Podcasts sur l'histoire

Oprah lance un club de lecture influent

Oprah lance un club de lecture influent

Le 17 septembre 1996, l'animatrice de talk-show de jour Oprah Winfrey lance un club de lecture télévisé et annonce "The Deep End of the Ocean" de Jacquelyn Mitchard comme sa première sélection. Le club de lecture d'Oprah est rapidement devenu une force extrêmement influente dans le monde de l'édition, avec l'approbation de l'animateur de télévision populaire capable de catapulter un livre auparavant peu connu sur les listes de best-sellers.

Lorsque l'Oprah's Book Club a été lancé pour la première fois, certains dans le monde de l'édition étaient sceptiques quant à ses chances de succès. Comme l'a noté le New York Times : « Le projet de Winfrey – recommander des livres, voire des romans littéraires stimulants, à lire avant les discussions sur son talk-show – a d'abord suscité un scepticisme considérable dans le monde littéraire, où beaucoup associaient la télévision de jour à des divertissements modestes comme feuilletons et jeux télévisés. Cependant, le club s'est avéré être un succès auprès des légions de fans de Winfrey, et bon nombre de ses choix se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires. (Elle ne gagnait pas d'argent grâce à la vente de livres.) La capacité de Winfrey à transformer non seulement les livres, mais presque tous les produits ou personnes qu'elle recommandait en phénomène est connue sous le nom d'« effet Oprah ».

Winfrey a donné son approbation aux livres de romanciers débutants, dont Mitchard, Wally Lamb ("She's Come Undone") et David Wroblewski ("L'histoire d'Edgar Sawtelle"), ainsi que d'auteurs établis, tels que Maeve Binchy ( "Tara Road"), Cormac McCarthy ("The Road") et Jeffrey Eugenides ("Middlesex"). Toni Morrison avait quatre œuvres sélectionnées pour le club - "The Bluest Eye", "Paradise", "The Song of Solomon et "Sula" - plus que tout autre auteur.

En 2001, après que Winfrey ait choisi « The Corrections » du romancier Jonathan Franzen, il l'a notoirement offensée en suggérant publiquement que certaines de ses sélections étaient « schmaltzy » et que le fait d'être choisi pour le club pourrait aliéner le lectorat masculin potentiel d'un livre. L'invitation de Franzen à apparaître dans l'émission télévisée de Winfrey pour discuter de son travail a été annulée; Cependant, il a eu une seconde chance neuf ans plus tard, lorsque son roman à succès "Freedom" a été sélectionné pour le club de lecture d'Oprah. En décembre 2010, il est allé dans son émission pour parler de son roman, que Winfrey a qualifié de « chef-d'œuvre ».

En 2003, Winfrey a changé ses recommandations de titres contemporains en tomes classiques, dont « The Good Earth » de Pearl S. Buck, « ​​East of Eden » de John Steinbeck et « The Heart is a Lonely Hunter » de Carson McCullers. En 2004, lorsque Winfrey a choisi "Anna Karénine" de Léon Tolstoï, l'éditeur du roman a imprimé 800 000 exemplaires supplémentaires.

En 2005, Winfrey a renversé sa politique rien que les classiques, en partie pour qu'elle puisse avoir des discussions en personne avec les auteurs dont elle a approuvé le travail. Son premier titre contemporain était « A Million Little Pieces » de James Frey, un mémoire de 2003 sur la toxicomanie et le rétablissement. Après être apparu dans l'émission de Winfrey pour promouvoir le livre, Frey a ensuite été contraint d'admettre que certaines parties de l'histoire étaient de la fiction. Il est de nouveau apparu dans l'émission au début de 2006 et a dû faire face à de difficiles questions de la part de Winfrey. Les fabrications de Frey ont déclenché un débat national sur la définition des mémoires.

Lors de la dernière saison de l'émission télévisée de Winfrey », en 2011, plus de 60 titres avaient été choisis pour le club de lecture d'Oprah.


Club de lecture d'Oprah

Oprah Winfrey tient une copie de son dernier choix de club de lecture lors de l'enregistrement de son émission en direct le vendredi 19 septembre 2008 à Chicago.

C'est la plus grande force éditoriale aujourd'hui, avec le pouvoir de ressusciter les auteurs d'entre les morts (Léo Tolstoï) ou de les crucifier sur la scène nationale (James Frey). Le tout-puissant Oprah Book Club n'est pas tant un club qu'un véhicule de marketing impitoyablement influent, avec le pouvoir de modifier fondamentalement les listes de best-sellers, les classements Amazon et les paiements de redevances. Bien sûr, le "club" compte 2 millions de "membres" et un site Web qui offre aux utilisateurs un espace pour partager leurs réflexions sur les titres en vedette, lire des extraits et obtenir des conseils comme "Comment lire un livre dur". Mais au cours des 12 années d'existence du club de lecture d'Oprah, son importance a été « du point de vue des auteurs et des éditeurs, du moins pas son sens de la communauté, mais son influence sur les ventes, qui est connue pour augmenter un tirage quintuple.

Ainsi, au moment où Oprah Winfrey a annoncé publiquement le 19 septembre que le nouveau titre de son club serait L'histoire d'Edgar Sawtelle, un livre sur un garçon muet et ses chiens par un romancier pour la première fois - bien qu'un chouchou critique - son éditeur avait déjà commandé 750 000 "versions d'Oprah" aux imprimeurs. Des boîtes de ces tomes fraîchement fabriqués, avec le sceau du Oprah's Book Club apposé sur les couvertures — et un numéro ISBN unique pour assurer un suivi précis des ventes — étaient déjà en route vers les librairies à travers le pays. L'histoire d'Edgar Sawtelle, par le concepteur de logiciels David Wroblewski, a fait ses débuts à la 14e place de la liste des best-sellers de fiction du New York Times avec un tirage initial de 26 000 exemplaires et s'est hissé à la deuxième place, il sera n°1 sur la liste publiée le 5 octobre.

"Le meilleur roman que j'ai lu depuis très, très longtemps, très longtemps. un festin littéraire d'un livre", s'est exclamée Winfrey dans son émission, affirmant qu'elle méritait d'entrer dans le canon aux côtés d'œuvres de John Steinbeck et Harper Lee.

"Avoir une sélection Oprah Book Club est à peu près comme le summum de l'industrie", déclare Michael McKenzie, directeur de la publicité pour Ecco, la petite empreinte de HarperCollins qui a publié L'histoire d'Edgar Sawtelle.

Tout le monde n'est pas d'accord. Après que Winfrey ait choisi celui de Jonathan Franzen Les corrections en 2001, l'auteur a déclaré qu'il n'avait jamais vu son émission et l'idée que son livre ait « ce logo de propriété d'entreprise dessus » l'a consterné. « Il en a choisi suffisamment de schmaltzy et unidimensionnels pour que je grince des dents », a déclaré Franzen à l'époque. La réaction de Winfrey a été rapide : elle a annulé une invitation pour Franzen à apparaître dans son émission. (Les corrections est resté dans le club Franzen, châtié peut-être par son éditeur, a remercié Oprah dans son discours de remerciement lorsque le roman a remporté le National Book Award.)

L'animatrice de talk-show a déclaré que Franzen "n'était même pas un spot sur l'écran radar de ma vie", bien qu'en 2003, elle soit passée de la sélection de livres contemporains à des titres classiques, y compris John Steinbeck's Est de Eden et Gabriel Garcí]a Márquez's Cent ans de solitude. Les choix de Winfrey ont stimulé les ventes: Penguin a commandé 800 000 exemplaires supplémentaires de Tolstoï Anna Karénine après que le roman russe du 19e siècle eut le feu vert. Mais une grande partie de l'industrie de l'édition a été consternée de manquer l'occasion d'atteler leurs derniers livres et leurs bénéfices au train d'Oprah. Cela n'a pas aidé que les classiques qu'elle a choisis ne fassent pas une grande télévision, comme le faisaient les auteurs contemporains qui avaient l'avantage télégénique d'être en vie.

