Podcasts sur l'histoire

Focke-Wulf Ta 152A

Focke-Wulf Ta 152A


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Focke-Wulf Ta 152A

Le Focke-Wulf Ta 152A était la conception originale de la version standard du Ta 152, mais le projet a été annulé juste au moment où il était sur le point d'entrer en production.

Au début de 1943, Kurt Tank a produit une conception pour un remplacement du Fw 190 qui aurait ressemblé mais utilisé de nouveaux moteurs et avait une cellule redessinée. En avril 1943, le RLM (Ministère allemand de l'Air) a rejeté cette conception au motif qu'elle causerait trop de perturbations sur la ligne de production du Fw 190 et créerait un écart de production qui ne pouvait pas être risqué.

Tank a répondu avec une conception moins ambitieuse, utilisant plus de composants du Fw 190. En mai 1943, le ministère de l'Air a donné à cette conception la désignation de Ta 152. Tank devait travailler sur deux versions. Le Ta 152A devait utiliser un moteur Junkers Jumo 213A, optimisé pour les basses et moyennes altitudes, tandis que le Ta 152B devait utiliser un moteur Jumo 213E avec turbocompresseur à deux étages à trois vitesses, optimisé pour les altitudes plus élevées. Le moteur Daimler-Benz DB 603G devait être considéré comme une sauvegarde si l'une ou l'autre des versions du Jumo tombait en panne.

Le nouvel avion était capable d'opérer en tant que chasseur ou chasseur-bombardier. Il devait être armé d'un canon de 30 mm tirant dans le nez et de quatre MG 151 de 20 m dans les ailes - deux dans les racines des ailes et deux dans les positions extérieures des ailes, ce qui lui donnait un coup de poing impressionnant. L'exigence d'un canon monté sur moteur signifiait que le Jumo 213A devait être remplacé par le Jumo 213C, qui était conçu pour transporter une telle arme. Ils devaient également transporter un porte-bombes ETC 503 sous le fuselage.

Le fuselage a été allongé pour faire face aux moteurs plus lourds. Le fuselage avant (devant le cockpit) a été allongé de 77,2 cm, le fuselage arrière de 50 cm et les ailes déplacées de 42 cm vers l'avant. Il utilisait le même train de roulement que le Fw 190A, mais avec des roues plus grandes de 740 mm. Le train d'atterrissage a également été déplacé de 25 cm plus loin, de sorte que les plus grandes roues n'entrent en conflit avec aucune charge utile sous le fuselage. En conséquence, les ailes ont été étendues de 34 pieds 5 pouces / 10,5 m à 11 m.

Trois prototypes ont été produits pour le Ta 152A, chacun utilisant un Fw 190 modifié.

Le premier prototype (Fw 190 V19) a reçu le moteur Jumo 213A, une nouvelle queue (utilisée plus tard sur le Fw 190D-9) et l'extension de fuselage de 50 cm. Il n'était pas armé. Il effectua son vol inaugural le 7 juillet 1943 puis se rendit à Hanovre-Langenhagen pour des essais en vol.

Le 8 octobre 1943, Focke-Wulf demande au RLM de donner la priorité au développement du Ta 152, mais la demande est refusée.

Le deuxième prototype (Fw 190 V20) a effectué son vol inaugural le 23 novembre 1943. Il était également non armé, mais utilisait le moteur Jumo 213 CV, qui avait la capacité de transporter un canon tirant à travers l'hélice, et aurait été le modèle utilisé dans la version de production du Ta 152A.

Le 20 décembre 1943, Tank fit une autre tentative pour obtenir la priorité de développement du Ta 152, mais une fois de plus le RLM refusa. Ses efforts ont payé dans une certaine mesure, car à la mi-janvier, ils ont approuvé le Fw 190D-9, une conception similaire mais moins avancée, utilisant également le Jumo 213A.

Le premier prototype s'est écrasé le 16 février 1944 lorsque la jambe droite du train d'atterrissage a échoué. L'avion a été réparé et a rejoint le programme d'essais.

Le troisième prototype, le V21 (TI-IH), a effectué son vol inaugural le 13 mars 1944. Il avait le moteur Jumo 213 CV, l'extension de fuselage, le type de queue qui est devenu la norme sur le Ta 152 et un amortisseur de flamme réducteur d'éblouissement monté sur l'échappement du moteur. Cela a été conçu pour permettre au Ta 152A de base d'agir comme un chasseur de nuit, mais a réduit la vitesse de l'avion d'une quantité inacceptable. L'amortisseur a été retiré le 18 avril 1944, et peu de temps après, le V21 a atteint 335 mph au niveau de la mer.

Le Ta 152A était maintenant une conception éprouvée et était prêt à entrer en production, mais le RLM manquait de confiance dans le moteur Jumo 213A, et en juillet 1944, le Ta 152A a été annulé (ils ne voulaient probablement pas s'appuyer sur deux nouveaux modèles tous deux utilisant ce moteur, qui a fait ses preuves dans le Fw 190D-9). Cela laissait deux versions de l'avion encore en cours de développement - le Ta 152H à haute altitude et le Ta 152C, qui avait remplacé le Ta 152B. Ni l'un ni l'autre n'étant sur le point d'entrer en production, la décision d'annuler le Ta 152A signifiait que l'ensemble du projet était vain, ne produisant qu'une poignée de Ta 152H qui sont entrés en combat au cours des derniers mois de la guerre.

Deux des prototypes ont été davantage utilisés. Le V20 était en cours de conversion en prototype Ta 152H lorsqu'il fut détruit lors d'un bombardement le 5 août 1944 et le V21 devint le premier prototype Ta 152C.

A-1

Différentes sources donnent des spécifications différentes pour les A-1 et A-2. Le plus probable est qu'il devait être armé de quatre canons MG 151 de 20 mm, deux dans l'emplanture des ailes et deux dans le fuselage, et d'un canon MK 108 de 30 mm monté sur moteur.

A-2

L'A-2 était probablement similaire à l'A-1, mais avec un canon MK 103 de 30 mm dans le moteur.


Voir la vidéo: Focke-Wulf Ta 152 H-1 Extreme Speed At High Altitudes. (Mai 2022).