Podcasts sur l'histoire

Cassin II DD-372 - Histoire

Cassin II DD-372 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cassin II

(DD-372 : dp. 1 500 ; 1. 341'4"; né. 35'; dr. 9'10"; s. 36 k.;
ép 158; a, 5 5", 12 21" tt.; cl. Mahan)

Le deuxième Cassin (DD-372) a été lancé le 28 octobre 1935 par le Philadelphia Navy Yard ; parrainé par Mme H C Lombard; et commandé le 21 août 1936, le lieutenant-commandant A. G Noble aux commandes

Cassin a subi des modifications jusqu'en mars 1937, puis a navigué vers les Caraïbes et le Brésil. En avril 1938, il joignit ses forces à Pearl Harbor pour les exercices annuels de la flotte dans les îles hawaïennes et la zone du canal de Panama. En 1939, il a opéré sur la côte ouest avec des écoles de torpilles et d'artillerie, et le 1 avril 1940, il a été affecté au détachement hawaïen. Cassin a navigué sur des manœuvres et des patrouilles dans le Pacifique, croisant de février à avril 1941 à Samoa, en Australie et aux Fidji. À l'automne 1941, elle fait escale dans les ports de la côte ouest.

Cassin était en cale sèche avec Downes (DD - 75) et Pennsylvania (BB-35) à Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Lors de l'attaque japonaise, une bombe incendiaire a fait exploser les réservoirs de carburant de Downes, provoquant des incendies incontrôlables à bord de Downes et de Cassin. Cassin a glissé de ses blocs de quille et s'est appuyé contre Downes. Les deux navires ont été considérés comme perdus et le Cassin a été désarmé le 7 décembre 1941. Cependant, un superbe sauvetage a permis à Cassin de jouer un rôle exceptionnel dans la Seconde Guerre mondiale, et il a été remorqué au Mare Island Navy Yard pour être reconstruit.

Recommisisoned le 6 février 1944, Cassin s'est présenté à Pearl Harbor le 22 avril et a été affecté au service d'escorte de Majuro jusqu'en août. En tirant sur des grottes et en bombardant l'île d'Aguijan, elle a aidé à la consolidation de Tinian du 15 au 25 août, puis a assumé des fonctions d'escorte hors de Saipan. 9 octobre. Cela faisait partie des préparatifs de l'assaut de Leyte et était une tentative de convaincre les Japonais que la principale attaque qu'ils sentaient venir serait dirigée contre les Bonins. Avec la même force qui avait frappé à Marcus, Cassin a navigué pour rejoindre TG 38.1 le 16 octobre, alors que les porte-avions de ce groupe préparaient les frappes aériennes destinées à neutraliser les aérodromes japonais dans la région de Manille avant les débarquements d'assaut sur Leyte. Cassin a fumé au nord-est de Luzon pendant les débarquements de Leyte, et lorsque les débarquements ont été lancés avec succès, a été envoyé avec son groupe pour se ravitailler et se reconstituer à Ulithi. Cependant, lorsque la TF 38 est entrée en contact avec la Force centrale japonaise en contournant le cap sud de Mindoro pour sa part dans la bataille décisive du golfe de Leyte, le groupe de Cassin a été rappelé pour se joindre à l'action qui approchait. Dans l'après-midi du 26 octobre, son groupe atteignit enfin la position pour lancer des avions qui attaquèrent les navires japonais dans l'une des frappes porte-avions à plus longue portée de la guerre. Ces frappes se sont poursuivies alors que la flotte japonaise se retirait vers le nord, diminuée et battue.

La prochaine mission de Cassin était les préparatifs de l'assaut sur Iwo Jima dans la nuit du 11 au 12 novembre 1944, et de nouveau le 24 janvier 1945, elle a bombardé l'île dans le cadre de l'atténuation avant l'assaut et autrement engagé dans la patrouille, l'escorte et des fonctions de piquetage radar autour de Saipan. Le 23 février, elle a navigué de Saipan pour escorter un navire de munitions à Iwo Jima nouvellement envahi, retournant à Guam le 28 février avec un navire-hôpital chargé avec certains des nombreux hommes blessés sur l'île férocement contestée. Elle est retournée à Iwo Jima à la mi-mars pour des missions de piquetage radar et de sauvetage air-mer. Avec des périodes à Guam et Saipan pour le réapprovisionnement et les réparations, elle a continué sur ce devoir par la plupart du reste de la guerre.

