Podcasts sur l'histoire

Lampe en Terre Cuite d'Essex

Lampe en Terre Cuite d'Essex


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Bienvenue aux Arts Nouveau Déco

Art Nouveau. Art Déco. Il est impossible de ne pas être fasciné par l'incroyable talent artistique qui a émergé au cours de ces deux époques. Les deux mouvements étaient à l'origine de certains des objets et objets d'art les plus visuellement passionnants que le monde occidental ait jamais produits. Chacun à sa manière était une sorte de révolution et a insufflé une bouffée d'air frais dans le mouvement des arts décoratifs qui reste influent à ce jour. Les artistes, sculpteurs et designers responsables des objets merveilleux de cette époque ont dû se sentir comme s'ils avaient été libérés des chaînes de la tradition et de la formalité artistique qui avaient restreint l'originalité au cours des quelques centaines d'années précédentes. Les lignes sinueuses et les références à la nature et à l'érotisme qui caractérisent l'Art nouveau, ainsi que la netteté et le glamour de l'Art déco crient tous deux à être admirés.

Nous sommes des passionnés d'Art Nouveau et d'Art Déco et sommes une source en ligne d'objets originaux, authentiques et désirables datant de ces deux époques. Personne n'a besoin d'être millionnaire pour pouvoir posséder et apprécier des objets merveilleux et originaux de cette époque. Bonne navigation, n'hésitez pas à vous renseigner et à nous faire savoir si vous souhaitez acheter. Nous serons heureux de vous entendre.

Nous achetons aussi.

Nous sommes toujours à la recherche de pièces de bonne qualité à ajouter à notre inventaire. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez vous débarrasser de quelque chose susceptible de vous intéresser, des pièces individuelles aux collections complètes. Vous nous trouverez très juste et professionnel.


Le comte d'Essex en Irlande

Avec la mort de Dudley, Elizabeth a transféré une partie de son affection à son beau-fils, et Essex a continué le rôle de courtisan de s'attirer les faveurs de la reine par la flatterie et le flirt, bien qu'elle soit de 34 ans son cadet. Elizabeth l'a fait plaisir et l'a chargé d'un certain nombre d'opérations militaires importantes. Essex était grand, beau et avide de succès martial. Il était aussi arrogant, ambitieux et capricieux.

En avril 1599, Essex est envoyé en Irlande en tant que lieutenant et gouverneur général, avec une armée de 17 000 hommes et des instructions explicites pour écraser la rébellion du comte de Tyrone et mettre l'Irlande sous contrôle. Au lieu de suivre les ordres, Essex a eu une réunion secrète avec Tyrone, a fait une trêve au nom d'Elizabeth et a abandonné son poste pour retourner à Londres et expliquer sa décision à la reine.

Elizabeth était furieuse et l'a fait mettre en résidence surveillée pendant qu'une enquête sur son comportement était en cours. Il a été reconnu coupable de désobéissance et de manquement au devoir, déchu de la plupart de ses postes et banni du tribunal en guise de punition. En août 1600, Essex est libéré et déterminé à reprendre sa place de favori et de conseiller. Il a écrit à Elizabeth de nombreuses lettres suppliantes et indignées.


Histoire

10 février 1916 : acceptation du titre de membre honoraire par Thomas Alva Edison présenté par John Lieb, un associé d'Edison, en présence de Mme Edison.

La plupart des hommes qui ont été les organisateurs, les fondateurs et les premiers membres de l'Illuminating Engineering Society sont nés à la fin de la guerre de Sécession, ou peu de temps après. Leurs parents ont élevé des familles dans une société transformée par la guerre. La plupart des hommes impliqués venaient de familles du Nord et ainsi, avec la prospérité d'après-guerre, ils ont pu obtenir une bonne éducation. Louis B. Marks, par exemple, a fait ses études au City College de New York et à Cornell, Louis Bell à Dartmouth et Van Rensselaer Lansingh au Massachusetts Institute of Technology. Ils possédaient l'une des meilleures formations techniques qui pouvaient être acquises aux États-Unis à la fin du XIXe siècle.

Pour beaucoup, leur entrée dans les affaires et la pratique professionnelle a été marquée par la panique de 1893 et ​​la grave dépression économique qui a suivi. Déclenché par une course sur l'or du Trésor et l'échec du Philadelphia and Reading Railroad, il y avait une panique généralisée. Des faillites bancaires en ont résulté, suivies d'autres faillites de chemins de fer et d'effondrements du cours des actions. La dépression économique qui en a résulté a duré plus de cinq ans, c'était de loin la crise financière la plus grave à avoir frappé les États-Unis jusqu'à ce moment-là, et l'industrie de l'éclairage n'était pas au-dessus de cette agitation.

Mais la reprise a commencé vers la fin de la décennie. L'augmentation de l'activité de construction en est l'une des marques. Au tournant du siècle, de nombreuses grandes villes américaines étaient au milieu d'un boom de la construction qui allait transformer les horizons urbains et de nombreuses industries, notamment l'éclairage.

1900-1905

Au cours des cinq années précédant la fondation de l'Illuminating Engineering Society, l'éclairage était assuré par des technologies aussi variées que jamais disponibles. En fonction du lieu, de la construction et de la disponibilité, l'une de ces sources d'éclairage peut être utilisée :

  • Éclairage au kérosène
  • Éclairage au gaz
  • Éclairage à incandescence au gaz avec manteaux
  • Éclairage à arc
  • Éclairage à arc de flamme
  • Éclairage électrique à incandescence
  • Eclairage à décharge par tube Moore
  • Éclairage à décharge de vapeur de mercure Cooper-Hewitt
  • Éclairage à l'acétylène

La concurrence entre l'éclairage au gaz et l'éclairage à incandescence électrique était féroce et a produit des améliorations qui ont alimenté la balançoire de la domination pendant 20 ans. On ne savait pas à l'époque quelle allait devenir la forme dominante de « lumière artificielle » et la question de la source la plus efficace et la plus économique était loin d'être réglée. Mais aussi compétitif que soient les autres formes d'éclairage, l'éclairage électrique à incandescence connaît la croissance la plus rapide. En 1905, 40 millions de lampes à incandescence ont été vendues aux États-Unis, et le total dépensé en éclairage électrique pour l'année était supérieur à 120 millions de dollars.

Cet état de la technologie de l'éclairage signifiait que les hommes impliqués dans l'éclairage devaient avoir une maîtrise et une expérience avec un large éventail de technologies.

Au tournant du 20e siècle, l'électricité était fournie par ce qu'on appelle des gares centrales : des bâtiments abritant des dynamos alimentées par des machines à vapeur et l'équipement nécessaire pour contrôler l'énergie électrique. Les stations centrales possédaient le câblage qui distribuait l'électricité et vendaient les appareils électriques finaux aux clients qui utilisaient l'électricité. La première gare centrale des États-Unis a été construite à San Francisco en 1879 et alimentait le système d'éclairage à arc Brush. Les entreprises possédaient des stations centrales et recevaient généralement une licence exclusive d'un fabricant de matériel d'éclairage pour un territoire. Les lampes n'étaient pas achetées auprès des fabricants, elles n'étaient pas disponibles auprès des détaillants ou des grossistes. Les lampes étaient vendues par les principaux fabricants de lampes presque exclusivement aux exploitants de stations centrales.

Le groupe qui a fondé la Société et l'a aidée à prospérer était composé d'hommes de cinq domaines de l'éclairage. Les hommes qui exploitaient les gares centrales et ceux qui travaillaient pour les fabricants de lampes constituaient deux groupes de professionnels impliqués dans l'éclairage.

