste Sud méthodiste À l'instigation du révérend David R. McAnally, Frank C. Carter et John C. Bull, la First Methodist Episcopal Church South a d'abord tenu des services dans une petite église presbytérienne. Une petite église a été érigée au coin sud-ouest de Virginia et Haven en 1857. Elle était alors également connue sous le nom de Haven Street Church. L'église Haven Street a été rasée en 1903 pour faire place à la structure actuelle. L'église a depuis été rebaptisée Mellow Memorial Church. Dans le quartier Carondelet. 1856 Sainte Claire catholique Situé à St. Clair, comté de Franklin, Missouri 1857 Église Saint-Liborius catholique (allemand) L'église St. Liborius a été organisée comme une ramification de l'église St. Joseph, une église en briques a été construite à Hogan and North Market en 1857 près de la brasserie Lemp. En 1875, l'église se trouvait à l'angle sud-ouest de la 19 e et de la rue Monroe. Le fondateur de la paroisse, le révérend Stephen Schiveihoff, est décédé en 1869. La paroisse a été administrée par le révérend E. Hoeynck et le révérend Henry Schrage en 1875. L'église actuelle a été achevée en 1889. L'église a été fermée en 1991. Située au 1835 Nord 18 th St., (63106) 1857 Église luthérienne Sainte-Croix luthérien Les services ont eu lieu dans le bâtiment du Collège Concordia sur South Jefferson Ave.jusqu'en 1867, lorsque l'église luthérienne Holy Cross a été achevée sur Miami Street entre Texas et Ohio Avenues. En 1896, la tornade arracha le clocher mais un autre le remplaça. 1858 Église unie du Christ de Frieden Église unie du Christ Situé au coin SW de la 19 e et Newhouse. Organisé en tant qu'église évangélique allemande de Friedens. La structure actuelle a été achevée en 1908. 1858 Église baptiste de la rue Beaumont Baptiste Cette congrégation était issue de la Jefferson Mission, établie au 25 e et à Franklin en 1859. En 1866, un groupe de la Second Baptist Church a été renvoyé de la Beaumont Street Baptist Church. Une chapelle a été construite à l'angle NE des rues Morgan et Beaumont. Les premiers membres du clergé comprenaient le révérend A. A. Kendrick et le révérend J. C. C. Clarke. 1859 Washington - Église presbytérienne de Compton presbytérien Washington et Compton Presbyterian Church ont commencé leur congrégation en tant que groupe conservateur qui a rompu avec la Second Presbyterian Church de Broadway en 1859 et la congrégation a érigé une église au 16 e et Walnut qui a été louée de 1860 à 1862 par l'Union Presbyterian Church , anciennement située à 11 ème et Criquet. Le révérend James Brookes a été le premier pasteur de cette église presbytérienne de Walnut Street. La congrégation remontait à 1849 et se réunissait à Wyman's Hall sur Market Street jusqu'à ce que l'église de la 11e rue soit terminée en 1854. Ils se sont dissous après la vente de l'église aux méthodistes de l'Union en 1862. 1859 Église Saint-Malachie catholique (irlandais) Le père John O'Sullivan s'occupa de la paroisse de l'église St. Malachy depuis le presbytère St. Bridget jusqu'à l'ouverture de la nouvelle paroisse en 1859. Le père Miles W. Tobyn lui succéda comme curé suivi du père Charles Ziegler (1868-1869). Le révérend Thomas Manning a été pasteur jusqu'au début de 1870. Le service du révérend Henry Kelly a duré de 1870 à 1878. Le père Thomas Ambrose Butler a pris la relève à la mort du père Kelly et a continué jusqu'en 1884. Au coin SW de Clark et Ewing. Rasé lors de la démolition de Mill Creek Valley. Archives à l'église St. Matthew - 2715 North Sarah St., (63113) 1859 (maintenant rasé) Église Sainte-Trinité luthérien (allemand) La première église de l'église évangélique luthérienne St. Trinity se trouvait du côté ouest du 6 e (maintenant le Vermont) entre Robert et Koeln, construite en 1870-72, dans le quartier Carondelet. L'église actuelle est au 7404 Vermont (63111) 1859 Mission Marvin M. E. Sud méthodiste La mission Marvin M. E. South a été organisée dans une forge en 1859 et a ensuite utilisé des chambres louées. En 1874, un édifice à charpente est consacré au 2629, rue Ménard. Le bâtiment actuel a été érigé en 1891 et fut plus tard connu sous le nom d'église méthodiste Marvin Memorial et est situé au 1129, rue Sidney. 63104 1859 Église luthérienne de Sion luthérien (allemand) En tant que plus ancienne maison de culte luthérienne existante à Saint-Louis, l'église luthérienne de Zion était une ramification de l'église Emmanuel. La première église de Sion a été construite au 15 e et Warren en 1860, et la congrégation a déménagé dans l'église actuelle au 21 e et à Benton en 1895. L'église a été occupée au début des années 1920 par la congrégation de l'église presbytérienne Greeley Memorial, et plus tard par la Sion Église du Nazaréen. Depuis 1937, l'église abritait une série de congrégations pentecôtistes. Situé au 2500 N. 21 st St (63106) 1860 Église Sainte-Anne catholique Dirigée à l'origine par les Jésuites jusqu'en 1889, les Pères Passionistes ont pris la relève jusqu'en 1948, date à laquelle la paroisse est devenue une église diocésaine. Le premier pasteur était Felix Ward. Situé au 7530 Natural Bridge Rd., Normandy, Missouri (63121), dans le nord du comté de St. Louis. 1860 Église Saint-Boniface catholique (allemand) L'église Saint-Boniface a été la première paroisse catholique allemande à Carondelet, qui était une ville distincte jusqu'à l'annexion en 1870. Le premier curé était le père John Baptist Gamber (1860-61), le deuxième était Ernest Andrew Schindel (1861-1895). La pierre angulaire et la dédicace ont été réalisées en 1860 sur l'avenue Michigan et la rue Schirmer dans la région de Carondelet (63111) 1860 Église Saint-Jean de Manchester, Missouri Évangélique Un certain nombre de personnes à Manchester, Ballwin et d'autres points le long de l'ancienne route des diligences maintenant connue sous le nom de Manchester Road, venant de foyers chrétiens, ont vivement ressenti le besoin d'une église plus facilement accessible. Il semble qu'à la fin des années cinquante du siècle dernier, ce désir d'une église à part entière ait conduit à des mesures précises pour en obtenir une. Ce fait est clairement établi sans l'ombre d'un doute, à savoir que vingt-huit hommes ont fait alliance, le 3 janvier 1860, de fonder le Église évangélique unie de Manchester, Missouri, car dans un vieux livre des records l'entrée originale est trouvée. Dès le début, St. John a été servi par des ministres du Synode évangélique de l'Ouest, et a donc choisi de s'affilier à ce corps d'église le 31 décembre 1873. En 1934, ce Synode est devenu le Synode évangélique d'Amérique du Nord, qui est devenu connu comme Église évangélique et réformée en 1937. L'année 1957 a vu l'Église évangélique et réformée fusionner avec l'Église congrégationaliste-chrétienne pour devenir l'Église unie du Christ. En conséquence, le nom de l'église est devenu le présent Église unie du Christ St. John. Les informations ci-dessus sont tirées d'histoires d'églises publiées en 1935 et 1994 par Mary Ann Buescher Eberbach, membre de la classe de confirmation de 1957. 1860 Église presbytérienne de Park Avenue presbytérien L'église presbytérienne Park Avenue a été organisée comme une colonie de la deuxième église presbytérienne au début des années 1860. Elle a construit une église sur la douzième rue et l'avenue Park qui a été vendue à l'église baptiste de l'avenue Park en 1867. En 1868, l'église a fusionné avec l'église presbytérienne de l'avenue Chouteau à la 11 e rue et à l'avenue Chouteau. L'avenue Chouteau a été construite en 1867 et vendue à la congrégation juive B'Nai El en 1875, date à laquelle l'église de l'avenue Chouteau a été dissoute. années 1860 Église de l'Annonciation catholique L'évêque Patrick John Ryan a été le premier pasteur. Parmi les autres premiers pasteurs figuraient le révérend Henry Kelly, le révérend David S. Phaelan, le père James Dougherty, le révérend Phillip P. Brady et le révérend David J. Doherty. Situé au 6 ème et Chouteau. Fermé en 1951, ses archives ont été conservées à l'église St. Mary of Victories 1861 - rasé Église Saint-Jacques le Majeur catholique (irlandais) L'église St. James the Greater a été organisée dans ce qui était alors connu sous le nom de Cheltenham en 1861. Elle a été fondée en tant que mission de l'église St. Malachy par le révérend John O'Sullivan. Le révérend Michael Welby a pris la relève après six mois, et a également été aumônier à la chapelle de l'hôpital de la ville et assistant à la paroisse de l'église de l'Annonciation. Le révérend Henry Kelly a été pasteur de 1870 à 1878. Le père Thomas Ambrose Butler a été nommé pasteur en 1878 (et a organisé plus tard l'église St. Cronan). Le père Patrick J. McNamee est arrivé à la paroisse en 1884 et y est resté comme curé pendant 12 ans. Le révérend Edmond A. Casey (assistant à la vieille cathédrale en 1882, plus tard à l'église St. Bridget) a suivi en 1896. L'église actuelle des avenues Tamm et Nashville a été consacrée en 1928. Une partie du quartier Oakland/Clifton. 1861 Église épiscopale méthodiste de l'Union méthodiste Initialement à Watson et Pernod, ils ont déménagé au 11 e et à Locust en 1862 avec le révérend Henry Cox comme pasteur, et le révérend M. Van Anda était pasteur en 1875. Ils ont ensuite déménagé à "Piety Hill" au coin SW Garrison et Lucas à partir de 1882 à 1911. Cette congrégation était une excroissance de la chapelle Ebenezer, la première église méthodiste de la ville, qui s'est dissoute en 1861 en raison de la sympathie nordique de ses membres dans une dénomination qui était principalement pro-sud. La structure de l'avenue Garrison a été détruite en 1911 et, bien que l'église ait été reconstruite, la congrégation a acheté la First Congregational Church au 3610 Grandel Square. Union Methodist Church a fusionné avec Christ Methodist Church en 1952 et a occupé un nouveau bâtiment au 3543 Watson Rd. L'église de Grandel est aujourd'hui occupée par le Théâtre St. Louis Black Repertory. L'église de l'avenue Garrison est maintenant occupée par l'église Metropolitan Zion A. M. E. qui a été formée en 1878. 1862 Église luthérienne Saint-Paul luthérien L'église luthérienne St. Paul se réunissait à l'origine dans une salle de ce qui est maintenant DeSoto et Benedict Street. Elle a déménagé dans une petite église à charpente en 1863, puis dans une église en briques sur l'avenue Prairie en 1873. Cette église a été détruite par un incendie en 1922. La structure actuelle a été construite en 1926, restaurée après un incendie en 1990. Situé au 2137 East John Avenue, 63107 dans la région de Bissell. 1862 Église Saint-Antoine de Padoue catholique (allemand) L'église Saint-Antoine de Padoue a été fondée par les Pères Franciscains. Les premiers prêtres comprenaient Alardus Andresheck, Ferdinand Bergmeyer et Vincent Halbfass. Église actuelle commencée en 1910. Située au 3140, rue Meramec, (63118), dans le secteur Marquette 1863 Église Sainte-Croix catholique (irlandais et allemand) L'église Holy Cross a été formée au début des années 1860 par le révérend Casper Doebbener de l'église Holy Trinity à Brême. Auparavant, les résidents allemands de Baden assistaient à la messe dans une chapelle privée du couvent des Carmélites au cimetière du Calvaire. Une église a été consacrée en 1864. Le premier pasteur était Frederick Brinkhoff de 1864-65, suivi par Herman Wigger (1865-97). La partie irlandaise de la congrégation s'est retirée en 1872 pour former l'église Our Lady of Mount Carmel. Une nouvelle église (actuelle) a été érigée en 1909. Cette église est située au 8115 Church Road, près de l'avenue Baden. 1863 Église de l'Assomption catholique (irlandais) Le révérend C. P. Smith était curé de la paroisse en 1875. L'église de l'Assomption a été fermée en 1965. Située au 917 Sidney, ses archives ont été conservées à l'église St. Agatha 1864 - 1965 Église presbytérienne de Walnut Street presbytérien L'église presbytérienne de Walnut Street a été organisée en 1864 en tant que ramification dissidente de la deuxième église presbytérienne, puis a été changée en Washington - Compton Avenue Presbyterian Church à la fin des années 1870 après son déménagement dans le centre-ville. Le révérend James H. Brookes était l'un des premiers pasteurs. En 1926, l'église a déménagé à Skinker et Alexander Drive et a adopté le nom de Memorial Presbyterian Church. Le bâtiment de Compton Avenue a été rénové en 1948 et utilisé par la Washington Tabernacle Baptist Church. 1864 Église Sainte-Marie catholique Fondée par les jésuites de Florissant, cette église est située au 4603 Long Road, Bridgeton, MO (63044) 1864 Première église indépendante de Saint-Louis