Preuve éclatante que les aléas de la guerre ne viennent pas seulement de l'ennemi, Cassin subit la violence d'un typhon le 6 juin 1945, perdant un de ses hommes à la mer, ainsi qu'un baleinier à moteur. Le 20 juillet, elle a bombardé Kita, Iwo Jima et le 7 août, elle est montée à bord et a fouillé un navire-hôpital japonais pour assurer le respect du droit international. Puisqu'il n'y a eu aucune violation, elle a permis au navire japonais de poursuivre sa route. Avec la fin de la guerre, elle a continué le sauvetage air-mer au large d'Iwo Jima, gardant l'évacuation aérienne des prisonniers de guerre libérés du Japon. Il est retourné à Norfolk, en Virginie, le 1er novembre 1945, et y a été désarmé le 17 décembre 1945. Le Cassin a été vendu le 25 novembre 1947.

Cassin a reçu six étoiles de bataille pour la Seconde Guerre mondiale.


USS Cassin (DD 372)


USS Cassin avant la guerre

Le Cassin a été presque complètement détruit lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, il a été désarmé le même jour.
Son équipement a été récupéré de sa carcasse et a été emmené au Mare Island Navy Yard à Vallejo, en Californie, où le Cassin a été entièrement reconstruit dans une nouvelle coque, remis en service le 6 février 1944.
Désarmé le 17 décembre 1945.
Frappé le 28 janvier 1947.
Vendu le 25 novembre 1947 et démoli.

Commandes répertoriées pour l'USS Cassin (DD 372)

Veuillez noter que nous travaillons toujours sur cette section.

Le commandantDeÀ
1Lt.Cdr. Guillaume François Fitzgerald, Jr,, USN16 juin 193917 janvier 1941
2Daniel François Joseph Karité, USN17 janvier 19417 déc. 1941 ( 1 )

3T/Cdr. Vincent Jacques Meola, USN5 février 1944Déc 1944
4Comte d'Homère Conrad, USNDéc 194417 décembre 1945

Vous pouvez aider à améliorer notre section de commandes
Cliquez ici pour soumettre des événements/commentaires/mises à jour pour ce navire.
Veuillez l'utiliser si vous repérez des erreurs ou si vous souhaitez améliorer cette page de navires.

Les événements notables impliquant Cassin comprennent :

1er décembre 1944
USS Caiman (Cdr. FC Lucas, Jr., USN) a effectué des exercices au large de Saipan avec l'USS Cassin (Cdr. VJ Meola, USN), USS Ellet (Cdr. EC Rider, USN) et USS Grayson (Cdr. WV Pratt, III , USN).

2 déc. 1944
USS Caiman (Cdr. FC Lucas, Jr., USN) a effectué des exercices au large de Saipan avec l'USS Cassin (Cdr. VJ Meola, USN), USS Ellet (Cdr. EC Rider, USN) et USS Grayson (Cdr. WV Pratt, III , USN).

Liens médias


Cassin II DD-372 - Histoire

USS Cassin (DD-372)
Histoire du navire

Source : Dictionary of American Naval Fighting Ships (publié en 1963)

La deuxième Cassin (DD-372) a été lancé le 28 octobre 1935 par le Philadelphia Navy Yard parrainé par Mme H C Lombard et commandé le 21 août 1936, sous le commandement du lieutenant-commandant A. G Noble.

Cassin a subi des modifications jusqu'en mars 1937, puis a navigué vers les Caraïbes et le Brésil. En avril 1938, il joignit ses forces à Pearl Harbor pour les exercices annuels de la flotte dans les îles hawaïennes et la zone du canal de Panama. En 1939, il a opéré sur la côte ouest avec des écoles de torpilles et d'artillerie, et le 1 avril 1940, il a été affecté au détachement hawaïen. Cassin a navigué sur des manœuvres et des patrouilles dans le Pacifique, croisant de février à avril 1941 à Samoa, en Australie et aux Fidji. À l'automne 1941, elle fait escale dans les ports de la côte ouest.