Winfrey a également déclaré qu'elle n'aimait pas être limitée par des restrictions sur ce qu'elle pouvait approuver, alors en 2005, elle a annoncé son premier choix contemporain en trois ans avec Un million de petits morceaux, les mémoires présumées de James Frey sur la toxicomanie et le rétablissement. Pièces les ventes ont grimpé en flèche, et bien que l'attention ait sans aucun doute rempli les poches de Frey et celles de ses éditeurs, elle a également fait suffisamment de lumière sur le livre controversé que l'auteur a été forcé d'admettre qu'il avait embelli et même composé certains de ses passages les plus convaincants. L'enfer n'a pas de fureur, bien sûr, comme une mégacélébrité de la télévision méprisée, et alors que Winfrey a d'abord déclaré qu'elle se tenait à ses côtés, elle a pris la scène de son talk-show pour annoncer : "J'ai fait une erreur et j'ai laissé l'impression que la vérité ne Et j'en suis profondément désolé, parce que ce n'est pas ce que je crois." Ce désaveu (et son excoriation ultérieure de Frey en personne dans la série au début de 2006) a contribué à saper sa réputation d'écrivain, l'éditeur a offert des remboursements pour A Million Little Pieces tandis que son livre suivant, 2008's Matin brillant brillant, a été fermement étiqueté un roman.

En 2006, Winfrey n'a choisi qu'un seul livre pour son club : Nuit, la sombre chronique de l'Holocauste d'Elie Wiesel. Après cela, elle a choisi cinq livres en 2007 et deux jusqu'à présent cette année : Une nouvelle terre, par Eckhart Tolle et L'histoire d'Edgar Sawtelle.

Depuis que son club a fait ses débuts en 1996, Winfrey, qui choisit personnellement les livres à soutenir et n'en tire aucun avantage financier, a invité 66 titres dans son club. Présentation du premier livre, Le fond de l'océan par la romancière pour la première fois Jacquelyn Mitchard, Winfrey a dit à son auditoire : « Quand j'étais jeune, les livres étaient mes amis. Quand je n'avais pas d'amis, j'avais des livres. Et l'un des plus grands plaisirs que j'ai actuellement dans la vie est de lire un très bon livre et de savoir que j'ai un très, très bon livre après ce livre à lire." Les éditeurs et les auteurs ne peuvent qu'espérer que le leur est celui dont elle parle.


Le club de lecture d'Oprah est de retour

Les fans d'Oprah et ses choix de lecture se réjouissent - Oprah a annoncé le retour de son club de lecture populaire vendredi.

L'ancienne diva de jour a annoncé la grande nouvelle par vidéo depuis son bureau de Chicago. Elle ramène l'influent club de lecture – qui a révolutionné l'industrie de l'édition au cours de ses quinze années d'existence – deux ans après son dernier choix.

Elle a décidé de relancer le club de lecture après avoir lu "Wild" de Cheryl Strayed. "Je me suis dit : 'Où est l'émission d'Oprah Winfrey quand tu dois annoncer et parler de ce livre à tout le monde ? J'ai besoin du club de lecture'", a-t-elle décrit dans la vidéo.

Le livre est son premier choix pour Oprah's Book Club 2.0, qui sera officiellement lancé à midi. le lundi. À en juger par la popularité de son premier club de lecture, on s'attend à ce que l'initiative soit une aubaine pour ses propres évaluations et ventes de livres.

La nouvelle version du club de lecture comprendra également des fonctionnalités numériques et de médias sociaux. Faisant un clin d'œil à sa réincarnation, la présidente d'OWN, Sheri Salata, a déclaré dans un communiqué : "Il s'agit d'un club de lecture sur la façon dont les gens vivent et lisent aujourd'hui. En plus de la manière traditionnelle, nous avons également accès à des livres sur des téléphones intelligents, des liseuses et tablettes et nous en parlons à nos amis via les réseaux sociaux."


Club de lecture d'Oprah : Comment rejoindre le club de lecture d'Oprah Winfrey - quel est le livre pour 2020 ?

Lien copié

Prince Harry : Oprah Winfrey sur le travail avec le duc de Sussex

Lorsque vous vous abonnez, nous utiliserons les informations que vous fournissez pour vous envoyer ces newsletters. Parfois, ils incluront des recommandations pour d'autres newsletters ou services connexes que nous proposons. Notre avis de confidentialité explique plus en détail comment nous utilisons vos données et vos droits. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Oprah Winfrey est connue pour sa série télévisée The Oprah Winfrey Show, qui la voit parler à des célébrités et lancer un grand nombre de segments réguliers. Elle s'est même concentrée sur l'auto-assistance et l'amélioration de soi, aidant à démarrer les carrières du Dr Phil et du Dr Oz. Elle a également utilisé cette plate-forme pour lancer son club de lecture, mais comment le club de lecture se poursuit-il maintenant et comment les fans peuvent-ils s'y joindre ?

Tendance

Le club de lecture Oprah&rsquos a pris de nombreuses formes différentes depuis son lancement en 1996.

Au début, le club de lecture était un segment mensuel de The Oprah Winfrey Show, où Oprah sélectionnait un roman à discuter et recommandait 70 livres dans l'histoire de l'émission depuis 15 ans.

Ces livres sont rapidement devenus des best-sellers grâce aux interventions d'Oprah&rsquos, même si cela n'a pas été sans controverses, comme lorsqu'Oprah a sélectionné James Frey&rsquos A Million Little Pieces.

Le livre a été vendu comme mémoire, mais s'est ensuite révélé être entièrement fabriqué, ce qui signifie que lui et son éditeur Nan Talese ont été publiquement humiliés dans l'émission par Oprah.

Comment rejoindre le club de lecture d'Oprah Winfrey & rsquos (Image: Getty)

Le club de lecture a rouvert via les plateformes de médias sociaux et la chaîne de télévision Oprah&rsquos, O, et son magazine, The Oprah Magazine.

Cependant, en mars 2019, il a été annoncé qu'Oprah s'était associée à Apple TV + et utiliserait cette plate-forme pour relancer son club de lecture, devenant ainsi un talk-show Web mensuel avec Oprah et quel que soit l'auteur sélectionné.

Le premier livre, lancé en novembre 2019, était The Water Dancer de Ta-Nehisi Coates, et c'était la première fois qu'Oprah utilisait l'Apple TV+ pour lancer un livre.

Suite à cela, Oprah a lancé son livre de janvier 2020, Olive, Again, d'Elizabeth Strout, et a parlé à l'auteur lors de son émission Web.

Pour mars 2020, le livre est American Dirt de Jeanine Cummins, qui suit l'épreuve d'une femme mexicaine qui est forcée de laisser sa vie derrière elle et de s'enfuir en tant qu'immigrante sans papiers pour travailler aux États-Unis avec son fils.

Articles Liés

Arnold Schwarzenegger sur The Oprah Winfrey Show (Image: Getty)

LIRE LA SUITE

Comment les fans peuvent-ils rejoindre le club de lecture Oprah Winfrey&rsquos ?

Oprah&rsquos Book Club est un club très en ligne et basé sur le Web.

À cette fin, les fans peuvent acheter le livre via Apple Books ou en librairie.

Comme cela a toujours été le cas avec les livres du Oprah Book Club, un badge est apposé sur les livres faisant partie de la sélection.

Oprah Winfrey et Michelle Obama (Image : Getty)

LIRE LA SUITE

Celles-ci sont appelées &ldquoOprah editions&rdquo et signifient souvent que ces livres s'envolent des étagères encore plus rapidement.

Les fans peuvent se rendre dans les librairies pour acheter les livres, à la recherche du label Oprah&rsquos Book Club, ou les fans peuvent télécharger les livres sur Kindles ou d'autres liseuses.

En termes de participation à la discussion, le meilleur moyen est de rejoindre le flux goodreads et de regarder la mini-série Apple TV + sur les livres, pour entendre ce qu'Oprah pense du livre.

Les fans commentent également Apple Books, qui est lié au Oprah&rsquos Book Club, ou via l'application Oprah&rsquos Book Club qui a été créée via Apple.