presbytérien Située au 2240, avenue St. Louis, la First Independent Church of St. Louis a commencé comme une mission de la Second Presbyterian Church et a commencé comme une excroissance de la Protestant Free School, qui a été fondée en 1840 à 6 th and Carr. La congrégation a déménagé à 14 e et Carr. Au fur et à mesure que l'école prospérait, une première église indépendante fut organisée. Une église a été construite en 1880 au coin SW de 16 e et Carr, dirigée par Carlos S. Greeley. En 1909, la congrégation a déménagé dans l'ancienne église luthérienne de Zion à Blair et Warren, et l'église a pris le nom de Greeley Presbyterian Church en l'honneur de son bienfaiteur. Avec l'aide de la deuxième église, l'église Greeley a achevé son bâtiment actuel en 1930. 1864 Église presbytérienne de Pacific City presbytérien Le révérend J. F. Fenton a été le premier pasteur. En 1867, ils ont acquis la vieille pierre « Union Church » aux rues Fourth et St. Louis, et sont devenus l'église presbytérienne du Pacifique. 1864 Église épiscopale méthodiste allemande de la Huitième rue Méthodiste (allemand) L'église épiscopale méthodiste allemande de la Huitième rue a été organisée en 1864 et occupait une structure d'église en brique à l'angle sud-ouest des rues 8 e et Soulard (maintenant Lafayette) jusqu'en 1883, dans la région de Soulard. (Commentaire de Christine Merseal, 8 mai 2021 : « J'ai contacté les Archives méthodistes unies du Missouri au sujet de l'église épiscopale méthodiste des huit rues à Saint-Louis. John D. Finley, l'archiviste m'a répondu. Voici une partie de sa réponse » : "L'église épiscopale méthodiste de la 8e rue a changé son nom en Memorial MEC vers 1892. Memorial United Methodist Church a fermé ses portes en 1981. J'ai découvert que la State Historical Society of Missouri possède les archives de Memorial qui ont survécu. L'église a subi deux incendies et une tornade , donc nous avons de la chance d'avoir les dossiers que nous faisons….Un document qui a survécu est un registre d'église qui comprend des informations sur les membres des années 1870 et 1880…. » 1864 Église Saint-Joseph catholique Dans la région de Lafayette, cette église était d'abord connue sous le nom de Mission Saint-Malachie. Avant 1869, cette congrégation était visitée par des prêtres de la vieille cathédrale et plus tard de l'église St Peter de Kirkwood. Lorsque l'ancienne église a été rasée en 1893, son nom a été changé pour l'église Saint-Joseph. 567 St. Joseph Lane, Manchester, Missouri (63021) 1865 Église de la Sainte Communion Épiscopal L'église Holy Communion a été établie en tant que mission de l'église Trinity. Le pasteur était le révérend P. G. Roberts. L'église a été ouverte au coin NW de Leffingwell et Washington en 1877, dans la région de Piety Hill. Déménagé à Delmar et Jackson (University City) en 1938. Le nouveau propriétaire était Jamison Memorial C. M. E. Church, une congrégation afro-américaine organisée en 1917. 1865 Église congrégationaliste de Plymouth Congrégation L'église congrégationaliste de Plymouth, la quatrième de sa dénomination à être fondée à Saint-Louis, est née de l'école du dimanche de la mission Hope, organisée à Elleardsville en 1865 par le révérend William Porteus. 1865 Église évangélique luthérienne Saint-Jean luthérien Le premier pasteur de l'église évangélique luthérienne St. John's était le révérend August Craemer. Cette église n'a pas eu son propre bâtiment jusqu'en 1884. Maintenant située à Morganford et Chippewa. L'église actuelle a été construite en 1949. 1865 Shaare Emeth juif Cette organisation réformée du judiasme tire ses racines d'Isaac Hoffheimer et d'Isaac Fuld en 1865 sous le nom de "The Temple Association" (plus tard "The Temple Building Association"). La pierre angulaire du premier temple Shaare Emeth (Portes de la vérité) a été posée à l'angle NE du 17 e et du Pin en 1867 (dédié en 1869, a survécu jusqu'en 1897). Le premier rabbin était le Dr Solomon H. Sonnenscheim (1869 - 1886). Plus tard, Sonnenscheim a fondé le Temple Israël avec un groupe de son ancienne congrégation. Le rabbin Samuel Sale était à Shaare Emeth de 1887 à 1919. La congrégation a ensuite déménagé dans un grand temple de pierre au coin SE de Lindell et Vandeventer en 1895. Ce temple a été rasé en 1929 pour élargir Vandeventer. Ils ont ensuite déménagé au 6900 Delmar (à Trinity) à University City en 1932. Shaare Emeth a depuis déménagé au 11645 Ladue Road, St. Louis, MO 63141. Téléphone : 314-569-0010.