Cassin était en cale sèche avec Downes (DD-375) et Pennsylvanie (BB-35) à Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Lors de l'attaque japonaise, une bombe incendiaire a explosé Downes réservoirs de carburant, provoquant des incendies incontrôlables à bord des deux Downes et Cassin. Cassin a glissé de ses blocs de quille et s'est appuyé contre Downes. Les deux navires ont été considérés comme perdus, et Cassin a été mis hors service le 7 décembre 1941. Cependant, une superbe récupération sauvée Cassin, pour jouer un rôle exceptionnel dans la Seconde Guerre mondiale, et elle a été remorquée à Mare Island Navy Yard pour la reconstruction. Remis en service le 6 février 1944, Cassin rapporté à Pearl Harbor le 22 avril et a été affecté au devoir d'escorte de Majuro jusqu'en août. En tirant sur des grottes et en bombardant l'île d'Aguijan, elle a aidé à la consolidation de Tinian du 15 au 25 août, puis a assumé des devoirs d'escorte hors de Saipan. Ses canons se sont de nouveau vengés des Japonais lorsqu'il a participé au bombardement de l'île de Marcus le 9 octobre. Cela faisait partie des préparatifs de l'assaut de Leyte et était une tentative de convaincre les Japonais que la principale attaque qu'ils sentaient venir serait dirigée contre les Bonins. Avec la même force qui avait frappé Marcus, Cassin a navigué pour rejoindre TG 38.1 le 16 octobre, alors que les transporteurs de ce groupe préparaient les frappes aériennes conçues pour neutraliser les aérodromes japonais dans la région de Manille avant les débarquements d'assaut sur Leyte. Cassin a fumé au nord-est de Luzon pendant les atterrissages de Leyte et quand les atterrissages avaient été avec succès lancés, a été expédié avec son groupe pour ravitailler et reconstituer à Ulithi. Cependant, lorsque la TF 38 a pris contact avec la Force centrale japonaise en contournant le cap sud de Mindoro à destination pour sa part de la bataille décisive du golfe de Leyte, Cassin groupe a été rappelé pour se joindre à l'action qui approchait. Dans l'après-midi du 26 octobre, son groupe atteignit enfin la position de lancement d'avions qui attaquèrent les navires japonais dans l'une des frappes porte-avions à plus longue portée de la guerre. Ces frappes se sont poursuivies alors que la flotte japonaise se retirait vers le nord, diminuée et battue.

Cassin la prochaine affectation était aux préparatifs de l'assaut sur Iwo Jima dans la nuit du 11 au 12 novembre 1944, et à nouveau le 24 janvier 1945. Elle a bombardé l'île dans le cadre de l'atténuation avant l'assaut et autrement engagé dans la patrouille, l'escorte et le radar piquetage autour de Saipan. Le 23 février, elle a navigué de Saipan pour escorter un navire de munitions à Iwo Jima nouvellement envahi, retournant à Guam le 28 février avec un navire-hôpital chargé avec certains des nombreux hommes blessés sur l'île férocement contestée. Elle est retournée à Iwo Jima à la mi-mars pour des missions de piquetage radar et de sauvetage air-mer. Avec des périodes à Guam et Saipan pour le réapprovisionnement et les réparations, elle a continué sur ce devoir par la plupart du reste de la guerre.

Comme preuve éclatante que les dangers de la guerre ne viennent pas seulement de l'ennemi, Cassin subit la violence d'un typhon le 6 juin 1945, perdant un de ses hommes à la mer, ainsi qu'une baleinière à moteur. Le 20 juillet, elle a bombardé Kita, Iwo Jima et le 7 août, elle est montée à bord et a fouillé un navire-hôpital japonais pour assurer le respect du droit international. Puisqu'il n'y a eu aucune violation, elle a permis au navire japonais de poursuivre sa route. Avec la fin de la guerre, elle a continué le sauvetage air-mer au large d'Iwo Jima, gardant l'évacuation aérienne des prisonniers de guerre libérés du Japon. Il est retourné à Norfolk, en Virginie, le 1er novembre 1945, et y a été désarmé le 17 décembre 1945. Cassin a été vendu le 25 novembre 1947.