Les sociétés gazières avaient été choquées de rénover leurs produits et services alors que la concurrence de l'éclairage électrique augmentait. Les hommes de ces sociétés formaient un troisième groupe, entièrement distinct, impliqué dans l'éclairage.

Un quatrième groupe était celui qui travaillait pour les nombreuses entreprises qui fabriquaient des appareils d'éclairage. La Holophane Glass Company et ses titulaires de licence ont fabriqué les globes en verre réfractif qui étaient devenus largement utilisés et d'une importance cruciale pour l'éclairage électrique. Les réflecteurs métalliques fabriqués par des sociétés telles que la Federal Electric Company, la Benjamin Electric Manufacturing Company et I. P. Frink étaient encore plus largement utilisés. Quelques hommes d'entreprises qui fabriquaient des appareils combinés – un brûleur à gaz et une douille pour une lampe à incandescence – étaient également impliqués.

Le cinquième et certainement le plus petit groupe était constitué de consultants et de concepteurs de systèmes d'éclairage, d'universitaires et d'autres scientifiques. Il n'est pas surprenant que ceux-ci aient été parmi les plus déterminants dans la fondation de la Société. Les hommes les plus en vue de ce groupe étaient Louis Marks, Louis Bell, Norman Macbeth, Clayton Sharp et Herbert Ives.

Les sociétés professionnelles qui s'occupaient le plus de l'éclairage à cette époque étaient l'American Institute of Electrical Engineers et l'American Gas Light Association. À bien des égards, leur inattention à l'éclairage a suscité le besoin perçu d'une organisation professionnelle consacrée exclusivement à l'éclairage. Les deux groupes avaient été distraits par l'énorme croissance de leurs industries – croissance dans des domaines autres que l'éclairage – et l'éclairage ne bénéficiait d'aucun leadership de la part de l'une ou l'autre des organisations. Un indicateur de ceci était l'incapacité de l'un ou l'autre groupe à se mettre d'accord sur une norme unique d'intensité lumineuse à utiliser en photométrie.

Première réunion et dirigeants

En octobre 1905, Louis Marks, alors consultant indépendant, contacte son collègue Van Rensselaer Lansingh de la Holophane Glass Company pour former une nouvelle société dédiée à l'éclairage. Leurs conversations ont finalement inclus E. Leavenworth Elliott qui était sur le point de commencer à publier ce qu'il a appelé « un journal technique consacré à l'utilisation de la lumière artificielle », The Illuminating Engineer. Ils voulaient déterminer s'il y avait suffisamment d'intérêt pour former une telle société, et donc du bureau Holophane de Lansingh, les trois ont envoyé la lettre suivante à environ 30 hommes à New York et dans les environs qu'ils savaient intéressés par l'éclairage. Les réponses devaient être adressées à Marks.

227, rue Fulton.
New York,
13 décembre 1905.

Cher Monsieur:-
Il a été proposé de former une société des ingénieurs de l'éclairage, composée de personnes particulièrement intéressées par la question de la lumière et de sa distribution. À cette fin, les soussignés ont demandé à un certain nombre de personnes particulièrement intéressées par ces questions de se réunir à l'hôtel Astor, 44th Street et Broadway, cette ville, le jeudi soir 21 décembre, à 18h30, pour parler sur la formation d'une telle société et de discuter de tout ce qui est nécessaire pour atteindre cet objectif. Nous espérons que vous pourrez assister à cette réunion et vous prions de bien vouloir informer à l'avance M. L. B. Marks, 202 Broadway, New York City, afin que des dispositions soient prises pour un dîner informel. Le prix de ce dîner sera de 1,00 $ chacun.

Espérant que nous aurons le plaisir de vous rencontrer à ce moment-là, nous sommes,

Sincèrement votre,
L.B. Marks,
E. Leavenworth Elliott,
Van Rensselaer Lansingh.

P.S.-Le dîner sera purement informel et les costumes d'affaires seront de mise.

Parmi la liste des personnes contactées figuraient le professeur Charles P. Matthews, le professeur Edward L. Nichols Proctor Dougherty Albert Spies, John W. Lieb et W.D. Weaver.

Charles P. Matthews enseignait à l'Université Purdue et était très actif dans le domaine de la photométrie, ayant développé l'un des premiers intégrateurs de flux. Il avait publié de nombreux articles sur l'éclairage et son intérêt pour une nouvelle organisation aurait été naturel.

Le professeur Edward L. Nichols avait été l'un des instructeurs de Marks alors qu'il était à l'Université Cornell pour obtenir sa maîtrise. Il était un leader reconnu à l'échelle nationale en physique et une figure importante du génie électrique et de l'éclairage. Son statut et son influence faisaient de lui une personne évidente à inviter. Bien que Nichols n'ait pas pu assister à la réunion, il était enthousiaste.

Lansingh connaissait Proctor Dougherty depuis ses jours au MIT et la connexion de Dougherty avec le gouvernement fédéral doit avoir été considérée comme prometteuse.

La réponse d'Albert Spies, rédacteur en chef de The Electrical Age, a été mesurée mais favorable.

Au moment de l'invitation de Mark, John W. Lieb était un vétéran important de l'éclairage électrique à incandescence, président de l'American Institute of Electrical Engineers, l'ingénieur de gare centrale le plus célèbre de l'industrie de l'éclairage et extrêmement influent. Il deviendra vice-président et directeur général de la New York Edison Company. Lieb avait été envoyé à Milan, en Italie, pour superviser les aspects techniques de l'établissement des gares centrales d'Edison. Lieb est resté 10 ans, devenant bien connu dans toute l'Europe. Il est revenu en 1894 pour travailler dans la New York Edison Company. Lieb était enthousiaste mais était conscient des problèmes politiques potentiels.

La réponse de W.D. Weaver, rédacteur en chef de Electrical Word, a été considérablement plus mesurée et réservée que toute autre, arguant qu'il était prématuré de former une nouvelle organisation et décrivant plusieurs problèmes politiques qui surgiraient probablement si une nouvelle organisation était formée. Weaver a prédit une guerre de territoire entre l'American Institute of Electrical Engineers et toute nouvelle organisation qui promouvait l'idée que des spécialistes devraient faire le travail d'éclairage qui était alors effectué par des ingénieurs électriciens. En l'occurrence, bien que sa lettre indiquait qu'il ne serait pas en mesure d'y assister, il y assista, indiquant peut-être l'importance du développement.

Vingt-cinq hommes se sont réunis à l'hôtel Astor en réponse à l'invitation de Marks, Elliott et Lansingh. Lors de cette réunion, rappelée à l'ordre par Lansingh, la position de Marks en tant qu'instigateur et leader a été reconnue et il a été élu président temporaire. Elliott a été élu pour servir de secrétaire temporaire. Ce rendez-vous ultérieur a été une chance, car les détails de cette réunion et des réunions suivantes sont apparus dans The Illuminating Engineer d'Elliott. Marks a déclaré que le but de la réunion devrait être de déterminer l'objet de la société proposée et sa relation avec ce qu'il a appelé « son institution sœur, l'American Institute of Electrical Engineers ».