Site Web : www.shaare-emeth.org 1865 - rasé Église Sainte Thérèse d'Avila catholique (irlandais) L'église Sainte-Thérèse d'Avila a été fondée par le révérend James J. O'Brien et a été remplacée par le révérend F. P. Gallagher après un an. Le révérend Joseph A. Connelly était pasteur dans les années 1890. En 1883, quatre paroisses avaient été formées à l'intérieur des limites de Sainte Thérèse. La pierre angulaire de l'église actuelle a été posée en 1900, située à N. Market St. à Grand, (63113) dans la région de Grand Prairie 1866 Église des Saints-Anges catholique Le père Michael Welby a organisé l'église Holy (Guardian) Angels sur Saint-Ange et Chouteau, considéré comme l'un des plus beaux quartiers de Saint-Louis. Il a été remplacé comme pasteur par le révérend Francis M. Kielty en 1869, et assisté par le révérend M. J. McLaughlin. Situé au nord du parc Lafayette au 1019 S. 14 th Street. 1866 - 1992 Église Saint-François de Sales catholique (allemand) L'église Saint-François de Sales a été organisée comme une émanation de l'église Saint-Pierre-et-Paul. Ludwig Lay (1867-69) était le premier curé, le père Peter Wigger (1869-78) était le deuxième curé de la paroisse, suivi par le père Peter J. Lotz (1878-1903). L'église en brique construite en 1867 a été détruite par la tornade de 1896, occupant le coin nord-ouest des avenues Gravois et Ohio, mais a été reconstruite en 1908. Le père Frederick G. Holweck a succédé au père Lotz en 1903. Situé au 2653 Ohio Avenue (à Lynch Street), (63118). Dans la région de Compton Hill. 1867 Église baptiste de Park Avenue Baptiste Park Avenue Baptist Church a acheté l'église existante à South 13th et Park Avenue en 1867. Organisée par les membres de la Second Baptist Church. Les premiers pasteurs comprennent le révérend J. M. C. Breaker, George Kline, M. L. Laws et D. T. Morrill. 1867 Première église baptiste de Carondelet Baptiste L'église baptiste de Carondelet a été organisée comme la première église baptiste de Carondelet. Son premier bâtiment a été consacré en 1872 au 5e et Taylor Streets à Carondelet. En 1874, une colonie appelée Welsh Mission of Second Baptist Church a été formée par certains membres de la First Church. Cette mission a prospéré pendant deux ans, puis ses membres sont retournés à l'église mère. La nouvelle église a été achevée en 1928 sur les avenues Virginia et Robert. 1867 Eglise Episcopale Emmanuel Épiscopal La structure en pierre a été érigée en 1867 au 9 S. Bompart, Webster Groves, Missouri. L'église épiscopale Emmanuel a été modernisée et des ajouts achevés en 1965. 1867 Église évangélique luthérienne Saint-Marc luthérien (anglais) Les premiers services ont eu lieu dans l'église épiscopale méthodiste d'Asbury au 15 e près de Franklin et Morgan (actuellement Delmar). La première église de St. Mark a été achevée en 1872 à Elliott près de Wash. Le premier pasteur était le Dr S. W. Harkey. Le révérend M. Rhodes était pasteur en 1875. La congrégation a déménagé à Cardinal and Bell en 1882. Leur emplacement actuel est au 6337 Clayton Road, construit en 1921. 1867 Église Saint-Nicolas catholique Situé à l'origine à l'angle NW de 20 e et Christy, le premier pasteur de l'église était le révérend Nicholas Staudinger (1866-76), assisté du révérend J. A. Schmidt. Viennent ensuite Caspar Duebbener (1876-78) et Coseph Schaefers (1878-1907). Autrefois située au 1827 Lucas Avenue, cette église est actuellement située au 701 N. 18 th Street, (63103) 1867 Église du Sacré-Cœur catholique (allemand) L'église du Sacré-Cœur a été formée par un certain nombre de familles allemandes de l'église Saint-Ferdinand. Les premiers jésuites comprenaient Ignatius Panken (1866-67), Ignatius Peuckert (1867-76), John Bauhaus (1877-86), Francis Vallazza (1887-95) et Lambert Etten (1895-1903). La première église a été construite en 1867. La structure actuelle a été consacrée en 1893 au 751 N. Jefferson Street, Florissant, Mo. 1867 Église évangélique de Béthanie Évangélique L'église évangélique Bethany a été située sur les avenues Red Bud et Rosalie pendant de nombreuses années et a été organisée en 1867 dans une salle au 22 e et à Franklin. Il adora plus tard dans une petite chapelle au 24 e et Carr et, en 1875, il consacra sa propre église au 23 e et Wash Street. Le révérend Christoph F. Stark était pasteur en 1875. Dans la région de Fairgrounds. 1867 Église évangélique luthérienne luthérien (anglais) Cette église évangélique luthérienne a été organisée en 1867 avec le révérend Dr. M. Rhodes, pasteur. 1867 Église Saint-Alphonse (Liguori) (Rock) catholique (irlandais) Mieux connue sous le nom de Rock Church, cette église a été érigée par les Pères Rédemptoristes (notamment le révérend Louis Dold, Egidins Smulders et Ferreol Girardey). La pierre angulaire a été posée en 1867 par le révérend Jospeh Melcher et a été consacrée en 1872 (l'église n'avait toujours pas les clochers) et l'église St. Alphonus a reçu le statut de paroisse en 1881, avec une congrégation irlandaise prédominante. Le père W. V. Meredith en fut le premier recteur. Les autres premiers prêtres étaient le révérend E. Smulders, Rec. C. W. Rathke, Rév. H. Meuer, Rév. J. Keitz, Rév. F. Muller, Rév. L. Cook. Situé au 1118 North Grand Boulevard, (63106) 1867 Deuxième église Christian La deuxième église était à l'origine l'ancienne église chrétienne North St. Louis au 11 e et Tyler. 1868 Église Saint-Pierre Épiscopal Formé comme une mission de Christ Church. Fait partie de la paroisse St. Peter Church, fondée par le révérend Edward F. Berkeley, en 1872. D'abord au coin NE de Jefferson et Olive, puis, une chapelle en pierre au coin NE de Grand et Olive en 1873 avec le révérend Dr. Berkeley , ministre. L'église en pierre a été érigée en 1893 au coin SE de Lindell et Spring. Il y est resté jusqu'en 1949 lorsque la congrégation a déménagé à Ladue et Warson à Ladue. 1868 Église épiscopale protestante Saint-Paul Épiscopal L'église Saint-Paul a tenu des services dans des locaux loués jusqu'à ce que l'église soit achevée en 1870. L'église était située au 3e près de Lafayette à Carondelet avec le révérend O. H. Staples comme pasteur. Adresse actuelle de l'église au 6518 Michigan. Le repère dans la cour avant de cette église est le coin SE des anciens champs communs de Carondelet, situés là à la fin des années 1700. 1868 Église épiscopale protestante Épiscopal Les services de l'église épiscopale protestante ont d'abord eu lieu à Elleardsville en 1868 sur la rue Victoria (Aldine). Le premier bâtiment de l'église a été achevé en 1870 à Whittier et North Market où St. James P.E. Église organisée. La deuxième église de la congrégation a été construite à Goode et Côte Brilliante en 1888 et en 1900, elle a érigé sa troisième maison à cette intersection. Dans le secteur de Grand-Prairie. 1868 Église baptiste du parc Lafayette Baptiste L'église baptiste de Lafayette Park a été organisée dans un magasin de la 7 e rue et de l'avenue Chouteau en 1867. L'année suivante, connue sous le nom d'église baptiste de l'avenue Park, elle occupait un bâtiment à Park Ave près de la 12 e rue. Déménagé dans de plus grands quartiers en 1888 à l'angle sud-est de Lafayette et Mississippi Ave. 1868 Église baptiste de la rue Bernard Baptiste L'église baptiste de la rue Bernard, au coin des rues Bernard et Emily, était dirigée par le pasteur J. Hickman. 1868 Église méthodiste St. John Sud méthodiste L'église méthodiste St. John's South a commencé comme la chapelle Ashbury à 15th et Gay. Démantelée pendant la guerre civile, cette église a été officiellement réorganisée en 1868 et construite l'église en 1869 sur un terrain acheté au coin nord-ouest d'Ewing et Locust en 1865. Le révérend FA Morris était le premier pasteur, et le révérend Joseph W. Lewis avait cela rôle en 1875. Centenary Methodist Church a contribué au fonds de construction de cette église dans le quartier appelé "Piety Hill". St. John's a érigé une nouvelle église en 1901 sur Washington Avenue à N. Kingshighway. En 1902, l'ancienne église a été vendue à la paroisse de l'église Saint-Charles Borromée, organisée par le père italien Caesar Spigardi. 1868 Église luthérienne d'Ebenezer luthérien L'église luthérienne Ebenezer était une émanation de l'église évangélique luthérienne de Bethléem située dans la région de Baden. Au départ adoré dans une maison en rondins à ce qui est maintenant le coin SE de McLaran Avenue et Riverview Boulevard (à l'origine Tracy Road). En 1871, une église en briques a été achevée dans le bloc 8400 de Church Road. Une église plus grande a été construite en 1923 à Theobald et Church Road. 1869 Église évangélique Saint-Jacques Évangélique (allemand) L'église unie du Christ St. James au 1505 East College Avenue a été organisée comme une branche de l'église évangélique Friedens. Le nom d'église évangélique St. James a été utilisé à cette époque. Situé dans le quartier Bissell. Une petite église a été érigée à DeSoto et McKissock en 1869. Avant cette église, Eden Evangelical Seminary offrait des services à cette communauté du nord de St. Louis. Le site actuel de College and Blair a été inauguré en 1888. 1869 Saint-Jean de Latran catholique Situé à Imperial, Missouri 1869 Église méthodiste Saint-Jean méthodiste L'église méthodiste St. John's a été la première église méthodiste afro-américaine à Carondelet a été construite en 1869 1869 Scheerith Israël juif (orthodoxe) Scheerith Israël a vu le jour grâce aux efforts d'Abraham Tuchler. La congrégation était connue sous le nom de « Krakower Shul ». A établi son propre cimetière en 1871. Au début des années 1880, c'était la plus grande congrégation orthodoxe de Saint-Louis. Le révérend L. Rosenblatt a agi à la place du rabbin jusqu'à ce que le rabbin Aaron Levy devienne le premier rabbin permanent en 1883. Démantelé en 1900. La plupart des membres ont migré vers la congrégation B'Nai Amoona. 1869 - 1900 Église méthodiste centrale méthodiste L'église méthodiste centrale a été organisée en 1869 dans une salle au 18e et Wash Streets, a déménagé dans une nouvelle église au coin NE du 23e et Morgan (maintenant Delmar) en 1871. Les premiers ministres comprenaient le révérend Dr. AC George, le révérend JJ Bentley et le révérend AC Williams. Démantelé dans les années 1890. 1869 - années 1890 Église évangélique allemande de Carondelet Évangélique (allemand) Carondelet United Church of Christ Church à 7423 Michigan a été fondée en tant qu'église évangélique allemande de Carondelet par le révérend John Will. L'église actuelle a été construite en 1871. Des changements de nom ont eu lieu en 1939 avec l'adoption par la congrégation du nom évangélique et réformé. En 1957, à la suite de la consolidation de l'Église chrétienne congrégationaliste avec l'Église évangélique et réformée, elle a été rebaptisée Église unie du Christ. 1869 Église congrégationaliste Mayflower Congrégation Mayflower Congregational Church a été créée en tant que mission de Pilgrim Church, une chapelle a été construite sur ce qui est maintenant Garfield, à l'ouest de Grand. En 1876, le nom a été changé en Third Church et le bâtiment a été déplacé à nouveau en 1882 vers un site au coin SE de Grand et Page. En 1895, ils fusionnent avec l'église de la place Aubert qui érige alors un édifice à Fontaine et Aubert. Le nom de Fountain Park Church a été adopté pour les sociétés combinées. 1869 Église baptiste du Pacifique Baptiste Organisé sous la direction du révérend J. H. Breaker. Pierre angulaire posée sur la rue St. Louis (dans le Pacifique) en 1882 (achevée en 1883). 1870 Église luthérienne de Béthanie luthérien Les membres de l'église luthérienne de Bethléem ont demandé une mission en 1870. Une chapelle à ossature a été érigée en 1874. La chapelle a été utilisée conjointement avec l'église Grace jusqu'à ce que cette congrégation déménage à Wellston en 1879. En 1883, une nouvelle église a été construite à Natural Bridge et Clay Avenues. . L'église actuelle de Bethany Lutheran a été achevée en 1929. Dans la zone de Fairgrounds. 1870 Église épiscopale du mont Calvaire Épiscopal Le révérend B. E. Read était pasteur de l'église initiale de Lafayette et Grand. Chapelle construite à Jefferson et Lafayette en 1878, église en 1882. Le révérend Philip W. Fauntleroy a dirigé la reconstruction après la tornade de 1896 qui a arraché le toit du bâtiment. La nouvelle église de Mount Calvary Episcopal Church au 3661 DeTonty a été consacrée en 1912. 1870 - Rasé (partie de la I-44) Église évangélique allemande Saint-Luc (ou Lucas) Évangélique (allemand), maintenant Église unie du Christ L'église évangélique allemande Saint-Luc ou Saint-Luc a été organisée en 1870 au 2637, avenue Chouteau. Une église en briques a été érigée au coin NE de Jefferson et Scott. La congrégation est devenue membre du Synode évangélique d'Amérique du Nord en 1874, et une nouvelle église a été consacrée en 1878, et reconstruite après la tornade en 1896. Le site de l'église au 2336 Tennessee a été acheté en 1906. Aujourd'hui, il s'appelle St. Luke's United Church of Christ , et se trouve toujours au 2336 Tennessee Ave., St. Louis, MO 63104, téléphone 314-865-2956. Elle compte actuellement 98 membres, curé : B. De Bardelaben. Selon le Dr Lowell Zuck des archives d'Eden, les archives n'ont aucun des dossiers de cette église. REMARQUE : Cette église ne doit pas être confondue avec l'église évangélique luthérienne St. Lucas située au 7100 Morganford Road, qui a été fondée le 29 janvier 1905 sous le nom d'église luthérienne slovaque St. Lucas, la première du genre à l'ouest du Mississippi. 1870 Église de l'Unité Unitaire La deuxième congrégation unitarienne (progéniture de l'Église du Messie), ils ont construit une église en pierre en 1879 à Park et Armstrong en face de Lafayette Square nommée Église de l'Unité. Le premier pasteur était le révérend John Calvin Learned. En 1917, Unity a déménagé dans une nouvelle église au 5007 Waterman et le bâtiment a été vendu à l'église catholique lituanienne St. Joseph. Le Messie et l'Unité se sont consolidés en 1938 sur le site de Waterman et ont adopté le nom de Première Église unitarienne. 1870 Église chrétienne de l'avenue Union Christian Une excroissance de l'ancienne église chrétienne centrale, formée à l'origine en 1871. Elle s'est réunie pour la première fois aux rues 14 e et St. Charles jusqu'en 1875, date à laquelle elle a déménagé dans une église au 23 e et à Washington. En 1887, un autre déménagement a été effectué dans un nouveau bâtiment sur l'avenue Finney près de Grand. En 1892, le révérend O. A. Bartholomew a démissionné de son poste de pasteur de la First Christian Church pour former l'église chrétienne Mount Cabanne à Kingshighway et Morgan (maintenant Enright). En 1902, cette église s'est combinée avec l'église chrétienne centrale. En 1904, ils adoptèrent le nom d'Union Avenue Christian Church et érigèrent une chapelle à l'emplacement actuel (733 Union Blvd. 63108). Dans le quartier de la Cabanne. Site Web : "www.union-avenue.org" 1871 Église Sainte-Agathe catholique (allemand) L'église Sainte-Agathe a été organisée par le révérend J. A. Stroomberger en tant que paroisse de langue allemande dans la région de la brasserie Anheuser Busch. Les premiers prêtres comprennent Henry Leygraaft (1871-1874) et William Hinseen (1874-83). La construction de l'église en briques rouges, sous la direction du révérend Henry Schrage, a commencé en 1884 mais n'a été achevée qu'en 1899. Située au 3239 South 9th Street à Utah Street, (63118) dans la région de Soulard. 1871 Église Saint-Aloysius catholique Cette église était initialement une mission de l'église Sainte-Croix et de l'église Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Il est situé au 12110 Larrimore Road, Baden Sta., Missouri, dans la communauté de Spanish Lake. 1871 Église baptiste corinthienne Baptiste L'église baptiste corinthienne était à l'origine située à Steins et en Alabama, actuellement située au 6326 Colorado Avenue, près de la I-55. 1871 Eglise des Saints Innocents Épiscopal L'église Holy Innocents occupait un bâtiment d'église à charpente au coin nord-ouest de Morganford et Tholozan en 1871. Ce bâtiment avait été érigé en 1856 et a servi d'église syndicale pour les méthodistes, les presbytériens et d'autres confessions pendant 15 ans. Holy Innocents a fusionné avec deux paroisses en 1939 pour devenir l'église épiscopale St. Mark au 4712 Clifton. L'ancienne église fut plus tard occupée par la Morganford Church of Christ, qui la rasa en 1954 pour ériger leur bâtiment actuel sur son site. 1871 Eglise du Bon Pasteur Épiscopal L'église épiscopale protestante du Bon Pasteur a été organisée en 1871 dans un bâtiment de la 7 e rue près de Sidney. En 1873, une chapelle a été érigée sur la South 8th Street entre les rues Pestalozzi et Lancaster (Dorcas) avec le révérend H. D. Jardine, recteur. Il a été agrandi en 1883 et en 1904, la congrégation a déménagé au 2838, rue Salena. Il est maintenant situé au 1166 South Mason Road dans le comté de St. Louis. 1871 Église du Sacré-Cœur catholique (irlandais) L'église du Sacré-Cœur a été fondée par le révérend James J. McCabe. L'église en pierre a été achevée en 1899. Située au 2336 University Street (63107) à "Kerry Patch". 1871 - 1978 Église du Saint-Nom catholique (irlandais) L'église Most Holy Name est située au 2047 East Grand Boulevard (63107) dans le quartier Bissell Hills de North St. Louis. Le noyau de cette paroisse provient de la chapelle Saint-Thomas de l'Université Saint-Louis. Le révérend P. J. Gleason fut le premier prêtre. L'église actuelle a été construite en 1916. 1871 Église Sainte-Monica catholique Avant l'établissement de l'église St. Monica, ces catholiques fréquentaient l'église St. Joseph. Le père franciscain Chrysostomus Beineke fut le premier pasteur (1872-81), suivi de Joseph Diel (1881-84), Charles Brookmeier (1885-98), puis Henry Thobe. Situé au 12136 Olive Street Road, Creve Coeur (63141). Site Web : "www.catholicforum.com/stmonica" 1872 Église Saint-Bonaventure catholique (italien) Les catholiques italiens se sont d'abord concentrés dans la région de l'église Saint-Patrick. La première église pour la population italienne était l'église Saint-Bonaventure en 1872, mais elle était trop éloignée de la concentration de catholiques italiens sur "La Colline". Ils ont utilisé une chapelle au sous-sol de la paroisse germano-américaine de l'église St. Aloysius sous les auspices du père F. G. Holweck (qui parlait italien, allemand et anglais). En 1875, l'église était fréquentée par le révérend John B. Salvatelli et le révérend N. Graziani. L'église (construite en 1855 par l'église épiscopale Saint-Jean) était située au 6 e et Spruce (près du stade Busch). 1872 - 1883 Église Saint-Columbkille catholique (irlandais) L'église St. Columbkille a été organisée en 1872 pour servir les ferronniers irlandais de la Vulcan Iron Works à proximité. Son pasteur, le révérend Michael O'Reilly, a été qualifié de « défenseur militant de l'église » en raison de sa défense de ses paroissiens contre les insultes à caractère irlandais. L'église a été rasée en 1952. Située au 8202 Michigan Avenue. Archives à l'église Saint-Boniface, 7622 Michigan Avenue, Carondelet (63111) 1872 - 1952 Église méthodiste d'Epworth méthodiste L'église méthodiste Epworth a commencé comme une petite mission sur Easton Ave., à l'ouest de Grand. La chapelle Frame a été construite en 1875 au coin nord de l'avenue Goode et du marché nord. Organisé sous le nom de Goode Ave. M. E. Church avec le révérend R. S. Stubbs comme pasteur en 1876 1872 Église Notre-Dame-du-Mont-Carmel catholique (irlandais) En 1872, la faction irlandaise de la paroisse de l'église Holy Cross s'est scindée et a formé la paroisse de l'église Our Lady of Mount Carmel. Fondé par le révérend David S. Phelan, il a été pasteur de 1872 à 1915. L'église initiale a été consacrée en 1874. Le bâtiment actuel de l'église a été achevé en juillet 1939. Situé au 8747 Annetta Avenue, (63115). Cette paroisse a fusionné avec la paroisse Holy Cross en 1993 et ​​a formé l'église Notre-Dame-de-la-Sainte-Croix. Situé au nord de Saint-Louis. 1872- 1993 Église presbytérienne Curby Memorial presbytérien L'église presbytérienne Curby Memorial a été organisée sous le nom d'église de Westminster en 1873 dans des salles situées au 3500 South Broadway. En 1876, l'église occupait une structure à ossature dans les rues Pestalozzi et James (maintenant la 18 e ). L'église actuelle a été construite en 1898 à 2621 Utah. 1873 Église Notre-Dame du Perpétuel Secours catholique (allemand) L'église de 2011 Linton Avenue (63107) (au nord de St. Louis à l'est du parc O'Fallon) a été consacrée en 1874 par un groupe de paroissiens de l'église Holy Trinity. Selon Rothensteiner, « la paroisse a été fondée sur le territoire appelé « College Hill » et appartient aux jésuites de l'Université St. Louis dans la ville non constituée en société de Lowell. Lowell est devenu une partie de St. Louis en 1877". Une église plus récente a été construite en 1889 (détruite par un incendie en 1970). Le révérend A. J. Schilling a été curé de 1875 à 1904. Une partie de la paroisse a été supprimée en 1891 pour créer l'église St. Engelbert. 1873 - 1992 Église Saint-Bernard catholique (allemand) La partie centre-ouest de la ville était à prédominance irlandaise, mais même ici, l'église Saint-Bernard a donné une légère touche de Rhénanie à la vallée supérieure de Mill Creek. La paroisse St. Bernard a été démembrée en 1885 pour créer la paroisse St. Henry Church et de nouveau en 1892 pour former celle de St. Aloysius Church. Fermé, les dossiers sont maintenant à l'église St. Cronan. Situé au 4019, rue Gratiot, (63110) 1874 - 1973 (rasé) Église Saint-Augustin catholique (allemand) À l'origine au 22 e et Hebert, l'église St. Augustine a été organisée par le révérend Henry Jaegering en 1874. Une plus grande église a été érigée en 1897 sous la direction du pasteur révérend Henry Hukestein. La paroisse a été fermée en 1982. Situé au 3114, rue Lismore, (63107) dans le quartier Grand-Prairie à proximité de l'ancien parc des expositions. Le bâtiment est actuellement utilisé comme centre de sensibilisation Evergreen. 1874 Église Sainte-Élisabeth de Hongrie catholique Établie par les jésuites pour les catholiques afro-américains, cette église se situait à l'origine au 14 th Street et Gay Street. Le premier pasteur fut le jésuite Ignatius Pankin (1873-91), suivi du père Meuffels (1892-95), du père Boarman, du père Michael Speich (1896-1911). En 1875, ils avaient déménagé dans l'église située au 15 e entre Franklin et Morgan (aujourd'hui Delmar), l'ancienne maison de l'église épiscopale méthodiste d'Asbury. Plus tard déménagé au 2721 Pine (connu sous le nom de Old Walsh Mansion). Les dossiers sont maintenant à l'église St. Matthew située au 2715 North Sarah St, (63113). 1874 Église de la Grâce luthérien (anglais) L'église Grace est située à l'angle sud-ouest des avenues Warne et Cozens, dans le secteur de Grand-Prairie. Le révérend Martin P. Sommer a été pasteur de 1891 à 1914. 1875 Église presbytérienne de la Côte Brilliante presbytérien En 1875, l'église presbytérienne Côte Brilliante avait déjà une structure construite à Labadie et Marcus (4687 Labadie). Le bâtiment s'appelait Union Chapel. En 1879, le nom a été changé pour Cote Brilliante Church. Changé en presbytérien en 1885. La nouvelle église a été construite en 1894. 1875 Église évangélique allemande Saint-Matthieu Évangélique (allemand) En 1876, cette congrégation évangélique occupait une église au 3331 South 7th St. Rev. Henry Braschler fut le premier pasteur. L'église actuelle au coin de Jefferson et Potomac a été construite en 1888 et abrite maintenant l'église unie du Christ St. Matthew. Situé au 2613 Potomac dans le secteur Marquette-Cherokee. (63118) 1875 Église chrétienne centrale Christian L'église chrétienne centrale occupait une église à l'angle nord-est de la 23e et de Washington en 1875. Formé de membres de la première église chrétienne (dissension sur un orgue). Ils se sont d'abord rencontrés dans une salle du 14 e et Saint-Charles avant de déménager en 1875. Après la vente de la propriété de la 23 e rue en 1879, l'église s'est réunie dans plusieurs salles jusqu'en 1887 lorsqu'elle a consacré une nouvelle structure sur Finney près de Grand. Elle devint finalement connue sous le nom d'église chrétienne Union Avenue en 1904. 1875 Église Saint-Kevin catholique L'église St. Kevin a été construite en 1876 à Compton et Rutger. Après une lutte initiale, la paroisse grandit rapidement sous le pastorat du révérend E. J. Shea. Le révérend P. F. O'Reilly était le pasteur en 1875. Une nouvelle église a été construite en 1889 à Park and Cardinal. Le premier pasteur était le père McEvoy. L'église actuelle de Lafayette et Longfellow a été construite en 1908, date à laquelle la paroisse a adopté le nom d'église de l'Immaculée Conception. 3120 avenue Lafayette (63104). La paroisse de l'Immaculée Conception a fusionné avec St. Henry (1230 Californie à Rutger) en 1977. Possède les registres paroissiaux de l'église St. Kevin et de l'église St. Henry. Dans la région de Compton Hill. 1876 Église de la mission foraine Christian L'église Fairground Mission a été formée par l'ancienne troisième église, est devenue plus tard l'église du Rédempteur et a fusionné avec l'église Union en 1911, et a rejoint l'église Fountain Park en 1918. 1877 Église baptiste de l'avenue Garrison Baptiste L'église baptiste de l'avenue Garrison était une ramification de l'église baptiste de la troisième avenue, a construit sa petite église en 1877 sur Garrison près de Morgan (aujourd'hui Delmar). En 1879, ce bâtiment a été déplacé vers l'ouest au coin de Morgan et Compton. L'église actuelle au 620 Spring Avenue a été achevée en 1884. Huit ans plus tard, la congrégation s'est réorganisée (voir Delmar Baptist Church) et a déménagé dans un bâtiment plus grand à Delmar et Pendleton. Les nouveaux propriétaires du bâtiment sur Spring étaient la Première Société de Jérusalem (Suédois) . Ils l'ont possédé jusqu'en 1956, date à laquelle l'Église commémorative de Dieu en Christ a pris le relais. 1877 Page Avenue M. E. Église Sud méthodiste Page Avenue M. E. Church South a occupé une chapelle à Page près de Grand de 1877 à 1883. Dans le secteur de Grand-Prairie. 1877 Église presbytérienne du parc Lafayette presbytérien L'église presbytérienne de Lafayette Park a été formée en tant que colonie de l'église de Walnut Street. L'église de l'avenue Missouri et de la place Albion a été occupée au début de 1884. Beaucoup provenaient de la congrégation de l'église de l'avenue Chouteau qui a été dissoute en 1875. Endommagé par la tornade de 1896 et reconstruit. Fusionné avec l'église Tyler Place en 1946. Situé au 1505 Missouri Ave. 1878 Église Saint-Paul catholique (allemand) Construit cinq ans après l'incorporation de Fenton, l'église St. Paul était une congrégation principalement allemande qui a construit cette église. L'église St. Peter de Kirkwood a servi cette paroisse jusqu'en 1887. 1879 Deuxième église swedenborgienne allemande Swedenborgian (anglais) La deuxième église allemande de la Nouvelle Jérusalem a été organisée à Saint-Louis en 1879. En 1883, ils ont construit une église au 2126, avenue Saint-Louis. Ils ont occupé le bâtiment jusqu'en 1930. Depuis lors, il abrite l'église chrétienne pentecôtiste italienne Chiesa Diddio, l'église congrégationaliste chrétienne italienne (1937-1956), la prophétie de l'église de Dieu (1960-1972) et l'église baptiste missionnaire abyssienne depuis 1973. 1879 Beth Hamedrosh Hagodol juif Fondé en tant que minyan. La congrégation acheta le premier bâtiment au 1123 N. 11 e en 1890 et y resta pendant 30 ans. Le premier rabbin fut Israel Miller (1886-1892), suivi de Solomon Elchanan Jaffe (1892-1895). Composé principalement de Juifs lettons. Présentement au 1227 North and South Road, St. Louis, MO 63130. Téléphone 314-721-1037. Le nom signifie "Grande Maison d'Apprentissage". 1879 Église Saint-Cronan catholique L'église St. Cronan a été fondée à partir d'une partie de la paroisse de l'église St. James. Le père Thomas Ambrose Butler était l'un des premiers pasteurs. Le père Patrick J. McNamee était le prochain pasteur de 1884 à 1896. L'église au 1203 South Boyle Avenue, (63110) a été consacrée en 1879 1879 Église congrégationaliste de Compton Hill Congrégation L'église congrégationaliste de Compton Hill a été organisée sous le nom de High Street Mission (alias Twenty-third Street Mission), qui était une colonie de l'église Pilgrim. L'année suivante, elle fut organisée en tant que cinquième église congrégationaliste dans l'ancienne église presbytérienne High Street au 23 rd et Clark. Cette congrégation a pris son nom actuel lorsque le site actuel de Compton et Lafayette a été acheté en 1886, le bâtiment de l'église étant consacré en 1894. Pastorats du Dr W. W. Newell et du révérend L. J. Sharp. Dans la région de Compton Hill. En 1955, l'église congrégationaliste de Compton Hill a fusionné avec l'église évangélique de Mount Hope et a déménagé dans le bâtiment de l'église de cette dernière au 3661 DeTonty. Le bâtiment a été acheté par l'Église chrétienne fondamentale (organisée dans les années 1940). Cette congrégation a changé plus tard son nom à l'église de Saint-Louis. 1880 Église du Saint-Esprit