Oprah Winfrey (Image : Getty)

Parlant du club de lecture, elle a déclaré : &ldquoJe suis qui je suis aujourd'hui en raison de l'expérience d'apprendre à lire à un jeune âge.

&ldquoReading m'a ouvert tout un monde au-delà du chemin de terre rouge et du porche de ma grand-mère dans le Mississippi.

&ldquoJe veux faire ça pour tout le monde. Et l'opportunité de faire ça avec Apple, de parler aux gens du monde entier des plaisirs, de l'excitation, de la tension, du drame qu'un bon livre peut vous apporter & hellip je ne sais pas quoi de mieux que ça. & rdquo


Club de lecture d'Oprah pour ajouter des écrivains contemporains

Oprah Winfrey a déclaré hier qu'elle élargissait son club de lecture télévisé très influent pour inclure les œuvres d'auteurs contemporains, inversant une politique consistant à ne choisir que des romans classiques et offrant à nouveau aux auteurs et à leurs éditeurs l'espoir d'énormes ventes résultant de ses choix.

"Je voulais ouvrir la porte et élargir le champ", a déclaré Mme Winfrey dans une interview. "Cela me permet de faire ce que j'aime le plus faire, c'est de m'asseoir et de parler aux auteurs de leur travail. C'est un peu difficile de faire ça quand ils sont morts.

Comme première sélection selon les nouveaux critères, Mme Winfrey a choisi "Un million de petits morceaux" de James Frey, un mémoire poignant de 2003 sur le séjour de l'auteur dans un centre de traitement pour traiter son alcoolisme et sa toxicomanie.

De 1996 à 2002, une sélection de livres pour Oprah Book Club a généralement abouti à des ventes de plus d'un million d'exemplaires, une aubaine pour les auteurs et les éditeurs dans une entreprise où la vente de 20 000 exemplaires d'un roman littéraire est considérée comme un succès. Ses choix ont attiré les lecteurs à la fois vers des auteurs réputés comme Toni Morrison et vers des inconnus relatifs comme Wally Lamb et Anita Shreve.

Mme Winfrey a abandonné le club de lecture en 2002, mais l'a redémarré un an plus tard sous une forme différente, en choisissant uniquement des romans classiques, principalement d'auteurs morts depuis longtemps. Alors que les ventes ont grimpé en flèche pour certains de ses choix classiques, comme "East of Eden" de John Steinbeck, d'autres n'ont pas atteint les attentes, notamment la sélection de cet été de trois romans de William Faulkner.

Dans une interview, Mme Winfrey, qui ne profite pas des ventes des livres qu'elle choisit, a reconnu que certaines sélections récentes n'avaient pas suscité l'enthousiasme de certains de ses premiers. En rupture avec le passé, aucune émission cet été n'était consacrée aux livres de Faulkner, elle disposait plutôt de nombreux documents sur son site Internet (www.oprah.com).

Mme Winfrey a déclaré qu'elle avait l'intention d'élargir ses choix à un éventail de genres, y compris l'histoire, la biographie et la fiction historique, pour se donner plus d'espace pour suivre son instinct sur ce qui fait une expérience de lecture positive.

"Pendant six ans, je ne pouvais pas vraiment lire de non-fiction ou de biographie parce que je pensais que je perdais mon temps" en passant des heures sur un livre qui ne correspondait pas au format de son club de lecture, a-t-elle déclaré. "Maintenant, quand je lis quelque chose de vraiment intéressant ou prometteur, je peux trouver un moyen de le présenter au public." Ses assistantes disent qu'elle seule lit les sélections potentielles et fait le choix.

Les éditeurs n'ont pas tardé à accueillir l'annonce hier.

"C'est une nouvelle fabuleuse", a déclaré Jane Friedman, directrice générale de HarperCollins. "Je pense que son impact sera aussi important sinon plus qu'il ne l'était au départ", lorsqu'elle a commencé ses émissions de club de lecture en 1996.

Sonny Mehta, le président du groupe d'édition Knopf de Random House Inc., qui a publié plus d'un tiers des 58 livres choisis pour le club de lecture d'Oprah&# x27s, a déclaré que le club de lecture avait "apporté l'acte de lire à la maison aux gens dans un manière que les éditeurs n'ont pas toujours réussi à faire."

"Le fait qu'elle ait eu 300 000 personnes qui ont lu William Faulkner au cours de l'été – elle devrait se voir confier un poste au cabinet", a-t-il ajouté.

Mais l'accent mis récemment par Mme Winfrey sur les classiques a contribué à une baisse de la popularité de son club de lecture, a déclaré Kathleen Rooney, auteur de "Reading With Oprah: The Book Club That Changed America" ​​(University of Arkansas Press, 2005).

"Il n'y avait pas l'enthousiasme généralisé qui était évident lorsqu'elle a choisi la fiction contemporaine et la non-fiction" pour le club, a déclaré Mme Rooney.

Cela a conduit un groupe d'écrivains principalement féminins à envoyer une pétition à Mme Winfrey cette année, lui demandant de revenir à son plaidoyer en faveur de l'écriture contemporaine et citant des preuves que les ventes de fiction ont commencé à baisser à peu près au moment où son club de lecture a été interrompu en 2002. .

Meg Wolitzer, une romancière qui a été l'une des premières signataires de la pétition, a déclaré que l'effet de Mme Winfrey sur les auteurs, en particulier les romanciers, « était de nous faire sentir pertinents », qu'ils aient été choisis ou non pour le club.

« Avoir quelqu'un avec une bouche très forte et beaucoup de pouvoir qui dit aux gens : 'Vous devez lire ceci,' est important », a-t-elle ajouté.

Mme Winfrey a dit qu'elle était au courant de la pétition et qu'elle en a été émue. Lorsqu'elle a cessé de choisir des livres contemporains, Mme Winfrey a déclaré qu'elle avait du mal à trouver suffisamment de titres qu'elle se sentait obligée de partager avec ses téléspectateurs, une déclaration qui a mis en colère de nombreux éditeurs. Mais le changement a également suivi quelques mois une querelle très publique avec Jonathan Franzen, dont le roman "Les Corrections" a été choisi par Mme Winfrey en septembre 2001.

Après que M. Franzen ait fait des commentaires publics suggérant que ses choix étaient peu sophistiqués et plaisaient principalement aux femmes, elle a révoqué une invitation pour qu'il apparaisse dans son émission.

Mme Winfrey a rejeté l'idée que ses remarques avaient influencé sa décision d'abandonner le club de lecture. "Jonathan Franzen n'était même pas une tache sur l'écran radar de ma vie", a-t-elle déclaré. "Je n'y ai pas pensé un jour."

M. Frey, dont les mémoires ont été publiés par Anchor Books, a déclaré avoir reçu un appel il y a environ un mois lui demandant s'il participerait à une émission sur la réhabilitation des toxicomanes. Après avoir accepté, Mme Winfrey a téléphoné et lui a dit son intention de recommander le livre.

"J'ai été choqué et ravi et j'ai eu ce genre de moment incroyable et surréaliste", a-t-il déclaré.

M. Frey et Mme Winfrey ont ensuite conspiré pour avoir la mère de M. Frey, qui, selon lui, lui avait donné des copies de nombreux choix de Mme Winfrey dans le passé, dans le public pour l'émission d'hier. Lorsque Mme Winfrey a commencé à parler du livre de son fils, la mère de l'auteur a commencé à crier : "C'est mon fils !"


Les meilleurs livres de 2019, selon le magazine Oprah

Les choix du club de lecture d'Oprah, les histoires courtes scintillantes et les romans passionnants sont en tête de notre liste.

Pour le numéro de décembre de Oh, le magazine Oprah, notre équipe a rassemblé quelques-uns des meilleurs livres de 2019. Et comme notre leader intrépide Oprah le dit elle-même dans le numéro : « Si une année peut être mesurée par la quantité de bonnes lectures qu'elle a produites, 2019 en est une pour les livres. Tant de de brillants écrivains ont mis leur âme à nu, ont creusé profondément pour la vérité, ont passé des années à perfectionner des personnages et des arcs d'histoire, et ont fait le dur travail de créer une littérature qui nous brûle le cœur et élargit notre compréhension de ce que signifie être humain. » Des romans captivants comme celui de Sally Rooney Personnes normales aux choix du club de lecture d'Oprah comme celui de Ta-Nehisi Coates La danseuse de l'eau, ces parutions de livres de l'année dernière nous ont réveillés, nous ont hantés, nous ont émerveillés et nous ont à nouveau émerveillés de la magie que les écrivains peuvent créer avec les mots.