Le besoin d'une nouvelle organisation semble avoir été évident pour tous les participants. Trois des lettres de réponse que Marks a reçues parlaient d'un mouvement visant à établir une ingénierie d'éclairage. Le « Mouvement de l'ingénierie d'éclairage » deviendrait bientôt quelque chose dont les professionnels ont discuté et plus tard les historiens ont reconnu. Les travaux qui étaient clairement reconnus comme une ingénierie d'éclairage, distincte de l'ingénierie électrique, se développaient et tout indiquait que la croissance serait maintenue. W. D'Arcy Ryan, l'un des participants à la réunion, a déclaré :

« Il y a cinq ans, il était presque impossible pour un ingénieur éclairagiste-conseil d'entrer dans un bureau d'architecte. Il y a trois ans, le travail avait augmenté à un point tel que j'ai été obligé d'abandonner tout autre travail et de suivre exclusivement le génie de l'éclairage. J'ai maintenant six ingénieurs assistants et chacun d'entre nous est en déplacement…"

La question la plus difficile discutée ce soir-là était la question du nom de l'organisation. Tout le monde n'était pas convaincu qu'il devrait contenir le mot « ingénieur » – l'idée étant qu'il s'agissait d'une élite et qu'il contrarierait l'American Institute of Electrical Engineers. Elliott et Otis Mygatt, fondateur de la Holophane Glass Company, ont fait valoir qu'une partie du but de la nouvelle organisation était de faire avancer le mouvement pour établir des spécialistes de l'éclairage - des ingénieurs en éclairage - et le nom de l'organisation devrait refléter cela.

La réunion s'est terminée avec tous les participants d'accord qu'un comité sur l'organisation, composé de sept personnes présentes, rédigerait une constitution et des statuts et proposerait un nom pour la nouvelle organisation. Évidemment, toutes les personnes impliquées ont considéré la question de la création d'une nouvelle organisation appropriée et opportune, ne nécessitant pas beaucoup de recherche : le comité devait avoir son rapport prêt dans deux semaines et la prochaine réunion devait avoir lieu à ce moment-là.

Le mercredi soir 10 janvier 1906, à l'hôtel Astor, une autre réunion fut convoquée « pour achever la formation d'une société vouée à la science et à l'art de l'illumination ». Le rapport de la Commission d'organisation est lu et adopté sans modification. Le contenu avait manifestement été vérifié par de nombreuses parties intéressées et des modifications avaient été apportées avant la réunion. Des officiers ont ensuite été élus : L.B. Marks président, A.A. Pape et C.H. Les vice-présidents de Sharp, V.R. Trésorier de Lansingh et E.L. Secrétaire d'Elliott. Fait révélateur, Marks a été élu par acclamation, tandis que les autres bureaux avaient plusieurs candidats et nécessitaient un scrutin. En plus des dirigeants, un conseil d'administration a également été élu : W.D. Weaver, A.H. Elliott. W.S. Kellogg, E.C. Brown, F.N. Olcott et W. D'Arcy Ryan. La réunion s'est terminée par l'accord que la prochaine réunion aurait lieu le mardi soir 13 février, à nouveau à l'hôtel Astor.

Première rencontre, première année

Insigne IES 1906 d'origine

La réunion prévue pour le 13 février 1906 a eu lieu à l'hôtel Astor et était la première réunion technique complète de l'Illuminating Engineering Society. Dans l'intervalle, plus de 150 membres se sont inscrits dans la nouvelle organisation et l'intérêt pour l'établissement de succursales dans d'autres villes américaines a été immédiat.

Lors de cette réunion, L.B. Marks a prononcé son discours présidentiel, décrivant "l'état actuel de la science et de l'art de l'illumination", la portée de la nouvelle société, ses objectifs et ses objets, et la relation de la nouvelle société avec d'autres organisations. Le résumé des marques de l'état actuel de l'éclairage s'est concentré sur deux questions : le problème de l'éblouissement d'inconfort et la fourniture d'un meilleur rapport qualité-prix pour le consommateur. Sur l'éblouissement d'inconfort, il a noté que :

« Bien qu'une grande attention ait été récemment accordée au sujet des globes, des abat-jour et des réflecteurs, il n'en demeure pas moins que les lampes non ombragées ou insuffisamment ombragées sont la règle plutôt que l'exception. En considérant l'état actuel de la science et de l'art de l'illumination, il n'y a peut-être aucune question qui ait besoin d'une attention plus immédiate que celle-ci. La pratique consistant à placer des lumières d'une luminosité intrinsèque excessive dans le champ de vision ordinaire est si courante qu'elle suscite une grande appréhension chez ceux qui ont étudié la question d'un point de vue physiologique que notre vue souffre d'une blessure permanente.

Marks avait effectué des recherches avec les rapports de recensement américains actuels, Union Carbide (acétylène) et Standard Oil, et avait répertorié les coûts d'éclairage suivants pour les consommateurs pour 1905 :

  • Lumière électrique 120 millions de dollars
  • Charbon et eau gaz 40 millions $
  • Gaz naturel 1,7 million de dollars
  • Acétylène 2,5 millions de dollars
  • Pétrole 60 millions de dollars

Le total, environ 220 millions de dollars, était probablement une sous-estimation. À propos de la portée de la société, Marks a noté que :

« Le terme « ingénierie », tel qu'il est utilisé dans le nom de cette Société, à moins qu'il ne soit considéré dans son sens large, est dans une certaine mesure un abus de langage, car la Société traitera de certaines phases d'illumination qui peuvent ne pas être correctement considérées comme relevant de le domaine distinct de l'ingénierie, comme par exemple le côté physiologique de la question. La Société s'intéressera à chaque phase du sujet de l'éclairage, que ce soit d'un point de vue technique ou autre, et ouvrira ses portes aussi bien au profane qu'au professionnel. Il ne traitera cependant pas des questions relatives à la production ou à la distribution de l'énergie à partir de laquelle la lumière est produite.

La discussion du discours présidentiel de Marks a été longue et détaillée. Les personnes présentes comprenaient des représentants de tous les secteurs de l'industrie de l'éclairage : fournisseurs d'électricité et de gaz, équipementiers, consultants et universitaires. L'enthousiasme est né de tous les coins. La réunion et ses participants ont attiré l'attention de la presse. Le lendemain matin, un éditorial parut dans le New York Tribune intitulé The Art of Lighting.

Le 28 janvier 1907, le siège social a été déplacé de l'espace temporaire qui avait été fourni par la Holophane Glass Company, à un bureau dans le bâtiment des sociétés d'ingénierie, au 29 West 39th Street. La première réunion annuelle a eu lieu le 7 janvier 1907. À ce moment-là, l'organisation s'était établie à l'échelle nationale, avec des sections en Nouvelle-Angleterre, à Chicago, à Pittsburgh, à Philadelphie et à New York. Le nombre de membres s'élevait à 815 au moment de cette première réunion anniversaire et le budget de la première année avait été de 4 000 $.

La Société a commencé à publier immédiatement. Le volume 1, numéro 1 des Transactions de l'Illuminating Engineering Society est paru en février 1906. Au cours des 11 mois de sa première année de publication, la Society a imprimé plus de 400 pages de présentations techniques et de discussions traitant de tous les aspects de l'éclairage. Il le fait sans interruption depuis 100 ans.


Éclairage

Donnez à votre maison, à votre appartement ou à votre immeuble commercial la pointe de la technologie avec l'éclairage antique d'Olde Good Things. Notre éclairage vintage a été récupéré par notre équipe de récupération et se combine bien avec d'autres meubles anciens et décor.

Nos niveaux de stock changent régulièrement, mais nous détenons actuellement des stocks de luminaires anciens de style industriel, art déco, milieu du siècle, nautique, art et artisanat, moderne, colonial et victorien.