catholique (allemand) Le révérend Michael Busch a été le premier pasteur. Réorganisé par le révérend Augustine Huettler. L'église du Saint-Esprit a été consacrée en 1909 sous le pastorat du révérend John Rothesteiner. Situé à North Taylor et Garfield. Fermé dans les années 1970, dossiers à l'église de la Visitation, 4515 Evans Avenue, (63113). L'église a été rasée en 1975. 1880 - 1960 Église Carondelet A. M. E. Épiscopal méthodiste africain Un bâtiment qui a été construit en 1869 comme marché municipal par la ville de Carondelet a été vendu au début des années 1880 à l'église épiscopale méthodiste africaine de Carondelet. Également connue sous le nom de chapelle Quinn. 1880 Église baptiste Emmanuel Baptiste L'église Immanuel Baptist était à l'origine à 5850 Bates, près de Hamilton, est maintenant située au 10360 Olive Street Road dans le comté de St. Louis. L'ancien bâtiment était plus tard la maison de l'église baptiste missionnaire métropolitaine, qui a déménagé au 8325, avenue Scudder à Kinloch. années 1880 Église congrégationaliste de Hyde Park Congrégation L'église congrégationaliste Hyde Park a été organisée en 1881, cette église à 1501 Brême a été achevée en 1894. Autrefois la maison de la New Shiloh Baptist Church, c'est maintenant la maison d'une église pentecôtiste. 1881 Église presbytérienne unie Grand Avenue presbytérien En 1881, la First United Presbyterian Church organisa une mission à Grand and Clark qui devint la Grand Avenue United Presbyterian Church. Il y a construit une église en pierre en 1895. En 1902, un groupe a quitté l'église pour former l'église Gibson Heights et en 1923, le nom de l'église Grand Avenue a été changé en Second United Church. 1881 - Rasé Église Saint-Jean-et-Jacques catholique David S. Phelan, curé de l'église Mount Carmel, était actif dans cette paroisse, dont le premier curé fut Vincent J. McCartney. Cette paroisse est située au 140 North Elizabeth Ave., Ferguson, MO. (63135) 1882 Église congrégationaliste commémorative Congrégation Memorial Congregational Church a été fondée à Cheltenham et en 1904, elle occupait un bâtiment à Sulphur and Way. L'emplacement actuel de l'église est le 6234 Victoria. Une partie du quartier Oakland/Clifton. 1882 Église Saint-Thomas d'Aquin catholique (irlandais) La paroisse de l'église St. Thomas Aquin a été organisée en 1882 par les membres anglophones de l'église St. Anthony. La congrégation a adoré dans la chapelle de l'hôpital Alexian Brother jusqu'à ce que leur église soit achevée en 1883. Le révérend David J. Doherty a été le premier pasteur, de 1882 à 1932. Endommagé lors de la tornade de 1896, l'église actuelle a été achevée en 1926 à 3949 Iowa Avenue, (63118) 1882 B'Nai Amoona juif Formé d'un groupe d'anciens membres de Sheerith Israel, B'Nai Amoona a été fondé au 9 e et à Washington, passant en 1884 au 11 e et à Washington, et en 1883 au 13 e et à Carr (où leur première synagogue a été consacrée en 1889). Le rabbin Adolph Rosentreter a été le premier chef spirituel de cette congrégation et a exercé son ministère pendant plus de deux décennies. Après avoir fusionné avec la congrégation Scheerith Israel en 1893, ils ont déménagé à Garrison et Lucas en 1906. 1882 Église presbytérienne de Bade presbytérien Les services ont eu lieu à l'origine dans une maison à ossature au 7936 North Broadway et plus tard dans un magasin de produits secs à proximité. Une église à charpente a été érigée en 1904 au 8449 Halls Ferry Road. Vers 1914 , la congrégation de l' église presbytérienne de Baden a fusionné avec l' église méthodiste de Windsor . 1882 Église Notre-Dame de la Visitation catholique Le révérend Edward Fenlon, premier pasteur de l'église Our Lady of the Visitation, a été remplacé par le révérend Edward Dempsey en 1907. En 1992, l'église Visitation a fusionné avec l'église St. Ann et est devenue Visitation - St. Ann Shrine. 4515 Evans Avenue à Taylor (63113). Dans la région de Grand-Prairie. 1882 Église Saint-Stanislas Kostka catholique (polonais) La première église polonaise, l'église Saint-Stanislas, a été consacrée en 1882 avec les Pères Franciscains. Le père Urban Stanowski prend la direction de la paroisse en 1886. L'église actuelle a été achevée en 1892 et était l'église mère des paroisses polonaises, notamment l'église Saint-Casimir, l'église Sainte-Hedwige et l'église Notre-Dame de Czestochowa. Situé au 1413 North 20th Street à Cass, (63106). Une partie de la zone Kerry Patch. 1882 Église Sainte Rose de Lima catholique Le révérend James J. McGlynn a été nommé pasteur de l'église St. Rose of Lima en 1884 et a déplacé le site au coin d'Etzel et Goodfellow, où l'église a été consacrée en 1885. L'église actuelle au coin NW de Maple et Goodfellow a été consacré en 1910. 1015 Goodfellow Boulevard, (63112). Dans le quartier de la Cabanne. 1884 Église baptiste d'Antioche Baptiste L'église actuelle de l'église baptiste d'Antioche a été érigée en 1920 à Goode and North Market. Situé dans le secteur Grand-Prairie. 1884 Église St. James A. M. E. méthodiste Au 4301 avenue Saint-Ferdinand. 1884 Église méthodiste Emmanuel méthodiste Le premier lieu de culte de l'église méthodiste Emmanuel était un petit bâtiment à ossature situé à l'angle sud-ouest des avenues Bruno et Forest. Une nouvelle église a été érigée au coin SW de Blendon Place et Bruno par le pasteur Rev. J. D. Vincel, et connue sous le nom d'église méthodiste de Benton. Vers 1897, une église en bois a été érigée sur le site actuel au 2105 McCausland, et l'église en brique existante a été achevée en 1927. Dans la région de Benton. 1885 Église épiscopale méthodiste de Cook Avenue méthodiste Parrainée par des membres de l'église méthodiste Saint-Jean, l'église épiscopale méthodiste de l'avenue Cook est située sur les avenues Spring et Cook. Le nom a été changé vers 1906 en Scruggs Memorial C. M. E. Church en l'honneur de son principal bienfaiteur, Richard M. Scruggs (de la renommée des grands magasins). En 1925, la propriété de l'église passa à la "Colored Methodist Episcopal Church" (plus tard appelée Christian Methodist Episcopal Church). Dans le secteur de Grand-Prairie. 1885 Église baptiste du château d'eau Baptiste L'église baptiste Water Tower a été créée en tant que mission de la troisième église baptiste de la région de Bissell. Le bâtiment au 2115 E. Grand Ave. a été inauguré en 1886. 1885 Église Méthodiste Mémorial (Pacifique) méthodiste Construit sur West St. Louis Street dans le Pacifique. Le révérend Albert Jump a prêché le premier sermon dans l'Église méthodiste du Pacifique. Actuellement appelée Église méthodiste du Pacifique. 1885 Église évangélique de Salem Évangélique L'église évangélique de Salem a commencé dans une maison des avenues Marcus et Margaretta. La congrégation a occupé une nouvelle église à Shreve et Margaretta en 1898. Dans la zone de Fairgrounds. 1885 Église Saint-Henri catholique (allemand) L'église St. Henry a été organisée par le révérend John A. Hoffmann, pasteur de 1885 à 1909. Cette église a été consacrée en 1885 à California et Hickory. Le premier mariage à avoir eu lieu dans cette église était entre John Lossos et Margaret Knichel, le 13 octobre 1885. La première église a été détruite dans la tornade de 1896, mais reconstruite en 1910. Le révérend Henry Hussmann a été pasteur de 1909 à 1929, à ce moment-là, le père William S. Kempf a pris les rênes. Cette paroisse était à l'origine formée d'une partie de la paroisse de l'église Sainte-Marie-des-Victoires. La paroisse est fermée (1977) et les registres sont maintenant à la paroisse Immaculate Conception Church. 1885 - 1977 Église Saint-Joseph catholique Voir aussi l'église Saint-Martin. La paroisse St. Joseph's est riche en traditions et en histoire en raison de son établissement dans le siège du comté de Clayton en 1881, en tant que première église de cette région. Dans