CASSIN DD 372

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Destructeur de classe Mahan
    Quille posée le 1er octobre 1934 - Lancé le 28 octobre 1935

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Un navire renaît

Le 5 février 1944, après le matériel et l'équipement de la quasi-détruite Cassin ont été envoyés au Mare Island Navy Yard pour être utilisé dans la construction d'un nouveau navire portant le même nom et le même numéro de coque, il a été remis en service et, un peu plus d'un mois plus tard, a été signalé à Pearl Harbor.

Au cours de la guerre, le Cassin servi d'escorte, bombardé des unités terrestres ennemies sur les îles du Pacifique et aidé aux préparatifs de l'invasion d'Iwo Jima. Après que l'île a été prise par les forces américaines, elle est revenue pour le devoir de sauvetage air-mer, revenant de temps en temps à Guam et Saipan pour les réparations et le réapprovisionnement.

Le 6 juin 1945, peu avant la fin de la guerre, le Cassin a perdu un membre d'équipage lors d'un typhon meurtrier, mais cela ne l'a pas empêché de bombarder Kita-Iojima, en juillet. Il n'a pas fallu longtemps après la fin de la guerre pour l'USS Cassin pour être à nouveau désarmé et en novembre 1947, il fut vendu à la ferraille, mettant ainsi fin à une carrière fascinante.


USS Cassin (DD-372)


Figure 1 : USS Cassin (DD-372) en cours dans l'océan Pacifique, le 15 décembre 1939. Photographié par O.A. Tunnell. Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 2 : USS Cassin (DD-372) au large du Philadelphia Navy Yard, Pennsylvanie, 2 février 1937. Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 3 : USS Cassin (DD-372) au large du Philadelphia Navy Yard, Pennsylvanie, 2 février 1937. Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 4 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. USS Downes (DD-375), à gauche, et USS Cassin (DD-372), chavire à droite, brûle et coule dans la cale sèche de Pearl Harbor Navy Yard le 7 décembre 1941, après l'attaque japonaise. L'USS relativement intact Pennsylvanie (BB-38) est en arrière-plan. Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 5 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. USS Cassin (DD-372) brûlé et chaviré contre l'USS Downes (DD-375), dans la cale sèche de Pearl Harbor Navy Yard le 7 décembre 1941, après l'attaque japonaise. Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 6 : USS Cassin (DD-372), à gauche, et USS Downes (DD-375) en cours de récupération dans la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor, le 23 janvier 1942. Ils avaient fait naufrage lors du raid aérien japonais du 7 décembre 1941. Photographié depuis le mât de misaine de l'USS Raleigh (CL-7), qui subissait des réparations de dommages de combat dans la cale sèche. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 7 : USS Cassin (DD-372) en cale sèche au Pearl Harbor Navy Yard, le 23 janvier 1942, alors qu'il était en train de récupérer. Elle a été brûlée et a chaviré dans la cale sèche pendant l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor. Photographie officielle de la marine américaine, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 8 : USS Cassin (DD-372), à droite, chavire, et USS Downes (DD-375) en cours de récupération dans la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor, le 27 janvier 1942. Ils avaient fait naufrage lors du raid aérien japonais du 7 décembre 1941. L'USS est également en cale sèche Raleigh (CL-7), qui était en réparation pour les dommages causés par une torpille reçue le 7 décembre. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 9 : USS Cassin (DD-372) (chaviré, à droite) et USS Downes (DD-375) (à gauche) dans la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor, le 4 février 1942, alors qu'il était en train de récupérer. Les deux destroyers avaient fait naufrage en cale sèche lors de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor. Dans l'arrière-plan, également dans Dry Dock Number One, est l'USS Raleigh (CL-7), en réparation pour les dommages de torpille reçus lors de l'attaque japonaise. Photographie officielle de la marine américaine, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 10 : USS Cassin (DD-372), à droite, et USS Downes (DD-375) en cours de récupération dans la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor le 5 février 1942, le jour Cassin a été redressée de sa position précédente a chaviré contre Downes. Ils avaient fait naufrage lors du raid aérien japonais du 7 décembre 1941. L'USS est également en cale sèche Raleigh (CL-7), qui était en réparation pour les dommages causés par une torpille reçue le 7 décembre. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 11 : USS Cassin (DD-372) quitte la cale sèche du Pearl Harbor Navy Yard, le 18 février 1942, après avoir été récupéré. Il avait été massivement endommagé lors de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor. Photographie officielle de la marine américaine, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 12 : USS Cassin (DD-372) au large du Mare Island Navy Yard, Californie, 26 février 1944. Le navire, qui avait fait naufrage lors de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor, vient de terminer une reconstruction totale, avec ses machines d'origine et sa batterie principale. installé dans une nouvelle coque et superstructure. Photographie du Bureau of Ships Collection aux Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 13 : Photo 1301-44 de l'US Navy, vue latérale du nouvel USS Cassin (DD-372) au large de l'île Mare le 26 février 1944. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 14 : Photo 1303-44 de l'US Navy, vue de la proue du nouvel USS Cassin (DD 372) au départ de Mare Island le 26 février 1944. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