Notre collection de luminaires anciens et vintage comprend des types d'abat-jour holophane, verre au lait, plat, verre antique, opalin, givré, plafonnier et gravé. L'éclairage est fabriqué à partir d'éclairage, de bois, de verre, de bambou, de chêne, de métal, d'érable et d'acier.

Olde Good Things est fier de dire que nous stockons une grande variété de luminaires anciens pour votre prochain projet de restauration.

Utilisez notre filtre de recherche en ligne pour trouver l'éclairage ancien et les accessoires d'éclairage dont vous avez besoin ou contactez-nous avec vos exigences de taille spécifiques et nous vérifierons la disponibilité des stocks dans tous nos entrepôts.


Lampe en terre cuite d'Essex - Histoire

Les lampes des anciens, parfois appelées "bougies" dans notre Bible, étaient des coupes et des récipients de nombreuses formes pratiques et gracieuses et pouvaient être portées à la main ou posées sur un support. Voir BOUGEOIR. La lampe a été alimentée avec des huiles végétales, du suif, de la cire, etc., et a été maintenue allumée toute la nuit. Les familles les plus pauvres, dans certaines régions de l'Est, considèrent encore cela comme essentiel à la santé et au confort. Une maison obscurcie raconta donc avec force l'extinction de ses anciens occupants, Job 18:5,6 Proverbes 13:9 20:20 Jérémie 25:10,11 alors qu'une lumière constante était significative de prospérité et de perpétuité, 2 Samuel 21:17 1 Rois 11 :36 Psaume 132 :17. Les lampes à transporter dans les rues présentaient une grande surface de mèche dans l'air et devaient être fréquemment réapprovisionnées à partir d'un récipient d'huile porté dans l'autre main, Matthieu 25:3,4. Les torches et les lanternes, Jean 18:3, étaient très nécessaires dans les villes anciennes, dont les rues n'étaient jamais éclairées.

(1.) La partie des chandeliers du tabernacle et du temple qui portait la lumière (Exode 25:37 1 Rois 7:49 2 Chroniques 4:20 13:11 Zacharie 4:2). Leur forme n'est pas décrite. L'huile d'olive y était généralement brûlée (Exode 27:20).

(2.) Une torche portée par les soldats de Gédéon (Juges 7:16, 20). (R.V., "torches.")

(3.) Les lampes domestiques (A.V., "bougies") étaient d'usage courant chez les Hébreux (Matthieu 5:15 Marc 4:21, etc.).

(4.) Des lampes ou des torches étaient utilisées lors des cérémonies de mariage (Matthieu 25:1).

Ce mot est aussi fréquemment utilisé métaphoriquement pour désigner la vie, le bien-être, la direction, etc. (2 Samuel 21:17 Psaume 119:105 Proverbes 6:23 13:9).

2. ( n. ) Un vaisseau, un instrument ou un appareil produisant de la lumière, en particulier un vaisseau avec une mèche utilisé pour la combustion d'huile ou d'un autre liquide inflammable, dans le but de produire de la lumière artificielle.

3. ( n. ) Au sens figuré, tout ce qui éclaire intellectuellement ou moralement tout ce qui est considéré métaphoriquement comme l'accomplissement des usages d'une lampe.

4. ( n. ) Un dispositif ou un mécanisme pour produire de la lumière par l'électricité. Voir Lampe à incandescence, sous Incandescent.

lamp'-stand (nir, ner, lappidh, lampadh phénicien, d'où lampas luchnos est également utilisé) : Ner ou nir est proprement « lumière » ou « une chose qui donne de la lumière », d'où « lampe », la version révisée (britannique et américaine), mais souvent "bougie" dans la version King James. Son utilisation en relation avec le tabernacle et le temple (Exode 25:37 2 Chroniques 4:20 f), où l'huile était employée pour la lumière (Exode 35:14 Lévitique 24:2), montre que c'est son sens propre. Lappidh est proprement « une torche » et est donc rendu généralement dans la version révisée (britannique et américaine), mais « lampe » dans Ésaïe 62:1, où il est utilisé comme une comparaison. la version King James le rend généralement "lampe", mais "torche" dans Nahum 2:3 Zacharie 12:6. Dans Job 12 : 5, la version révisée (britannique et américaine) le rend « pour le malheur », le considérant comme composé du nom pidh et de la préposition l-. Lampas en grec lui correspond, mais luchnos est également rendu dans la version révisée (britannique et américaine) "lampe", tandis que la version King James donne "bougie", comme dans Matthieu 5:15 et les passages correspondants dans les autres évangiles.

Les lampes étaient utilisées dans des temps très reculés, bien que nous ayons peu d'allusions à elles dans l'histoire ancienne de l'Égypte. Il y a des indications qu'ils ont été utilisés là-bas. Des niches pour lampes se trouvent dans les tombes de Tell el-Amarna (Archaeological Survey of Egypt, Tell el-Amarna Letters, Part IV, 14). Des chandeliers sont également représentés (ibid., partie III, 7). Les torches étaient bien sûr utilisées avant les lampes, et sont mentionnées dans la Genèse (15:17 la version révisée (britannique et américaine)), mais les lampes en argile ont été utilisées à Canaan par les Amorites avant que les Israélites n'en prennent possession. Les fouilles en Palestine ont fourni des milliers de spécimens, et nous ont permis de retracer le développement depuis environ 2000 av. en avant. L'exploration effectuée à Lachish (Tell Hesy) et Gezer (Tell Jezer) par le Palestine Exploration Fund a fourni de nombreux matériaux à cet effet, et les nombreux exemples de tombes de toute la Palestine et de la Syrie ont fourni une grande variété de formes.

"Lampe" est utilisé dans le sens d'un guide dans Psaume 119:105 Proverbes 6:23, et pour l'esprit, qui est appelé la lampe de Yahweh dans l'homme (Proverbes 20:27), et cela signifie bien sûr souvent la lumière lui-même. Il est également utilisé pour le fils qui doit succéder et représenter son père (1 Rois 15 :4), et il est peut-être employé dans ce sens dans la phrase : « La lampe des méchants sera éteinte » (Job 21 : 17 Proverbes 13:9 et peut-être Job 18:6).