Le premier roman puissant de Coates, le premier choix d'Oprah pour l'itération Apple de son club de lecture, raconte un voyage d'homme esclave hors de la servitude aidé par une superpuissance qu'il ne savait pas qu'il avait. &ldquoJe n'ai pas ressenti ça à propos d'un livre depuis Bien-aimé», a déclaré Oprah. "J'ai su très tôt que le livre allait me découper. J'ai fini par avoir l'âme transpercée.&rdquo Lisez un extrait ici.

Une femme enceinte est portée disparue dans les Cascades. Un ancien moniteur de camp affronte la mortalité et les échos de ses propres désirs. Une communauté juive se querelle à Fall River, dans le Massachusetts. Orner apporte grâce et vigueur à la forme de la nouvelle dans une collection prééminente, gagnant une place aux côtés de Carver et Munro alors qu'il parcourt un large registre émotionnel.

De temps en temps, la narration la plus radicale est un riff sur « il était une fois ». Ici, le romancier acclamé déroule une histoire passionnante d'un Hansel et Gretel du 20e siècle et du manoir de la banlieue de Philadelphie qui les hante. Danny et Maeve Conroy bricolent des vies à la fois contentes et controversées dans une exploration magnifiquement conçue des liens brisés d'une famille.

Débordant d'esprit et de sagesse révélatrice, ce manuel de style jubilé linguistique du chef de copie de Random House (un correcteur fréquent de la grammaire du président sur Twitter) divertit tout en éclairant. Couvrant tout, des véritables utilisations des points-virgules et de la notion que les &ldquoclichés doivent être évités comme la peste&rdquo à la redondance des &ldquoassless chaps,&rdquo Dreyer&rsquos guide est un cadeau pour les maniaques ainsi que pour ceux qui ont besoin de réapprendre les bases. Et rappelez-vous : &ldquoIl y a un monde entre se tourner vers une allée, ce qui est une chose naturelle à faire avec une voiture, et se transformer en une allée.&rdquo

Dans une fiction spéculative ingénieuse et audacieuse qui trouve le monstrueux dans la notion de tranquillité domestique, Phillips nous entraîne dans une trépidante cauchemar dans laquelle une jeune mère angoissée et angoissée par l'insomnie et l'absence de son mari sert de parabole à tout ce qui nous empêche de dormir la nuit.

Susan Sontag a avoué un jour qu'elle espérait qu'"être célèbre serait plus amusant". Moser fait de l'ascension de Sontag&rsquos vers la célébrité intellectuelle une affaire riche et souvent exaltante.

Comme la ville de New York elle-même, Dennis-Benn&rsquos balaie le deuxième roman&mdash sur une jeune mère jamaïcaine qui quitte son pays natal et sa fille de 5 ans pour la liberté promise de la Grosse Pomme&mdashswell avec une grandeur granuleuse. Rumination sans faille sur l'ambition et la maternité ambivalente, Patsy transforme une histoire de poisson hors de l'eau en une épopée moralement complexe. Lire un extrait ici.

Pynchon rencontre les Pixies dans ce roman tumultueux et rock qui se déroule à Manhattan et à Washington au début des années 90 et dans les décennies de gentrification qui suivent. Punkers de la génération X en marge de la scène musicale du centre-ville, Pam et Daniel élèvent leur fille avec une liberté qu'elle ne veut pas. Zink&rsquos références à la culture pop&mdashand commentaire social caustique&mdashsparkle dans une Saint-Valentin hipster à un milieu qui nous façonne encore.

Avec des clins d'œil à Kerouac et Least Heat-Moon, un immense talent réinvente avec émotion le road novel américain. Leur famille à la dérive, une paire de chercheurs en acoustique et leurs deux enfants conduisent de New York au sud-ouest, enregistrant la crise des réfugiés frontaliers alors qu'elle grave des sillons durables dans leurs âmes et les nôtres.

Du célèbre romancier et critique vient une première collection émouvante de courts métrages de fiction, exigeants dans leur technique, jazzés dans leurs improvisations, alors qu'ils errent parmi les drag queens, les soldats meurtriers, les marionnettistes de Greenwich Village et les icônes hollywoodiennes fuyant le chaos du 11 septembre. La polyvalence de Smith étonne alors qu'elle tisse des tapisseries à partir de « à moitié fait, l'inachevé, le cassé, l'éclat », façonnant de vives réflexions sur notre monde absurde.

Imaginez Jane Austen en tant que millénaire irlandaise, et vous saisirez l'allure saisissante de Rooney, un prodige littéraire dont le style désabusé et psychologiquement astucieux fait d'elle une observatrice astucieuse de la dynamique de l'amour. Son deuxième roman se concentre sur la séduisante volonté-ils-gagneront-ils de deux adolescents (Marianne, une fin livreuse épanouie Connell, un jock autrefois populaire devenu paria) qui "au cours de plusieurs années, ne pouvaient apparemment pas se laisser seuls". .&rdquo Lisez notre interview avec Rooney ici.

Aussi séduisant qu'un prince bop, le suivi de Woodson à Another Brooklyn est une saga multigénérationnelle multigénérationnelle de racisme et une grossesse adolescente imprévue qui rassemble deux familles disparates. Ce roman trompeusement mince respire le désir de plus, de mieux, d'amour et d'avoir la chance d'écrire nos propres histoires.

Pour ceux qui ont besoin d'un rappel pour s'arrêter et sentir les roses: ne cherchez pas plus loin que le quatrième livre de Kane&rsquos, entièrement nettoyant pour le palais, sur une jardinière d'âge moyen vivant toujours avec son père qui se lance dans une quête homérique pour raviver des amitiés qui ont besoin d'un peu d'amour tendre se soucier. Lire un extrait ici.

Le plus récent choix d'Oprah au Book Club est un roman-en-histoires très vivant qui revisite le personnage emblématique du roman de Strout, lauréat du prix Pulitzer 2009, Kitterridge olive. D'Olive&mdash, qui est maintenant plus âgée et un peu plus sage&mdash, Oprah a déclaré : "Elle me rappelle que vieillir n'est pas un pique-nique&mdash mais encore une fois, cette vulnérabilité est ce que nous avons tous en commun et ce qui nous lie." Lire un extrait ici.


Le club de lecture de Winfrey a commencé comme un segment de son émission de télévision, et il continue comme une fonctionnalité sur son site Web.

Ses choix réguliers sont réputés pour leur grande influence dans l'industrie de l'édition. Le magazine Time en 2008 a qualifié le club de " véhicule de marketing impitoyablement influent, avec le pouvoir de modifier fondamentalement les listes de best-sellers ".

L'auteur Chris Bohjalian en a fait l'expérience. Il était déjà un auteur établi lorsque Winfrey a choisi son livre "Midwives" pour sa liste en 1998, mais l'approbation a porté sa renommée à un nouveau niveau.

"C'était déjà un best-seller, mais ce n'était certainement pas un best-seller n°1 du New York Times", a déclaré Bohjalian à CNNMoney. "C'est entièrement dû à Oprah Winfrey. C'est la plus grande bénédiction professionnelle de ma carrière."

Bohjalian, qui publiera son 20e livre en mars, a déclaré que des gens lui avaient dit qu'ils avaient découvert son travail grâce au choix du club de lecture.

"Je vais parier que ma carrière aurait pu être une construction beaucoup plus longue et plus lente", a-t-il déclaré. "Mais j'ai tendance à douter que, dans l'ensemble, les 15 prochains livres se seraient vendus autant d'exemplaires qu'eux, sans le succès de 'Midwives'."