En 1828, à Bonhomme et Price Roads, le village de Central est établi et devient le centre de la vie communautaire du comté de West St. Louis. Saint-Martin,

la première église catholique romaine du comté de West a été fondée en 1842. L'église actuelle est située au 106 North Meramec, Clayton, MO 63105-3788. (314) 726-1221 1881 Église du Saint Rédempteur catholique (allemand et irlandais) En 1896, la partie allemande de la congrégation a formé l'église St. Michael à Shrewsbury avec le révérend P. J. Kane comme premier pasteur. Situé au 17 Joy Avenue, Webster Groves, Missouri (63119) 1886 Temple Israël juif Temple Israel a été fondé par un groupe de dissidents libéraux de Shaare Emeth, la première congrégation juive réformée de Saint-Louis. Le rabbin Solomon H. Sonneschein (1886 - 1890) a quitté Shaare Emeth pour devenir le leader du Temple d'Israël. Le premier culte a eu lieu au Memorial Hall au 19 e et à Locust et plus tard au vieux Pickwick Theatre à Jefferson et à Washington. Un temple de pierre a été achevé en 1888 à Leffingwell et Pine. Le rabbin Leon Harrison a dirigé la congrégation de 1891 à 1928. Ce temple a été rasé lors de la démolition de Mill Creek. La congrégation a déménagé à Kingshighway et à Washington en 1908. En 1962, la congrégation s'est installée dans leur nouveau bâtiment à Ladue et Spoede. Adresse : 13788 Conway Road, St. Louis, MO 63141. Téléphone : 314-432-8050.