La première lampe cananéenne ou amorite était un bol peu profond en forme de soucoupe avec un fond arrondi et un rebord vertical, légèrement pointu ou pincé d'un côté où l'extrémité allumée de la mèche était placée. Cette forme a continué à l'époque juive, mais a été progressivement modifiée jusqu'à ce que le bec soit formé en rapprochant le bord des côtés, formant un étroit canal ouvert, le reste du bord étant roulé vers l'extérieur et aplati, le fond étant également aplati. C'était le premier modèle hébreu et a persisté pendant des siècles. Le bol ouvert a été progressivement fermé, d'abord au niveau du bec, où le bord d'un côté était superposé sur l'autre, et enfin toute la surface a été fermée avec seulement un orifice au centre pour recevoir l'huile, et en même temps le le bec a été allongé. Cette transformation est visible dans les lampes de la période séleucide, soit vers 300 av. Ces lampes ont généralement un pied circulaire et parfois un trou de ficelle sur un côté. Le développement suivant était un bol circulaire avec un bec un peu plus court, n'étant parfois qu'un renflement dans le rebord, de sorte que l'orifice pour la mèche tombe dans le rebord, l'orifice pour le remplissage étant assez petit au fond d'une dépression en forme de soucoupe au centre du bol. Il y a parfois une anse en boucle apposée sur le côté opposé au bec. Parfois, la poignée est horizontale, mais généralement verticale. Cette forme est dite romaine et le bol est souvent orné de figures mythologiques humaines ou animales (fig. 5). D'autres formes sont allongées, ayant de nombreux trous de mèche (Fig. 6). Les formes mythologiques et animales ont été rejetées par les Juifs comme contraires à leurs traditions, et ils ont fait des lampes avec divers autres motifs sur le bol, tels que des feuilles de vigne, des coupes, des rouleaux, etc. (Figs. 7-11). Un dessin juif très marqué est le chandelier à sept branches (Exode 25:32) du temple (Fig. 12). Les lampes de la parabole des dix vierges étaient probablement semblables à celles-ci (Matthieu 25 :1). La dernière forme de la lampe d'argile était ce qu'on appelle byzantine, dont le bol a un grand orifice au centre et se rétrécit progressivement vers le bec (Fig. 13) ils sont ornés généralement d'une branche de palmier entre l'orifice central et le mèche , ou avec une croix. Parfois, il y a une inscription sur la marge (Fig. 13). Les mots à ce sujet lisent Phos ku(riou) pheni pasin kale, "La lumière du Seigneur brille sur tous (magnifiquement?)." D'autres lisent : « Le Seigneur est ma lumière », « la belle lumière », etc. Ces inscriptions déterminent la période comme étant chrétienne. A l'époque romaine, et plus tôt aussi, le bronze était très utilisé pour les lampes plus fines, souvent avec des couvercles pour l'orifice et parfois avec une chaîne et un anneau pour accrocher. Des conceptions très élaborées dans ce matériau se produisent.

Ces lampes en terre cuite se trouvent dans les tombeaux et les lieux de sépulture de toute la Palestine et de la Syrie, et elles y ont manifestement été déposées en rapport avec les rites funéraires. On en trouve très peu dans les tombeaux cananéens, mais ils deviennent nombreux plus tard et surtout aux premiers siècles chrétiens. Le symbolisme de leur utilisation à des fins funéraires est indiqué par les inscriptions mentionnées ci-dessus (voir PEFS, 1904, 326 Explorations in Palestine, par Bliss. Maclister et Wunsch, 4to, publié par le Palestine Exploration Fund). Ces lampes étaient utilisées par les paysans du pays jusqu'à une époque récente, lorsque le pétrole a remplacé l'huile d'olive pour l'éclairage. L'écrivain a vu des lampes de la période juive et romaine avec une surface noircie avec un usage récent. L'huile d'olive était couramment utilisée, mais aussi l'huile de térébinthe (Thomson, LB, III, 472).

2985. lampas -- une torche
. une torche. Partie du discours : nom, translittération féminine : lampas Orthographe phonétique :
(lam-pas') Définition courte : une torche, lampe, lanterne Définition : une torche, lampe .
//strongsnumbers.com/greek2/2985.htm - 6k

3087. luchnia -- un chandelier
. un chandelier. Partie du discours : nom, translittération féminine : luchnia Orthographe phonétique :
(lookh-nee'-ah) Définition courte : a lampe-stand Définition : un lampe-supporter. .
//strongsnumbers.com/greek2/3087.htm - 6k

5215a. nir - un lampe
. proche. 5215b. une lampe. Translittération : nir Définition courte : lampe. Origine du mot
du même que ner Définition a lampe Utilisation des mots NASB lampe (5). 5215, 5215a. .
/hébreu/5215a.htm - 5k

5374. Nériyyah -- "lampe de Yah, " père de Baruch
. Neriyyah ou Neriyyahu. 5375 . "lampe de Yah", père de Baruch. Translitération:
Orthographe phonétique Neriyyah ou Neriyyahu : (nay-ree-yaw') Définition courte : Neriah .
/hébreu/5374.htm - 6k

74. Abner -- "mon père est un lampe," un nom israélite
. 73, 74. Abner. 75 . "mon père est un lampe," un nom israélite. Translitération:
Orthographe phonétique Abner : (ab-nare') Définition courte : Abner. .
/hébreu/74.htm - 6k

5215. niyr -- un lampe
. 5214, 5215. niyr. 5215a. une lampe. Translittération : niyr Orthographe phonétique :
(neer) Définition courte : sol. jachère, labour, labour .
/hébreu/5215.htm - 5k

3940. lappid -- une torche
. brandon, brûlant lampe, éclair, torche. Ou lapon de
une racine inutilisée signifiant probablement faire briller un flambeau, lampe .
/hébreu/3940.htm - 6k

1160. Beor -- « quota brûlant », père d'un roi édomite, aussi le .
. Béor. De ba'ar (au sens de brûler) un lampe Beor, le nom du père
d'un roi d'Édomite aussi de celui de Balaam - Beor. voir HEBREU ba'ar. .
/hébreu/1160.htm - 6k

5369. Ner -- père d'Abner, également père de Kish
. Utilisation Ner (16). Ner. Le même que niyr lampe Ner, un Israélite -- Ner. voir
hébreu niyr. 5368, 5369. Ner. 5370 . Chiffres forts.
/hebrew/5369.htm - 6k

Les Lamp.
. DEATH. XLIX. THE LAMP. JE. . A weary pilgrim sat,. Above a gloomy stream,. UNE lamp il
firmly held. Shed round a cheerful gleam: It showed that river's farther banks, .
//christianbookshelf.org/morris/favourite welsh hymns/xlix the lamp.htm

Les Lamp and the Bushel
. ST. MATTHEW Chaps. I to VIII THE LAMP AND THE BUSHEL. 'Ye are the light of the world. .
'When you light your lamp you put it on the stand, do you not? .
/. /maclaren/expositions of holy scripture a/the lamp and the bushel.htm

The Red Lamp.
. XX. THE RED LAMP. . We should not think much of the wisdom of any one who said of
the Red Lamp, "Why take any notice of that old-fashioned thing? .
//christianbookshelf.org/champness/broken bread/xx the red lamp.htm

A Burning and Shining Lamp.
. XIII. A Burning and Shining Lamp. (John 5:35.) "Men as men Can reach no higher
than the Son of God, The Perfect Head and Pattern of Mankind. .
//christianbookshelf.org/meyer/john the baptist/xiii a burning and shining.htm

Chapter: 4:21-25 Lamp and Stand
. Mark CHAPTER: 4:21-25 LAMP AND STAND. "And He said unto them, Is the lamp brought
to be put under the bushel, or under the bed? and not to be put on the stand? .
/. /chadwick/the gospel of st mark/chapter 4 21-25 lamp and stand.htm

To Keep the Lamp Alive,
. The Treasury of Sacred Song. Book First CCXXXII To keep the lamp alive,. Avec
oil we fill the bowl 'Tis water makes the willow thrive,. .
/. /palgrave/the treasury of sacred song/ccxxxii to keep the lamp.htm

Is Your Lamp Still Burning? PM
. 421 Is Your Lamp Still Burning? PM. Waiting His Coming. . Cho."Oh, brother, is your
lamp trimmed and burning? Is the world made brighter by its cheering ray? .
//christianbookshelf.org/lorenz/the otterbein hymnal/421 is your lamp still.htm

Lamp of Our Feet, Whereby we Trace
. II. THE CHRISTIAN YEAR Advent 60. Lamp of our feet, whereby we trace. CM . Bernard
Barton, 1826. Lamp of our feet, whereby we trace. Our path when wont to stray .
/. /advent 60 lamp of our.htm