Oprah lance sa propre réalité

(CHICAGO) — Appelant cela la prochaine étape logique de sa célèbre carrière et une réalisation révolutionnaire dans le domaine de la théorie quantique appliquée des champs, le géant des médias Oprah Winfrey a dévoilé lundi son dernier projet : un domaine d'existence complètement séparé, connu sous le nom de >OpraH, qu'elle contrôlera au niveau subatomique.

"Maintenant, Oprah est toujours allumée!", A déclaré Winfrey à travers une image interspatiale d'elle-même diffusée entre son monde et le nôtre. "J'ai créé un endroit où chacun peut venir partager et rire et se sentir totalement libre des lois conventionnelles de l'univers physique."

"Je vous invite tous à être des invités dans ma nouvelle réalité", a-t-elle ajouté.

Ce dernier ajout à l'empire de Winfrey, qui comprend déjà son talk-show phare, une émission de télé-réalité, un club de lecture influent, O magazine, les pensées et les émotions de millions de téléspectateurs et deux réseaux de télévision, est la première incursion d'Oprah dans la nucléosynthèse à grande échelle. Développé au cours des trois dernières années par l'aile de physique théorique de sa société, Harpo Productions, >OpraH aurait été créé en déchirant un petit trou dans le tissu de la réalité connue. L'animateur du talk-show a ensuite restructuré un nombre infini de particules inédites pour produire une dimension distincte, qui oscille actuellement autour de Chicago.

Selon ses assistants, Winfrey était personnellement impliquée dans les moindres détails de la planification, du type de café servi dans la salle verte de son nouveau studio à la constitution génétique de chaque organisme qu'elle jugeait digne de recevoir la vie.

"Oprah a toujours été la reine de son créneau horaire, et maintenant elle est la reine du temps", a déclaré le publiciste Jackie Guerwith, qui a noté que mardi serait le premier jour de "Year O" dans la réalité de Winfrey. "Tous les événements, séquences et mesures de mouvement auront désormais lieu entre 16h00 et 16h00. et 17h Est."

Guerwith ne divulgue pas combien Winfrey a dépensé pour construire >OpraH, mais a déclaré que le lauréat d'un Emmy Award avait breveté plusieurs particules, connues sous le nom de Winfrinos et Oprons, et avait hâte de faire une différence dans la vie des gens à un niveau moléculaire profond.

"Oprah travaille actuellement avec le Dr [Mehmet] Oz pour apporter des changements amusants et passionnants à la structure en double hélice de l'ADN commun", a déclaré Guerwith. "Et parce qu'Oprah est si généreuse, vous pouvez également vous attendre à quelques surprises dans la reproduction cellulaire, un nouveau spectre de lumière visible amélioré, et peut-être même une visite de Gayle !"

A ajouté Guerwith, " Qu'il s'agisse de sortir de la pauvreté pour devenir la femme la plus riche d'Amérique, ou de percer un trou de ver à travers le tissu multidimensionnel de l'espace-temps afin de régner sur son propre univers, Oprah a prouvé une fois de plus qu'aucun obstacle n'est trop grand .

Alors qu'elle a affirmé que de nombreux principes standard tels que la théorie de l'état stationnaire de Hoyle et la dilatation du temps relativiste fonctionneraient de la même manière dans >OpraH comme ils le font sur Terre, Winfrey a déclaré que la nouvelle réalité lui offrirait l'opportunité d'accomplir certaines choses qui n'étaient "tout simplement pas possibles" dans le monde tridimensionnel des humains mortels. Certains concepts n'existeraient pas dans >OpraH, y compris les préjugés, la cupidité, les adaptations infructueuses des romans de Toni Morrison, la deuxième loi de la thermodynamique et la souffrance humaine.

Pour commencer à peupler son nouvel Oprahverse, Winfrey aurait demandé à ses biologistes d'obtenir des échantillons de sperme de certains de ses invités célèbres préférés, notamment les acteurs John Travolta et Denzel Washington, et de les utiliser pour fertiliser les œufs récoltés sur Julia Roberts. Winfrey a également soutenu que, dans >OpraH, all women will be strong and confident while retaining their femininity, pollution will not exist, and no one will die of disease without first making an appearance on her show.

"This is all for you," Winfrey told a live studio audience while she used her hands to split a uranium 235 atom following an interview with actor Sidney Poitier, her new biological father. "I'm going to show you how to live your life better, easier, and more happily. I'm going to show you the best books and the best foods and the best fashions. I'm going to show you everything. Everything."

"They say the universe is always expanding and contracting," added a smiling Winfrey. "But I'm going to make Pilates mandatory in >OpraH, because there ain't going to be any more expanding, if you know what I mean."

The crowd then burst into uncontrollable laughter for three minutes until a concentrated beam of light emanated from Winfrey's mouth and all fell silent.

Despite the mostly positive feedback, a number of scientists have warned that because >OpraH is a solid-state representation of unstable probability fields, it could become dislodged from its self-generated foundation and move across dimensions into our own.

"If that were to happen, all known matter in the universe would implode instantaneously," said Mark Chan, a professor of quantum mechanics at Caltech. "But, God, I'm such a huge fan. Who doesn't love Oprah?"

Though Chan's theory remains contested, every physicist interviewed for this article agreed that, even in >OpraH, the odds of Stedman ever proposing remain too small to calculate.


55 of the Most Anticipated Books of 2021

Perhaps there has never been another year we wanted so badly to see end than 2020&mdashif only because 2021 promises to be a literary gold mine (though 2020's offerings were pretty great, too). Here, we're sharing our list of the most anticipated books of 2021 through the first five months of the year, which we&rsquoll be updating every few months.

There&rsquos an abundance of fiction, including exciting debuts by up-and-coming writers like Cherie Jones, Gabriela Garcia, and Susan Mihalic. There are splendid new novels by well-established writers Patricia Engel, Andrea Lee, Viet Thanh Nguyen, Jhumpa Lahiri, and Chang Rae Lee, among others. Hollywood is well represented with books by Ethan Hawke, Cicely Tyson, Sharon Stone, Mike Nichols, Julianna Margulies, and Gabriel Byrne.

Many of the standouts on our list grapple with race, identity, legacy, loss, and resilience, including a powerful new work of nonfiction by Charles Blow. Our very own Oprah teams up with a leading neuroscientist for a book exploring the aftereffects of childhood trauma. The legendary Joan Didion offers essays that encapsulate an era and remind us of her early, gargantuan talents. And the insanely brilliant George Saunders examines life, reading, and teaching through the lens of four of his favorite Russian short story writers. If that sounds daunting, it&rsquos not&mdashit&rsquos pure joy.

For the bibliophiles among us who rank their years according to the number of great new books being published, we say: bring on 2021! And 2020&mdashdon&rsquot let the door hit you on the way out.

In a literary landscape rich with diaspora memoirs, Owusu&rsquos painful yet radiant story rises to the forefront. The daughter of an Armenian-American mother who abandoned her and a heroic Ghanaian father who died when she was thirteen, Nadia drifted across continents in a trek that she renders here with poetic, indelible prose.

Publish Date: January 12

This wildly inventive, thoroughly modern retelling of the story of Cinderella&mdashand what happens after she marries Prince Charming and comes to feel he is not really so charming after all&mdashis creepy in all the right ways. Genre-bending and darkly comic, Grushin&rsquos fourth novel is a weird and wonderful triumph.

Publish Date: January 12

Despite being told by a doctor that detransitioning would probably prevent him from having children, Ames gets his coworker pregnant. Wary of traditional, nuclear-family fatherhood, he puts forth a modest proposal: they could raise the child with Ames&rsquos ex-girlfriend, a trans woman named Reese who&rsquos yearning to be a mother. Fleishman is in Trouble meets Transparent in this eye-opening, gender-bending exploration of parenthood.