Site Web : www.ti-stl.org 1886 Quatrième église chrétienne Christian Construite en 1886, la conception originale de la quatrième église chrétienne est évidente malgré ses nombreux travaux de rénovation. Situé au 5101 Penrose. Actuellement siège de l'église baptiste générale New Harmony. 1886 Église épiscopale Saint-Étienne Épiscopal En 1886, le révérend W. E. Greene a ouvert la paroisse avec des services de culte dans une tente aux rues Third et Rutger. L'église épiscopale St. Stephen's a été fondée en tant que mission et se réunissait dans des magasins à proximité de la 7 e rue et de la rue Hickory. En 1898, une église a été construite au 6e et Rutger Street et a été organisée en paroisse en 1921. Une nouvelle église pour desservir le quartier près de l'hôpital de la ville a été construite au 14e Street et Park Avenue en 1961. Cette paroisse a fermé ses portes le 26 décembre 2004. 1886 - 2004 Sheerith S'fard juif Parfois appelé Anshei S'fard, ce groupe a été la première congrégation orthodoxe à acheter sa propre synagogue à St. Louis (715 Carr St). Composé principalement des pauvres immigrants juifs de Russie. 1887 Église évangélique allemande d'Ebenezer Évangélique L'église évangélique allemande Ebenezer, formée en 1888, est située au 2915 McNair, dans la région de Benton Park, depuis 1891. L'Epiphany United Church of Christ a été formée en tant que fusion de cette église et de la congrégation de l'église St. Andrew en 1964. Cette église a été occupé à l'origine par l'église méthodiste allemande St. Paul en 1874 en tant que mission de l'église allemande de la huitième rue. 1888 Église Saint-Léo catholique (irlandais) Le premier pasteur était Jeremiah James Harty (1888-1903). L'église St. Leo était située juste au nord du centre-ville. Les dossiers sont maintenant à l'église St. Bridget. 2315, rue Mullanphy, (63106) 1888 - 1978 Église méthodiste Grace méthodiste Grace Methodist Church à 6199 Waterman au coin de Skinker, a été organisée en 1888 en tant que branche sud de Vandeventer de l'Union Methodist Church. L'Union Methodist, alors située sur "Piety Hill" à Garrison et Lucas Avenues, a ressenti le besoin d'une colonie qui conviendrait aux membres qui se déplaçaient plus à l'ouest. L'église a acheté un site au coin SW de Lindell et Newstead Avenue. Une chapelle y a été occupée en 1892, par l'église épiscopale méthodiste de Lindell Avenue nouvellement nommée avec environ 100 membres. En 1897, la structure de l'église a été achevée sur le site de Lindell. Ce bâtiment a servi la congrégation jusqu'en 1913. L'ancien bâtiment de l'église a été démantelé et, après une planification précise, a été reconstruit au nouvel emplacement. La démolition a commencé en mars 1913 et l'édifice reconstruit a été consacré le 11 octobre 1914. À la suite du déménagement, le nouveau nom de Grace ME Church a été choisi et était connu de ce fait jusqu'à ce que le titre épiscopal soit abandonné avec l'unification des trois branches du méthodisme 1888 Église épiscopale méthodiste de Clifton Heights méthodiste Formellement organisé par le révérend S. B. Warner en tant qu'église épiscopale méthodiste de Clifton Heights en 1888 en tant que colonie de l'église épiscopale méthodiste de l'Union. Une nouvelle église a été construite en 1892 au 2501 Clifton dans le sud-ouest et le nom a été changé en Dr. Fry Memorial Methodist Episcopal Church. Détruite par un incendie en 1905, elle est reconstruite sur le même site un an plus tard. 1888 Église presbytérienne occidentale presbytérien L'église West Presbyterian a commencé dans les maisons du Dr E. M. Nelson et W. J. Dixon. Un bâtiment de l'école du dimanche a été érigé au coin NE de Maple et Hamilton. Le presbytère Saint-Louis a organisé cette église en 1888. Le premier pasteur était le Dr Francis L. Ferguson, qui a installé le premier édifice aux avenues Maple et Maryville en 1898. Dans le district de Cabanne 1888 Église évangélique Emmanuel (Ferguson) Évangélique L'église évangélique Emmanuel a été organisée en 1888 au 126 Church Street à Ferguson, Missouri. Changé en Emmanuel United Church of Christ en 1957. 1888 Église épiscopale protestante de l'Ascension Épiscopal L'église épiscopale protestante de l'Ascension est située à Cates et Goodfellow, cette église a été formée par des épiscopaliens de l'ancienne école du dimanche de l'Union, dans le district de Cabanne 1888 Église évangélique allemande de Bethléem Évangélique (allemand) L'église évangélique allemande de Bethléem était autrefois située à Shaw et Hereford Aves., plus tard au 5801 sud-ouest, et a maintenant fusionné avec l'église Mount Tabor au 6520 Arsenal. 1889 Église luthérienne de Concordia luthérien En 1891, l'église luthérienne Concordia a tenu des services dans une loge maçonnique à Forest et Bruno. Érigé un bâtiment en 1897 au 7277 Southwest Ave. Présentement situé au 7291 Sarah à Maplewood. À l'origine partie du quartier Oakland/Clifton. 1889 Église évangélique luthérienne Grace luthérien L'église évangélique luthérienne Grace, située au coin des avenues St. Louis et Garrison à St. Louis, a été à l'origine organisée pour servir les luthériens anglophones de St. Louis. Les services ont eu lieu à l'origine dans les sous-sols des églises luthériennes de Sion et de Bethléem. Le premier pasteur était le révérend Fred Adams. En 1953, sous la direction du révérend Gerhardt Nitz, la congrégation a acheté 4,5 acres dans ce qui est maintenant Bellefontaine Neighbours pour démarrer une branche de la congrégation de la ville, ainsi que pour ouvrir une école élémentaire luthérienne. Après 16 ans de services religieux aux deux endroits, la congrégation a décidé de vendre le magnifique sanctuaire (environ 1 200 places assises) au coin des avenues St. Louis et Garrison à l'église baptiste Eastern Star. La congrégation de l'église évangélique luthérienne Grace existe toujours à ce jour et continue de desservir la communauté des voisins de Bellefontaine dans le nord du comté de St. Louis sous le nom de Grace Chapel Lutheran Churh and School et est située au coin de l'autoroute 367 (Lewis & Clark Boulevard) et Chambers Road. (Informations fournies par le révérend Ryan Buchmueller en juillet 2003) 1889 Église luthérienne Emmaüs luthérien L'église luthérienne Emmaüs a été établie en tant que mission de l'église de la Trinité. Organisé comme une église en 1894. Chapelle a été construite mais détruite en 1896 tornade. L'église actuelle a été consacrée en 1902 à Jefferson et Armand Place. 1889 Église luthérienne Saint-Pierre luthérien L'église luthérienne St. Peter, située au 1124 South Kingshighway, est née d'une mission ouverte par l'église Christ Lutheran. Le bâtiment près de Vista et Swan a été déplacé vers un nouvel emplacement à Newstead et Swan en 1904. La pierre angulaire de l'église actuelle au 1126 S. Kingshighway (63110) a été posée en 1926. 1889 Église Place Waggoner méthodiste L'église Waggoner Place a commencé dans une devanture de magasin à Taylor and North Market, chapelle érigée en 1891 à Taylor et Maffitt. L'église permanente a été érigée en 1894 au 1527 Place Waggoner. Dans le secteur de Grand-Prairie. 1890 Église Saint-Casimir catholique (polonais) Située à l'origine au 8 th et Mullanphy, cette paroisse a déménagé au nord du comté de St. Louis en 1955. Dossiers au 10745 Vorhof Drive, Hathaway Manor 1890 - 1955 Église Congrégationnelle Place Aubert Congrégation Lorsque la construction de la nouvelle église a commencé en 1895, l'église congrégationaliste d'Aubert Place a fusionné avec la troisième église congrégationaliste et les églises unies ont adopté le nom de Fountain Park Congregational Church. Des fusions ultérieures (1918-1919) ont amené United Congregational Church et Plymouth Congregational Church à l'église Fountain Park (qui a fermé ses portes en 1936). La première église chrétienne a repris l'installation, puis, en 1945, l'église chrétienne du centenaire a acheté l'église. Situé au 4950 Fountain Avenue (à Auburn Street). 1890 Église baptiste de Tower Grove Baptiste Suggéré par le révérend John McCourtney, premier pasteur, le révérend F. T. Shore. La pierre angulaire de la première église a été posée en 1895 sur l'avenue Norfolk. Le pasteur révérend F. A. Lowry a pris la relève en 1923. L'emplacement actuel de l'église à Tower Grove et Magnolia a eu lieu en 1949 1890 Église chrétienne du West End Christian La West End Christian Church a été fondée par le Dr.Robert Cave après avoir démissionné de la ville Église chrétienne centrale. Ainsi commença ce qui allait être connu sous le nom d'affaire Cave, une controverse sur le modernisme théologique du révérend Dr Robert Cave, qui excitait et divertissait les citoyens de Saint-Louis pendant plusieurs semaines, provoqua un schisme dans la congrégation de Cave et l'établissement du Non-Sectarian Église de Saint-Louis, et a suscité une controverse sur l'hérésie dans les journaux des Disciples du Christ. "Cave a présenté sa démission à l'église centrale le 27 décembre, bien qu'elle n'ait été acceptée que le 5 janvier 1890. À la fin de décembre, les membres se retiraient de la congrégation pour former une nouvelle église chrétienne du West End sur ce que l'un d'eux a appelé" l'ancien -line Campbellite base" de l'autonomie absolue de la congrégation. Cave a accepté un appel de ce groupe et a prêché son premier sermon dans une salle louée le 13 janvier 1890. Deux semaines plus tard, en réponse à la critique confessionnelle continue, Cave et la congrégation ont renoncé à toute affiliation confessionnelle , et la congrégation est devenue l'église non sectaire de St. Louis. "Bien qu'elle s'identifie à un mouvement national non sectaire, l'église de St. Louis avait un caractère particulier façonné par la personnalité, la théologie et l'origine confessionnelle de Cave. Ériger un bâtiment sur l'un des boulevards les plus en vogue de l'ouest de la ville, la congrégation a maintenu un ministère vigoureux en marge libérale du protestantisme pendant une décennie. Cave's retraite l'église affiliée à la Christian Connexion, une dénomination historiquement et idéologiquement étroitement apparentée aux Disciples. Information fournie par Gordon Seyffert, Kansas City, MO en octobre 2005. 1890 Église Sainte-Agnès catholique L'église St. Agnes a été fondée par le révérend C. P. Smith pour remplacer l'église de l'Assomption. Cependant, les deux paroisses ont continué. Situé au 1933 Sidney Street, (63104), dans le secteur de Benton Park. 1890 Église Saint-Paul-l'Apôtre catholique (irlandais) L'église St. Paul the Apostle a été fondée par le révérend John T. J. Tuohy, remplacé par le révérend O. J. McDonald. L'église a été consacrée en 1892 à Finney et Pendleton dans la région de Grand-Prairie. L'emplacement a été déplacé en 1897 à St. Ann, Mother, B.V.M. Église de Page et Whittier. 1891 - 1897 Église du Très Saint Rosaire catholique (irlandais) (Most) L'église Holy Rosary a été organisée par le révérend Daniel J. Lavery. L'église actuelle, à l'angle sud-ouest des avenues Margaretta et Clarence, a été consacrée en 1923. 3905, avenue Clarence (63115). Dans la zone des champs de foire. 1891 Église chrétienne de Compton Heights Christian La première de sa dénomination dans le sud de Saint-Louis, l'église chrétienne de Compton Heights a commencé comme une mission avec la réunion de la congrégation à Jefferson et Lafayette. En 1894, une chapelle a été construite sur les avenues California et St. Vincent. La chapelle a été reconstruite après la tornade de 1896 et a servi jusqu'en 1930, date à laquelle ils ont déménagé dans l'ancien temple hébreu B'Nai El à Spring et Flad. L'église actuelle au 2149 South Grand a été achevée en 1948. 1891 Église Saint-Engelbert catholique (allemand) L'église St. Engelbert a été fondée à partir d'une partie de la paroisse de l'église Notre-Dame du Perpétuel Secours. Le fondateur de la paroisse était le révérend Anthony Pauk. La première église a été consacrée en 1891 aux avenues Shreve et Carter. Situé au 4330 Shreve Avenue, (63115). Dans la zone des champs de foire. 1891 Église évangélique du Christ Évangélique L'église évangélique Christ a été consacrée au début de 1891 en tant que congrégation sœur à l'église évangélique Saint-Marc à Jefferson et Potomac. La congrégation a déménagé à 7121 Manchester (63143) en 1919. 1891 Église congrégationaliste Emmanuel Congrégation L'église congrégationaliste Immanuel était située au coin NE de Jamieson et Marquette, l'église actuelle a été achevée en 1925 au 3960 Jamieson. 1891 Église du Rédempteur Épiscopal Lorsqu'un incendie a détruit l'église épiscopale Saint-Georges à (Châtaigne et Beaumont) en 1891, ceux qui voulaient rester dans le quartier ont organisé l'église épiscopale du Rédempteur. Construit en 1892 au 3010 Olive (chez Cardinal). En une décennie, cette église a été vendue à la First Spiritual Association et déplacée dans le Central West End. En 1910, elle a fusionné avec la paroisse St. James Church. La contribution de St. James à la fusion comprenait une église en pierre au coin de Cote Brilliante et Goode. Cette structure a été déplacée au moment de la fusion au coin de Washington et d'Euclide où elle continue d'abriter les paroisses unies, rebaptisées Trinity Episcopal Church en 1935. Olivier en 1908. 1891 Troisième église presbytérienne unie presbytérien A commencé comme école du dimanche en 1891 à Kisker Hall à Newstead et North Market. Une congrégation fut bientôt organisée et un site d'église fut acquis au coin SW de Waggoner Place et North Market. Les services ont eu lieu à Marcus Hall à Easton et Marcus jusqu'en 1893 lorsque la nouvelle église a été achevée et nommée Waggoner Place United Presbyterian Church . Le site actuel d'Union and Highland a été acquis en 1912. Le nom United Third a été adopté en 1916. Situé au 2426 Union Blvd, dans la région d'Arlington/Walnut Park/Grand-Prairie 1891 Église Maple Avenue M. E. méthodiste Les premiers services de l'église Maple Avenue M. E. ont eu lieu dans une salle de l'Arcade Building. Un site a été acheté au coin SE de Maple et Belt, et une chapelle a été consacrée en 1895. L'église a été détruite par un incendie en 1957. Dans le quartier de Cabanne 1892 Notre église rédemptrice luthérien (anglais) Les services ont eu lieu à Holy Cross Hall jusqu'en 1893, date à laquelle il a été transféré à Anchor Hall à Jefferson et Park Ave. En 1894, la congrégation a été organisée comme une église et a occupé une chapelle à California et Juniata en 1897. Elle a été vendue à l'église évangélique St. Andrew. (qui devint plus tard une Église unie du Christ) en 1901. L'Église baptiste missionnaire Calvary Cross a repris l'église 3127 de Californie en 1964. Notre Église Rédemptrice a érigé une chapelle sur son emplacement actuel sur les avenues Utah et Oregon en 1908. 1892 Église épiscopale méthodiste de Lindell Avenue méthodiste L'église épiscopale méthodiste de Lindell Avenue était à l'origine au coin SW de Lindell et Newstead, l'ancienne église a été démolie et reconstruite au 340 N. Skinker (à Waterman). La consécration en tant qu'église épiscopale méthodiste Grace a eu lieu en 1914. 1892 Église Saint-Louis de Gonzague catholique (allemand) L'église St. Aloysius Gonzaga a eu ses premiers services dans une maison à Magnolia et Sublette. Rév. F.G. Holweck a été nommé comme son premier pasteur. La pierre angulaire d'une grande église en brique sur les avenues Magnolia et January a été posée le 7 mai 1898, mais seul le sous-sol a été achevé et utilisé pour les services religieux pendant quelques années. En 1900, une petite colonie d'Italiens faisait partie des fidèles de l'église Saint-Aloysius. Le révérend Francis G. Brand devint curé en 1903. Le 2 mai 1925, la pierre angulaire de l'église romane actuelle en briques fut posée au 5608 North Magnolia Avenue, (63109), faisant partie de « The Hill ». 1892 Société du christianisme pratique Christian Fondé par le révérend Henry Schroeder, ce groupe a commencé à se réunir en 1892 à Broadway et Shenandoah sous le nom de German Society of Divine Science. En 1898, ils s'incorporèrent sous le nom de Société du christianisme pratique et achetèrent l'église du 18 e et Pestolozzi. En 1915, la pierre angulaire d'une nouvelle église a été posée au 3617 Wyoming. Bien que connue sous le nom d'Église du christianisme pratique, la congrégation a officiellement changé son nom en First Divine Science Church of St. Louis en 1928. 1892 Église baptiste de Delmar Baptiste L'église baptiste de Delmar était à l'origine l'église baptiste de l'avenue Garrison. Delmar Baptist Church a construit une nouvelle installation au 4300 Delmar (à Pendleton). En 1914, Delmar Baptist a vendu le bâtiment à la First Christian Church et a finalement emménagé dans leur nouvelle église en pierre au coin SE de Skinker et de Washington. First Christian l'a vendu à la première église du Nazaréen en 1937. La congrégation actuelle, l'église baptiste de Galilée, fondée en 1898, a acheté le bâtiment en 1947 à la première église du Nazaréen. 1892 Beckville M. E. Church Sud méthodiste Beckville M. E. Church South est maintenant la Christy Memorial United Methodist Church, à Morganford et Neosho. Les premiers services ont eu lieu à Voyc's Hall à l'angle sud-ouest de Morganford et Oleatha, et en 1900, il était connu sous le nom d'église Oak Hill M. E. . 1892 Église Saint-Marc catholique (anglais) Le révérend John J. Dillon a formé la paroisse de l'église St. Mark. Un bâtiment provisoire a été érigé à Page et à l'Académie, le bâtiment actuel au 1313 Avenue de l'Académie, (63113) consacré en 1902. Paroisse fermée en 1992. Dans le quartier de la Cabanne. Cette église est maintenant la maison du centre communautaire de Saint-Marc. 1893 Église Sainte-Barbe catholique (allemand) Le révérend Adrian Van Hulst, SJ alors pasteur de l'église Sainte-Anne en Normandie, a construit une petite chapelle en bois dans ce qui est maintenant Hamilton et Minerva en 1872. Elle a servi de précurseur à l'église Sainte-Rose de Lima jusqu'en 1885. Le révérend John Schramm (1893-1904) a été délégué pour former la paroisse de l'église Sainte-Barbe. La pierre angulaire a été posée en 1896, consacrée en 1907, et située au 1371 Hamilton Avenue, (63112), dans le district de Cabanne 1893 Église Saint Matthieu Apôtre catholique (irlandais) L'église St. Matthew a été fondée par le révérend Joseph T. Shields. Église consacrée en 1907. Situé au 2715, rue Sarah Nord, (63113) dans le secteur Grand-Prairie. 1893 Eglise des Saints Innocents catholique (anglais) Dans la partie sud-ouest de la ville, l'église Holy Innocents est située au 4923 Odell Street, (63109) 1893 Église Sainte-Anne catholique (irlandais) L'église St. Ann a remplacé l'église d'origine appelée St. Paul the Apostle Church. Il a été créé à partir d'une section de la paroisse de l'église Saint-Alphonse. 1220, rue Whittier, (63113) dans le secteur Grand-Prairie. 1893 Église chrétienne de Kingshighway Christian L'église chrétienne Kingshighway a été fondée en tant que mission à Easton et Marcus par le révérend O.A. Bartholomew de l'église Mount Cabanne. Peu de temps après, elle a déménagé à Marcus et Hammett où elle était connue sous le nom de Beulah Christian Church et plus tard de Hammett Place Church. En 1918, elle a déménagé dans une nouvelle église à Kingshighway et Labadie et le nom a de nouveau changé pour Kingshighway Church. 1893 Église Saint-Édouard-le-Roi catholique (irlandais) L'église St. Edward a été fondée par le révérend Edward J. Wynne en mai 1893. Située dans la région d'Arlington/Walnut Park, au 2709 Clara Avenue, (63112). Cette paroisse est désormais fermée. 1893 Église de Jésus Évangélique L'église de Jésus a été organisée en 1894 à la Halle du marché Soulard et en 1896 par d'anciens membres de l'église évangélique Saint-Marc. Il occupait une église aux rues Douzième et Victor. Cette église a finalement été utilisée par les Église de Jésus Église unie du Christ. Ils l'ont donné à Église baptiste du tabernacle en 2002. En 1913, l'église originale de Jésus a fusionné avec l'église St. Paul Friedens dans le bâtiment de cette dernière à la 13 e rue et à l'avenue Allen et en 1914, a vendu le bâtiment à l'église luthérienne slovaque St. Lucas. 1894 Première Église du Christ, Scientiste Science Chrétienne Première Église du Christ, Scientist a été fondée comme l'une des cinq premières églises de la Science Chrétienne au monde. Les premières réunions ont eu lieu au Conservatoire Beethoven au 1603 Olive. La première église a été construite en 1895 sur Pine à l'est de Leffingwell. Une nouvelle église a été ouverte sur Kingshighway et Westminster en 1904. Site Web : "www.csinfostl.org" 1894 Troisième église congrégationaliste Congrégation Située au 4950 Fountain Ave., cette église est actuellement connue sous le nom de Centennial Christian Church. 1894 Église Notre-Dame du Bon Conseil Catholique (anglais - irlandais) Formée à partir de la paroisse St. Michael's Church, cette église a cessé ses activités en 1949. L'église était située au 1114 Destreham. Dossiers à l'église Holy Trinity 3519 North 14th St., (63107) 1895 - 1949 Église presbytérienne d'Oak Hill presbytérien L'église presbytérienne d'Oak Hill a commencé dans un bâtiment d'église à ossature au coin de Bent et Humphrey. Détruite par un incendie en 1907, la consécration de la nouvelle église sur le site d'Oak Hill et du Connecticut a eu lieu en 1920. 1895 Église Saint-Venceslas catholique (bohème) L'église Saint-Venceslas était dédiée au saint national de Bohême. Cette paroisse a été formée par le révérend Joseph Hessoun de l'église Saint-Jean-Népomucène. La structure actuelle a été achevée dans les années 1920-30. 3014, avenue de l'Oregon (63118). Dans la région de Compton Hill. 1895 Église chrétienne de Carondelet Christian Formé dans une maison au 510 Kansas Street, puis loué une ancienne salle de tempérance à Minnesota et Robert Avenues où ils se sont organisés sous le nom de Carondelet Christian Church. Ils ont loué l'ancienne église méthodiste allemande de Pennsylvanie et d'Upton en 1897. L'ancien lycée du 6801 en Virginie a été acheté en 1901. Le nom a été changé en Dover Place Christian Church en 1907. 1895 Église Saint-Michel catholique (allemand) L'église Saint-Michel a été formée par les paroissiens allemands de l'église du Saint-Rédempteur. Les premiers pasteurs comprennent F. Brand (1895), G. A. Stroomberger (1899) et Charles E. Einig (1900). Situé au 7622 Sutherland Avenue, Shrewsbury (63119) 1895 Église chrétienne d'Ellendale Christian Ellendale Christian Church a été organisée à Ellendale. En 1897 a érigé un bâtiment à Hewitt près de Lanham . En 1903, il déménagea au 2640 Oakview Terrace à Maplewood et adopta le nom de Christian Church of Maplewood. 1896 Église presbytérienne de Tyler Place presbytérien Le premier service de l'église Tyler Place sur le site actuel de Russell et Spring a eu lieu en 1901. Le Dr John B. Brandt a été le premier pasteur. Le révérend J. L. Roemer était pasteur en 1912. En 1946, l'église presbytérienne de Lafayette Park a fusionné avec l'église de Tyler Place. Dans le quartier Shaw. 1896 Église Saint-Louis (nouvelle cathédrale) catholique Initialement, une chapelle a été construite en 1896, et ce n'est qu'en 1914 que la cathédrale a été construite (et la chapelle rasée). 4431, boulevard Lindell (631080). Dans le quartier Central West End. 1896 Église évangélique Saint-Étienne Évangélique L'église évangélique St. Stephen à Halls Ferry et Gimblin a été consacrée en 1896. La dénomination a changé de nom en 1934 lorsque les églises évangélique et réformée ont fusionné. En 1938, l'église actuelle à 8500 Halls Ferry a été achevée. Présentement appelée St. Stephan United Church of Christ. 1896 Église de Winnebago presbytérien L'église Winnebago a été fondée en tant que mission de la première église allemande (plus tard l'église Peters Memorial) en 1897. Une petite chapelle a été consacrée en 1898, à Winnebago et au Tennessee, dans la région de Marquette-Cherokee. 1897 Église baptiste noire de l'avenue Pattison Baptiste Pattison Avenue Negro Baptist Church était située au 5232 Pattison, qui fait maintenant partie de la I-44, dans le quartier de "The Hill". 1897 Église unie du Christ Trinity Église unie du Christ Le coin SE de South Grand et Itaska, était à l'origine situé à Michigan et Neosho. Déménagé dans son bâtiment actuel en 1931. 1898 Église méthodiste de Tyler Place méthodiste L'église méthodiste Tyler Place était le précurseur de l'église Shaw Avenue ME, South (nom adopté avant 1906) et a été établie en tant que mission. Bâtiment acheté à Tower Grove et McRee, ancienne maison d'une église presbytérienne. Rév. E. W. Webdell, pasteur. Dans le quartier Shaw. 1898 Église Sainte-Famille catholique (allemand) Dans le district d'Oak Hill, l'église Holy Family a été organisée par le révérend John J. Reuther, pasteur de 1898 à 1926). Une église a été consacrée en 1899 à l'angle nord-ouest de Humphrey et Oak Hill. L'église actuelle au 4125 Humphrey Street, (63116) a été consacrée par le Cardinal Glennon en 1927. 1898 Église Sainte-Marguerite d'Écosse catholique (anglais) Le révérend James J. O'Brien a tenu des services dans un magasin vacant au coin SE de Russell et 39e jusqu'à ce que le bâtiment actuel au 3864 Flad soit inauguré en 1907. 1899 Église de la Sainte-Trinité catholique (slovaque) L'église évangélique Saint-Paul a été construite sur ce site en 1896 en remplacement de celle construite en 1860 et détruite par la tornade de 1896. Le révérend Francis Horvath a été pasteur de 1899 à 1902. En 1924, elle est devenue l'église catholique slovaque de la Très Sainte-Trinité. Situé au 1804 South 9th Street, (63104). Désormais fermés, les archives sont conservées à l'église Saint-Jean-Népomucène dans la région de Soulard. 1899 - 1984 Église Saint-Charles Borromée catholique (italien) La paroisse de l'église Saint-Charles Borromée a commencé lorsque le père Cesare Spigardi a loué l'ancienne église presbytérienne au 19 e et Morgan. En 1902, la paroisse a acheté l'église méthodiste St. John au 29 e et Locust qui avait été construite en 1867. Cette paroisse a fermé ses portes en 1982. 1900 - 1982