The virgin's Lamp.
. THE VIRGIN'S LAMP. 9,7,9,9,9,9,7,7 Brenne hell du Lampe meiner Seele. [330]Albertini.
trans. by Catherine Winkworth, 1869. Lamp within me! brightly burn and glow .
/. /winkworth/christian singers of germany/the virgins lamp.htm

John Chapter v. 19-40
. He did clearly bear witness, but as a lamp not to satisfy friends, but to confound
enemies: for it had been predicted long before by the person of the Father .
/. /augustine/homilies on the gospel of john/tractate xxiii john chapter v.htm

Lamp-stand (17 Occurrences)
Lamp-stand. Lampstand, Lamp-stand. Lampstands . Multi-Version
Concordance Lamp-stand (17 Occurrences). Matthew 5:15 .
/l/lamp-stand.htm - 11k

Lamp-stands (5 Occurrences)
Lamp-stands. Lampstands, Lamp-stands. Lance . Multi-Version
Concordance Lamp-stands (5 Occurrences). Revelation 1:12 .
/l/lamp-stands.htm - 7k

Candle (16 Occurrences)
. Hebrews ner, Job 18:6 29:3 Psalm 18:28 Proverbs 24:20, in all which places the
Revised Version and margin of Authorized Version have "lamp," by which the .
/c/candle.htm - 15k

Candlestick (34 Occurrences)
. Easton's Bible Dictionary The lamp-stand, "candelabrum," which Moses was commanded
to make for the tabernacle, according to the pattern shown him. .
/c/candlestick.htm - 27k

Extinguished (14 Occurrences)
. (WBS). 1 Samuel 3:3 And the lamp of God is not yet extinguished, and Samuel is lying
down in the temple of Jehovah, where the ark of God 'is', (YLT). .
/e/extinguished.htm - 10k

Lampstand (38 Occurrences)
. Int. Standard Bible Encyclopedia LAMP LAMPSTAND. lamp'-stand (nir, ner,
lappidh, Phoenician lampadh, whence lampas luchnos is also .
/l/lampstand.htm - 24k

Bowl (44 Occurrences)
. being elsewhere rendered "cup" (Genesis 44:2, 12, 16), and wine "pot" (Jeremiah
35:5). The reservoir for oil, from which pipes led to each lamp in Zechariah's .
/b/bowl.htm - 26k

Lighting (9 Occurrences)
. Luke 8:16 And no one having lighted a lamp doth cover it with a vessel, or under
a couch doth put 'it' but upon a lamp-stand he doth put 'it', that those .
/l/lighting.htm - 9k

Lighted (36 Occurrences)
. Lighted (36 Occurrences). Matthew 5:15 Nor is a lamp lighted to be put under a bushel,
but on the lampstand and then it gives light to all in the house. (WEY). .
/l/lighted.htm - 16k

Matthew 5:15
Neither do you light a lamp , and put it under a measuring basket, but on a stand and it shines to all who are in the house.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Matthew 6:22
"The lamp of the body is the eye. If therefore your eye is sound, your whole body will be full of light.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Mark 4:21
He said to them, "Is the lamp brought to be put under a basket or under a bed? Isn't it put on a stand?
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Luke 8:16
"No one, when he has lit a lamp , covers it with a container, or puts it under a bed but puts it on a stand, that those who enter in may see the light.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Luke 11:33
"No one, when he has lit a lamp , puts it in a cellar or under a basket, but on a stand, that those who come in may see the light.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Luke 11:34
The lamp of the body is the eye. Therefore when your eye is good, your whole body is also full of light but when it is evil, your body also is full of darkness.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Luke 11:36
If therefore your whole body is full of light, having no part dark, it will be wholly full of light, as when the lamp with its bright shining gives you light."
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Luke 15:8
Or what woman, if she had ten drachma coins, if she lost one drachma coin, wouldn't light a lamp , sweep the house, and seek diligently until she found it?
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

John 5:35
He was the burning and shining lamp , and you were willing to rejoice for a while in his light.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Hebrews 9:2
For a tabernacle was prepared. In the first part were the lampstand, the table, and the show bread which is called the Holy Place.
(Root in WEB WEY YLT NAS RSV NIV)

2 Peter 1:19
We have the more sure word of prophecy and you do well that you heed it, as to a lamp shining in a dark place, until the day dawns, and the morning star arises in your hearts:
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV)

Revelation 2:5
Remember therefore from where you have fallen, and repent and do the first works or else I am coming to you swiftly, and will move your lampstand out of its place, unless you repent.
(Root in WEB WEY DBY YLT NAS RSV NIV)

Revelation 18:23
The light of a lamp will shine no more at all in you. The voice of the bridegroom and of the bride will be heard no more at all in you for your merchants were the princes of the earth for with your sorcery all the nations were deceived.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Revelation 21:23
The city has no need for the sun, neither of the moon, to shine, for the very glory of God illuminated it, and its lamp is the Lamb.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Revelation 22:5
There will be no night, and they need no lamp light for the Lord God will illuminate them. They will reign forever and ever.
(WEB WEY ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Genesis 15:17
And it came to pass, that, when the sun went down, and it was dark, behold a smoking furnace, and a burning lamp that passed between those pieces.
(KJV WBS YLT)

Exodus 27:20
"You shall command the children of Israel, that they bring to you pure olive oil beaten for the light, to cause a lamp to burn continually.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Leviticus 24:2
"Command the children of Israel, that they bring to you pure olive oil beaten for the light, to cause a lamp to burn continually.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Numbers 3:31
Their duty shall be the ark, the table, the lamp stand, the altars, the vessels of the sanctuary with which they minister, and the screen, and all its service.
(WEB NAS RSV NIV)

Numbers 4:9
"They shall take a blue cloth, and cover the lampstand of the light, and its lamps, and its snuffers, and its snuff dishes, and all its oil vessels, with which they minister to it.
(Root in WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Numbers 4:16
And the oversight of Eleazar, son of Aaron the priest, 'is' the oil of the lamp , and the spice-perfume, and the present of continuity, and the anointing oil, the oversight of all the tabernacle, and of all that 'is' in it, in the sanctuary, and in its vessels.'
(YLT)

1 Samuel 3:3
and the lamp of God hadn't yet gone out, and Samuel had laid down to sleep, in the temple of Yahweh, where the ark of God was
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

2 Samuel 21:17
But Abishai the son of Zeruiah helped him, and struck the Philistine, and killed him. Then the men of David swore to him, saying, "You shall go no more out with us to battle, that you don't quench the lamp of Israel."
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

2 Samuel 22:29
For you are my lamp , Yahweh. Yahweh will light up my darkness.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

1 Kings 11:36
To his son will I give one tribe, that David my servant may have a lamp always before me in Jerusalem, the city which I have chosen me to put my name there.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

1 Kings 15:4
Nevertheless for David's sake did Yahweh his God give him a lamp in Jerusalem, to set up his son after him, and to establish Jerusalem
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

2 Kings 4:10
Let us make, please, a little chamber on the wall. Let us set for him there a bed, a table, a chair, and a lamp stand. It shall be, when he comes to us, that he shall turn in there."
(WEB DBY NAS RSV NIV)

2 Kings 8:19
However Yahweh would not destroy Judah, for David his servant's sake, as he promised him to give to him a lamp for his children always.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