Nommé d'après un héros naval de la guerre de 1812, l'USS Cassin (DD-372) était un destroyer de classe Mahan de 1 500 tonnes construit au Philadelphia Navy Yard, en Pennsylvanie, et mis en service le 21 août 1936. Le navire mesurait environ 341 pieds de long et 35 pieds de large, avait une vitesse de pointe de 36,5 nœuds et avait un équipage de 158 officiers et hommes. Cassin était armé de cinq canons de 5 pouces, de quatre mitrailleuses de 0,5 pouce, de 12 tubes lance-torpilles de 21 pouces et de grenades sous-marines.

De 1936 à 1938, Cassin a été affecté à l'Atlantique et aux Caraïbes, naviguant parfois aussi loin au sud que le Brésil. Au début de 1938, Cassin a été transféré dans le Pacifique où il a participé à de nombreux exercices navals. Alors que les tensions montaient entre les États-Unis et le Japon, Cassin a été envoyé dans le Pacifique Sud et est allé aussi loin à l'ouest que l'Australie.

Mais lorsque Pearl Harbor a été attaqué le 7 décembre 1941, Cassin eu la malchance d'être piégé dans la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor. Plusieurs bombes ont touché le destroyer, déclenchant un enfer déchaîné à bord du navire. Les nombreux bombardements et l'incendie provoqué Cassin de rouler ses blocs à l'intérieur de la cale sèche et elle a chaviré contre le destroyer USS Downes (DD-375), qui se trouvait également en cale sèche au moment de l'attaque.

Après la fin de l'attaque et l'extinction des grands incendies, les deux Cassin et Downes étaient considérés comme des pertes totales. Cependant, après un examen plus approfondi, il a été découvert que CassinLa batterie principale, les accessoires de coque et les machines étaient toujours (remarquablement) en assez bon état. Les efforts de sauvetage ont commencé le Cassin et tous ses canons et autres équipements de surface ont été retirés du navire chaviré. Sa coque a été réparée afin que le navire puisse être renfloué et redressé dans la cale sèche. Les travaux de récupération se sont poursuivis jusqu'en janvier 1942 et jusqu'en février, la cale sèche étant périodiquement inondée pour amener ou retirer d'autres navires endommagés. Cassin a finalement été redressé le 5 février et a flotté hors de la cale sèche le 18 février. C'était un exploit incroyable compte tenu de tous les dommages subis par le destroyer. Malheureusement, CassinLa coque du ’s a été détruite au-delà de toute réparation et a été mise au rebut en octobre 1942. Mais tout son équipement encore utilisable a été envoyé au Mare Island Navy Yard, en Californie, pour être installé dans une nouvelle coque.

La nouvelle coque et la nouvelle superstructure qui transportaient tout l'équipement de l'ancien navire ont été données CassinNuméro d'origine du DD-372 de ’. Le “nouveau” USS Cassin a été commandée en février 1944. Elle a été affectée aux devoirs d'escorte dans le Pacifique central jusqu'à l'été 1944 et a participé au bombardement de l'île Marcus au début d'octobre. Plus tard ce mois-là, lors de la bataille du golfe de Leyte, Cassin escorté les porte-avions rapides de la Task Force 38. Pour le reste de la guerre, Cassin a opéré à partir des Mariannes, bombardant Iwo Jima en novembre 1944 et janvier 1945. Elle a pris une part active à la bataille d'Iwo Jima et a même réussi à survivre à un typhon majeur qui a frappé la région en juin. Après la fin de ses fonctions dans le Pacifique en août, Cassin a été envoyé dans l'Atlantique plus tard en 1945 et a été désarmé à Norfolk, en Virginie, en décembre de la même année. Il est vendu à la casse le 25 novembre 1947.