Archidiocèse de Saint-Louis. Archidiocèse de Saint-Louis - Trois siècles de catholicisme 1700-2000. Éditions du Signe, Strasbourg, France, 2001

Brunsmann, Sandra M. Early Irish Settlers in St. Louis Missouri and Dogtown Neighborhood 1798 - 2000. États-Unis : Gene Del, Inc., 2000.

Sec, Camille N. Pictorial St. Louis - la grande métropole de la vallée du Mississippi : une enquête topigraphique dessinée en perspective, A. D. 1875. Édité par R. J. Compton. St. Louis : 1876 (réimpression St. Louis : McGraw-Young Publishing, 1997).


III. Dilemmes pour le futur documentaire chinois

Bien que le cinéma documentaire basé sur le système se soit orienté vers l'industrialisation, des facteurs externes semblent plus décourageants pour le développement de documentaires commercialisés en termes d'allocation de capital et de portée de distribution, en raison des restrictions accrues imposées par le climat général de ces dernières années. Cela se traduit par la croissance de méga projets, liés à la fois à l'histoire révolutionnaire héroïque et à la politique actuelle. Affirmé par deux rapports officiels publiés chaque année sur l'industrie documentaire de la Chine 14, l'industrie a augmenté régulièrement d'année en année, sur laquelle apparemment rien ne peut avoir d'impact. Comme le prétend le Rapport d'étude du développement du documentaire chinois, le chiffre d'affaires brut de l'industrie a atteint jusqu'à 3 milliards de yuans en 2014, même si l'on exclut ‘Où allons-nous (爸爸去哪儿), qui n'est qu'une autre version d'une émission de télé-réalité, loin d'être un vrai film documentaire. »15 Néanmoins, en 2015, l'industrie du documentaire « a investi 3,024 milliards de yuans, avec un revenu général atteignant 4,679 milliards de yuans », et « l'essor soudain des programmes de téléréalité » est devenu un phénomène accrocheur, par exemple, « en 2015, les superproductions de téléréalité sont apparues constamment, en particulier la téléréalité triomphante Jeux de Survivant (跟着贝尔去冒险) coproduit par la Shanghai Documentary Channel et l'American Discovery Channel’16. Apparemment, la réalisation de films d'action réelle a contribué à une énorme quantité de bénéfices industriels pour les émissions de téléréalité qui présentent des compétitions physiques, des jeux et des expéditions. Il est indiqué dans le rapport que « les documentaires sur les nouveaux médias ont monté en flèche »17 en 2015.Un autre rapport publié la même année propose l'idée que « les émissions de télé-réalité ont mené la direction des efforts créatifs nationaux »18. L'exactitude académique de ces deux rapports est en effet douteuse. Les émissions de téléréalité produites par les vétérans de la BBC avaient déjà atteint des cotes d'écoute élevées dans les années 1960, telles que Le Cours de Justice, Je veux être docteur et le plus tard Aéroport, École de conduite Hôpital pour enfants, etc. Ainsi, la proposition sur les « efforts créatifs domestiques » n'est en aucun cas appropriée.

Au cours de son développement, le film documentaire s'est engagé dans une approche consistant à engager la réalité sociale en présentant un «récit de vérité et de moralité». Même si un tel engagement semble large, au moins ses objectifs signifient un besoin primaire de solennité et de détermination plutôt que d'amusement ou de divertissement. Ce qui détermine en définitive le développement de l'industrialisation du documentaire chinois réside dans la mesure dans laquelle les forces productives institutionnelles peuvent s'émanciper et la latitude d'ouverture du marché néanmoins, c'est inquiétant, compte tenu de l'état actuel des choses.