2 Chronicles 21:7
However Yahweh would not destroy the house of David, because of the covenant that he had made with David, and as he promised to give a lamp to him and to his children always.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Job 12:5
He that is ready to slip with his feet is as a lamp despised in the thought of him that is at ease.
(KJV DBY WBS)

Job 18:6
The light shall be dark in his tent. His lamp above him shall be put out.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Job 21:17
"How often is it that the lamp of the wicked is put out, that their calamity comes on them, that God distributes sorrows in his anger?
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Job 29:3
when his lamp shone on my head, and by his light I walked through darkness,
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Psalms 18:28
For you will light my lamp , Yahweh. My God will light up my darkness.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Psalms 119:105
Your word is a lamp to my feet, and a light for my path.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Psalms 132:17
There I will make the horn of David to bud. I have ordained a lamp for my anointed.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Proverbs 6:23
For the commandment is a lamp , and the law is light. Reproofs of instruction are the way of life,
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Proverbs 13:9
The light of the righteous shines brightly, but the lamp of the wicked is snuffed out.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Proverbs 20:20
Whoever curses his father or his mother, his lamp shall be put out in blackness of darkness.
(WEB KJV JPS ASV DBY WBS YLT NAS RSV NIV)

Proverbs 20:27
The spirit of man is Yahweh's lamp , searching all his innermost parts.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Proverbs 21:4
A high look, and a proud heart, the lamp of the wicked, is sin.
(WEB ASV DBY NAS RSV NIV)

Proverbs 24:20
for there will be no reward to the evil man and the lamp of the wicked shall be snuffed out.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Proverbs 31:18
She perceives that her merchandise is profitable. Her lamp doesn't go out by night.
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)

Isaiah 62:1
For Zion's sake will I not hold my peace, and for Jerusalem's sake I will not rest, until her righteousness go forth as brightness, and her salvation as a lamp that burns.
(WEB KJV ASV WBS)

Jeremiah 25:10
Moreover I will take from them the voice of mirth and the voice of gladness, the voice of the bridegroom and the voice of the bride, the sound of the millstones, and the light of the lamp .
(WEB JPS ASV DBY YLT NAS RSV NIV)


Display case locations on the ground floor [ UK ] 1 st  floor [ US ] .

Display case 22 is updated once by giving simple pottery to the archaeologists.

The ground floor [ UK ] 1 st  floor [ US ] is the main floor of the museum and is dedicated to artefacts from the Digsite. The southern end of the ground floor [ UK ] 1 st  floor [ US ] is partitioned off for the processing of incoming samples from the Digsite. Players can earn kudos in this section by helping the archaeology staff clean off incoming samples. Players wishing to participate in specimen cleaning must have completed The Dig Site quest. Additionally, the player must be wearing leather boots and leather gloves and must also be holding a trowel, rock pick and specimen brush. All of these items are available from the tool rack on the south wall of the museum.

Uncleaned finds can be taken from the Dig Site specimen rocks pile. They can then be cleaned by using them on an empty specimen table while wearing the leather boots and gloves and having the three tools from the tool rack in your inventory. You can carry as many uncleaned finds as you like, as long as they fit in your inventory. Upon clicking on the pile, you will automatically begin picking up finds. However, you can click the pile repeatedly to pick these items up faster.

Once a player finds something interesting, they may show it to one of the six archaeologists in the room, who will then tell them what case to put the object in. Putting a sample in the correct case results in a reward of 10 kudos. Some samples have no value and are not of interest to the archaeologists. These samples can be disposed of in one of the storage crates found in the south-east corner of the area. Disposing of a sample will give a player a random reward from the storage crate, usually of very small value.

A special rare specimen is the clean necklace, which appears the same as a ruby necklace. Instead of recommending the player to place a clean necklace in a display case, the archaeologist will teach the player how to enchant a ruby necklace into a Digsite pendant. If it's taking an unusually long time to find the clean necklace, you may have already found it. To check this, talk to Curator Haig Halen and ask "How do I get a medallion?" If you haven't found the necklace yet, a game message will say "You need to have discovered the Digsite pendant."

In total, 50 kudos can be earned in the Dig Site cleaning area (five possible finds).

Earning XP lamps through this method can grant a steady amount of XP. If you want to level up a low level skill quickly, consider grinding for lamps.

Display cases [ edit | modifier la source]


O horizon - The top layer of soil is made up mostly of leaves and decomposed organic matter.

A horizon (topsoil) - Plants grow in this dark-coloured layer, which is made up of decomoposed organic matter mixed with mineral particles.

E horizon - This eluviation (leaching) layer has a light colour and is made up of sand and silt. We often find significant archaeological artefacts in this layer.

B horizon (subsoil) - Contains clay and mineral deposits it receives from layers above, when water drips through.

C horizon - Regolith consists of slightly broken up bedrock. Plant roots do not penetrate this layer.

R horizon - The bedrock layer that is beneath all other layers.


Friezes, Sunlight Chambers, Essex Quay, Dublin 2

There’s a lot going on with Sunlight Chambers. Situated on the corner of Parliament Street and Essex Quay and , it’s a colourful landmark, designed by Edward Ould and built for Lever Bros between 1899 and 1901. The building was restored and brightened in the late 1990s during conservation work by Gilroy McMahon, with colour consultation from NCAD. Though the terracotta tiles, the deep eaves or the arcades might draw attention on another building, they’re pushed into the background here by the friezes.

At the base of the first and second floors, a series of brightly-coloured scenes represent the story of soap, including what Christine Casey memorably describes as ‘shiny naked children’. There’s also men ploughing fields and women doing various aspects of laundry.

As ‘The Hidden Holocaust’ in Rabble #3 by Paul Reynolds explores, there’s a fairly macabre contrast between the shiny soap-clean scenes and the extensive human rights abuses Lord Leverhulme was responsible for in the Congo. I think there’s always a difficulty in examining architecture and the forces behind it – being slightly reductive, buildings are most often built for people with money and power, and there’s a rich history of awful things being done in the pursuit of money and power, and examining architecture requires a bit of separation when this is the case. Separation, not absolution – I think an adult human being is capable of positive thoughts about one aspect of a thing and negative thoughts about another, and even beyond that. That said, it’s grisly and difficult not to think of forced labour for palm oil extraction as part of soap production when you’re faced with a bright illustration of soap production.

Edward Ould was also responsible for housing at Port Sunlight, Lever’s model village for Merseyside factory workers. Of all the buildings associated with Lever Bros, the Lever House in New York (1951-2, by Gordon Bunshaft of Skidmore, Owings, and Merrill) is by far my favourite – an International Style skyscraper that manages extremely elegant massing and a very successful example of curtain walling.

Sunlight Chambers had the honour of being called “one of the ugliest buildings in Ireland” by The Irish Builder at the time it was built, and even after that separation thing, I can see their point. It’s certainly a curiosity, but there’s also a real Disney aspect to it, the heavy Italian merchant prince aesthetic landed on a quayside in Dublin and the colours sitting like a sticky-sweet shell. For me, the building is extremely interesting, but it’s not one I can love.


Local History

Forty three ancient Chinese terracotta figures have come to Colchester as part of a festival to celebrate Essex's 20 year partnership with Jiangsu Province in China.

As the figures were carefully unpacked one by one a small part of Chinese history was revealed at Colchester Castle.

They are called Guardians to the King and are going on display as part of a festival celebrating Essex's 20 year link with Jiangsu Province.