Publish Date: January 12

The subtitle to this exhilarating and erudite work of non-fiction by the Booker Prize-winning author of Lincoln in the Bardo et Tenth of December is: &ldquoIn Which Four Russians Give a Master Class on Writing, Reading and Life.&rdquo In it, one of the greatest short story writers of our time draws on his own love of Chekhov, Turgenev, Tolstoy and Gogol&mdashand on his joy in teaching them to his MFA students at Syracuse University. The result is a worship song to writers and readers. As Saunders observes: &ldquoThere&rsquos a vast underground network for goodness at work in this world&mdasha web of people who&rsquove put reading at the center of their lives because they know from experience that reading makes them more expansive, generous people&hellip&rdquo

Publish Date: January 12

The lauded author of Night Boat to Tangier dazzles in an exquisite new collection set amidst the crags and fields of rural Ireland. The struggles of the working classes, second chances in love, miracles arriving on cue: all are fiercely imagined here, leaping off the page.

Publish Date: January 12

A moody and melodic memoir&mdashmuch like the great actor himself&mdashin which a young, working-class Dubliner first pursued the Catholic priesthood, but found his way to theater and Hollywood stardom. An Irish This Boy&rsquos Life with walk-ons by Laurence Olivier, Gianni Versace, and the father who haunts Byrne still.

Publish Date: January 12

By the NYT columnist and author of the memoir Fire Shut Up In My Bones comes a &ldquoBlack power manifesto&rdquo prompted in part by the violence against Black people in 2020. What Blow proposes is an audacious move to consolidate political clout, by, among other things, urging his fellow &ldquochildren of the South&rdquo to &ldquocome home.&rdquo &ldquoSeize it. Migrate. Move.&rdquo

Publish Date: January 26

The iconic actress who has shattered many glass ceilings in her nine-plus decades chronicles and celebrates a groundbreaking career in this fascinating autobiography. From single teen mother to model and actress&mdashand, yes, her marriage to Miles Davis&mdashTyson's book illustrates how she again and again refused to let obstacles get in her way. This grand tale of her immense talent and desire to live out loud will resonate with anyone who has a dream. Don't miss our feature on the book's cover.

Publish Date: January 26

Didion&rsquos remarkable, five decades-long career as a journalist, essayist, novelist, and screen writer has earned her a prominent place in the American literary canon, and the twelve early pieces collected here underscore her singularity. Her musings&mdashwhether contemplating &ldquopretty&rdquo Nancy Reagan living out her &ldquomiddle-class American woman&rsquos daydream circa 1948&rdquo or the power of Ernest Hemingway&rsquos pen&mdashare all unmistakably Didionesque. There will never be another quite like her.

Publish Date: January 26

An acclaimed journalist brilliantly evokes the Jim Crow South of 1899, when a freed slave joined forces with a former Confederate in pursuit of justice. Praised by Colson Whitehead and Gilbert King, this lavish, stellar work of narrative nonfiction forces a reckoning with the grim aftermath of a civil war that still rages in hearts and minds today.

Publish Date: January 26

The Oscar-nominated actor and screenwriter&rsquos fifth book stars a 32-year-old thespian whose imploding private life&mdashnamely, his failed marriage&mdashis besieged by tabloids. His possible path to personal and professional redemption: performing on Broadway in Henry IV. Hawke&rsquos novel portrays the perils and pratfalls of celebrity, collapsing the pedestal on which we place the famous faces that grace our screen.

Publish Date: February 2

This gripping first novel by a former London bookseller who currently works as a lawyer is at first a novel of psychological suspense&mdashand escape. Protagonist Lexi, known to the public as Girl A, has fled her parents&rsquo &ldquoHouse of Horrors,&rdquo and also managed to free her four siblings. After their mother dies in prison, the orphaned clan returns to the home they left behind, where they work to come to terms with the devastation of their childhood. For fans of Emma Donoghue and Gillian Flynn.

Publish Date: February 2

The haves and have-nots clash in Jones&rsquos searing debut. In affluent Baxter Beach, the gentry of Barbados maneuver around their servants with velvet gloves and steel nerves, exposing fault lines of resentment, love as ephemeral as a tropical breeze.

Publish Date: February 2

Maybe you&rsquove read Chen&rsquos New yorkais story &ldquoLulu&rdquo about a Chinese woman who becomes an activist and causes all sorts of trouble for herself and her family. Maybe you&rsquove read Chen&rsquos rivetingly idiosyncratic story that appeared here on OprahMag.com, &ldquoHotline Girl,&rdquo about an office worker being stalked by her ex. If not, we highly recommend it. And afterwards, you can get ready for her first book of short fiction, brimming with tales of men and women in modern China desperately seeking a sense of reinvention.

Publish Date: February 2

Yes, it&rsquos more than 600 pages long, with as many footnotes as a scholarly tome, but this is a protean biography of an entertainment legend who lived life on a grand scale. (He drove a Rolls Royce! He was friends with Stephen Sondheim and Jacqueline Kennedy! He directed The Graduate!) It's fascinating for its exploration of a great artist&rsquos inner workings, as well as for its chronicling of an industry&rsquos evolution.

Publish Date: February 2

The stories in Moniz&rsquos debut collection&mdashmany of which shine a multihued light on Black girlhood in Florida&mdashare to not only be read but se sentait. Like Danielle Evans and Lauren Groff, Moniz is unafraid to expose the darkened corners of the Sunshine State, and of female desire. Read an excerpt from the collection here.

Publish Date: February 2

Dickens meets globalism in this new work from one of our most celebrated writers. From a bourgeois university town to Hawaiian beaches to Malaysian karaoke bars, Lee brilliantly maps the odyssey of an aimless young American and a middle-aged Chinese entrepreneur, testing an unlikely friendship that leads both men to the brink.

Publish Date: February 2

From the author of the National Book Award-nominated novel Where the Dead Sit Talking comes the tale of a Cherokee family still dealing with the emotional fallout of a fifteen-year-old tragedy as they prepare for their annual bonfire. Echoes of Tommy Orange&rsquos There There and Louise Erdrich&rsquos Round House resound in this clear-eyed epic by one of our favorite Native American authors.

Publish Date: February 2

Set in a pre-tech boom San Francisco that feels moody, foreboding, and magical, this enigmatic tale of adolescent friendship, a disappearance, and coming-of-age is smart, sly, and as knowing about the mind and heart of a teenage girl as an Elena Ferrante novel.

Publish Date: February 2

In there any way we can re-engineer the looming catastrophe of climate change? The Pulitzer Prize-winning author of The Sixth Extinction probes for solutions in our acidic oceans, polluted atmosphere, and shrinking wildernesses: &ldquoThe new effort begins with a planet remade and spirals back on itself . . . First you reverse a river. Then you electrify it.&rdquo

Publish Date: 9 février

This heart-pounding, can&rsquot-take-your-eyes-off-it debut novel is set in the rolling hills of Virginia horse country, where aspiring equestrian Roan trains for the Olympics, coached by her father. From the opening scene, in which the fifteen-year-old self-treats her own UTI, we wonder: who is it who is abusing Roan, and how long has it gone on?

Publish Date: February 16

In 2014, an all-female Kurdish militia took on ISIS&mdashacross Northern Syria, fighting alongside U.S. forces. Their aim: to make women&rsquos equality a reality. This momentous work of reporting by the author of The Dressmaker of Khair Khana is a profile in courage.

Publish Date:February 16

Jennifer Egan once infamously composed an entire short story using Twitter&rsquos 170-character limit as a kind of formal experiment. With her first novel, Priestdaddy author and poet Patricia Lockwood has taken the experience of being Extremely Online&mdashthe surreality of bite-sized serotonin bursts and frustrating flashes of hot-take fury&mdashand novelized it. But the book, about a woman whose pithy social media post goes viral, is about the impossibility of the internet being able to contain the wonders of real life.

Publish Date: February 16

The award-winning Colombian-American author of Vida delivers a knockout of a novel&mdashher fourth&mdashwhich we predict will be viewed as one of 2021&rsquos best. &ldquoThe girls locked Sister Susana into their room with the same key she used against them each night,&rdquo Engel writes of protagonist Talia&rsquos attempted escape from a juvenile detention center in Bogota. From there Talia&rsquos journey takes us inside her parents&rsquo dreams of a new life in the United States, and through the fractured prism of regret and indecision that splits them apart.