C'est l'histoire étonnante d'un navire qui a refusé de mourir. Bien que presque démoli lors de l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, la majeure partie de ce navire a survécu pour combattre un autre jour. Les équipes de sauvetage de Pearl Harbor ont joué un rôle héroïque et elles ont prouvé qu'avec une demi-chance, quelque chose de valeur pouvait être sauvé de presque n'importe quel navire de guerre gravement endommagé. La préservation de CassinLe numéro de coque d'origine symbolisait également le fait que le navire n'avait jamais été techniquement coulé, même s'il avait subi d'horribles dommages.


Cassin II DD-372 - Histoire

Lorsque les raiders japonais sont arrivés au-dessus de Pearl Harbor, le cuirassé Pennsylvania se trouvait dans la grande cale sèche du Pearl Harbor Navy Yard et était donc hors de portée des torpilles qui ont infligé une telle dévastation à quatre des autres navires lourds de la flotte. Bien que les bombardiers de la deuxième vague l'aient attaquée, la Pennsylvanie n'a été directement touchée qu'une seule fois, par une bombe qui a frappé au milieu du navire, mettant certains de ses canons de cinq pouces hors de combat, mais ne causant généralement que des dommages mineurs au navire lourdement construit.

Toujours en cale sèche, côte à côte devant le Pennsylvania, les destroyers Cassin et Downes n'eurent pas autant de chance. Plusieurs bombes ont frappé sur ou à proximité, perçant leurs coques minces avec des fragments, libérant du mazout et déclenchant des incendies majeurs qui ont mis à rude épreuve leur structure. Ils ont été encore plus endommagés par l'explosion de munitions et la détonation de l'une des torpilles de Downes, qui a creusé un grand trou dans son côté bâbord au milieu du navire. Enfin, lorsque la cale sèche a été partiellement inondée par précaution contre une attaque sur son caisson d'entrée, Cassin est venu partiellement à flot et a chaviré contre son consort. Les incendies ont causé des dommages supplémentaires, mais superficiels, à la proue du Pennsylvania, et les deux destroyers ont presque complètement fait naufrage.

Cette page présente des vues du cuirassé Pennsylvania et des destroyers Cassin et Downes pendant et peu après l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor.

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques de la bibliothèque en ligne, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

L'épave des destroyers USS Downes (DD-375) et USS Cassin (DD-372) dans Drydock One au Pearl Harbor Navy Yard, peu après la fin de l'attaque aérienne japonaise. Cassin a chaviré contre Downes.
L'USS Pennsylvania (BB-38) est à l'arrière, occupant le reste de la cale sèche. Le croiseur torpillé USS Helena (CL-50) est à bonne distance, au-delà de la grue. L'USS Oklahoma (BB-37) a chaviré, avec l'USS Maryland (BB-46) à ses côtés. La fumée provient de l'USS Arizona (BB-39) coulé et en feu, hors de vue derrière la Pennsylvanie. L'USS California (BB-44) est partiellement visible à l'extrême gauche.
Cette image a été attribuée à Harold Fawcett, un photographe de la marine.

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 158 Ko 610 x 765 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

USS Cassin (DD-372) (chaviré, à droite)
et
USS Downes (DD-375) (à gauche)

En cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, immédiatement après l'attaque japonaise. Les deux navires avaient été gravement endommagés par les bombes et les incendies qui en ont résulté.
En arrière-plan, également à Drydock Number One, se trouve l'USS Pennsylvania (BB-38), qui avait subi des dommages relativement légers lors du raid.

Photographie officielle de la marine américaine, provenant des collections de la Naval History and Heritage Command.