Sans aucun doute, se séparer du contexte historique dense entraîne des limites et une inadéquation pour les documentaires systémiques, que ce soit en termes d'esthétique ou de politisation. Les documentaires systémiques chinois des années 1990 qui s'intéressent aux réalités « émergent simultanément », dont la trajectoire de développement est marquée par les transformations qui sont arrivées aux documentaristes depuis 2011. Par exemple, le cinéaste Sun Zengtian (孙增田) qui s'est spécialisé dans l'utilisation du film poétique langue pour dépeindre les cultures des minorités ethniques en voie de disparition au début des années 90 et Le dieu de la dernière montagne (最后的山神) et Le dieu du cerf (神鹿呀,我们的神 鹿 ), et qui s'est tourné vers la réalisation de la série de cent épisodes Les communistes (共产党人) (2011) par la suite. Le cinéaste Chen Xiaoqing (陈晓卿) qui est le réalisateur en chef de Une bouchée de Chine avait fait auparavant Le dos du dragon (龙脊) (1994) sur l'éducation des enfants dans les régions montagneuses reculées. Duan Jinchuan (段锦川) qui a initié le style de cinéma direct de la Chine avec l'œuvre N° 16, rue Barkhor Sud, et Jiang Yue qui a canonisé le mode vérité en Chine via son film classique L'autre banque (1993), a produit en collaboration la série documentaire Opéra de Pékin. Le film documentaire Le yin et le yang (阴阳) (1997) a la réputation d'être « le film documentaire le plus approfondi sur les sujets ruraux de la Chine », tandis que son cinéaste a produit plus tard le film Trésor et rêve (财富与梦想) (2010) et la série documentaire Révélation du nord du Shanxi (陕北启示录) (2011) qui concerne le lieu de naissance de la révolution héroïque. Film documentaire de Peng Hui (彭辉) Équilibre ( 平 衡 ) sur la protection de l'antilope du Tibet avait pavé l'histoire originale du film de fiction de Lu Chuan (陆川) Kkexili : patrouille de montagne (可可西里), mais au cours des douze dernières années, Peng s'est concentré sur la méga série documentaire Allégeance (忠贞) soit environ plus d'une dizaine de premières dames de la république. Parmi ces cinéastes, Jiang Yue et Duan Jinchuan sont plus enclins à l'identité des indépendants, en raison de leur travail indépendant. La tempête (暴风骤雨), sauf pour lequel il n'y a guère de chef-d'œuvre sur les réalités sociales. Dans une telle mesure, la convergence et l'interaction entre le système et les indépendants se sont presque complètement flétries.

Le cinéma documentaire basé sur les médias en Chine a toujours recherché des collaborations transnationales pour la production, la distribution et le développement. Le capital d'outre-mer qui a investi dans des sujets chinois a été particulièrement apprécié dans ces exemples allant de La grande Muraille (万里长城) (Japon, 1993) à Né en Chine (诞生在中国) (USA, 2016) qui concerne les animaux sauvages rares. Cependant, le rôle de la Chine en tant que sujet ou fournisseur de matières premières n'a guère changé, à l'exception de Né en Chine, financé par la Disney Company of America, mais attribue le rôle du réalisateur à Lu Chuan. Mais compte tenu du fait que selon les lois chinoises sur le cinéma, les réalisateurs étrangers sont interdits de réaliser des films sur des espèces animales rares en Chine, ajouté au système centré sur le producteur de la Disney Company, il semble clair que la structure de coproduction spécifique de ce film signifie une petite transformation bouleversante.

Le cinéma documentaire indépendant de la Chine s'est développé pour se distinguer des modèles indépendants occidentaux, en raison de son approche d'autofinancement pour atteindre l'autonomie. Cela garantit une faible valeur commerciale. Plus important encore, sa différence ou sa déviation par rapport à l'idéologie dominante dans le but d'exprimer des opinions et des valeurs diverses piège probablement les indépendants chinois dans des risques politiques qui fluctuent en fonction de la dynamique de l'environnement général. Par conséquent, le cinéma documentaire indépendant est considéré comme « un paysage social et spirituel très spécial »19 de la Chine. Depuis 2010, les festivals de films documentaires indépendants essentiels et les activités d'exposition ont été progressivement restreints et finalement annulés. Il a été estimé que « c'était après 2010 qu'il [le Festival du film indépendant de Pékin] avait été « regardé » et opprimé, ce qui est peut-être lié à certains changements de l'environnement général. »20 « Depuis octobre 2012, des changements drastiques se sont produits, et la situation s'est soudainement aggravée. Cela a entraîné l'arrêt forcé de certaines activités d'exploitation indépendantes nationales, y compris le CIFF (Festival du film indépendant de Chine) qui semble avoir été touché par ce malheur. »21 L'un des fondateurs du CIFF déclare que « la période 2003-2006 a créé le festival, et il a prospéré de 2007 à 2011 et s'est progressivement flétri de 2012 à 2016. »22 Les autres festivals de films documentaires indépendants nationaux, des expositions et des organisations de projection, comme « Qi Fang » (齐放), une alliance populaire de projection, partagent fondamentalement le même sort avec le CIFF, et « les cinéastes indépendants sont obligés d'être des artistes de la performance, ayant des expositions de films à l'aveugle avec des bougies à la main. »23 L'espace disponible pour se consacrer à la réalisation et à la distribution de films documentaires indépendants à la maison est plus compressé, ce qui conduit Cui Weiping ( 崔卫 平 ) à affirmer dans un article écrit en 2002 qu'« une solution alternative pour le cinéma documentaire indépendant est de s'étendre vers l'extérieur » 24 . Cependant, comme le précise le Loi sur la promotion de l'industrie cinématographique de la République populaire de Chine qui a été mis en œuvre depuis mars 2017, «les films sans autorisation de sortie publique ne sont pas autorisés à être distribués, exposés ou participer à un festival (ou une exposition) du film. La personne qui fournit le film non autorisé à une projection de film se verra interdire de travailler sur des activités cinématographiques connexes. » Le pouvoir extérieur de l'autorité domine toujours les arts et le discours esthétique néanmoins, le documentaire existe toujours comme une sorte de capacité, ou plus exactement, un sorte de droit. La production internationale de Né en Chine se caractérise par des changements rapides, de multiples facettes et complexités.

Les masses sont troublées par un sentiment de crise et d'anxiété, dans lequel le film documentaire agit comme un support de la mémoire des gens et une méthode d'historiographie. Les cinéastes indépendants adoptent le documentaire comme un appareil pour vivre et montrer de manière authentique, comme l'expriment : « Je me demande de me connecter intimement à la société … le sujet d'elle-même et la splendeur de l'humanité, plutôt que de présupposer un geste de résistance." 26 le monde, même si ses branches ont été coupées en morceaux. En tant que femme, j'ai également vu en Ba Ya l'état de maîtrise de soi pour faire face à tout ce qui s'est jamais passé et à être encore rencontré. réaliser et compléter son soi. Ayant grandi pendant près de trente ans, le cinéma documentaire indépendant de la Chine a façonné « une image psychologique indirecte de la structure sociale de la Chine », et raconte une histoire-image vivante pleine de textures historiques et de détails de la vie de la meilleure façon, permettant aux voix des personnes les plus monde subalterne à percevoir et à répercuter dans le tunnel de l'histoire.

« Une fois qu'il y a un lieu possédant de la mémoire, il faut une histoire » 28, ce qui nécessite alors un film documentaire pour raconter l'histoire. Cependant, à l'heure actuelle, bien que les documentaires industriels et politisants produits par les médias grand public aient affirmé haut et fort au moyen d'un discours esthétique agressif qu'ils montrent d'une manière ou d'une autre la vérité, cela reste une esthétique qui est considérablement en deçà de l'engagement réel. Il ne s'agit pas de nier la réalisation de documentaires commerciaux basés sur le système. Au contraire, sur la base de l'expérience socio-historique contemporaine spécifique, cet article soulève la question de savoir s'il est possible que diverses pratiques documentaires coexistent. Il fait valoir qu'une pratique spécifique ne devrait pas être fusionnée, annexée ou abolie par les autres. En fait, dans certains cas particuliers, différentes pratiques profitent de leurs conflits de finalité et de style. Néanmoins, au regard de la situation actuelle, un tel argument reste une sorte de pensée porteuse d'espoir. En fin de compte, la réalité est le meilleur scénariste sur l'histoire du documentaire.

Pour terminer, citons le commentaire de Sontag sur Artaud pour évaluer le cinéma documentaire indépendant, ce n'était pas seulement des œuvres d'art réalisées mais une présence singulière, une poétique, une esthétique de la pensée, une théologie de la culture, et une phénoménologie de la souffrance. 29

1 « Un país sin cine documental es como una familia sin álbum de fotografías », extrait de
https://www.patitricioguzman.com/es/
2 Extrait de http://www.sapprft.gov.cn/sapprft/govpublic/6595/279653.shtml
3 Extrait de http://news.xinhuanet.com/zgjx/2013-10/21/c_132815179.htm

4 Wang, Xiaolu (2010). Une observation sur les films documentaires indépendants chinois de deux décennies (ershi nian
zhongguo duli jilu pian de guancha). Art cinématographique, 6, 72-78.
5 Wu, Wenguang (2001). Appareil photo comme mes propres yeux (jingtou xiang ziji de yanjing yiyang). Shanghaï : Shanghaï
Presse Wenyi.
6 Cui, WeiPing. L'espace croissant des films documentaires indépendants de la Chine continentale (zhongguo
dalu duli zhizuo jilu pian de shengzhang kongjian). Wang Bing, Fan Jian, Zhang Zanbo (张赞波), Du Haibin, Cong Feng (丛峰), Ma Li

7 Cui, WeiPing. L'espace croissant des films documentaires indépendants de Chine continentale (zhongguo dalu duli zhizuo jilu pian de shengzhang kongjian).

8 Li, Xiaofeng (2016). A Research Report on the Creative Ecology of the Contemporary Chinese Documentary Film: Evidence from the Contemporary Chinese Documentary and Filmmakers (dangdai zhongguo jilu pian de chuangzuo shengtai baogao: guanyu dangdai zhongguo jilu pian yu jilu pian ren de diaocha baogao). Journalisme

9 Welzer, Harald (2001). Mémoire sociale : histoire, mémoire, héritage (p.119). Ji Bin, Wang Lijun et Bai Xikun (traduction). Pékin : Pékin University Press.

10 Zhang, Huiyu (2012). Le visuel ‘Nostalgia’ sur ‘A Bite’ (‘shejian’ shang de shijue ‘xiangchou’). Critique de livre sur la Chine, 9, 19-27.

11 Selon baike.baidu.com, l'objectif de cette série documentaire est de « répondre à l'heure de la transformation sociale, où il est difficile d'avancer dans la construction d'une relation médecin-malade harmonieuse, et de déployer un véritable monde humain par le biais de de transposition dans une perspective différente et des expressions amicales ».

12 Entretien officiel du Locarno Film Festival avec Wang Bing, après son prix en août 2017.

14 Y compris le Rapport d'étude du développement du documentaire chinois en 2015 qui est publié par l'Université normale de Pékin, et le Rapport annuel sur le développement du documentaire chinois qui est délivré par l'Université de communication de Chine.

19 Wang, Xiaolu (2010). Une observation sur les films documentaires indépendants chinois de deux décennies (ershi nian zhongguo duli jilu pian de guancha). Art cinématographique, 6, 72-78.

20 Cui, Weiping. Festival du film indépendant de Pékin qui a été fermé trois fois (bimu sanci de Beijing duli yingzhan). Extrait de http://www.chinainperspective.com/ArtShow.aspx?AID=17525

21 Cao, Kai. Le poing de fer s'élève toujours fortement : le livre blanc sur le festival (annuel) du film indépendant de Chine. Première version (tiequan gaoqing : zhongguo duli yingxiang (niandu) zhan baipi shu chugao).

24 Cui, WeiPing. L'espace croissant des films documentaires indépendants de Chine continentale (zhongguo dalu duli zhizuo jilu pian de shengzhang kongjian).

27 Citation dans l'essai d'interprétation du réalisateur de la cinéaste Ji Dan sur son film Ba Ya pour l'auteur.

28 Welzer, Harald (éd.) (2001). Mémoire sociale : histoire, mémoire, héritage (p. 120). Ji Bin, Wang Lijun et Bai

Xikun (trad.). Pékin : Beijing University Press.

29 Sontag, Susan (2006). Sous le signe de Saturne (zai tuxing de biaozhi xia) (p. 16). Yao Junwei (trad.).

Shanghai : Maison d'édition de traduction de Shanghai. Ouvrage original publié en 1980.

Auteur : Hongyun Sun PhD. — Courriel : [email protected]

Hongyun Sun, professeur agrégé, Département d'études cinématographiques, Beijing Film Academy. Auteur aussi Deux Chine ?, Ivens’ Yukong & Antonioni’s China on Studies in Documentary Film (Volume 3, Numéro 1, septembre 2009, pp. 45-59), Joris Ivens Film en Chine pour Joris Ivens Magazine (2008), et plus de 40 articles universitaires sur le cinéma documentaire dans les principales revues chinoises. La monographie est Truth Game : Nouveau documentaire en Occident. L'éditeur Joris Ivens et Documentary Film et a traduit deux livres de l'anglais au chinois : Documentary Storytelling : Making Stronger and More Dramatic Nonfiction Films de Sheila Curran Bernard, et Living Dangerously : A Biography of Joris Ivens de Hans Schoots.

Département d'études cinématographiques, Académie du cinéma de Pékin
4 Xitucheng Road, Haidian, 100088, Pékin, Chine


Voir la vidéo: Martin Shackelford (Mai 2022).