Tom Hodgson is Community History Manager of Colchester and Ipswich Museum Service and he travelled to China to help bring the figures back to Essex:

The figures are around 2100-years-old

"Chinese culture has essentially been developing relatively unhindered over 4000-5000 years, and so the things we've got on display in the showcases here, are still reproduced in China today."

This exhibition is different to the famous Terracotta Army but almost as old - they date back about 2100 years and are about one to two feet tall.

So what was the purpose of these miniature people?

"What the Chinese believed at the time was when you died the afterlife was a mirror of real life.

"So if you were king in real life when you died you needed soldiers to protect you, servants to give you food, and so what they did was made these pottery figurines so when the person was buried in the tomb these figures were there to serve them in the after life," Tom says.

The exhibition opens on Saturday, 19, July and runs until Sunday, 2, November 2008.

Listen to Tom Hodgson talking to BBC reporter Felicity Simper by clicking on the link below.

last updated: 15/07/2008 at 17:05
created: 15/07/2008


Explore Layer Marney Tower

Histoire

The building is principally the creation of Henry 1st Lord Marney, who died in 1523. As an incomplete palace it was of no interest to the Duke of Norfolk who was given care of Marney’s Granddaughter two years later in 1525. The house was sold and has been the home of 11 families over the 500 years. Each family have stories to contribute to the fascinating history of Layer Marney Tower.

Future

An old building needs constant attention if it is to survive. They also need to keep up with the times. At the turn of the twentieth Century running water, central heating and electricity were installed . At the end of the twentieth century Visitor Lavatories were added, new areas were opened up and facilities were upgraded and we continue to make sure the place will have a long and happy Future.

Tymperleys

Tymperleys is another Tudor building in central Colchester owned by the Charrington family. It is a wonderful Town house in its own walled garden and is now a Restaurant Tearoom. Once home to William Gilberd, scientist and physician to Elizabeth I is was more recently the Clock Museum, housing a fine collection of Colchester Clocks gifted to the town by Bernard Mason.

Layer Marney Tower has a fantastic team of people who help keep this place alive. Depending on how you come into contact with us depends on who you meet. Some people you will never see but they are just as vital in ensuing that this place works well and is buzzing and is delighted to welcome you.


One home trend that seems to be ongoing is terracotta. Suitable for both indoors and outdoors, this warm rusty orange is everywhere.

But aside from looking great, it&rsquos worth delving into the history of terracotta and why it&rsquos proven to be so well loved in India in both the past and the present.

Terracotta throughout history in India

Terracotta has been used in India for centuries. Traditionally, it is seen as a mystical material due to its combination of four of the five vital elements &ndash air, earth, fire and water.

It has been a mainstay of Indian construction and culture since the Indus Valley Civilisation, which existed between 3300 and 1700 BC. Many ancient terracotta artefacts have been found in India, often depicting deities.

Due to its extensive background, it&rsquos no wonder India has some prominence when it comes to terracotta. Most famously, the largest terracotta sculpture ever made was the Ayanaar horse - created in Tamil Nadu.

Today, terracotta is still used in pottery and art for the home and beyond. Areas such as Rajasthan and Gujarat are famous for their white painted terracotta jars, while Madhya Pradesh is known for embellished terracotta rooftops.

Why use terracotta today?

© Praditkhorn Somboonsa/Shutterstock.com

In addition to being a mainstay throughout Indian history, terracotta is a great element to use in its own right. For one thing, it is surprisingly versatile and can complement a wide range of interiors. In a more contemporary setting, the colour can be used to break up and add warmth to modern, monochromatic themes. In a more traditional home, it can look great in the form of ornaments and embellishments.

You&rsquoll also find that terracotta comes across as warm and welcoming in your home, which is an important part of Indian culture both then and now.

Terracotta as a colour

If you&rsquore simply in love with the colour itself, your job of integrating it into your home will be easy!

You could choose terracotta coloured textiles, switch up your carpets or even paint your walls in this warm, inviting shade.

As many designers (and paint companies) will be familiar with PANTONE colours, here are a few that perfectly capture that signature terracotta hue:

  • PANTONE 16 - 1526 TPX Terra Cotta- This is a traditional terracotta shade.
  • PANTONE 17 - 1540 TPX Apricot Brandy- This shade is darker than the Terra Cotta shade listed above. However, its tone is very similar.
  • PANTONE 16 - 1720 TPX Strawberry Ice- A more pink toned shade that reflects the rosier tones sometimes found in terracotta pottery.
  • PANTONE 14 &ndash 1313 TPX Rose Cloud- A warm beige with pink undertones that&rsquos ideal for a paler look of terracotta.
  • PANTONE 18 - 1438 TPX Marsala &ndash Colour of the Year 2015- A darker shade from the rusty red family, reminiscent of terracotta tones and known for its popularity as Colour of the Year.

Anywhere with customisable paint options will be able to match these colours perfectly!

In addition to terracotta coloured paint, you could also consider other items, features or materials in the same colour family.

For example, exposed brick is a trending interior look, and often resembles a warm, terracotta tone. Get creative you&rsquoll be surprised at how often you see the colour pop up!

Traditional Terracotta Pottery

© Tatjana Kabanova/Shutterstock.com

One of the most iconic terracotta items is the traditional terracotta pot, usually used to house plants or small trees. They come in a vast variety of shapes and sizes and can be either plain or embellished with ornate details.

The style you choose will be completely up to you as you choose a piece that suits your style. Although they are usually marketed as outdoor pots and planters, smaller pieces can make a strong statement inside the home too.

Terracotta Ornaments

Although they are sometimes harder to find and are often more expensive due to the significant amount of additional work that goes into making them, you can also purchase terracotta ornaments.

From small patterned decorative plates to unique ornamental statues, this is yet another way to add terracotta to your interior.

Terracotta Crockery

If you prefer to add things to your home that you can use rather than just look at, consider terracotta crockery. Bowls, plates and dishes can all be made from terracotta &ndash in fact, they&rsquore known for their heat resistance, making them oven safe.

When in use (or even displayed permanently as serving dishes), they add an authentic, rustic feel to your kitchen or dining room.

Terracotta Tiles

© AdpePhoto/Shutterstock.com

While stone and linoleum may be the most popular choices, terracotta makes a great choice for flooring. They are the perfect way to create a home that encapsulates both old and new styles, as well as adding a splash of colour to your interior.

There&rsquos Even Terracotta Furniture

Sometimes, you&rsquoll even find furniture made from terracotta &ndash especially furniture that&rsquos designed for outdoor use. These usually include benches and small tables, although more complex pieces can be found from time to time.

Where can you buy terracotta?

Being such an important part of India, it is relatively easy to find terracotta across the nation, as long as you know where to look!

Take a look at some local craft stores for smaller pieces, as well as larger companies that may deal in flooring and tiles. Another option is to take a look at a garden centre, as they are likely to have terracotta pots for sale.

If you really want to try something new, you could even try making your own terracotta pottery at home with a basic kit!

If you&rsquove been inspired by all the ways you can feature terracotta in your home, it may be something to consider for your next redesign &ndash or even as a simple new addition to your existing interior theme.


Voir la vidéo: Découverte dun atelier de lampes à huiles vieux de ans (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Mealcoluim

    Merci beaucoup pour votre aide. Je devrais.

  2. Tadeo

    Les actions n'apportent pas toujours le bonheur! Mais il n'y a pas de bonheur sans action =)

  3. Kwesi

    Beauté, surtout la première photo

  4. Vortigern

    Quelle phrase agréable

  5. Seireadan

    Parlons de ce thème.



Écrire un message