Image en ligne : 162 Ko 740 x 610 pixels

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

USS Downes (DD-375), à gauche, et USS Cassin (DD-372), chaviré à droite, brûlé et coulé dans la cale sèche de Pearl Harbor Navy Yard le 7 décembre 1941, après l'attaque japonaise.
L'USS Pennsylvania (BB-38) relativement intact est à l'arrière-plan.

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 124 Ko 740 x 610 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

Peinture boursouflée et autres dommages causés par le feu à la coque avant de l'USS Pennsylvania (BB-38), en cale sèche n ° 1 au Pearl Harbor Navy Yard peu après le raid japonais.
Remarquez Jack volant à la proue du cuirassé.

Photographie officielle de la Marine américaine, provenant des collections du Naval History and Heritage Command.

Image en ligne : 123 Ko 740 x 610 pixels

Incendié dans la cale sèche n°1 de Pearl Harbor Navy Yard, peu après l'attaque japonaise du 7 décembre 1941.
La vue montre l'avant du navire 5"/38 canons et sa timonerie démolie, vu de sa proue tribord.

Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

Image en ligne : 117 Ko 740 x 615 pixels

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

L'USS Downes (DD-375) a brûlé et coulé dans la cale sèche n°1 du Pearl Harbor Navy Yard, peu après l'attaque japonaise du 7 décembre 1941.
Cette photo montre la superstructure avant tribord du navire, de la timonerie jusqu'à la proue.
Le wagon dans l'arrière-plan droit est marqué "NYPH", "Shop 24", "Storage Car".

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 110 Ko 590 x 765 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

USS Downes (DD-375) , le plus proche de la caméra,
et
USS Cassin (DD-372) , chaviré contre Downes

Dans la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor, le 8 décembre 1941, le lendemain du naufrage des bombes japonaises et des incendies qui en ont résulté.

Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

Image en ligne : 134 Ko 740 x 600 pixels

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

L'USS Cassin (DD-372) a brûlé et a chaviré contre l'USS Downes (DD-375), dans la cale sèche de Pearl Harbor Navy Yard le 7 décembre 1941, après l'attaque japonaise.


USS Downes et Pearl Harbor

USS Downes (DD-375) en bas à gauche, avec USS Cassin (DD-372) a chaviré contre elle. USS Pennsylvanie (BB-38) est directement à l'arrière.

Le matin du 7 décembre 1941, Downes était en cale sèche avec le cuirassé USS Pennsylvanie (BB-38) et le destroyer USS Cassin (DD-372). Bien que ni l'un ni l'autre Downes ni Cassin figuraient en haut de la liste des priorités d'attaque japonaises, Pennsylvanie faisait partie des cuirassés que la flotte aérienne visait à détruire. Au début de l'attaque, il était clair que la cale sèche était un piège pour les trois navires, surtout lorsqu'une bombe incendiaire a frappé entre les deux destroyers.

Des incendies ont fait rage entre Cassin et Downes, aggravée par un réservoir de carburant à proximité qui s'était rompu et avait commencé à fuir de l'huile. Les combattants japonais ont mitraillé la cale sèche, bombardant les trois navires de guerre avec des tirs de mitrailleuses. Alors que les balles pleuvaient d'en haut, l'équipage de Downes est entré en action, certains combattant les incendies qui menaçaient de dépasser le navire et d'autres équipant les canons du destroyer.

Les avions japonais ayant été empêchés d'attaquer la cale sèche, les équipages et les dockers ont pu s'attaquer pleinement aux incendies. Malheureusement, il était alors trop tard. Une tentative de noyer l'incendie grandissant a été déjouée lorsque l'huile brûlante s'est élevée avec le niveau de l'eau, propageant encore plus le feu. Finalement, il était assez grand pour atteindre les munitions et les ogives de torpilles à bord des destroyers piégés. Les explosions ont été dévastatrices, forçant les deux équipages à abandonner leurs navires.

Près de six mois après l'attaque de Pearl Harbor, l'USS Downes a été désaffecté. Sa coque a été jugée endommagée au-delà de toute réparation, mais certaines de ses machines et équipements qui n'ont pas été endommagés pendant l'attaque ont été récupérés et expédiés à Mare Island Navy Yard, où un nouveau navire incorporant des pièces de l'original Downes a été construit et a reçu son nom et son numéro de coque.