Publish Date: February 23

In a sumptuous sequel to The Sympathizer, Nguyen&rsquos eponymous protagonist and his confrère Bon plunge into the drug-dealing netherworld of decadent Parisian elites and Vietnamese ex-patriates. The Pulitzer Prize-winning novelist captures, with grace and restraint, the foibles of two young men caught in a duel between East and West.

Publish Date: March 2

Aging, faith, marriage, self-forgiveness, sobriety, graciousness in the face of airline delays&mdashthese are the subjects of the bestselling author of Bird by Bird et Operating Instructions 's latest guide to navigating the &ldquothird third&rdquo of one&rsquos life, with all its &ldquomess and redemption.&rdquo If you too need to &ldquoroll your eyes a little more softly&rdquo at yourself, read on.

Publish Date: March 2

In this vibrant new novel by a grand man of American letters, a dying documentary filmmaker agrees to a final career-capping interview, unearthing the moral choices he made when he fled to Canada to avoid the Vietnam draft. Banks&rsquo crystalline storytelling is both one man&rsquos deathbed quest to grasp his own life and a pure pleasure to read.

Publish Date: March 2

From the Nobel laureate and master of the hyperreal comes a gorgeously written novel that poses a question as old as Greek myths: what does it mean to be human? Klara, an Artificial Friend, smiles and nods to customers in Manager&rsquos store while tracking each day by the sun&rsquos arc. When a mother and daughter adopt Klara, a Pandora&rsquos box of repressed emotion springs open, fleshing out Ishiguro's themes of resilience and vulnerability in our mad, mad, mad, mad world.

Publish Date:March 2

When his childhood friend is paroled from prison after a 30 year sentence, Walk, the sheriff of the coastal California town where he grew up, must confront a riddle wrapped in a mystery inside an enigma: what happened all those years ago and why? He&rsquos aided in his quest by Duchess, a savvy 13-year-old with the moxie of Harriet the Spy and fearlessness of Scout Finch. Whitaker&rsquos ravishing, pulse-raising suspense illuminates how we fall prey to our own fierce desires for connection.

Publish Date: March 2

The second novel by the author of Behold the Dreamers, which was an Oprah&rsquos Book Club selection, takes readers inside an African village whose very existence is being threatened by the machinations of an American oil company. It&rsquos a David and Goliath story for our times, a riveting tale of how people coming together to make change can topple even the fiercest, best-financed foe.

Publish Date: March 9

An arresting intercontinental family saga, Grattan&rsquos first novel is about a woman who sees her chance to flee her humdrum life in upstate New York when she inherits her parents' old mansion in East Germany after the Berlin Wall has fallen. She relocates with her two teenagers in tow, and this peculiar trio, like their new home, undergoes a series of deeply profound transformations.

Publish Date: March 9

By the acclaimed author of Interesting Women et Sarah Phillips comes a mesmerizing novel of a Black woman professor&mdashShay&mdashwhose rich Italian husband builds her a spectacular vacation house in Madagascar, where the family settles each summer. The lush natural habitat and privileged ex-pat existence contrast starkly with the island&rsquos poverty and traditions, and Lee makes magic of this to deliver a singularly intriguing and mysterious saga that casts an enduring spell.

Publish Date: March 23

Stone&rsquos memoir opens with a scene in a hospital bed, where the iconic actress is battling a brain bleed. That near-death experience and its aftermath is a jumping off point, an opportunity to reflect on the jagged, unlikely path that led her from a small town in Pennsylvania to becoming one of America&rsquos hottest stars. But this is not your typical Hollywood autobiography. Brutally honest, restless and questing, Stone bravely grapples with her own imperfections with courage and candor.

Publish Date: March 30

In this powerful follow-up to 2017's Abandon Me, the fierce essayist dispels the myths that young women grow up hearing about their bodies and their selves, most especially and insidiously the myth that we are not masters of our own physical and emotional domains. This is a book you&rsquoll wish you had in your youth, but one you&rsquoll be glad to have now.

Publish Date: March 30

The Whiting Award-winning author of We Love You, Charlie Freeman and an indispensable cultural critic (she was recently named Substack&rsquos Senior Fellow for her incisive newsletter) returns with a sweeping new story based, in part, on Susan Smith McKinney Steward, the first Black woman to become a doctor in New York State. Set in Reconstruction-era Brooklyn, Greenridge&rsquos fictionalized tale follows the doctor&rsquos young daughter&mdashthe titular Libertie&mdashas she grapples with what freedom really means for Black women.

Publish Date: March 30

This much-buzzed-about debut novel has endorsements by writers such as Roxane Gay. It's a meditation on motherhood, displacement, and cultural identity as protagonist Jeanette journeys to Cuba to reckon with her family&rsquos legacy. From a 19th century Cuban cigar factory to a detention center in Mexico, this stunningly accomplished first novel is both epic and intimate.

Publish Date: March 30

Recently named one of Forbes&rsquos 30 Under 30, Jerkins, a bestselling nonfiction writer, applies her scrupulous prose and storytelling prowess to the realm of fiction in her debut novel, which centers on a mother and daughter yearning for (re)connection and the powerful family who&rsquos responsible for keeping them apart.

Publish Date: April 6

The acclaimed author of Nights at the Fiestas returns with a gorgeously written, Franzen-caliber tale of one Latinx family&rsquos via dolorosa. It&rsquos Holy Week in Las Penas, New Mexico, and the village maverick, Amadeo, is rehearsing to play Jesus in the village&rsquos passion play when his pregnant sixteen-year-old daughter shows up on his doorstep. Is an emotional resurrection in the cards?

Publish Date: April 6

The vivacious and tender second novel by the bestselling author of Le nid is an absorbing, wise, and tender tale of a marriage in mid-life and the secrets that threaten to upend the relationship between Flora and her husband, as well as with her best friend, Margot. Sprinkled throughout: scenes from pre-pandemic, Manhattan in which the theater, Central Park, dinner parties all play a starring role.

Publish Date: April 6

&ldquoThis troubadour life,&rdquo writes the two-time Grammy-winning songwriter and vocalist, &ldquois only for the fiercest hearts, only for those vessels that can be broken to smithereens and still keep beating out the rhythm for a new song.&rdquo And this tender, fierce, intimate memoir is testament that Jones has lived a life as brave, idiosyncratic, and rich as her music&mdashwith love, heartbreak, addiction, and magic, sprinkled throughout. Not to mention the fact that Annie Leibovitz has dubbed her &ldquothe sexiest person I have ever photographed next to Mick Jagger.&rdquo

Publish Date: April 6

This radiant, vibrant coming-of-age by a Pulitzer Prize-winning playwright and co-writer of the Tony Award-winning In The Heights is an ode to the power of language and a love letter to the author&rsquos sprawling Puerto Rican family. As we read scenes set in the crumbling Philadelphia barrio in which she grew up, we begin to see that in that family she found her muse and her artist&rsquos voice. And gradually, her story becomes ours, too.

Publish Date: April 6

A gay couple embarked on a fantastical Orient Express, a mongoose with attitude, a mysterious woman disposed to prophetic pronouncements: welcome back to the magical, maddening milieu of Oyeyemi&rsquos singular fiction, in which trapdoors spring open and revelations emerge like Russian nesting dolls.

Publish Date: April 6

&ldquoMagisterial&rdquo and &ldquodefinitive&rdquo are adjectives often tossed around to describe voluminous biographies, but they don&rsquot do justice to Blake Bailey&rsquos years-in-the-making opus. Drawing extensively on archives and interviews, Bailey meticulously conjures the career of one of America&rsquos literary titans, the devils and angels that shaped his work.

Publish Date: April 6

As he prepares to write his memoir, an elderly WASP man mulls the burdens of his youth spent at a now-defunct all-boys&rsquo prep school. A literary national treasure returns with a textured, gripping tale that peels back layers of antisemitism, with echoes of both A Separate Peace and the fiction of Isaac Bashevis Singer.

Publish Date: April 13

McCracken&rsquos previous collection of short fiction, Thunderstruck, won The Story Prize in 2015 and here, the master stylist and bestselling author of Bowlaway rolls another strike with this virtuosic array of idiosyncratic tales. Read a story from the book&mdashabout an unforgettably strange first date&mdashhere.