Licence Modifier

Domaine public Domaine public faux faux

https://creativecommons.org/publicdomain/mark/1.0/ PDM Creative Commons Public Domain Mark 1.0 faux faux

Domaine public Domaine public faux faux

Si cela n'est pas légalement possible :

Le droit d'utiliser cette œuvre est accordé à n'importe qui pour n'importe quel but, sans aucune condition, à moins que de telles conditions ne soient requises par la loi.


Taxol et l'if du Pacifique

En tant que membre de la famille de l'if, Taxaceae, l'if du Pacifique (Taxus brevifolia) a des aiguilles plates et persistantes et produit des fruits rouges ressemblant à des baies. La toxicité des membres de la famille de l'if a été décrite dans la littérature grecque antique. En effet, le nom de genre Taxus vient du mot grec toxine, qui peut être traduit par toxine ou poison. Pline l'Ancien a décrit des personnes décédées après avoir bu du vin qui avait été stocké dans des récipients en bois d'if. Jules César a décrit comment l'un de ses ennemis, Catuvolcus, s'est empoisonné à l'aide d'un if. Les premiers Japonais utilisaient des parties de plantes d'if pour provoquer l'avortement et traiter le diabète, et les Amérindiens utilisaient l'if pour traiter l'arthrite et la fièvre. En partie à cause des récits historiques largement répandus des effets biologiques prononcés inhérents aux membres de la famille de l'if, des échantillons d'if du Pacifique ont été inclus dans les criblages de médicaments anticancéreux potentiels.

Ce processus de dépistage a été lancé dans le cadre d'une entreprise coopérative entre le Département de l'agriculture des États-Unis (USDA) et le National Cancer Institute (NCI) des États-Unis. Des extraits d'if du Pacifique ont été testés contre deux lignées cellulaires cancéreuses en 1964 et se sont avérés avoir des effets prometteurs. Après qu'une quantité suffisante de l'extrait ait été préparée, le composé actif, le taxol, a été isolé en 1969. En 1979, la pharmacologue Susan Horwitz et ses collègues de l'Albert Einstein College of Medicine de l'Université Yeshiva ont signalé un mécanisme d'action unique pour le taxol. En 1983, des essais cliniques soutenus par le NCI avec le taxol ont commencé et, en 1989, des chercheurs cliniques soutenus par le NCI à l'Université Johns Hopkins ont signalé des effets très positifs dans le traitement du cancer de l'ovaire. Toujours en 1989, le NCI a conclu un accord avec Bristol-Myers Squibb pour augmenter la production, l'approvisionnement et la commercialisation du taxol. La commercialisation du taxol pour le traitement du cancer de l'ovaire a commencé en 1992. Bristol-Myers Squibb a déposé le nom de marque taxol, qui est devenu Taxol®, et le nom générique est devenu paclitaxel.

Initialement, la seule source de taxol était l'écorce de l'if du Pacifique, originaire des forêts anciennes le long de la côte nord-ouest des États-Unis et de la Colombie-Britannique. Cela a conduit à une controverse publique considérable. Les groupes environnementaux craignaient que la récolte de l'if ne mette en danger sa survie. Il a fallu l'écorce de trois à dix plantes centenaires pour fabriquer suffisamment de médicament pour traiter un patient. On craignait également que la récolte de l'if n'entraîne des dommages environnementaux dans la région et puisse potentiellement détruire une grande partie de l'habitat de la chouette tachetée en voie de disparition. Après plusieurs années de controverse, Bristol-Myers Squibb a adopté un procédé semi-synthétique pour fabriquer le taxol. Ce processus utilise un précurseur, qui est chimiquement converti en taxol. Le précurseur est extrait des aiguilles (biomasse renouvelable) de Taxus baccata, qui est cultivé dans l'Himalaya et en Europe. Bien qu'il y ait eu des controverses politiques autour de la découverte et du développement du taxol, l'histoire de son développement et de sa commercialisation fournit un autre exemple de la façon dont les entreprises publiques et privées peuvent coopérer au développement de nouvelles découvertes et de nouveaux médicaments.


Voir la vidéo: Azur History - USS Cassin (Mai 2022).