Publish Date: April 13

Set in fir-scented Washington state, Tompkins&rsquo atmospheric, propulsive tale puts the thrill into thriller as a grieving community grapples with two slain teenaged boys and the young pregnant girl who may hold the key to the their tragic fates. An American Tana French, Tompkins is a writer to watch.

Publish Date: April 13

Opal is an Afro-Punk performer whose radical politics, idiosyncratic garb, and musical style make her feel like an outcast in her hometown of Detroit, but she finds an outlet for her talents in New York City, where she pairs up with Nev at an open mic night. Walton&rsquos fabulous debut novel is an utterly fresh take on finding one&rsquos voice, on systemic racism and sexism, and on freedom of expression. That these heavy subjects don&rsquot weigh down this hugely entertaining novel are testament to Walton&rsquos deftness and skill.

Publish Date: April 20

Neuroscientist and renowned child trauma expert Perry teams up with Oprah Winfrey&mdashan advocate and survivor of multiple childhood challenges herself&mdashfor a revelatory work of non-fiction that explores the legacy of trauma and marries the power of storytelling with science and clinical experience to help survivors overcome its effects. A powerful and invaluable book that will help victims and their loved ones shift the conversation from &ldquoWhat&rsquos wrong with you?&rdquo to &ldquoWhat happened to you?&rdquo

Publish Date: April 27

The first novel in nearly a decade by the Pulitzer Prize-winning author of Interpreter of Maladies et The Namesake is set in an unnamed city much like Rome&mdashor a dream-like, often lonely version of it. The story&rsquos first-person narrator is a single woman in her mid-40s whose solitude infuses everything about her, even her conversations with her mother, lovers, and colleagues. Lahiri wrote the novel in Italian&mdasha language she only recently learned&mdashand translated it into English herself, another masterstroke in a still-young career already filled with them.

Publish Date: April 27

The prize-winning author of Seating Arrangements pilots this soaring, cinematic historical novel about a female aviator at the turn of the twentieth century whose disappearance becomes the basis for a big Hollywood production a century later.

Publish Date: May 4

A dispirited woman persuades a famous male artist to visit her coastal home, seeking to understand herself through the prism of his gaze. Cusk, a virtuoso of our interior lives and the author of the renowned Outline Trilogy, here spins a captivating, compulsively readable tale&mdashpart confession, part allegory&mdashthat unflinchingly peers into the crevices of relationships. &ldquoI don&rsquot think I realized how many parts of life there were,&rdquo her narrator observes, &ldquountil each one of them began to release its capacity for badness.&rdquo

Publish Date: May 4

The author of the award-winning Improvement once again takes her scalpel to the complex anatomy of family, dissecting, with stunning precision, one young New Yorker&rsquos struggles with his father&rsquos secret life, the toll of deceits that doom a marriage, and the pitfalls of his own sexuality.

Publish Date: May 4

&ldquoWhen an actor is on a long-running television show, especially when the writing is superb as was the case with The Good Wife, the character becomes a second skin,&rdquo writes Julianna Margulies in her beguiling, interior memoir. &ldquoThey grow as you grow, they change as you change. Being an actress gives me the luxury of discovering myself.&rdquo Here, the now 54-year-old Margulies traces the arc of her life and career with candor and a kind of wonder that her childhood amid divorced parents who at times lived on different continents would ultimately lead to enormous success as an Emmy-winning performer, as well as to loving relationships with her husband and son.

Publish Date: May 4

The novelist whose book You Should Have Known became the basis for the hit HBO series, The Undoing, returns with another propulsive tale of deceit and betrayal, this time, set in the world of book publishing. Will Jake&mdasha just-about washed up fiction writer and low-level professor&mdashget away with literary theft and rise to stardom? And who will play him on TV?

Publish Date: May 11

We knew real-life Georgia superhero Abrams loves herself a good romance novel, but writing a mystery with the Supreme Court as a backdrop? Her most recently discovered talent for spinning a thrilling tale has her drawing on her experience in politics and law. This intricate puzzle of a novel has its protagonist, Avery, coming into her own as she pieces together the conundrum of what her boss&mdasha controversial Justice who&rsquos fallen into a coma&mdashhad been investigating, and where it will lead her.


How women invented book clubs, revolutionizing reading and their own lives

The women met wherever they could get their hands on a few books and some quiet: in empty classrooms, backrooms of bookstores, at friends’ homes, even while working in mills.

In the late 18th and early 19th centuries, the first American reading circles — a precursor to book clubs — required little more than a thirst for literature and a desire to discuss it with like-minded women.

Journalist Margaret Fuller held one session of what she called her “conversations” in 1839, likely in a friend’s rented room on Chauncey Place, a few blocks from Boston Common.

Fuller — the first American female war correspondent, a magazine editor and an all-around feminist renegade — saw her club as anything but a substitute for embroidery. Instead, she rallied women who were, as she wrote: “desirous to answer the great questions. What were we born to do? How shall we do it?”

As one attendee recounted, Fuller “opened the book of life and helped us to read it for ourselves.”

Fuller’s “conversations,” much like many literary circles, were a way for women to pursue truth, knowledge and an understanding of themselves and the world around them. Megan Marshall, author of the Pulitzer Prize-winning biography “Margaret Fuller: A New American Life,” compared those meetings to consciousness raising groups of the 1960s and 1970s. “There was a sense of female power that was emanating from these sessions,” Marshall said.

Women may have been excluded from philosophical clubs and universities, but they found other ways of engaging with literature. Women’s chief role in founding the modern book club — a consequence of being marginalized from other intellectual spaces — has gone on to shape the book landscape in profound and unappreciated ways.

Once on the fringes, women are now one of the most important driving forces in the book world. They continue to amount for a staggering 80 percent of all fiction sales. One commentator went so far as to write: “Without women the novel would die.”

Celebrity book clubs — often run by female powerhouses such as Oprah Winfrey and Reese Witherspoon — are more of a guarantee of book sales than a glowing review. The book club, dismissed as a feminine, frivolous time to drink wine and gossip is also a radical activity: a rare place where women have long been able to engage with the transformative power of books.

American women had been getting together to study the Bible since the 17th century, but it wasn’t until the late 18th century that secular reading circles emerged, around the same time as their European counterparts. Reading circles ranged widely in what they read, from belles lettres to science.

An avowed interest in expanding women’s freedoms was often a driving force behind these groups. Hannah Mather Crocker, who founded a reading circle in 18th century Boston, was an advocate for women’s participation in freemasonry and would go on to write the foundational treatise “Observations on the Real Rights of Women.”

Literary circles encouraged women not just to read for their own edification or pleasure but to speak, to critique, and even to write. As early as the 1760s, poet Milcah Martha Moore collected women’s prose and poetry in her group, amassing nearly 100 manuscripts.

Reading circles crossed racial and class lines, too. In 1827, Black women in Lynn, Mass., formed one of the first reading groups for Black women, the Society of Young Ladies. Black women in other cities on the East Coast would soon follow suit.

By the onset of the Civil War, “nearly every town and village” in the United States had some kind of female literary group, said Mary Kelley, a professor of American intellectual history at the University of Michigan. Throughout the 19th century, women’s reading circles expanded, and some became outspoken on social issues such as abolition, foreshadowing the club movement of the end of that century.

Well into the 1900s, book clubs continued to serve these dual purposes: functioning as both an intellectual outlet and a radical political tool. Access to books — and book clubs — expanded, thanks in part to the rise of mass-market paperbacks and mail orders.

The first half of the 20th century was the heyday of the Book of the Month Club and the Great Books movement, both of which encouraged average Americans to take on hefty literary novels. As women continued to be barred from many top universities, the craving for a space to explore big ideas through books never went away.

After women began being accepted to institutions of higher education en masse in the 1960s, the role of these groups flipped: Where women once joined book clubs to make up for the education they were denied, now they joined to extend the pleasures they enjoyed at college, according to one expert.


Voir la vidéo: Oprah Winfrey Ive been thinking a lot about family secrets this week,. Oprah daily (Décembre 2021).